Basket Landes | FFBB

Basket Landes

Coupe de France féminine
Bourges dans la douleur et Basket Landes tout en maitrise
La fin des quarts de finale de la Coupe de France féminin ont eu lieu cet après-midi. Bourges, dans le sillage d'une Iliana Rupert exceptionnelle, a disposé d'une équipe de Montpellier accro...
"Enchaîner avec un été aussi fabuleux"
L’ancienne capitaine de l'Equipe de France et désormais Manager Général, Céline Dumerc, est arrivée dans la semaine auréolée d'un 7ème titre de championne de France...
Sara Roumy à Basket Landes
Plusieurs projets ont été proposés à Sara Roumy, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
Lyon-Basket Landes sur La Chaîne L'Equipe
La chaîne L’Équipe diffusera le vendredi 26 février 2021 une nouvelle rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Lyon et Basket Landes (21h00). Il s’agira de la troisième diffusion de la saison, en clair et sur une chaîne nationale, pour le championnat LFB.
Basket Landes - Bourges sur la chaîne L'Équipe
La chaîne L’Équipe diffusera le samedi 9 janvier 2021 la rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Basket Landes et Bourges (coup d’envoi à 16h45). Une première diffusion historique, en clair et sur...
"Je sais que plus tard il y aura de supers joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels"
A l'occasion du rassemblement des Équipes de France 3x3 à l'INSEP du 1...
Dans la bulle : épisode 1
Basket Landes dans ses standards
"Je suis dans mon collège d'enfance"

Pages

Bourges dans la douleur et Basket Landes tout en maitrise

Corps: 

Résultats des quarts de finale :

Vendredi 21 janvier 2022
Tarbes - Villeneuve d'Ascq : 68-69 - Voir le replay

Dans le sillage d'une Marie Pardon exceptionnelle (16 points, 11 passes, 4 rebonds, 30 d'eval) Tarbes a pris le meilleur départ et tenue la dragée haute à une équipe de Villeneuve d'Acsq peu inspirée. Mais grâce notamment à une meilleure défense, les filles de Rachid Méziane vont peu à peu grapiller leur retard. Johanne Gomis (9 points et 4 interceptions) est la première à donner l'avantage aux Nordistes dans le dernier quart. Tarbes parviendra par deux fois refaire le break avant que Salaun (12 points et 4 rebonds) puis Diallo (10 points et 4 rebonds) ne marquent à quelques secondes de la fin de la partie. La dernière tentative d'Ewodo ne trouvera pas la cible et c'est Villeneuve qui décroche son billet pour les demi-finales.

Samedi 22 janvier 2022
Landerneau - Saint Amand : 88-56 - Voir le replay

Si les Green Girls ont été les premières à s'illustrer à la Cimenterie, rapidement Landerneau s'est mis en ordre de marche dans le sillage de sa traction arrière Bremont (5 points, 6 rebonds et 10 passes) -Amukamara (18 points, 7/10 aux tirs et 4 rebonds). Côté nordiste, la jeune Laura Evrard (17 ans) profite des absences pour montrer de quoi elle est capable (14 points, 2 rebonds, 3 passes) mais malgré ses efforts et ceux de ses partenaires, Landerneau est déjà loin. Les supporters bretons découvrent avec plaisir que la nouvelle venue, Destiny Slocum qui a rapidement trouvé ses marques (13 points, 4 rebonds, 3 passes).

Dimanche 23 janvier 2022
Bourges - Lattes-Montpellier : 80-75 a.p. - Voir le replay

Avec un effectif très réduit, le BLMA n'a pas résisté longtemps à la vague Tango emmenée par une Iliana Rupert impériale (14 points et 17 rebonds) bien épaulée par le duo Miyem (17 points et 5 rebonds) -Hampton (17 points). Au Prado, les Berruyères ont déroulé en dominant tous les compartiments du jeu. A la mi-temps, l'écart était déjà conséquent +16 pour les locales (45-29), au courage, Elodie Naigre (23 points et 6 rebonds) et ses partenaires sont revenus au contact de leurs adversaires à -4 (53-49) dans le troisième quart et même à -2 (69-67) à 3'30 du buzzer. Olivia Epoupa (15 points, 4 rebonds, 6 interceptions) et Elodie Naigre marquent à trois-points répondant à Kristen Mann (14 points, 6 rebonds et 5 passes). Les deux équipes sont au coude-à-coude, un lay-up de Touré (12 points et 6 rebonds) permet à Montpelier d'égaliser (72-72) et d'envoyer le match en prolongation. Dans le temps aditionnel, Bourges fait rapidement le break et s'impose finalement 80 à 75. Le parcrous du tenant du titre s'arrête en quarts de finale.

