Boris Diaw

Team France Basket
Boris Diaw intègre le staff
La Fédération Française de BasketBall est heureuse d’annoncer l’intégration de l’ancien capitaine de l’Équipe de France, Boris Diaw, au sein du staff des Bleus.
Boris Diaw à la Une
16 années passées sous le maillot de l’Équipe de France. 247 sélections. 5 médailles internationales. Une influence tout aussi grande sur le parquet qu’en dehors. C’est une lé...
L'épisode 4 est en ligne !
Avant de jouer le deuxième tour des qualifications, les Bleus se sont retrouvés pour un tournoi exceptionnel à Paris, réunissant les deux Equipes de France. Un regroupement ma...
Retour en vidéo sur une carrière d'exception
Retour en vidéo sur la carrière d'exception de Boris Diaw, capitaine emblématique des Bleus.
Merci Capitaine
Capitaine emblématique de l’Équipe de France, Boris Diaw (2,03m, 36 ans) a annoncé sa retraite ce jeudi 6 septembre sur ses réseaux sociaux. Champion d’Europe 2013 avec les Bleus, Diaw a porté le mail...
Boris Diaw intègre la Marine
Le capitaine de l’équipe de France de basket-ball , Boris Diaw, vient d'int...
Quand tes parents viennent te voir jouer...
"C'est quelque chose de géant"
Le jury s'est réuni

Pages

Les Spurs confirment !

Corps: 

Sur un score final de 94 à 68, les Spurs gagnent leur deuxième match de Playoffs cette année et mènent la série 2-0 face aux Grizzlies.

Tony Parker (6 points, 4 passes décisives en 23 minutes) et Boris Diaw (6 points, 3 passes décisives, 2 rebonds, 2 contres en 19 minutes) n'ont pas à forcer grand chose tant le collectif et la défense des Spurs dominent. 

Les prochains matchs auront lieu à Memphis le 23 et 24 avril.

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Ulysse Chedhomme
Date d’écriture: 
Mercredi, 20. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Sans difficulté, les San Antonio Spurs de Tony et Boris s'imposent une deuxième fois chez eux face aux Memphis Grizzlies.
crédit: 
PresseSports
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Seconde victoire avec la participation de toute l&#39;équipe. Nous sommes restés concentrés et continuons à travailler dans ce sens. À vendredi.</p>&mdash; Boris Diaw (@theborisdiaw) <a href="https://twitter.com/theborisdiaw/status/722646841393868800">20 avril 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Nuit record pour Tony Parker

Corps: 

Cette nuit, Tony Parker est entré un peu plus dans l'histoire grâce à un nouveau record dans la victoire facile (106-74) de son équipe face aux Memphis Grizzlies : il est devenu le cinquième meilleur passeur des Playoffs avec 1064 passes décisives. Memphis n'a jamais vraiment inquiété San Antonio, et Popovich a pu limiter le temps de jeu de ses cadres.

Tony Parker inscrit 15 points et délivre 6 passes en 21 minutes, tandis que Boris Diaw ajoute 4 points, 2 rebonds et 5 passes en 21 minutes également.

De son côté, Ian Mahinmi (1 point, 3 rebonds) voit son équipe s'imposer à Toronto dans ce premier match des Playoffs.

Les Charlotte Hornets de Nicolas Batum, quant à eux, ont été défaits par le Miami Heat. Seul perdant du week-end parmi nos français, il a réalisé cependant un bon match puisqu'il compile (24 pts, 2 rebonds et 1 passe en 40 minutes).

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Ulysse Chedhomme
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Ce week-end les Playoffs ont débuté en NBA et, cette année, ce n'est pas moins de quatre français qui y participent : Tony Parker et Boris Diaw avec les San Antonio Spurs, Nicolas Batum avec les Charlotte Hornets et Ian Mahinmi avec les Indiana Pacers
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Tony Parker (1,064 career <a href="https://twitter.com/hashtag/NBAPlayoffs?src=hash">#NBAPlayoffs</a> assists) just passed Larry Bird (1,062) for 5th on the all-time Playoffs assists list!</p>&mdash; San Antonio Spurs (@spurs) <a href="https://twitter.com/spurs/status/721877516512665600">18 avril 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Diaw a rejoué

Corps: 

Boris Diaw est de retour, l'intérieur tricolore n'a pas forcé face à Dallas et a profité du repos des titulaires face aux Mavs (96-91). Boris Diaw a marqué 4 points, capté 2 rebonds et délivré 7 passes en 20 minutes. Tony Parker n'a pas joué.

