Canada

FIBA Americup féminine 2019
Les USA de retour au sommet
12 ans après leur dernier titre continental, les Etats-Unis ont décroché la médaille d'or face au Canada de Miranda Ayim dimanche. Le Brésil prend la troisième place.
Brésil - Canada en demi-finale
Clarissa Dos Santos (Lyon) face à Miranda Ayim (Basket Landes) pour une place en finale. C'est le duel alléchant au programme des demi-finales de l'AmeriCup féminine...
Le chemin passera par un barrage turc
Défaite par le Canada (71-60), l'Equipe de France devra passer par un barrage face à la Turquie demain mercredi (18h30 en direct sur Canal + Sport) avant d'entrevoir...
Objectif quarts
Après leurs deux premières victoires contre la Corée puis la Grèce, les Bleues s'attaquent au Canada ce mardi (21h30 en direct sur Canal + Décalé). Un match décisif, dont le vainqueur sera propulsé directement en quarts de finale de la Coupe du Monde.
Les Bleues avec la Corée du Sud, la Grèce et le Canada
La FIBA a procédé ce mardi midi à Tenerife (Espagne) au tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera du 22 au 30 septembre 2018. Les Bleues, vice-championnes d’Europe en titre...
Les Bleues remportent leur deuxième match de préparation
La France s'impose contre le Canada (74-65) et met la main sur sa deuxième...
Retrouvailles
Les Bleues terminent leur préparation par une défaite
Encore en rodage, les Bleues s'inclinent face au Canada

Pages

Les USA de retour au sommet

Corps: 

AmeriCup féminine 2019

Finale
Etats-Unis - Canada 67-46 
Katie Lou Samuelson (USA/Charleville-Mézières) : 2 points et 3 rebonds en 21'
Miranda Ayim (CAN/Basket Landes) : 4 points et 7 rebonds en 27'

3ème place
Brésil - Porto Rico 95-66
Clarissa Dos Santos (BRA/Lyon) : 8 points et 6 rebonds en 17'
Nadia Gomes Colhado (BRA/Charleville-Mézières) : 2 points et 1 rebond en 6'

Catégorie: 
Surtitre: 
FIBA Americup féminine 2019
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Septembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
12 ans après leur dernier titre continental, les Etats-Unis ont décroché la médaille d'or face au Canada de Miranda Ayim dimanche. Le Brésil prend la troisième place.

Brésil - Canada en demi-finale

Corps: 

AmeriCup féminine 2019 - Demi-finales

Samedi 28 septembre

Canada - Brésil
Double tenant du titre, le Canada de Miranda Ayim (9.0pts en moyenne) est invaincu (4 victoires en phase de groupes) et comptera sur Kayla Alexander (Bourges 16-17), arme numéro 1 des Canadiennes avec 17.8 points et 11.3 rebonds par match, pour faire la différence. Côté brésilien, Clarissa Dos Santos (11.8pts et 8.0rbds) fait partie des cadres tandis que la néo-Carolo Nadia Gomes-Colhado est au bout du banc (12 minutes jouées en 2 matches).

États-Unis - Porto Rico
Si les stars Sylvia Fowles (12.5pts, 7.0rbds) et Tina Charles (7.0pts, 5.8rbds) attirent la lumière, Katie Lou Samuelson, qui évoluera avec les Flammes, parvient à tirer son épingle du jeu en sortie de banc (9.0pts, 4.8rbds). En demi-finale, les Américaines affronteront Porto Rico, porté par Pamela Rosado (9.5pts, 5.8rbds) et qui aura le soutien total du Coliseo Roberto Clemente de San Juan (9000 places).

Finale et match pour la 3ème programmés le dimanche 29 septembre.

Catégorie: 
Surtitre: 
FIBA Americup féminine 2019
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Vendredi, 27. Septembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Clarissa Dos Santos (Lyon) face à Miranda Ayim (Basket Landes) pour une place en finale. C'est le duel alléchant au programme des demi-finales de l'AmeriCup féminine 2019 prévues samedi à Porto Rico. L'autre rencontre opposera les Etats-Unis de Katie Lou Samuelson (Charleville-Mézières) aux locales porto-ricaines.

