Bourges

Finale de la Coupe de France féminine – Trophée Joë Jaunay
Réservez vos places pour un événement unique !
A l’occasion de la finale de la Coupe de France féminine 2020, qui opposera Bourges (LFB) à Lyon (LFB), le basket fera son grand retour à l’Accor Arena de Paris le vendredi 18 septembre (sous réserve...
La finale aura lieu le 18 septembre à l'Accor Arena
La Finale de la Coupe de France féminine 2020, qui opposera Bourges (LFB) à Lyon (LFB), se jouera le vendredi 18 septembre à Paris à l’Accor Arena (sous réserve que la situati...
"En pleurs à deux minutes de la fin"
Championne d'Europe avec les Bleues en 2001, Sandra Dijon a illuminé la Ligue Féminine de son sourire et son talent durant 13 saisons (327 matches). Istres, Bourges, Latt...
"Nous étions comme dans une famille"
Découverte à Tarbes en 2003, Ana Lelas a joué pendant neuf saisons en Ligué Féminine et porté les maillots du TGB, Aix-en-Provence, Mourenx, Bourges et Lattes Montpellier (216 matches joués). Après une carrière bien remplie qui s'est terminée en 2017, l'ailière est retournée vivr...
Bourges fidèle au poste
Pour l'avant-dernier épisode du bilan 2019-2020 de Ligue Féminine, place à l'équipe de Bourges, deuxième du classement au moment de l'arrêt de la saison.
"L'impression d'être un extraterrestre"
A même pas 20 ans, Yacine Sene était déjà championne de France LFB et championne...
"Je dois performer, ça ne me change pas trop"
"Aider les gens dans un projet de vie"
"On a gagné devant une foule en délire"

Pages

Tarbes défiera Bourges

Corps: 

Coupe de France féminine - Quarts de finale (à Clermont-Ferrand)

Bourges (LFB) - Toulouse MB (LF2) 89-60

Porté par l'adresse de Noémie Brochant, Toulouse joue sa chance sans complexe en début de rencontre (10-10, 5'). Les rotations berruyères, avec notamment Dabovic et Rupert, font leur effet puisque les Tango s'échappent au tableau d'affichage à la faveur d'un 15-0. Après 10 minutes de jeu, le score est de 27 à 15 pour le pensionnaire de LFB. Poussé par son public venu en nombre, Bourges a solidement la main sur le match à l'image d'une Alexia Chartereau bien en jambes (40-21, 15'). Isabelle Strunc puis Noémie Brochant permettent au TMB de réduire un peu l'écart (42-28, 17') mais à mi-parcours, le triple tenant du titre a repris ses aises (55-32).

Bien que dominé, Toulouse ne se laisse pas abattre et peut compter sur l'adresse de Sarah Halejian en attaque (65-39, 25'). Appliqué, Bourges continue d'avancer et passe la barre des 30 points d'avance sur une contre-attaque d'Elodie Godin (71-40, 27' puis 77-44, 30'). Le dernier quart-temps permet à Olivier Lafargue de faire tourner son effectif alors que côté toulousain,  Noémie Brochant saisit sa chance dès qu'elle le peut (81-55, 36'). Sans trembler, Bourges bat Toulouse et se qualifie pour la demi-finale.

Xavier Noguera (entraineur de Toulouse) : "Ca va nous servir car notre équipe est jeune. Elles vont prendre de l'expérience."
Lucie Carlier (joueuse de Toulouse) : "On a eu de belles séquences mais quand Bourges a acceléré, ça s'est compliqué."
Olivier Lafargue (entraîneur de Bourges) : "Il fallait être vigilant. Dès que Toulouse a fatigué, on a fait le trou. Il faudra êre meilleur demain."
Ana Filip (joueuse de Bourges) : "Dans l'ensemble, on a été supérieures. On a respecté l'adversaire."

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) 69-71

Ashley Bruner et ses partenaires prennent rapidement les devants. Que ce soit en percussion ou à la passe, l'Américaine est dans les bons coups (16-9, 6'). Tarbes a du mal à mettre son jeu en place et la sortie précoce de Marine Fauthoux (2 fautes) n'a pas aidé. Laure Resimont, à la sirène et depuis le parking, permet au TGB de rester dans la course (22-19, 10'). Landerneau repart comme en début de rencontre et oblige François Gomez à rappeler ses joueuses (29-19, 13'). Alors que l'on pensait le LBB lancé, deux tirs lointains remettent les Violettes à l'endroit. Au buzzer, c'est au tour de Virginie Brémont de transpercer le filet de très loin (41-32, 20').