Laissé au repos en vu des playoffs, Nicolas Batum n'a pas participé au succès des Hornets face au Magic (117-103). Pour son dernier match de la saison, Evan fournier a tout donné (22 points, 8/14 aux tirs, 2 rebonds, 3 passes en 34 minutes).

Damien Inglis a profité du dernier match de la saison pour se montrer un peu. Face à Indiana, où Mahinimi était ménagé, l'ailier tricolore a égalé son record en carrière 10 points auxquels il a ajouté 4 rebonds et 1 passe en 20 minutes.

Battus lourdement par Portland (107-99), pour les Nuggets Axel Toupane s'est contenté de 6 minutes de jeu. Joffrey Lauvergne n'a pas joué (décision du coach).

Programme du 1er tour des playoffs :

. Conférence Est
Cleveland - Détroit
Toronto - Indiana
Miami - Charlotte
Atlanta - Boston
 
. Conférence Ouest
Golden State - Houston
San Antonio - Memphis
Oklahoma City - Dallas
LA Clippers - Portland

 

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 14. Avril 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit lors du dernier match de la saison, Boris Diaw a rejoué et participé à la victoire des Spurs à Dallas (96-91). Tony Parker n'était pas du voyage, Nicolas Batum a également été ménagé avec les Hornets, vainqueurs du Magic d'un bon Fournier auteur de 22 points.

Nouveau record pour les Spurs de Parker et Diaw

Corps: 
Utah, grâce aux 11 points et 18 rebonds du Français Rudy Gobert, a fait trembler les champions en titre. Les Warriors, jamais vraiment dans le rythme, ont arraché la prolongation grâce à un tir primé de Klay Thompson à quinze secondes de la sirène. En prolongation, ils ont trouvé un second souffle et pris le dessus sur le Jazz (103-96). "Notre équipe est jeune, ils aiment jouer, ils aiment se battre jusqu'au bout", a plaisanté Steve Kerr à la fin du match. Mais la débauche d'énergie de son équipe en cette fin de saison régulière pourrait lui coûter cher lors des play-offs. Cette victoire rapporche un peu plus Golden State du record des Chicago Bulls qui, en 1995-96, ont réalisé la meilleure saison régulière de l'histoire (72 v-10 d). Il leur faut gagner cinq de leurs sept derniers matchs (5 à domicile, 2 à l'extérieur) pour effacer les Bulls de Michael Jordan, avec notamment deux duels contre les San Antonio Spurs au programme.
 
A l'inverse ce résultat est synonyme de mauvaise opération pour le Jazz en vue d'une éventuelle qualification pour les playoffs dans la conférence Ouest.  Le Jazz a vu revenir Dallas, vainqueur des Knicks (91-89), à sa hauteur avec un bilan de 37 victoires et 38 défaites, comme Houston du reste.
 
Comme son grand rival Golden State, San Antonio réalise une saison 2015-16 exceptionnelle. Les Spurs, vainqueurs de La Nouvelle-Orléans 100 à 92, ont signé leur 38e victoire de suite à domicile cette saison, du jamais-vu en NBA. Les Spurs ont donc amélioré un autre record des Chicago Bulls de Michael Jordan qui, en 1995-96, avaient remporté 37 matchs de suite dans leur salle. La franchise texane, 2e de la conférence Ouest derrière le champion en titre Golden State, a égalé un autre record avec cette 63e victoire, celui de la meilleure saison régulière de son histoire.
 
Alors qu'il leur reste encore sept matchs de saison régulière à disputer, les Spurs 2015-16 affichent déjà le même bilan que leurs devanciers de 2005-06 qui avaient remporté 63 victoires et concédé 19 défaites. L'emblématique "Big Three" portait déjà en 2005-06 le maillot des Spurs: laissés au repos lors des deux précédents matchs de leur équipe, Tim Duncan (8 pts, 9 rbds), Tony Parker (4 pts, 6 passes) et surtout Manu Ginobili (20 pts) ont fait un retour remarqué contre les Pélicans. Kawhi Leonard, de retour lui-aussi après avoir reçu un coup à une cuisse, a marqué 16 points et capté six rebonds.
 
Chez les Pelicans, Alexis Ajinça s'est imposé comme le leader offensif de son équipe (18 pts). Il a frôlé le double-double avec 9 rebonds en 32 minutes.
 
Dans les autres matches de la nuit, les Denver Nuggets se sont inclinés 109-105 face aux Grizzlies. Les Français ont été peu utilisé, Joffrey Lauvergne 12 points (5/7 aux tirs), 3 rebonds, 1 interception en 16 minutes et Axel Toupane 0 point (0/1 aux tirs) en 13 minutes. 
 