Basket Landes - Lyon : 72-60 - Voir le replay

Le choc de ces quarts de finale a tenu toutes ses promesses. Pourtant privé de Julie Allemand, l'ASVEL a su répondre au défi proposer par Magarity et les Landaises. Poussées par leur public, les joueuses de Julie Barennes ont fait la course en tête tout au long de la partie, mais Lyon n'a jamais lâché l'affaire à l'image de Crvendakic. Mais l'expérience de Marianna Tolo et ses partenaires ont finalement eu le dernier mot.

Les finales de la Coupe de France 2022 à l'Accor Arena
Vendredi 22 avril 2022 - Réservez vos places
18h00 - Finale du Trophée féminin
20h30 - Finale du Trophée masculin

Samedi 23 avril 2022 - Réservez vos places
11h30 - Finale U18 Féminines
14h00 - Finale U17 masculins
16h30 - Finale Pros féminines (Trophée Joé Jaunay)
19h00 - Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel)

*programme sous réserve de modifications

Toutes les actualités, les infos et les stats de la Coupe de France sont à retrouver sur le site coupedefrance.ffbb.com et sur les réseaux sociaux de la FFBB avec #CDFBasket

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France féminine
Date d’écriture: 
Dimanche, 23. Janvier 2022
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La fin des quarts de finale de la Coupe de France féminin ont eu lieu cet après-midi. Bourges, dans le sillage d'une Iliana Rupert exceptionnelle, a disposé d'une équipe de Montpellier accrocheuse malgré les absences (80-75 a.p.). Basket Landes a parfaitement maitrisé son sujet et a écarté Lyon (72-60). Tirage au sort des demi-finales le jeudi 27 janvier à 11h00 au siège de la fédération à Paris.
Pour Newsletter: 

"Enchaîner avec un été aussi fabuleux"

Corps: 

L’enchainement entre les deux saisons, celle de club et celle de l’Equipe de France, est rapide. Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous ?
Nous avons toujours l’habitude d’enchainer les campagnes, que ce soit en club entre un match de championnat et un autre en Coupe d’Europe. Nous sommes obligées de vite switcher mentalement. Là c’est vrai que c’est une fin de saison particulière. À la différence de mes coéquipières en club, Valériane Vukosavljevic et Aby Gaye, qui reviennent en Equipe de France en tant que joueuses, moi je n’ai pas besoin de remettre des baskets. J’appréhende donc le retour en Equipe de France forcément de manière différente. La fatigue cumulée suite au titre va se dissiper tout doucement, le temps de récupérer. En tout cas, je suis très heureuse de finir une saison régulière comme nous l’avons fait. C’est magique, inespéré. Pour enchainer derrière avec un été qui je l’espère va être tout aussi fabuleux.  Cet été est exceptionnel, car l’enchaînement de deux compétitions internationales, ça n’est jamais arrivé et ça n’arrivera peut-être à nouveau jamais.

Sur les onze dernières années, l’Equipe de France a rencontré onze fois l’Espagne dont six fois lors de grandes compétitions. Sont-elles vos plus grandes rivales sur la scène européenne ?
C’est vrai que les France-Espagne, c’est particulier en séniors, en jeunes, dans d’autres sports aussi, que ce soit chez les filles ou les garçons. Cette proximité territoriale fait aussi cette rivalité entre nous, mais toujours bienveillante. C’est toujours la guerre, mais il n’y a jamais de gestes méchants, chez les filles en tout cas (rires). Je ne sais pas cependant si l’Espagne reste le danger le plus important en Europe, mais en tout cas c’est celui avec lequel récemment on a le plus de difficultés à gagner. Il ne faut pas oublier que l’Espagne peut avoir quand même peur de nous. On a tendance à dire que la France a peur de l’Espagne, mais finalement c’est dans les deux sens.