Le chemin passera par un barrage turc

Corps: 

C'est devenu un rituel sur les dernières compétitions internationales. Depuis 2010, les deux équipes se sont affrontées sur chaque rendez-vous planétaire. En 2018 à Tenerife, c'est en phase de poule avec en jeu un billet direct pour les quarts que les deux nations se retrouvent. Et le classique commence par un festival de tir primés : Johannes, Epoupa et Miyem se succèdent derrière l'arc tandis que Raincock-Ekunwe, néo-berruyère, tente de maintenir les Canadiennes à hauteur. Sarah Michel et Valériane Ayayi en sortie de banc accentuent l'écart d'une Equipe de France qui réalise un début de match parfait après 10 minutes (25-12).

Cela aurait été une erreur de penser que le Canada allait plier. Raincock-Ekunwe marque, et les nouvelles percées d'Olivia Epoupa ne sont pas suffisantes pour répondre à une attaque canadienne plus en réussite à l'image du 2+1 de Shay Colley. Le combat gagne en intensité et chaque équipe doit aller chercher des points sur la ligne des lancers francs. Collet et Ayim répondent à Ayayi et Gruda, et à la mi-temps, la France garde son pécule d'avance (36-26).

Le retour des vestiaires est canadien. Discrète jusqu'alors, Natalie Achonwa se réveille et aligne six points pour ramener les siennes à hauteur. Johannes par deux fois, Gruda dans la transition ou bien Ciak sur la ligne des lancers alimentent la marque française. Efficace en attaque en début de partie, les Bleues doivent faire face à une défense adverse qui s'est resserrée au fil des possessions. À 10 minutes du terme, le Canada est à un petit point (46-45).

La pluie canadienne s'abat sur une défense française qui n'y arrive plus : Fields, Colley, Achonwa et Raincock-Ekunwe lancent une offensive qui fait passer le Canada devant au tableau d'affichage. Nurse, Raincock-Ekunwe encore puis Ayim poursuivent le travail face à des Bleues qui doivent s'en remettre à l'adresse à mi-distance de Gruda puis à Epoupa sur jeu rapide. Sans réaction, la France ne peut rien face à l'envol canadien dans une 2e mi-temps que les Tricolores perdent largement (45-24). Le Canada file directement en quarts de finale (71-60) et retrouvera le vainqueur d'Espagne-Sénégal. Les Bleues devront retourner au combat dès demain mercredi face à la Turquie (18h30) dans un match à la vie à la mort, dont le vainqueur compostera son ticket pour affronter la Belgique en quarts de finale.

Canada bat France : 71-60

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 25. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Défaite par le Canada (71-60), l'Equipe de France devra passer par un barrage face à la Turquie demain mercredi (18h30 en direct sur Canal + Sport) avant d'entrevoir un quart de finale mondial.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Après un début de match réussi, les Bleues ont plié face à un Canada redoutable en 2e mi-temps. Il faudra passer par un barrage contre la Turquie demain mercredi <a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRACAN</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/FIBAWWC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FIBAWWC</a> <a href="https://t.co/aq9TyXLj1V">pic.twitter.com/aq9TyXLj1V</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1044699613406646273?ref_src=twsrc%5Etfw">September 25, 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Objectif quarts

Corps: 

"On est là où on voulait être". Les mots de Valérie Garnier à ses joueuses en séance vidéo à quelques heures d'affronter le Canada sont clairs. L'objectif des Bleues était de remporter les deux premiers matches contre la Corée puis la Grèce. C'est fait. Place maintenant à la rencontre que tous les observateurs avaient désignée comme la finale du groupe : France-Canada. Avec un enjeu majeur pour le vainqueur de cet affrontement, désormais traditionnel dans les compétitions internationales : une place directe pour les quarts de finale de la compétition.