Lors de la défaite de New York à Dallas (91-89), le pivot français Kevin Séraphin a marqué 6 points (3/5 aux tirs), capté 1 rebond et délivré une passe 1 passe en 13 minutes.
 
 
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Jeudi, 31. Mars 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Cette nuit, Utah a poussé Golden State en prolongation (103-96), pendant que les San Antonio Spurs établissaient un nouveau record NBA en enregistrant leur 38e succès consécutif à domicile face aux Pelicans d'Alexis Ajinça (100-92).
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/nLaUHyIOIbg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Les Spurs sans leurs stars mais un bon Diaw

Corps: 
Les Spurs ont signé leur 62e victoire de la saison et il ne leur manque plus qu'une victoire pour égaler la meilleure saison régulière de leur histoire, réalisée en 2005-06 (63 victoires, 19 défaites).
 
Comme contre Oklahoma City (défaite 111-92) samedi, Gregg Popovich avait décidé de laisser au repos son "Big Three", Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili, ainsi que son meilleur marqueur Kawhi Leonard, touché à une cuisse la semaine dernière.
 
LaMarcus Aldridge a porté son équipe à bout de bras avec 31 points et 13 rebonds, bien épaulé par Patty Mills (17 points) et Kyle Anderson (13 points et 7 passes décisives). Boris Diaw est donc le seul français a avoir foulé le parquet cette nuit et en a profité pour sortir une belle prestation (13 points à 5/8 aux tirs, 6 rebonds).
 
San Antonio, 2e de la conférence Ouest, a toujours réagi avec une victoire après une défaite cette saison.
 
Dans les autres matches de la nuit, on notera la victoire (99-91) des Pelicans d'Ajinça (12 points, 6 rebonds et 1 contre en 26 minutes) à domicile face aux Knicks de Séraphin (4 points, 4 rebonds en 10 minutes). 
 
Dallas s'est imposé 97-88 face à Denver. Les frenchies, Joffrey Lauvergne (8 points, 3 rebonds en 22 minutes) et Axel Toupane (2 points) ont été discrets.
 
Enfin, le Utah Jazz de Rudy Gobert (8 points, 3/8 aux tirs, 19 rebonds, 2 contres) a étrillé les Los Angeles Lakers (123-75).
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Mardi, 29. Mars 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les San Antonio Spurs, privés pourtant de plusieurs joueurs importants, se sont largement imposés cette nuit sur le terrain des Memphis Grizzlies, décimés par les blessures, 101 à 87. Boris Diaw a réalisé une belle prestation lors de cette rencontre.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Une victoire d&#39;équipe hier soir contre NYK <a href="https://twitter.com/hashtag/Pelicans?src=hash">#Pelicans</a> Good Team Win . J&#39;espère que vous avez passez un bon... <a href="https://t.co/Xe9bg3odZR">https://t.co/Xe9bg3odZR</a></p>&mdash; Alexis Ajinça (@AjincaAlexis42) <a href="https://twitter.com/AjincaAlexis42/status/714692796498714626">March 29, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Tranquilles comme les Spurs

Corps: 
C'est désormais le tarif minimum pour tout adversaire des Spurs : pour la douzième fois cette saison sur un total de 37 victoires, les joueurs de Gregg Popovich se sont imposés avec plus de 25 points d'avance !
 
Les Suns étaient certes privés de joueurs-clefs comme Mirza Teletovic, Markieff Morris ou Eric Bledsoe, mais les Spurs ont encore fait la démonstration de leur impressionnante force collective.
 
Sans Duncan et Parker, ménagés, douze des treize joueurs entrés en jeu ont marqué et les cadres LaMarcus Aldridge et Kawhi Leonard n'ont même pas eu à forcer leur talent, avec respectivement 9 et 21 points en 22 minutes de jeu.
 
"C'est la force de cette équipe, tout le monde apporte sa pierre et sait qu'il a un rôle à jouer", a résumé Leonard, sélectionné jeudi pour la première fois pour le All Star Game.
 
Boban Marjanovic s'est offert son premier "double double" en NBA avec ses 17 points et 13 rebonds en seulement 22 minutes. Boris Diaw a cumulé 5 points, 2/5 aux tirs, 4 rebonds, 4 passes en 19 minutes.
 
Le duel lundi contre Golden State, champion NBA en titre et leader de la conférence Ouest (39 v-4 d), s'annonce spectaculaire.
 