Si dans le jeu, Tarbes est toujours aussi approximatif, le tir à 3 points est lui au rendez-vous. Et quand la connexion Berezhynska-Halvarsson se met en route, le TGB va forcément mieux (44-42, 24'). A 10 minutes du terme, le suspense reste entier entre Bretonnes et Bigourdanes (53-50, 30'). Marine Fauthoux sort de sa boîte avec un 3+1 pour mettre son équipe devant mais Landerneau serre les rangs derrière Ashley Bruner et reprend sa marche. Le final s'annonce haletant (61-55, 34') d'autant que les fautes commencent à peser pour les deux équipes. Tarbes s'accroche grâce à Tima Pouye (68-68, 39'). Louice Halvarsson, de loin et après un système bien exécuté, donne 3 longueurs d'avance au TGB. Le club du Finistère ne s'en relèvera pas.

Stéphane Leite (entraîneur de Landerneau) : "On avait tout pour gagner ce soir. Le 16/33 aux lancers-francs c'est catastrophique. La déception est là."
Marie Butard (joueuse de Landerneau) : "On est décues, c'était un objectif du club. La logique n'a pas forcément été respectée ce soir."
François Gomez (entraîneur de Tarbes) : "C'est le basket ! La différence s'est faite sur le sang-froid. C'est bien pour la notoriété du club d'être en demi-finale."
Marine Fauthoux (joueuse de Tarbes) : "On voulait revenir mieux après une mauvais première mi-temps. On a surtout haussé notre niveau physique."

Dimanche 16 février

Demi-finale - 15h30
Bourges - Tarbes

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
A Clermont-Ferrand, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Samedi, 15. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur du Petit Poucet toulousain, Bourges a été la première équipe du plateau de Clermont-Ferrand à se qualifier. Les Tango ont été rejoint un peu plus tard dans la soirée par Tarbes, tombeur de Landerneau dans un final haletant. Les deux équipes se retrouveront dimanche à 15h30 pour une place en finale.

A deux marches de la finale

Corps: 

C'est une enceinte qui fait rêver, l'AccorHotels Arena de Paris accueillera les finales de la Coupe de France 2020 en avril prochain. Pour avoir la chance d'y évoluer, il reste encore deux matches à gagner. Ce week-end à Clermont-Ferrand (63) et Vannes (56), les équipes vainqueurs des plateaux quarts et demi-finale du trophée Joe Jaunay valideront leur participation à la grande fête du basket français dans la prestigieuse arena parisienne.

Le programme des plateaux

A Clermont-Ferrand (Gymnase Honoré et Jeans Fleury)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Toulouse MB (LF2) - Bourges (LFB) / 17h00
Entre le Petit Poucet évoluant en LF2 et l'ogre berruyer, 11 fois vainqueur et triple tenant du titre, l'écart sur le papier peut sembler insurmontable pour le TMB. Sauf que les filles de la Ville Rose ne sont pas là par hasard et ont sorti Villeneuve d'Ascq au tour précédant. Côté Tango, la Coupe est un des objectifs majeurs de la saison puisqu'elle offre au vainqueur de la finale un ticket direct pour l'Euroligue.

Landerneau (LFB) - Tarbes (LFB) / 20h00
Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton continue de franchir les étapes. Quatrième en Ligue Féminine, le LBB sera opposé à Tarbes qui lutte pour éviter les playdowns en championnat (10ème). La Coupe peut permettre aux joueuses de François Gomez de retrouver le sourire, elles qui restent sur trois défaites consécutives en LFB. Cette saison, les deux équipes sont dos à dos avec une victoire chacune (67-60 au MAIF Open LFB pour Tarbes, 76-64 pour Landerneau à domicile au match retour).

Dimanche 16 février - Demi-finale à 15h30

A Vannes (Centre Sportif de Kercado)

Samedi 15 février - Quarts de finale

Roche Vendée (LFB) - Lyon (LFB) / 17h00
Equipe surprise du début de saison, Roche Vendée marque le pas depuis le début de l'année 2020 (7ème au classement, 4 défaites consécutives). Face au leader de Ligue Féminine, la tâche s'annonce compliquée même si sur un match, les Vendéennes peuvent faire un gros coup. Du côté des Lionnes, la victoire début janvier contre le RVBC (82-71) peut donner un avantage psychologique mais Valéry Demory risque de récupérer des joueuses internationales fatiguées de leur TQO (Johannes, Ciak, Allemand).