Et ce ne sont pas les rumeurs d'une éventuelle défaite espagnole - surprise ou voulue - face à la Belgique ce soir, qui ferait passer les Ibériques dans la partie de tableau opposée des Américaines et donc du vainqueur de la rencontre France/Canada, qui ont gêné les Tricolores dans leur préparation de cet affrontement face à des Canadiennes qu'elles connaissent par coeur. Nombre d'entre elles ont évolué dans le championnat français, et trois jouent encore en Ligue Féminine : la shooteuse Kim Gaucher à Mondeville, la MVP de la saison précédente et nouvelle berruyère Nayo Raincock-Ekunwe et l'intérieure de Basket Landes Miranda Ayim.

Un match entre deux adversaires qui se connaissent donc par coeur, et dont le dernier affrontement en compétition officielle (victoire en quarts de finale des Jeux de Rio 2016) avait été très mal vécu par le Canada. Les deux matches de préparation entre les deux équipes en 2017 et 2018 avaient aussi tourné à l'avantage des Bleues. Avantage France ? Réponse ce soir.

France-Canada, à 21h30 en direct sur Canal + Décalé

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Tenerife, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 25. Septembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après leurs deux premières victoires contre la Corée puis la Grèce, les Bleues s'attaquent au Canada ce mardi (21h30 en direct sur Canal + Décalé). Un match décisif, dont le vainqueur sera propulsé directement en quarts de finale de la Coupe du Monde.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/qQ61s_E3PVk" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Les Bleues avec la Corée du Sud, la Grèce et le Canada

Corps: 

Le système de compétition
Les seize équipes participantes sont divisées en quatre groupes de quatre équipes chacun.
La première équipe de chaque groupe est directement qualifiée pour les quarts de finale. Les équipes classées aux 2ème et 3ème rangs de chaque groupe disputeront des qualifications pour les quarts de finale.

Groupe A : Corée du Sud, Grèce, Canada, France
Groupe B : Australie, Turquie, Argentine, Nigeria
Groupe C : Japon, Porto Rico, Belgique, Espagne
Groupe D : Lettonie, Etats-Unis, Sénégal, Chine

Plus d'infos sur la site officiel de la compétition

Jacques Commères, Directeur de la Performance et des Équipes de France : « Présente sur le podium continental sans discontinuer depuis 2009, troisième au ranking mondial derrière les États-Unis et l’Espagne, l’Équipe de France féminine se présentera en Espagne en septembre prochain avec de belles ambitions. Années après années, la France perdure au plus haut-niveau, et peut compter sur un renouvellement de son effectif au fur et à mesure des campagnes, grâce notamment au travail de formation extraordinaire de l’ensemble du basket français. Avant tout cela, place aux qualifications à l’Euro 2019 et au match contre la Slovénie samedi soir à Celje, si important pour la première place de la poule et la qualification ».

Valérie Garnier, entraîneur de l’Équipe de France féminine : « Nous avons hérité d’un tirage au sort plutôt compliqué, dans un groupe très relevé. Nous retrouverons la très expérimentée équipe de Grèce, que nous avons joué deux fois à l’Euro 2017, compétition où elle avait atteint le dernier carré. Le Canada, que l’on retrouve à chaque compétition mondiale, est une équipe de grande qualité et qui reste très dangereuse malgré l’arrêt de certaines cadres. Enfin, la Corée du Sud, une équipe asiatique qui nous emmène dans un basket différent du nôtre et sur laquelle nous avons peu d’information. L’ambition du groupe sera de mettre tout en œuvre pour aller chercher la première place du groupe ».

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Coupe du Monde 2018
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FIBA a procédé ce mardi midi à Tenerife (Espagne) au tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera du 22 au 30 septembre 2018. Les Bleues, vice-championnes d’Europe en titre, ont hérité d’un groupe très relevé en compagnie de la Corée du Sud, la Grèce et le Canada.