Dans les autres matches de la nuit, Joffrey Lauvergne. Avec neuf points (3 sur 3 au tir), huit rebonds et trois passes décisives, le pivot de Denver a été précieux contre Memphis, mais les Nuggets se sont inclinés à domicile 102 à 101. Lauvergne n'a toutefois pas fini la rencontre après, dans la dernière minute, une 6e faute qui a coûté cher à son équipe avec un panier et un lancer-franc réussis pour Marc Gasol.
 
Alexis Ajinça est entré 9 minutes en jeu lors de la large victoire de New Orleans contre Detroit (115-99). Un temps de jeu qu'il a parfaitement exploité, avec un sans-faute au tir (6 points, 3/3) et 3 rebonds, pour 10 d'évaluation.
Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin avec AFP
Date d’écriture: 
Vendredi, 22. Janvier 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les San Antonio Spurs ont signé, malgré les absences de Tim Duncan et Tony Parker, leur douzième victoire de suite, jeudi à Phoenix (117-89).

Le show Parker-Diaw

Corps: 

Le meneur des Bleus Tony Parker termine la partie avec 15 points, 4 passes, 1 rebond en 27 minutes, bien aidé par son compère Boris Diaw qui totalise 14 points, 8 rebonds et 1 passe en 25 minutes. Retrouvez les actions de génie des deux français dans le Top 10 de la nuit (4e et 5e place).

Autre français bien en jambes, il s'agit d'Evan Fournier. L'arrière du Magic (vainqueur de New York 107-99) a inscrit 16 points, 6 rebonds, 3 interceptions et 1 passe en 31 minutes de jeu.

 

À noter également : la sortie sur blessure de Joakim Noah touché à l'épaule et qui a quitté les Bulls dans le 3ème quart-temps (4 points, 8 rebonds, 8 passes et défaite des Bulls contre les Nets 105-102). La défaite de Charlotte contre Houston (95-102) malgré la bonne performance de Nicolas Batum (9 points, 5 rebonds, 3 passes et 1 interception en 33 minutes).

Surtitre: 
Français de NBA
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 22. Décembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Auteurs chacun d'une action de génie qui figure dans le Top 10 NBA de la nuit, Tony Parker et Boris Diaw ont une fois de plus été essentiels dans le succès des Spurs contre Indiana (92-106).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Séjour exceptionnel à San Francisco et Los Angeles

Corps: 
Ce fabuleux séjour se déroule du 24 janvier au 2 février pour un total de 8 nuits (4 à San Francisco et 4 à Los Angeles). A partir de 2 950 euros, vous pourrez ainsi combiner la découverte de la Côte Ouest Américaine avec des matchs NBA à San Francisco et Los Angeles.
 
Matchs inclus:
Golden State Warriors VS San Antonio Spurs le 25 janvier à l'Oracle Arena d'Oakland
 Los Angeles Clippers VS Los Angeles Lakers le 29 janvier au Staples Center de Los Angeles
Los Angeles Lakers VS Charlotte Hornets le 31 janvier au Staples Center de Los Angeles
 
Possibilité d'assister à d'autres matchs en option.
 
Catégorie: 
Surtitre: 
Voyage Basket US
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Novembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Gate-One Voyages et la FFBB vous proposent un voyage Basket US d’exception en janvier-février 2016 sur le Côte Ouest des Etats-Unis ! Au programme : les Spurs de Tony Parker et de Boris Diaw face aux Champions en titre, les Warriors de Golden State, le derby de Los Angeles entre les Lakers et les Clippers et enfin le duel entre Kobe Bryant (LA Lakers) et Nicolas Batum (Charlotte Hornets) !
crédit: 
FFBB/NS

"Pas d'inquiétude, nous sommes à trois semaines de début de l'Euro"

Corps: 

Quelle est votre réaction après cette défaite contre les Serbes ?
Ça a été un match difficile. On a bien commencé sur les premières minutes et puis ensuite, avec beaucoup d'orgueil, cette équipe de la Serbie a monté le niveau défensif, la pression et l'agressivité. C'est vrai qu'ils ont réussi à nous faire déjouer et nous empêcher d'installer notre jeu.

Vous vous étiez imposés contre cette même équipe à Nancy il y a cinq jours. Quelle est la diférence avec le match ici à Belgrade ?
La différence, c'est eux. C'est la réponse qu'eux ont fait par rapport à la pression défensive qu'on a mis à Nancy. Cela nous prouve qu'il y a encore du travail à faire. Ce résultat n'est pas inquiétant, nous sommes au milieu de la préparation. Il nous reste encore trois semaines pour travailler.