Cet été il y aura du public lors de l'EuroBasket Women 2021 en France et en Espagne, et pendant la préparation. Même si vous ne serez pas joueuse, quel sentiment cela vous fait-il ?
C’est hyper chouette, très sincèrement ça va être un vrai bonheur, un vrai plus, une vraie satisfaction de pouvoir enfin retrouver le public. Les fans sont eux aussi tout aussi excités de nous revoir. De pouvoir enfin avoir quelqu’un qui nous porte, ça fait du bien. J’ai hâte que les filles retrouvent les applaudissements qu’elles méritent. L’engouement de 800 personnes sera un vrai plus, pour donner la motivation supplémentaire aux Bleues. 

France-Espagne, dimanche 23/05 (17h45) et lundi 24/05 (16h00), en direct sur La Chaîne L'Equipe

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Propos recueillis par Emy Coldepin (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 22. Mai 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’ancienne capitaine de l'Equipe de France et désormais Manager Général, Céline Dumerc, est arrivée dans la semaine auréolée d'un 7ème titre de championne de France LFB, acquis avec Basket Landes. Elle s’est exprimée jeudi devant la presse évoquant un été chargé.
crédit: 
(Crédit : Lenoir/The Agency/FFBB)
Pour Newsletter: 

Sara Roumy à Basket Landes

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :

-Sara Roumy, née le 7 novembre 2003 (1,81m) rejoindra Basket Landes (Landes) en Ligue Féminine la saison prochaine.

Les statistiques de Sara Roumy avec le PFBB cette saison en LF2 :
10,6 points, 3,0 rebonds et 1,2 passes en 26 minutes de jeu en moyenne

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Sorties Pôle France
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Avril 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés à Sara Roumy, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"> Quelques actions de l&#39;arrière du Pôle France cette saison en <a href="https://twitter.com/hashtag/LF2?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#LF2</a> <br><br>Bonne continuation à <a href="https://twitter.com/BasketLandes?ref_src=twsrc%5Etfw">@BasketLandes</a> Sara ! <br><br> <a href="https://t.co/uD2Z5WOhqK">https://t.co/uD2Z5WOhqK</a> <a href="https://t.co/URshftf6OP">pic.twitter.com/URshftf6OP</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1381960184243789829?ref_src=twsrc%5Etfw">April 13, 2021</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

Lyon-Basket Landes sur La Chaîne L'Equipe

Corps: 

Diffuseur du basket français depuis la rentrée de septembre, la chaîne l’Équipe va retransmettre en direct et en clair une nouvelle rencontre du championnat de Ligue Féminine. Il s’agit du troisième match de la saison diffusé en direct et en clair, après l’opposition entre Basket Landes et Bourges début janvier qui avait réuni 270 000 téléspectateurs en moyenne, et le match entre Lyon et Bourges qui sera diffusé le samedi 20 février prochain (17h45).

Actuel deuxième au classement, le club de Basket Landes emmené par l’emblématique Céline Dumerc, se déplacera sur le parquet du LDLC ASVEL Féminin présidé par Tony Parker, et qui a validé fin janvier sa qualification en quarts de finale de l’Euroligue

Avec seulement deux défaites au compteur, Basket Landes réalise un excellent début de saison en LFB et compte bien maintenir le rythme en tête du classement, dans le sillage de Valériane Vukosavljevic de retour en France cette saison et dont le rendement offensif (13.4 pts/match) n’est pas étranger à la réussite landaise. Du côté lyonnais, Marine Johannes continue d’impressionner tout en gagnant en régularité, et mène son équipe au scoring (14.1 pts/match), actuellement au pied du podium et qui compte un match en retard face à Charleville-Mézières.

Au match aller, Lyon s’était imposé sur le parquet de Basket Landes 63-75 (journée 5, décalée au 30 janvier 2021).

