Ana Maria-Filip

PROGRAMME FFBB CITOYEN
La FFBB et GRDF soutiennent la pratique féminine du 3x3
A la veille du tournoi final de l’Open de France 3x3, qui se disputera le 1er aout à Nantes, la FFBB et son partenaire GRDF ont présenté à Nantes (44) les trois joueuses sélectionnées pour incarner un...
L'Odyssée de Filip
Internationale française de 5x5 puis de 3x3, Ana Maria Filip (1,94 m, 30 ans) a presque tout connu en Équipe de France. Redoutable dès ses premiers pas dans la nouvelle discip...

La FFBB et GRDF soutiennent la pratique féminine du 3x3

Corps: 

Le coup d’envoi de cette opération a été donné ce jour par les trois joueuses en présence d’Edouard Sauvage (Directeur Général de GRDF) et de Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB). Cette initiative commune de la FFBB et de GRDF s’inscrit dans le prolongement du partenariat initié en 2014 entre les deux entités, qui ont toujours eu à cœur le développement du 3x3. L’association avec ces trois joueuses internationales 3x3 donne une nouvelle dimension au partenariat, avec la volonté notamment de promouvoir la pratique féminine et de valoriser le programme FFBB Citoyen.

Ana-Maria FILIP - 1m94 – 31 ans
Club 5x5 2020-21 : Basket Lattes Montpellier (LFB)
Palmarès 3x3 : Double Championne d’Europe (2018 et 2019), Médaille de Bronze à la Coupe du Monde (2019)

Caroline HERIAUD - 1m65 – 23 ans
Club 5x5 2020-21 : Roche Vendée Basket (LFB)
Palmarès 3x3 : Médaille d’Or aux Jeux Européens (2019), Médaille d’Or aux Jeux Méditerranéens (2018), Double Vainqueur de la Superleague 3x3 FFBB présentée par GRDF (2018 et 2019), Championne du Monde Universitaire (2018)

Victoria MAJEKODUNMI - 1m75 – 23 ans
Club 5x5 2020-21 : SIG Strasbourg (LF2)
Palmarès 3x3 : Médaille de Bronze à la Coupe du Monde U23 (2019), Médaille d’Argent aux World Urban Games (2019), Médaille d’Or aux Jeux Méditerranéens (2018), Double Vainqueur de la Superleague 3x3 FFBB présentée par GRDF (2018 et 2019). 

A propos du 3x3 et de la FFBB
Le 3x3 est considéré comme le sport collectif urbain numéro 1 dans le monde. La Fédération Internationale de Basket (FIBA) a de grandes ambitions pour le 3x3 : un sport universel, haletant et professionnel. Le 3x3 est suffisamment simple et flexible pour être joué partout et par tout le monde. Depuis le 9 juin 2017, date de l’entrée du 3x3 dans le programme olympique, il est même possible de rêver de participer un jour aux JO !
Afin de répondre à un nombre croissant de joueurs 3x3 en quête d’une pratique plus flexible, la FFBB a réorganisé en 2019 son système de tournois 3x3 en créant la Superleague 3x3 FFBB présenté par GRDF, avec trois niveaux de tournois : les Opens Start, les Opens Plus et l’Open de France. Les Opens Plus et l’Open de France sont regroupés dans un circuit qui se déroule de fin mai à fin juillet. Cette année, l’Open de France 3x3 présenté par GRDF, qui se disputera le samedi 1er aout à Nantes, sera la première compétition officielle organisée par la FFBB depuis l’arrêt des championnats fédéraux le 13 mars dernier. Cet évènement s’inscrit dans le programme « Retour au Jeu » soutenu par GRDF.