Lattes Montpellier (LFB) - Basket Landes (LFB) / 20h00
Quadruple vainqueur de l'épreuve (2011, 2013, 2015 et 2016), le BLMA devra passer deux gros obstacles s'il veut retrouver Bercy. Le premier se nomme Basket Landes; quant au second, il s'agira du vainqueur du match entre Roche Vendée et Lyon. Dans la camp landais, on espère pouvoir compter sur la présence de Céline Dumerc, blessée ces dernières semaines. Avec deux effectifs peu concernés par les TQO (1 joueuse dans chaque équipe), les organismes devraient être rechargés pour offrir du spectacle aux spectateurs Bretons.

Dimanche 16 février - Demi-finale / 15h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Samedi et dimanche, Clermont-Ferrand et Vannes vont vibrer au rythme de la Coupe de France féminine avec les plateaux des quarts et demi-finales. Parmi les 8 équipes encore en lice, deux décrocheront leur billet pour la finale du 25 avril (Paris - AccorHotels Arena).

Un festival en clôture !

Corps: 

Dans un Palais des Sports encore très rempli et toujours aussi festif, les bleues affrontaient les surprenantes porto-ricaines pour un match sans enjeu sportif puisque les deux équipes avaient déjà validé leur billet pour les prochains Jeux Olympiques avant cette rencontre.

Le début de la rencontre a été à sens unique pour les françaises avec de la réussite des deux côtés du terrain pour débuter par un 16-0. A l’issue d’une fin de premier quart-temps plus brouillon, les bleues menaient sur le score de 19-6 après 10 minutes de jeu. Les tricolores ont largement dominé la bataille à l’intérieur de la raquette. Au moment de rejoindre les vestiaires, le duo Gruda-Miyem cumulait déjà 29 points dont 19 pour la première.

Alors que les portoricaines étaient maintenues à distance, les vingt dernières minutes de ce TQO ont permis à Valérie de Garnier de faire une revue d’effectif en offrant du temps aux joueuses les moins utilisées au cours des deux premiers matches, comme Iliana Rupert et Marine Fauthoux. Ce large succès a été le fruit d'une magnifique performance collective au cours de laquelle les douze joueuses de l'équipe  ont trouvé le chemin du panier. Et ce TQO s'est conclu en beauté pour les françaises avec la présence de Sandrine Gruda et Bria Hartley dans le All-star Five de ce TQO disputé à Bourges. Et l'intérieure française a même été élue MVP Tissot du tournoi. Les bleues ont donc pris rendez-vous pour Tokyo au cours de l'été 2020 pour une troisième participation consécutive aux Jeux Olympiques.

La France bat Porto Rico 89-51

L’autre match : Brésil – Australie

En début d’après-midi, le Brésil et l’Australie avaient absolument besoin d’un victoire pour rejoindre les Jeux Olympiques de Tokyo. Favorites de la rencontre, les Australiennes ont eu toutes les difficultés du monde pour se défaire de la bande d’Erika De Sousa qui a tout donné pour l’emporter face à l’Australie de Liz Cambage. Longtemps en retard au score, les brésiliennes ont laissé passer leur chance au cours du quatrième quart-temps lorsqu’elles sont revenues à quatre petits points. Malgré les nombreux stops défensifs consécutifs, Patty Teixeira et ses coéquipières n'ont pas réussi pas à trouver le chemin du panier. Au final, l’Australie a remporté son deuxième succès du TQO, ce qui permet aux joueuses de l’Océanie de valider leur présence pour aux JO de Tokyo.

L’Australie bat le Brésil 86-72

All-star Five - TQO Bourges
Bec Allen - Australie
Liz Cambage - Australie
Sandrine Gruda - France
Jazmon Gwathmey - Porto Rico
Bria Hartley - France

Tissot MVP - TQO Bourges
Sandrine Gruda - France

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Dimanche, 9. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après l’euphorie de la qualification de la veille, les françaises ont clôturé leur TQO à Bourges par une large victoire face à Porto Rico. Mais les porto-ricaines ont obtenu une qualification historique pour les Jeux Olympiques suite à la victoire de l’Australie sur le Brésil en ouverture de la journée.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

À 40 minutes de Tokyo

Corps: 

Abattues, en pleurs dans les couloirs du Prado, les joueuses brésiliennes étaient au fond du trou jeudi après leur revers surprise contre Porto Rico (91-89 a.p.). Mais deux jours plus tard, les coéquipières de Damiris Dantas ont fait le deuil de cette défaite, et veulent croire en leurs chances - même infimes - de qualification pour Tokyo 2020. Privé de l'intérieure de l'ASVEL Clarissa Dos Santos, veritable energizer de la sélection auriverde, le Brésil veut se relancer face aux Tricolores et pourra compter sur ses forces intérieures, que sont Damiris Dantas (26 points, 15 rebonds face à Porto Rico) et Erika De Souza (15 points, 8 rebonds). "On sait que le Brésil va jouer sa vie contre nous, étant donné qu’elles ont perdu un match difficilement jeudi. On s’attend à un combat, peut-être encore plus dur que celui de jeudi contre l'Australie"  prévient Diandra Tchatchouang, l'ailière tricolore qui rêve de disputer ses premiers Jeux Olympiques.