PROGRAMME TV

Samedi 20 février à 17h45*
Lyon – Bourges
- 14e journée du championnat de Ligue Féminine
À suivre en direct sur la chaîne L’Équipe (TNT, canal 21)

Vendredi 26 février à 21h00*
Lyon – Basket Landes
- 16e journée du championnat de Ligue Féminine
À suivre en direct sur la chaîne L’Équipe (TNT, canal 21)

*sous réserve de modification ultérieure
 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 12. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
La chaîne L’Équipe diffusera le vendredi 26 février 2021 une nouvelle rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Lyon et Basket Landes (21h00). Il s’agira de la troisième diffusion de la saison, en clair et sur une chaîne nationale, pour le championnat LFB.
crédit: 
(Crédit : Bacot/Sports Emotions)
Pour Newsletter: 

Basket Landes - Bourges sur la chaîne L'Équipe

Corps: 

Diffuseur du basket français depuis la rentrée de septembre, la chaîne L’Équipe va retransmettre en direct et en clair une rencontre du championnat de Ligue Féminine. L’opposition entre Basket Landes et Bourges, deux équipes évoluant en Euroligue, n’a pas été choisie au hasard.

En effet, ce match verra s’affronter les deux dernières équipes invaincues en Ligue Féminine cette saison. Monument du basket tricolore, le Tango Bourges Basket a remporté ses huit rencontres tandis que la formation landaise en est à 7/7. La place sur le fauteuil de leader du championnat sera donc l’enjeu de ce duel au sommet qui s’annonce indécis et spectaculaire.

Cette rencontre sera particulière à plus d’un titre et notamment pour la capitaine de Basket Landes Céline Dumerc qui deviendra la première joueuse à atteindre la barre mythique des 500 matches joués en LFB. C’est contre son ancien club, dont elle a porté les couleurs durant 11 saisons (2003-2009 puis 2011-2016), que l’ex-meneuse de l’Équipe de France féminine (262 sélections) entrera encore un peu plus dans la légende du basket français.

De nombreuses internationales tricolores seront présentes sur le parquet de l’espace François Mitterrand à Mont-de-Marsan parmi lesquelles deux des meilleures marqueuses de la Ligue Féminine : la Berruyère Alexia Chartereau (numéro 1 avec 17.8 pts/match) et la Landaise Valériane Vukosavljevic (16.6 pts/match).

Tous les ingrédients sont donc réunis pour vivre un match spectaculaire, en direct et en clair, sur la chaîne L’Équipe.

Basket Landes - Bourges - 10e journée du championnat de Ligue Féminine
Samedi 9 janvier à 16h45*
A suivre en direct sur la chaîne L’Équipe (TNT, canal 21)

*sous réserve de modification ultérieure

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Décembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La chaîne L’Équipe diffusera le samedi 9 janvier 2021 la rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Basket Landes et Bourges (coup d’envoi à 16h45). Une première diffusion historique, en clair et sur une chaîne nationale, pour le championnat LFB.
Pour Newsletter: 

"Je sais que plus tard il y aura de supers joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels"

Corps: 

Le début de saison a été compliqué avec la crise sanitaire, comment cela se passe pour toi ?

On a été chanceuses à Basket Landes, on a eu l’opportunité de faire une bonne préparation. Nous n’avons pas été affectées par la Covid 19, on est un peu les survivantes de la ligue (rires). On a eu la chance de faire 5 matches et on a gagné les 5, donc tout se passe bien. Je me sens toujours aussi bien dans ce club, il y a une super ambiance de travail et je m’entends vraiment bien avec les filles.

Tu montes en puissance depuis le début de saison, tu as sorti quelques gros matches, tu continues de progresser ?

Bien-sûr, même à mon âge je progresse toujours ! Je suis contente de mon début de saison mais l’important pour moi c’est que l’équipe gagne et si je peux faire de bonnes prestations et participer à cette bonne dynamique c’est encore mieux. Les coachs me donnent vraiment un rôle important dans l’équipe, j’ai gagné en confiance, physiquement je me sens bien aussi et j’ai surtout une envie de jouer qui est énorme après cette grosse période d’arrêt.

Ton club te demande parfois de ralentir au niveau du 3x3 pour mieux revenir physiquement ?

Non, ma coach me chambre un peu avec ça. C’est vrai que quand on revient d’une compétition que ce soit 3x3 ou 5x5 on est un peu plus fatiguée que si on avait pris le temps de couper mais le club est vraiment à fond derrière les projets de chacune et c’est vraiment sympa.