 

Surtitre: 
Equipe de France masculine - Préparation à l'EuroBasket 2015
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Le capitaine des Bleus Boris Diaw a confié ses sentiments à l'issue de la défaite des Bleus en Serbie mercredi soir (73-63).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Une mise au point

Corps: 

Six jours après avoir raté dans les grandes largeurs son début de match contre la Finlande, l’Equipe de France avait visiblement à cœur de remettre les pendules à l’heure pour sa première sortie à domicile, bien aidée dans sa tâche par le retour de Nicolas Batum, Nando De Colo et Boris Diaw, absents à Tempere mais alignés dans le cinq majeur au côté de Tony Parker et Rudy Gobert. Un ensemble particulièrement séduisant qui va donner un aperçu du potentiel tricolore. Agressifs défensivement, rapides, altruistes, les Bleus font le show. L’écart va atteindre les 10 unités (19-9) avant que les médaillés d’argent ne haussent le ton dans la dureté, changeant radicalement la physionomie d’un match marqué par les nombreuses rotations utilisées par des entraîneurs qui avaient choisi d’aligner 14 joueurs de chaque côté. Indispensable également pour lutter contre la chaleur étouffante qui s’est abattue sur l’Est de la France.

Dans le sillage du brillant Bogdan Bogdanovic la Serbie va se reposer sur sa réussite de loin pour patiemment recoller au score. Le jeu de transition va peu à peu disparaître pour laisser place à un basket demi-terrain particulièrement pauvre en points. Lors des 7 premières minutes du deuxième quart-temps, le tableau d’affichage reste bloqué, ou presque (de 25-22 à 29-24). Un trois-points  de Bjelica répond à une pénétration de Nando De Colo et à la pause, la France a maintenu l’essentiel de son matelas (33-27).

Désireux de voir son groupe hausser le ton défensivement, Vincent Collet a été entendu. Les champions d’Europe ferment l’accès à leur cercle avec comme vigie Rudy Gobert. Le pivot de Utah s’offre deux contres monumentaux sur ses vis-à-vis au retour des vestiaires et ajoute, de l’autre côté du terrain, un alley-oop qui enflamme le palais des sports Jean Weille. Parker tranchant et efficace à la création, Batum sans déchet et Diaw omniprésent, l’Equipe de France maintient son emprise sur la rencontre. Un moment de flottement en début de quatrième quart-temps permet cependant aux troupes de Sasha Djodjevic de signer un 2-10 dans le sillage du bûcheron Miroslav Raduljica, qui impose sa puissance dans la raquette (64-59).

Vincent Collet choisit de relancer son cinq majeur et le duo Parker-De Colo se charge d'éteindre ce début d'incendie. Si la préparation est encore longue et que la Serbie est privée de son maître à jouer, Milos Teodosic, les Bleus, après leur revers finlandais, ont un message à envoyer à un adversaire direct pour le titre. Ils le délivrent avec efficacité et application avec un succès 78-65, à confirmer dès dimanche contre la Russie, à Villeurbanne.

France bat Serbie 78-65

Nicolas Batum : "Ce n’était pas une mauvaise chose de prendre un coup derrière la tête d’entrée. Cela s’est ressenti tous les jours par la suite à l’entraînement, l’intensité a vraiment monté. La bonne chose ce soir c’est que lorsque la réussite nous a abandonnés, nous avons continué à défendre très fort."

Vincent Collet : "Le début du match était l’inverse de la rencontre en Finlande. Nous avons eu beaucoup de réussite et nous savions que cela n’allait pas durer. En défendant tout terrain et en mettant de gros shoots, ils sont revenus. Nous avons subi leur agressivité et avons perdu notre fluidité. D’autant plus que nous avons cessé de courir. En revanche la constance était là en deuxième mi-temps avec un meilleur apport du banc. C’est avec le deuxième cinq que nous passons à +13. Florent Pietrus, par son engagement, a donné le ton défensivement. Mais à nouveau nous nous sommes arrêtés en attaque et il a fallu des exploits de nos joueurs majeurs pour refaire l’écart. Ce qu’il faut retenir c’est que c’est un pas en avant. Et qui nous promet un match retour particulièrement difficile à  Belgrade. Il y eu de bonnes choses même s’il y a encore de nombreux domaines à améliorer."

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - PRÉPARATION À L'EUROBASKET 2015
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Août 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France a livré une prestation de qualité pour dominer la Serbie (78-65) à Nancy et enregistrer sa première victoire lors de sa préparation à l'EuroBasket.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Pages

S'abonner à RSS - Boris Diaw
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'