Un avis que partage Valérie Garnier, l'entraîneur des Bleues concentrée en conférence de presse hier avant d'affronter les Brésiliennes. "C'est une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir" analyse le coach tricolore.

Au terme de ces 40 minutes, on saura. La France a son destin en main : en cas de succès, les Bleues valideraient leur billet pour les J.O. de Tokyo 2020. Sinon, elles devront affronter Porto Rico demain pour un match couperet.

France-Brésil à 20h30, en direct sur W9 et Canal + Sport

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de l'Australie il y a deux jours (72-63), l'Equipe de France féminine a l'occasion ce samedi soir au Prado (20h30, en direct sur W9 et Canal+ Sport) de valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en cas de succès face au Brésil.
Social_posts: 
<blockquote class="instagram-media" data-instgrm-captioned data-instgrm-permalink="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" data-instgrm-version="12" style=" background:#FFF; border:0; border-radius:3px; box-shadow:0 0 1px 0 rgba(0,0,0,0.5),0 1px 10px 0 rgba(0,0,0,0.15); margin: 1px; max-width:540px; min-width:326px; padding:0; width:99.375%; width:-webkit-calc(100% - 2px); width:calc(100% - 2px);"><div style="padding:16px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" background:#FFFFFF; line-height:0; padding:0 0; text-align:center; text-decoration:none; width:100%;" target="_blank"> <div style=" display: flex; flex-direction: row; align-items: center;"> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 40px; margin-right: 14px; width: 40px;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: column; flex-grow: 1; justify-content: center;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; margin-bottom: 6px; width: 100px;"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; width: 60px;"></div></div></div><div style="padding: 19% 0;"></div> <div style="display:block; height:50px; margin:0 auto 12px; width:50px;"><svg width="50px" height="50px" viewBox="0 0 60 60" version="1.1" xmlns="https://www.w3.org/2000/svg" xmlns:xlink="https://www.w3.org/1999/xlink"><g stroke="none" stroke-width="1" fill="none" fill-rule="evenodd"><g transform="translate(-511.000000, -20.000000)" fill="#000000"><g><path d="M556.869,30.41 C554.814,30.41 553.148,32.076 553.148,34.131 C553.148,36.186 554.814,37.852 556.869,37.852 C558.924,37.852 560.59,36.186 560.59,34.131 C560.59,32.076 558.924,30.41 556.869,30.41 M541,60.657 C535.114,60.657 530.342,55.887 530.342,50 C530.342,44.114 535.114,39.342 541,39.342 C546.887,39.342 551.658,44.114 551.658,50 C551.658,55.887 546.887,60.657 541,60.657 M541,33.886 C532.1,33.886 524.886,41.1 524.886,50 C524.886,58.899 532.1,66.113 541,66.113 C549.9,66.113 557.115,58.899 557.115,50 C557.115,41.1 549.9,33.886 541,33.886 M565.378,62.101 C565.244,65.022 564.756,66.606 564.346,67.663 C563.803,69.06 563.154,70.057 562.106,71.106 C561.058,72.155 560.06,72.803 558.662,73.347 C557.607,73.757 556.021,74.244 553.102,74.378 C549.944,74.521 548.997,74.552 541,74.552 C533.003,74.552 532.056,74.521 528.898,74.378 C525.979,74.244 524.393,73.757 523.338,73.347 C521.94,72.803 520.942,72.155 519.894,71.106 C518.846,70.057 518.197,69.06 517.654,67.663 C517.244,66.606 516.755,65.022 516.623,62.101 C516.479,58.943 516.448,57.996 516.448,50 C516.448,42.003 516.479,41.056 516.623,37.899 C516.755,34.978 517.244,33.391 517.654,32.338 C518.197,30.938 518.846,29.942 519.894,28.894 C520.942,27.846 521.94,27.196 523.338,26.654 C524.393,26.244 525.979,25.756 528.898,25.623 C532.057,25.479 533.004,25.448 541,25.448 C548.997,25.448 549.943,25.479 553.102,25.623 C556.021,25.756 557.607,26.244 558.662,26.654 C560.06,27.196 561.058,27.846 562.106,28.894 C563.154,29.942 563.803,30.938 564.346,32.338 C564.756,33.391 565.244,34.978 565.378,37.899 C565.522,41.056 565.552,42.003 565.552,50 C565.552,57.996 565.522,58.943 565.378,62.101 M570.82,37.631 C570.674,34.438 570.167,32.258 