À propos de GRDF
Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz en France, GRDF distribue, chaque jour, le gaz à plus de 11 millions de clients pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, quel que soit leur fournisseur. Pour cela, conformément à ses missions de service public, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (201 716 km) dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution.
Le gaz est une énergie moderne, disponible, économique, de plus en plus respectueuse de l’environnement. Avec l’essor du gaz vert, un gaz renouvelable produit localement, le réseau gaz est un maillon essentiel à la transition écologique. GRDF s’inscrit comme un partenaire incontournable auprès des collectivités territoriales pour les accompagner vers la neutralité carbone au travers de leurs choix de politiques énergétiques et de mobilité durable.
Initié en 2014 dans le cadre du programme FFBB Citoyen, le partenariat de GRDF avec la Fédération Française de Basketball est destiné à promouvoir des valeurs communes : solidarité, insertion, fairplay et intégration et mixité sociale. Il repose sur 3 piliers, le parrainage de la Superleague 3x3 FFBB, la rénovation et la réhabilitation de playgrounds et les Centres Générations Basket (CGB), qui sont des centres de découverte, d’initiation et de perfectionnement à la pratique du basketball. Gratuits et ouverts aux jeunes âgés de plus de 8 ans pendant les vacances scolaires sur tout le territoire, les CGB ont déjà accueilli plus de 50 000 jeunes depuis 2014.

Catégorie: 
Surtitre: 
PROGRAMME FFBB CITOYEN
Auteur: 
Fabrice Canet / FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 31. Juillet 2020
Vignette: 
Gazton, Jean-Pierre Siutat, Ana-Maria Filip, Edouard Sauvage, Caroline Hériaud et Victoria Majekodunmi
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A la veille du tournoi final de l’Open de France 3x3, qui se disputera le 1er aout à Nantes, la FFBB et son partenaire GRDF ont présenté à Nantes (44) les trois joueuses sélectionnées pour incarner une opération inédite de soutien de la pratique féminine du basket 3x3. Ana-Maria Filip, Caroline Hériaud et Victoria Majekodunmi deviennent les porte-drapeaux du programme d’actions sociales mené par GRDF et la FFBB en matière d’insertion par la pratique du basket-ball. Elles vont être soutenues par la FFBB et GRDF lors des douze prochains mois et ainsi pouvoir se consacrer sereinement à leur pratique du 3x3 tout en en faisant la promotion sur tout le territoire.
crédit: 
Julien Bacot / FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F3X3Basket%2Fposts%2F1640237772804877&show_text=true&width=552&height=419&appId" width="552" height="419" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe>
Pour Newsletter: 

L'Odyssée de Filip

Corps: 

Nous sommes en 2015, Ana Maria Filip dispute le Championnat d’Europe avec l’Équipe de France féminine 5x5 sous le nom d’Ana Maria Cata-Chitiga. À l’époque, elle porte encore celui de son père Marius, ancien volleyeur roumain de renom vainqueur d’une médaille olympique en 1980. Dernière rotation sur les postes 4 et 5, elle est peu responsabilisée par Valérie Garnier qui préfère associer Helena Ciak ou Diandra Tchatchouang aux indéboulonnables Sandrine Gruda, Endy Miyem et Isabelle Yacoubou. Avec moins de 10 minutes en moyenne passées sur les parquets, la Franco-Roumaine n’est pas aussi impactante durant cette quinzaine que lors de la Coupe du Monde en Turquie un an plus tôt où elle avait excellé, apportant en moyenne 8 points et 6 rebonds par match. Dominées en finale par une irrésistible Serbie, les Bleues ne parviennent pas à mettre la main sur la médaille d’or. Jamais rappelée pour une compétition de cette envergure, la carrière internationale d’Ana Maria Filip avec l’Équipe de France 5x5 touche à sa fin après 35 sélections, notamment du fait de la vive concurrence et l’arrivée de jeunes joueuses à fort potentiel comme Alexia Chartereau, Marième Badiane ou plus récemment Iliana Rupert précipitant son départ du groupe France. Un départ vécu comme une chance de découvrir de nouveaux horizons.