Comment tu te sens personnellement quand tu reviens d’une compétition et que tu enchaines sur du 5x5 ? C’est dur de mêler les 2 disciplines ?

Ça dépend, en 2018 j’avais fait un championnat du Monde, un championnat d’Europe et quelques tournois Superleague 3x3 et ça m’avait permis d’arriver prête physiquement et avec de la confiance pour aborder la saison en club. L’année dernière on a eu un gros été, avec des ambitions de qualification olympique, c’est sûr que je suis revenue un peu plus fatiguée mais j’avais toujours ce plein de confiance mais aussi ces habiletés que je développe au 3x3. A chaque fois que je reviens d’une compétition, je suis plus impactante, plus agressive. Par contre je fais un peu trop de fautes (rires). Cette année je me suis re-adaptée plus vite mais il faut vraiment faire attention sinon je vais sortir pour 5 fautes à chaque match.

Dans l’autre sens, qu’est-ce que tu rapportes du 5x5 dans le 3x3 ?

En 5x5 je suis meneuse de jeu, je suis le cerveau sur le terrain et ça se retrouve sur le 3x3. On a plus d’autonomie donc je vais beaucoup communiquer avec mes coéquipières, je vais prendre la responsabilité d’annoncer les systèmes, j’essaie de diriger un peu l’équipe. En 3x3 tout le monde doit apporter quelque chose mais je pense que mon expérience de meneuse de jeu peut apporter un plus.

Tu te définirais comme une meneuse de jeu en 3x3 du coup ?

Je ne sais pas, il faudrait trouver des appellations pour les postes en 3x3 ! Je pense avoir un regard expert parce que c’est mon poste en 5x5 et peut-être que je vais voir des choses que certaines autres ne vont pas forcément remarquer. Je suis presque un mini-coach, je suis toujours en train de parler.

Il y a des échéances internationales qui vont arriver, c’est un but pour toi ?

Oui, ça fait 2 ans et demi que je suis à fond dans le process, évidemment les JO c’est mon principal objectif. Il y a d’autres compétitions (ndlr. le tournoi qualificatif olympique 3x3), d’autres évènements et j’adore représenter la France donc oui les JO c’est l’objectif principal mais il n’y a pas que ça. Je veux d’abord donner le meilleur de moi-même pour que notre groupe soit le meilleur possible. Les JO, c’est un rêve. Ca serait vraiment l’accomplissement du projet que l’on mène depuis 2 ans et demi avec les filles. Ça serait génial d’aller au TQO, de se qualifier et après faire le meilleur résultat possible et pourquoi pas ramener la première médaille d’or olympique au basket ?

Tu commences à avoir un beau palmarès avec l’Équipe de France 3x3, lors d’un rassemblement avec autant de joueuses tu te situes comment ?

Toutes les filles qui arrivent sont là pour découvrir le 3x3 et y performer, c’est un rassemblement de l’Equipe de France donc on veut toujours se montrer. Mais je pense qu’il y a un certain respect des anciennes, pas forcément que moi mais celles qui y jouent depuis longtemps. On le voit quand on mélange un peu toutes les équipes. Les anciennes ne vont pas hésiter à prendre la parole, donner des conseils et on voit qu’elles nous écoutent beaucoup. Je suis dans l’échange et dès que je vois de nouvelles têtes, je suis contente car cela signifie qu’il y a de plus en plus de monde qui s’intéresse au 3x3. La discipline grandit et j’ai envie de partager mes expériences. La concurrence est saine, on va tirer les jeunes vers le haut et elles vont venir nous titiller et nous obliger à devenir encore plus forte car rien n’est acquis. L’Équipe de France n’appartient à personne.

La relève commence à arriver fort. A ton avis, certaines des joueuses présentes au stage pourront devenir de très bons éléments pour l’Équipe de France 3x3 dans le futur ?

C’est vrai qu’il y a des joueuses en U23 que je ne connaissais pas car je ne les avais pas côtoyées avant et il y a d'agréables surprises. Je suis fière car je ne pense pas que toutes les nations puissent dire que 32 joueuses peuvent performer dans ce milieu. Je sais que plus tard il y aura de super joueuses, il y a beaucoup de beaux potentiels. Elles ont eu la chance d’avoir des cursus 3x3 dès le plus jeune âge, chose qui n’existait pas il y a quelques années. C’est très bien de se spécialiser le plus tôt possible. Les staffs font aussi du super boulot, il y a beaucoup de lien entre toutes les catégories. Le 3x3 c’est un peu une grande famille.