569.425,30.349 C568.659,28.377 567.633,26.702 565.965,25.035 C564.297,23.368 562.623,22.342 560.652,21.575 C558.743,20.834 556.562,20.326 553.369,20.18 C550.169,20.033 549.148,20 541,20 C532.853,20 531.831,20.033 528.631,20.18 C525.438,20.326 523.257,20.834 521.349,21.575 C519.376,22.342 517.703,23.368 516.035,25.035 C514.368,26.702 513.342,28.377 512.574,30.349 C511.834,32.258 511.326,34.438 511.181,37.631 C511.035,40.831 511,41.851 511,50 C511,58.147 511.035,59.17 511.181,62.369 C511.326,65.562 511.834,67.743 512.574,69.651 C513.342,71.625 514.368,73.296 516.035,74.965 C517.703,76.634 519.376,77.658 521.349,78.425 C523.257,79.167 525.438,79.673 528.631,79.82 C531.831,79.965 532.853,80.001 541,80.001 C549.148,80.001 550.169,79.965 553.369,79.82 C556.562,79.673 558.743,79.167 560.652,78.425 C562.623,77.658 564.297,76.634 565.965,74.965 C567.633,73.296 568.659,71.625 569.425,69.651 C570.167,67.743 570.674,65.562 570.82,62.369 C570.966,59.17 571,58.147 571,50 C571,41.851 570.966,40.831 570.82,37.631"></path></g></g></g></svg></div><div style="padding-top: 8px;"> <div style=" color:#3897f0; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:550; line-height:18px;"> Voir cette publication sur Instagram</div></div><div style="padding: 12.5% 0;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: row; margin-bottom: 14px; align-items: center;"><div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(0px) translateY(7px);"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; height: 12.5px; transform: rotate(-45deg) translateX(3px) translateY(1px); width: 12.5px; flex-grow: 0; margin-right: 14px; margin-left: 2px;"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(9px) translateY(-18px);"></div></div><div style="margin-left: 8px;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 20px; width: 20px;"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 2px solid transparent; border-left: 6px solid #f4f4f4; border-bottom: 2px solid transparent; transform: translateX(16px) translateY(-4px) rotate(30deg)"></div></div><div style="margin-left: auto;"> <div style=" width: 0px; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-right: 8px solid transparent; transform: translateY(16px);"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; flex-grow: 0; height: 12px; width: 16px; transform: translateY(-4px);"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-left: 8px solid transparent; transform: translateY(-4px) translateX(8px);"></div></div></div></a> <p style=" margin:8px 0 0 0; padding:0 4px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#000; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px; text-decoration:none; word-wrap:break-word;" target="_blank">Game day vs Brazil #roadtotokyo #fibaoqt #allezlesbleues #unpour</a></p> <p style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px; margin-bottom:0; margin-top:8px; overflow:hidden; padding:8px 0 7px; text-align:center; text-overflow:ellipsis; white-space:nowrap;">Une publication partagée par <a href="https://www.instagram.com/endidi711/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px;" target="_blank"> Endy Miyem</a> (@endidi711) le <time style=" font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px;" datetime="2020-02-08T13:34:31+00:00">8 Févr. 2020 à 5 :34 PST</time></p></div></blockquote> <script async src="//www.instagram.com/embed.js"></script>

"Maintenir ce niveau d'intensité"

Corps: 

Qu’est-ce que vous allez dire à votre équipe avant ce match face au Brésil, un adversaire à priori moins fort ?
Comme je vous l’avais dit avant, il faut aborder les matches un par un. Mes mots après la victoire face à l’Australie étaient qu’elles apprécient la copie rendue car elle était vraiment très belle. Et après je leur ai dit qu’elles ne devaient pas se relâcher car il faut qu’on reste concentrées, on sait que ce TQO, c’est trois matches dont deux consécutifs. Et effectivement pour le moment, on a juste un pied à Tokyo.