Les Bleues remportent leur deuxième match de préparation

Corps: 

Pas présente sur le parquet de Villenave d'Ornon hier, Endy Miyem ouvre les hostilités côté tricolore avec un 4-0. En face, le duo des soeurs Plouffe, Katherine et Michelle, lui répond. Deux tirs primés de Miyem puis de Johannes permettent aux Bleues de creuser l'écart forçant Lisa Thomaidis, la coach canadienne, à prendre un temps mort (14-6, 5'). Comme hier, les Bleues prouvent qu'elles sont capables de scorer, en témoigne les 21 points inscrits après 10 minutes, mais peinent à stopper leurs adversaires du soir. La France mène tout de même à l'issue du premier quart (21-17).

Michelle Plouffe au buzzer des 24 secondes, puis Schott en contre-attaque, ramènent le Canada à hauteur des Françaises d'entrée de deuxième acte. Les Bleues bénéficient des nombreuses fautes adversaires, et Minte et Tchatchouang scorent sur la ligne des lancers. Minte dans le jeu posté et Tchatchouang dans la percussion donnent de l'air aux troupes de Valérie Garnier. Langlois de loin, et Schott dans la raquette font mal. Il faut l'adresse longue distance de Dumerc puis de Bouderra pour laisser la France en tête à la mi-temps (40-36).

Le Canada revient fort par Plouffe, Plouffe et Colley. Johannes de loin, puis Skrela à longue distance, suivie de Marielle Amant sur la ligne des lancers, et lesTricolores refont le break. Insuffisant car le Canada fait preuve de réussite et recolle à trois unités à 10 minutes du terme (58-55).

Minte et Tchatchouang marquent dès l'entame, mais les deux soeurs Plouffe continuent leur festival. Carleton envoie un nouveau missile et le Canada repasse devant à 6 minutes du terme. Amant, Dumerc redonnent l'avantage aux Tricolores sur un panier inscrit par cette dernière suite à une passe d'Amel Bouderra qui traverse tout le terrain. La France met le verrou défensif dans les deux dernières minutes pour s'emparer de la victoire à Villenave-d'Ornon.

France bat Canada : 74-65

Valériane Ayayi, joueuse de l'Equipe de France féminine : "On savait que ça allait être un match difficile, c'est toujours difficile contre le Canada. Elles ont pris beaucoup de rebonds offensifs et c'était pourtant une consigne. C'est le bémol du match, mais on a bien défendu dans le dernier quart-temps. C'est toujours bien d'enchaîner les victoires et de voir de quoi on est capable sur le terrain toutes ensemble."

Valérie Garnier, entraîneur de l'Equipe de France féminine "On a corrigé les nombreuses pertes de balles d'hier, mais on leur a donné des tirs supplémentaires grâce aux rebonds défensifs. Même si on sait que c'est la force du Canada, d'être athlétique et d'aller chercher des secondes chances, il faudra le corriger dès demain face au Monténégro. La défense était cependant bien meilleure sur la deuxième mi-temps, mais maintenant il faut qu'on arrive à enchaîner défensivement et à être présent pendant 40 minutes."

Surtitre: 
Préparation EuroBasket Women 2017
Auteur: 
À Villenave d'Ornon, Kévin Bosi et Ulysse Chedhomme (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 1. Juin 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La France s'impose contre le Canada (74-65) et met la main sur sa deuxième victoire en deux matches du tournoi de Villenave-d'Ornon, préparatif à l'EuroBasket Women 2017.
crédit: 
(Crédit : Julien Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Les Bleues s&#39;imposent face à un Canada tenace, mais les efforts défensifs ont fait la différence dans les dernière minutes <a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash">#FRACAN</a> <a href="https://t.co/zNsSChmdEy">pic.twitter.com/zNsSChmdEy</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/870358831783694337">June 1, 2017</a></blockquote>

Retrouvailles

Corps: 

Après l'Ukraine hier soir, c'est un tout autre basket qui attend les coéquipières de Céline Dumerc ce soir. Le Canada, même privé de plusieurs joueuses qui évoluent actuellement en WNBA, n'en reste pas moins une équipe redoutable. Athlétique et adroite, les Bleues avaient croisé le fer avec l'équipe des soeurs Plouffe à Rio, et s'étaient imposées au bout du suspense pour se qualifier dans le dernier carré. Pour cette rencontre, Valérie Garnier a décidé de ne pas faire jouer Helena Ciak et Sarah Michel.