Il y a un gros groupe avec beaucoup de joueuses qui peuvent prétendre à une place dans l’équipe pour le TQO. Quand, en plus, tu vois ces jeunes joueuses qui tapent à la porte, ça te met un peu de pression ?

Oui, je suis contente qu’elles soient là car ça bouscule un peu tout. Je sais que mon statut n’est pas acquis et qu’il faut que je redouble d’efforts pour rester au meilleur niveau. La concurrence est vraiment saine en 3x3, c’est ce qui fait la différence et j’espère que l’on arrivera à garder cette atmosphère longtemps.

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France féminine 3x3
Date d’écriture: 
Jeudi, 3. Décembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
A l'occasion du rassemblement des Équipes de France 3x3 à l'INSEP du 10 au 15 novembre, Marie-Eve Paget est revenue au cours d'une interview sur son expérience 3x3, la relève qui pousse fort et bien évidemment... les Jeux Olympiques de Tokyo.
crédit: 
BACOT/FFBB
Pour Newsletter: 

Dans la bulle : épisode 1

Corps: 

A situation exceptionnelle, solutions exceptionnelles. La FIBA a profondément modifié le format de l'Euroligue afin de faire face à la pandémie qui sévit partout sur le continent. Exit les deux groupes de 8 équipes, place à quatre groupe de 4 équipes. Pour éviter les nombreux déplacements aux quatre coins de l'Europe, des bulles ont été mises en place.

Lors de cette première fenêtre, les équipes joueront la phase aller de la saison régulière. Les matches retour se dérouleront eux du 17 au 23 janvier 2021 (deuxième bulle - lieux à définir), les quarts de finale du 14 au 20 mars (troisième bulle - lieu à définir) puis le Final 4 du 16 au 18 avril.

Groupe A (à Istanbul - Turquie)
Kursk (RUS), Salamanque (ESP), Izmit (TUR), Orenburg (RUS)

Touché par la Covid-19, Izmit ne participera pas au premier hub.

Groupe B (à Istanbul - Turquie)
Fenerbahce (TUR), Lyon, Gydnia (POL), Prague (CZE)

Mardi 1er décembre
Fenarbahce - Prague à 15h00
Lyon - Gdynia à 18h00

Jeudi 3 décembre
Gdynia - Fenerbahce à 15h00
Prague - Lyon à 18h00

Vendredi 4 décembre
Fenerbahce - Lyon à 15h00
Gdynia - Prague à 18h00

Groupe C (à Gérone - Espagne)
Ekaterinbourg (RUS), Riga (LAT), Schio (ITA), Gérone (ESP)

Groupe D (à Sopron - Hongrie)
Bourges, Galatasaray (TUR), Basket Landes, Sopron

Touché par la Covid-19, Galatasaray ne participera pas au premier hub.

Mardi 1er décembre
Bourges - Sopron à 18h00

Jeudi 3 décembre
Basket Landes - Bourges à 18h00

Vendredi 4 décembre
Basket Landes - Sopron à 16h30

Tous les matches à suivre en direct sur FIBA TV.

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue féminine
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Novembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Crise sanitaire oblige, le format de l'Euroligue féminine a été adpaté aux contraintes actuelles. Bourges, Lyon et Basket Landes vont donc jouer dans une bulle ("hub") à Sopron et Istanbul. Les premiers matches sont prévus mardi et ils seront à suivre sur la chaîne Youtube de la FIBA.
Pour Newsletter: 

Basket Landes dans ses standards

Corps: 

"Au stade où la saison s'est arrêtée, on était plus qu'à l'heure par rapport aux objectifs. Si on parle de la LFB, on voulait être dans le top 4 à la fin mais rien ne remplacera l'excitation d'une phase finale et des playoffs. La grosse cerise sur le gateau aura été la coupe d'Europe où l'on ne se donne jamais vraiment d'objectif précis sinon celui d'aller le plus loin possible à partir du moment où l'on est sorti des poules. Là on garde un goût d'inachevé avec le quart de finale contre nos amis de Charleville et une saison qui s'arrête, ironie de l'histoire, sur un match nul". Voilà comment Marie-Laure Lafargue, la Présidente du club landais, résume la saison 2019-2020 de son équipe.