Est-ce que le niveau d’intensité observé face à l’Australie va pouvoir être conservé sur les deux autres rencontres de ce TQO ?
C’est ce qu’on va essayer de faire. L’inconnu vient du moment dans la saison où se déroule le TQO qui est après six mois de saison régulière en club. Il faut gérer les organismes de chacune, enchainer le Brésil et Porto Rico en moins de 24 heures. Pour les joueuses et le staff, le désir va être de maintenir ce niveau d’intensité.

Dans le prolongement de l’EuroBasket 2019, est-ce qu’il y a vraiment une unité autour d’un projet collectif au sein de cette équipe de France ?
C’est une équipe qui grandi mais il ne faut pas oublier qu’à l’EuroBasket, on était l’équipe la plus jeune encore. L’équipe grandit, elle va prendre de la maturité. Les plus jeunes cadres prennent de l’ampleur et les plus jeunes vont apprendre. L’adhésion au projet d’intensité défensive a été une sorte de déclic en novembre. Nos principes n’ont pas changé mais la façon de les faire a changé.

Que redoutez-vous chez l’équipe du Brésil ?
Les Brésiliennes ont toujours de l’adresse. Même si j’ai trouvé hier qu’il y avait moins d’énergie que par le passé, notamment quand je regardais ça depuis le banc. L’absence de Clarissa Dos Santos, présente dans les tribunes, est dommageable pour elles. Mais ça reste une nation, une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce soir et demain, les Bleues vont enchainer les deux derniers matches du TQO à Bourges. Face au Brésil à 20h35 (en direct sur W9 et Canal+ Sport), les Bleues devront conserver le niveau d’intensité observé face à l’Australie. Valérie Garnier livre ses impressions avant le sprint final vers Tokyo.
crédit: 
Crédit : FIBA

"L’Australie, une équipe offensive et physique."

Corps: 

Avant que l’on parle de basket, est ce que vous êtes bien remise du décalage horaire après ce voyage depuis l’Australie ?
Oui je m’en remets progressivement en optimisant la récupération et le sommeil. Par rapport à mon retour au mois de novembre, j’appréhende déjà mieux ce décalage. Aujourd’hui je me sens déjà mieux par rapport au mois de novembre. Après il faut se focaliser pour la compétition.

Est-ce que cela montre qu’il est important de rejoindre le groupe même lorsque vous êtes à l’autre bout du monde ?
Une sélection en Equipe de France est un honneur. Je le savais bien évidemment qu’en étant en Australie, la distance allait être importante. Je ne suis pas toute seule dans ce cas pour ce TQO. C’est pareil pour nos adversaires de l’équipe d’Australie, il faut s’adapter à la situation.

Vous évoluez dans le championnat australien. Comment caractérisez-vous le jeu des australiennes ?
L’Australie est une équipe basée sur un jeu très offensif avec une forte densité physique qui fait notamment la différence sur les transitions défense-attaque. Elles jouent beaucoup en première intention avec beaucoup de tirs à trois points et elles s’appuient également sur leurs très bonnes capacités d’exécution sur demi-terrain. Il va falloir se méfier du jeu australien.

On se focalise beaucoup sur Liz Cambage mais est-ce que c’est le seul danger dans l’équipe australienne ?
Non pas du tout, elles ont des très bonnes joueuses à tous les postes. Il va falloir se méfier de toutes ces joueuses. C’est sûr que Liz Cambage est une joueuse avec une très bonne réputation planétaire mais je peux vous garantir que sur tous les postes de jeu, elles ont des doublures de très haut-niveau.

Quel est le degré d’envie de cette Equipe de France d’aller chercher sa qualification pour les Jeux Olympiques ?
Après quelques jours d’entrainement, on a tous hâte de débuter ce TQO. On parle beaucoup des matches entre nous et on est un peu dans cet état d’excitation avant le début d’une grande compétition internationale.

Qu’est-ce que ça change dans votre esprit de jouer ce TQO à domicile ?
On a déjà senti la ferveur ici à Bourges. On a vu que les supporters étaient déjà prêts pour les matches qui vont arriver. Ça peut être un avantage étant donné qu’on dit souvent que le 6ème homme joue son rôle, j’espère qu’il le jouera. Et nous, on a juste à cœur de se préparer et d’offrir la meilleure performance possible à nos supporters.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
À Bourges, Justin Burgevin (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Alors qu’elle évolue en club à Canberra, Olivia Epoupa nous présente l’équipe australienne avant de l'affronter ce soir en ouverture du TQO à Bourges. La rencontre est à suivre en direct sur Canal+ Sport à 20h30.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Les 12 joueuses retenues pour le TQO à Bourges