Le besoin de voir autre chose

En 2017, Ana Maria Filip décide alors de prendre le taureau par les cornes. "Je connaissais déjà très bien le 5x5 et je ressentais le besoin de sortir de ma zone de confort et d’expérimenter une autre pratique. J’ai appelé Richard Billant pour lui demander si je pouvais essayer le 3x3 et voir ce que ça donnait. Je savais que c’était un sport très différent mais que ça m’irait très bien." Et pour cause, son profil d’intérieure dynamique et mobile, capable aussi bien de tirer à mi-distance que de prendre la position préférentielle dos au cercle lui permet de dominer dans la nouvelle discipline olympique. Une force dont la joueuse de 30 ans n’avait pas pleinement conscience lors de sa première discussion à ce sujet avec le sélectionneur des Équipes de France 3x3 en 2012. "Richard nous avait dit qu’une joueuse devait être capable de shooter d’à peu près partout, poster, dribbler, défendre. Je me souviens lui avoir répondu qu’il lui fallait LeBron James. C’est pour ça que je n’ai pas vraiment osé mettre un pied dedans à ce moment-là, même si je pense qu’il n’y a pas vraiment de profil type. Il faut avoir certaines qualités que j’ai la chance d’avoir, indispensables pour être performante." Au 3x3, la réussite est fulgurante pour Ana Maria Filip. Sélectionnée pour la Coupe d’Europe à Amsterdam aux côtés de Caroline Hériaud, Alice Nayo et Perrine Le Leuch pour sa première année, elle participe grandement au bon parcours des Bleues qui échouent malgré tout au pied du podium. Mais l’essentiel est ailleurs. Ses premiers pas au 3x3 lui permettent de continuer à porter le maillot Bleu et participer à des compétitions internationales, chose indispensable pour elle. "J’avais besoin de jouer l’été parce que j’aime le basket. L’effet de groupe, voyager dans d’autres pays, gagner des titres. Je suis passée par le Pôle France et toutes les Équipes de France de jeunes et je suis habituée à ça, c’est comme une drogue.

Aujourd’hui troisième meilleure joueuse du Monde au ranking FIBA derrière ses coéquipières Migna Touré et Laëtitia Guapo, médaillée d’or au Championnat d’Europe 2018 et 2019, de bronze à la Coupe du Monde 2019, vainqueur récemment des Women’s Series, elle ne semble pas prête à laisser sa place. "Il y a de la concurrence partout, même dans le 3x3 mais tant que mon corps me permet de faire du basket à haut niveau je vais continuer."

Une expérience à revendre

Seule joueuse de l’Équipe de France 3x3 féminine à compter plusieurs sélections avec les A en 5x5, Ana Maria Filip n’est décidément pas une joueuse comme les autres. Forte de son expérience personnelle, elle partage avec bienveillance son vécu à ses coéquipières et fait désormais office de leader dans le vestiaire. "C’est vrai que d’avoir joué dans les deux Équipes de France est original. Je suis contente d’avoir eu ce parcours et de pouvoir apporter aux filles ce regard différent. Certaines sont encore jeunes et ne savent pas toujours ce qu’il faut faire. Quand j’avais leurs âges, il n’y avait que le 5x5 et j’aurais tellement aimé avoir autre chose à faire les étés plutôt que de couper. C’est ce que je leur répète en boucle. Il faut qu’elles se rendent compte de la chance qu’elles ont de pouvoir jouer à ce niveau l’été parce qu’il y a très peu de camps organisés pour les filles, malgré le fait que l’on soit des joueuses professionnelles." Un constat accablant mais pourtant bien d’actualité que livre une joueuse qui vit à 100 à l’heure.

Après ses saisons de 5x5 passés à disputer un championnat national et une Coupe d’Europe, Ana Maria Filip enchaîne avec l’Équipe de France 3x3 et voit ses temps de repos grandement impactés. Alors qu’elle fêtera ses 31 ans en juin prochain et qu’elle vient d’effectuer son retour à Lattes-Montpellier et par la même occasion en LFB après une saison passée en Pologne, Filip est consciente que cette charge de travail ne pourra pas durer dans le temps. "L’été dernier a été très intense. On a tenu bon en repoussant nos limites. Je ne sais pas si je pourrais refaire ça une deuxième fois, surtout en enchaînant après avec une saison de 5x5." Alors que tous les championnats sont à l’arrêt et les Jeux Olympiques de Tokyo repoussés en 2021 dû à la pandémie de coronavirus, la question ne se posera pas cet été pour Ana Maria Filip. Compétitrice, elle prépare déjà la saison prochaine mais reste dans l’incertitude dans l’attente de jours meilleurs.

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France 3x3
Auteur: 
Clément Daniou (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 13. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Internationale française de 5x5 puis de 3x3, Ana Maria Filip (1,94 m, 30 ans) a presque tout connu en Équipe de France. Redoutable dès ses premiers pas dans la nouvelle discipline olympique, elle est vite devenue une véritable leader.
S'abonner à RSS - Ana Maria-Filip