Un exercice plus que réussi donc du côté de Mont-de-Marsan et une satisfaction, celle d'avoir placé un duo 100% féminin aux commandes avec Julie Barennes et Shona Thorburn : "On avait un vrai challenge au niveau du coaching. Le travail de fond amorcé dans le club, basé sur les valeurs de transmission et d'identité, paye autour d'une personnalité comme Julie. Elle a su passer le cap sur le plan tactique mais ça ne faisait pas l'ombre d'un doute" confirme M-L Lafargue. Et ça s'est vu sur le parquet selon la Présidente qui ajoute : "On s'est régalé d'un basket comme on l'aime dans le Sud Ouest, fait de vitesse, d'adresse, d'audace offensive tout en étant assis sur des fondementaux défensifs. Les filles n'ont jamais perdu le fil conducteur et ça a permis une vraie adhésion du public et des partenaires". Point culminant de cette osmose landaise, le 1/16è de finale d'Eurocoupe : "On perd de 14 points à l'aller à Cadi La Seu et on leur met un éclat au retour (+31) dans une ambiance de folie" raconte Lafargue. Elle ajoute : "Je suis pleine d'espoir que dans ce contexte si particulier d'adhésion locale, ça sera un élément fondateur pour la relance et le rebond la saison prochaine".

Le club du Sud Ouest continue d'écrire son histoire sans brûler les étapes, une stratégie payante qui lui a permis de stabiliser sa présence dans la première moitié du classement pour la dixième saison de suite comme le confirme Marie-Laure Lafargue : "On travaille avec patience, il faut que la structure continue de mûrir. On a déménagé deux fois, il y a eu une vraie mue administrative et institutionnelle en devenant une SASP. Il faut une structure suffisamment stable pour amortir le pas suivant dont on connait l'exigence". La signature, en 2016, de Céline Dumerc, avait permis de mettre un coup d'accélérateur à cette évolution.

Pour la rentrée, on misera sur la continuité avec sept joueuses qui ont vécu ensemble cette saison (Suarez, Paget, Dumerc, Turcinovic, Ayim, K. Plouffe et Gaye). "La stabilité est un fondement récurrent à Basket Landes. On a toujours eu des piliers solides sur le banc ou sur le terrain. Chaque année, on essaye d'y apporter un petit supplément voire un grand" indique la boss landaise. La jeune Kendra Chéry (Roche Vendée) va poursuivre sa carrière dans le Sud Ouest et le gros coup réalisé par BL se nomme Valériane Vukosavljevic (Ayayi), internationale tricolore rapatriée de Prague, un cador européen : "On connaît ses qualités, elle connaît bien la maison et rejoint un coach qui était sa capitaine de jeu et une guide dans sa phase d'apprentissage". Née à Bordeaux et passée par le Centre Fédéral, Vukosavljevic a débuté sa carrière professionnelle à Basket Landes en 2012. C'est donc une joueuse de premier plan qui fera son retour en Ligue Féminine.

"On est moins dans le contexte de la blague qu'avec Céline à l'époque. On a un trait de caractère qui est l'audace, l'esprit de conquête. C'est un truc de gascon. Pour Valou, il y a une forme de hasard malgré tout sinon que les gens nous observent avec intérêt dans notre stabilité et notre démarche. La notion de fidélité a toujours valu. On s'était promis que ça arriverait un jour, c'est arrivé surement plus tôt que l'on ne l'avait imaginé" conclut Marie-Laure Lafargue.