Corps: 



Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél . Points Club 2019 / 2020
6 Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 47 337 Bourges Basket
8 Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 91 534 LDLC ASVEL Féminin
0 Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 86 440 Canberra Capitals (Austalie)
4 Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,73 1 13 22 Tarbes Gespe Bigorre
7 Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4/5 190 2465 Schio (Italie)
14 Bria HARTLEY 30/09/1992 1,76 1/2 14 166 Galatasaray (Turquie)
17 Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 72 626 LDLC ASVEL Féminin
10 Sarah MICHEL 10/01/1989 1,80 2 79 362 Bourges Basket
5 Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 208 1852 Flammes Carolo
12 Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 5 13 33 Bourges Basket
93 Diandra TCHATCHOUANG 14/01/1991 1,89 3 84 490 BLMA
11 Valériane VUKOSAVLJEVIC 29/04/1994 1,85 3 100 595 USK Prague (Rép Tchèque)


Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Je tiens à remercier l’engagement remarquable d’Alix Duchet et Magali Mendy depuis le début de ce stage. Composer une équipe pour une échéance si importante n’est pas facile tellement notre réservoir de joueuses françaises est riche. Le choix de ne pas sélectionner Alix Duchet et Magali Mendy n’a pas été évident, nous avons longtemps réfléchi, pensé à l’équilibre du groupe, à la complémentarité entre les joueuses. Il nous reste désormais un jour de travail ce mercredi afin de préparer notre entrée dans la compétition face à l’Australie ce jeudi à 20h30 au Palais des Sports du Prado ».

Vice-championne d’Europe l’été dernier en Lettonie et en Serbie, l’Équipe de France féminine devra terminer à l’une des trois premières places du Tournoi de Qualification Olympique de Bourges pour valider son billet pour les J.O. de Tokyo 2020, et rejoindre l’Équipe de France masculine au Japon (déjà qualifié grâce à sa médaille de bronze à la Coupe du Monde l’été dernier).

TOURNOI DE QUALIFICATION OLYMPIQUE

BOURGES – 6 AU 9 FÉVRIER 2020

Jeudi 6 février :
18h00 : BRÉSIL / PORTO RICO
20h30 : FRANCE / AUSTRALIE

Samedi 8 février :
18h00 : PORTO RICO/ AUSTRALIE
20h30 : FRANCE / BRÉSIL

Dimanche 9 février :
14h00 : AUSTRALIE / BRÉSIL
16h30 : FRANCE / PORTO RICO

Places à partir de 10 euros pour venir soutenir les Bleues au Prado de Bourges pendant le TQO. Tarifs préférentiels pour les clubs, groupes/CE (à partir de 10 places)

Toutes les offres sont sur : https://billetterie.ffbb.com


Suivez le TQO 2020 de Bourges sur les réseaux sociaux avec #FIBAOQT et retrouvez toute l’actualité sur la page Facebook Equipe de France féminine de Basketball

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 4. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À deux jours du début du Tournoi de Qualification Olympique organisé à Bourges du 6 au 9 février, Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) a dévoilé ce mardi soir la liste des 12 joueuses tricolores qui tenteront d’aller chercher leur billet olympique pour Tokyo 2020. Ainsi, Alix Duchet et Magali Mendy quittent le Groupe France.

500 personnes pour accueillir les Bleues

Corps: 

Un accueil formidable à quelques jours du TQO qui donne une énergie incroyable aux Tricolores.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 4. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleues ont été reçues lundi soir à la mairie de Bourges par Pascal Blanc, maire de la ville, et par plus de 500 supporters berruyers venus apporter leur soutien aux joueuses de l'Equipe de France.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/MD_CJjvcxP8" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Participez à la table ronde "Femmes et Leadership"

Corps: 

Programme de cette conférence

Ouverture  :

- Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération Française de BasketBall.

Table ronde :

- Yannick Souvré, Directrice de la Ligue Féminine de BasketBall

- Nathalie Bonnefoy, Vice-présidente de l'ANDES et Maire-Adjointe de Bourges

- Elisabeth Cebrian, Head of Women in Basketball, FIBA Europe

- Nicole Etchegoïnberry, Présidente de la Caisse d’Epargne Loire-Centre

- Aurélie Bresson, Fondatrice du magazine "Les Sportives"

Focus sur le Tango Bourges Basket :

- Agnès Saint Ges, Présidente Directrice Générale du Tango Bourges Basket

- Pierre Fosset, ex-Président du Bourges Basket

Détails et inscriptions ici : https://urlz.fr/bElJ

Catégorie: 
Surtitre: 
Conférence - débat
Date d’écriture: 
Lundi, 3. Février 2020
Vignette: 
Chapeau: 
En marge du Tournoi de Qualification Olympique, la Fédération Française de BasketBall organise le dimanche 9 février à Bourges une table ronde intitulée "Femmes et leadership, promouvoir et accompagner les femmes aux prises de responsabilités". Venez participer à cet événement gratuit, inscriptions obligatoires.

"Le basket français n'était pas ce qu'il est aujourd'hui"

Corps: 

Tout le monde se souvient des deux précédents TQO en 2012 et 2016, mais on oublie souvent que vous avez participé à un autre TQO, en tant que joueuse de l’Equipe de France (ndlr, 61 sélections) en 1988 en Malaisie…

Oui ça remonte, c’était à Kota Kinabalu sur l’île de Bornéo… J’avais un peu oublié, c’est le fait que vous m’en parliez qui fait remonter quelques souvenirs. Je me rappelle que nous dormions dans un immense hôtel qui était magnifique, mais dont les balcons donnaient sur des bidonvilles… C’était une autre époque, le basket était dominé par l’URSS, la Yougoslavie, la Bulgarie… Et dans ce TQO, on retrouvait ces deux dernières nations contre qui on avait perdu logiquement. Le basket féminin français n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, sa place au niveau international n’avait rien à voir avec celle actuellement, tout comme l’importance – médiatique notamment – qu’on lui donnait. Aujourd’hui, on est respecté, reconnu, on est dans le haut du ranking FIBA et sur de nombreux podiums internationaux, en seniors comme en jeunes.

En 2012, vous participez à Ankara en Turquie à un autre TQO, cette fois en tant qu’assistante de Pierre Vincent. Le contexte avait changé, et la France était davantage attendue…

Je me souviens de ce premier match du tournoi contre le Canada. On savait que c’était un match crucial et que les deux équipes étaient très proches l’une de l’autre. On l’avait emporté sur un petit score (56-47), ce qui nous avait ouvert un tableau plus facile puisqu’après on avait battu la Corée du Sud pour se qualifier pour Londres 2012 (victoire 80-63). Je me rappelle de l’effervescence et de l’excitation de toute l’équipe, staff compris, d’emmener la France aux J.O. pour la 2e fois de son histoire.

Quatre ans plus tard, vous avez entre temps pris les rênes de la sélection nationale. Les émotions à Nantes pour le Tournoi de Qualification Olympique étaient-elles différentes ?

 Bien évidemment, mais c’est aussi parce qu’on a eu la chance de le disputer à domicile, à la Trocardière de Nantes, avec tout ce que ça génère de positif sur le fait de le jouer devant son public, mais aussi en termes de pression et d’obligation de résultat. On a vécu des moments formidables avec le public, c’était un vrai partage qui nous a permis de nous propulser vers les Jeux Olympiques de Rio. Rien que d’en parler, j’en ai des frissons. Représenter son pays dans cette compétition phare, c’est toujours exceptionnel.

Dans un peu moins d’une semaine, le TQO de Bourges sera lancé dans un Palais des Sports du Prado que vous connaissez bien. Qu’est-ce que cela vous fait de revenir dans cette salle où vous avez coaché le Bourges Basket de 2011 à 2017 ?

C’est un club qui m’a marqué. On ne passe pas impunément six saisons à Bourges, à gagner plusieurs trophées, à connaître un public, croiser des joueuses merveilleuses, des dirigeants, des bénévoles ; sans avoir le cœur qui bat en revenant. Bien sûr que ça sera empreint d’émotions. Le Prado est juste parfait pour accueillir ce genre de compétitions, c’est un outil formidable, le public français va être présent. À nous de faire ce qu’il faut sur le terrain et de représenter au mieux le basket féminin français en allant chercher cette qualification pour Tokyo 2020.

Places à partir de 10 euros pour venir soutenir les Bleues au Prado de Bourges pendant le TQO.
Tarifs préférentiels pour les clubs, groupes/CE (à partir de 10 places)

Toutes les offres sont sur :
https://billetterie.ffbb.com

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 31. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À quelques jours du début du TQO (pour lequel les Bleues sont réunies dès ce vendredi en préparation), Valérie Garnier s'est confiée sur cette échéance importante pour le basket français. La coach des Bleues participe à Bourges à son 4ème Tournoi de Qualification Olympique et présente la particularité d'avoir participé à un TQO en tant que joueuse de l'Equipe de France.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Pages

S'abonner à RSS - Bourges