Basket Landes (4ème)

Bilan : 9 victoires - 7 défaites
Meilleure marqueuse : Miranda Ayim (11.0 pts/match)
Meilleure passeuse : Ana Suarez (4.9 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Aby Gaye (6.1 rbds/match)
Meilleure évaluation : Miranda Ayim (14.1 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague
Episode 3 - Tarbes restait serein
Episode 4 - Saint-Amand pas maître chez lui
Episode 5 - Villeneuve d'Ascq filait en playoffs
Episode 6 - Roche Vendée s'était relancé
Episode 7 - Charleville-Mézières coupé dans son élan
Episode 8 - Landerneau toujours plus haut

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB - Bilan 2019-2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 19. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine entre dans sa dernière ligne droite avec le top 4. Le neuvième épisode s'intéresse à Basket Landes, club désormais historique du championnat et ses 12 saisons consécutives au plus haut niveau.

"Je suis dans mon collège d'enfance"

Corps: 

Comment vas-tu Marion ?
Ca va plutôt bien, il fait beau. On vit à la campagne, dans une maison avec un extérieur donc on est mieux loti que les gens qui sont en ville, dans un appartement. Les petits peuvent s'amuser et on fait notre petite marche quotidienne d'une heure.

Que deviens-tu ?
J'ai eu deux enfants. J'en ai profité au maximum pour les élever comme ils ont peu d'écart. Depuis septembre je travaille au collège où j'étais, à Amou. Des postes d'assistants d'éducation à temps plein se sont libérés, ce qui me laisse le temps de préparer le concours d'auxiliaire de puériculture. Je me laisse deux ans pour l'avoir puis il y a un an d'école ensuite. Donc pour le moment je suis dans mon collègue d'enfance.

Est-ce que tu joues toujours au basket ?
J'ai repris cette année à Amou en pré-nationale. Je ne savais pas trop ce que ça allait donner avec mes genoux, le médecin m'a dit oui pour un entraînement dans la semaine. Ca fait du bien, le basket et le sport co me manquaient.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
Je dirais 6. J'essaye de regarder les résultats du week-end sur l'application de la FFBB. Je vais voir les stats de temps en temps mais je ne suis pas à fond. Je ne vais plus trop à Basket Landes comme je suis à 45 minutes de Mont-de-Marsan. J'essaye d'y aller sur des gros matches, si je peux voir les filles qui jouent en face. Quand c'est Bourges, je vois Olivier (Lafargue).

Quel est ton plus beau souvenir de carrière ?
Le plus beau c'est la finale des Jeux Olympiques forcément et en deuxième le titre de NF1 et la montée en Ligue Féminine avec Basket Landes. Il y a aussi une demi-finale de playoffs contre Bourges. Ca reste des choses qui marquent.

Et le moins bon ?
Quand on m'annonce que je ne peux plus jouer à haut-niveau. J'avais prévu de jouer un an de plus. Sinon j'ai le souvenir d'un match contre Challes-les-Eaux à Saint-Sever où on prend un tir à 10 mètres à la dernière seconde de leur ailière australienne (Carly Wilson), un tir venu d'ailleurs qui nous fait perdre.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Il y a Gaëlle (Skrela), le fait d'être maman toutes les deux, on échange des photos. Emmeline (Ndongue) et Anaël (Lardy) sont très prises par leur boulot mais j'échange que ce soit appel ou SMS, Cap's (Céline Dumerc) aussi de temps en temps.

Son parcours

1999-2004 Amou Bonnegarde Nassiet
2004-2007 Tarbes
2007-2015 Basket Landes

Son palmarès

En Équipe de France (56 sélections A)
Médaillée d'argent aux Jeux Olympiques en 2012
Médaillée de bronze à l'Euro en 2011

En club
Championne de France NF1 en 2008

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Marion Laborde ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 22. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Figure du basket dans le Sud Ouest, Marion Laborde n'a pas eu le parcours classique de la basketteuse professionnelle. Après trois ans à Tarbes pour lancer sa carrière, elle s'est engagée avec Basket Landes, club auquel elle est restée fidèle de 2007 à 2015. Au total, elle a passé 9 saisons en Ligue Féminine et joué 174 matches.

Seehia Sida Abega signe à Basket Landes

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :
- Seehia Sida Abega, née le 9 août 2002 (1,87m) rejoindra Basket Landes (Landes) en LFB la saison prochaine.

Les statistiques de Seehia Sida Abega avec le PFBB cette saison en LF2 :
6,2 points, 3,4 rebonds en 22 minutes de jeu en moyenne

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés à Seehia Sida Abega, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Pages

S'abonner à RSS - Basket Landes