À Villenave d'Ornon pour ce 2e match, les Tricolores pourront compter sur une salle Elisabteh Riffiod qui s'annonce encore pleine à craquer. Des spectateurs qui asisteront donc à la 254e sélection de Céline Dumerc, qui égalise le record détenu jusqu'alors par Paoline Ekambi. Un moment fort dans l'histoire du basket féminin et du sport français.

France-Canada, à suivre dès 18h45 en direct sur SFR Sport 2

Livestats : cliquer ici

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Villenave d'Ornon, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 1. Juin 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Tricolores retrouvent le Canada, un peu plus de neuf mois après s'être imposées en quart de finale des Jeux de Rio 2016. Une rencontre à suivre en direct dès 18h45 sur SFR Sport 2.
crédit: 
(Crédit : Julien Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">On continue le travail, place au Canada à 19:00 ce soir, on vous attend encore nombreux ! <a href="https://twitter.com/hashtag/prepaEDF?src=hash">#prepaEDF</a> <a href="https://t.co/YUU7Zh1kDp">pic.twitter.com/YUU7Zh1kDp</a></p>&mdash; Valériane Ayayi (@valeriane_ayayi) <a href="https://twitter.com/valeriane_ayayi/status/870247722170953729">June 1, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Victoire face à l&#39;Ukraine hier soir!Merci à tous pour votre soutien.<br>On vous donne rdv ce soir,à la même heure(19h) pour France vs. Canada <a href="https://t.co/0jyqMmfn9r">pic.twitter.com/0jyqMmfn9r</a></p>&mdash; Tchatchouang Diandra (@DiandraTchatch) <a href="https://twitter.com/DiandraTchatch/status/870242440632053760">June 1, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Les Bleues terminent leur préparation par une défaite

Corps: 

Les deux dernières sorties n'étant pas convaincantes, le staff tricolore a remobilisé ses troupes. Et le message a été parfaitement entendu par les Bleues qui débutent à merveille cette partie contre le Canada dans le mythique Madison Square Garden. Sarah Michel dans le cinq de départ est intenable. Gruda et Yacoubou dominent la raquette et lancent les leurs dans le match (14-6, 6'). Les Canadiennes se ressaisissent et reviennent au score mais les Bleues terminent fort. Céline Dumerc intercepte et score au buzzer (22-18, 10').

Le 2e acte reprend mais l'intensité des deux côtés du terrain a quelque peu disparu. Le Canada a cassé le rythme que les Bleues s'étaient attachées à mettre dans le premier acte. Les Bleues peuvent toujours compter sur Sarah Michel qui ajoute un nouveau triple, mais en face, Thorburn et Raincock-Ekunwe font le travail et permettent au Canada de virer en tête à la pause (31-33, 20').

Le retour des vestiaires est compliqué pour les Françaises qui encaissent d'emblée un 8-0, obligeant Valérie Garnier à prendre un temps-mort pour stopper l'hémoragie. Langlois est inarrêtable à la mène canadienne, mais les Bleues réagissent grâce à Gruda et Yacoubou à l'intérieur. Les Bleues sont encore menées mais sont au contact à la fin du 3ème quart (47-52, 30').

Les Tricolores reprennent un éclat d'entrée de dernier quart. Les Bleues, en manque de réussite, ne parviennent pas à rattraper leur retard et à revenir sur les coéquipières de Lizanne Murphy. Langlois, totalement décomplexée (13 points, 4 passes), réussit sa prestation au Madison Square Garden. Mais Sarah Michel, irréprochable, vole deux ballons consécutivement et relance la France dans la rencontre. Olivia Epoupa d'un raid solitaire ramène même la France à -3 à 25 secondes du terme. Un réveil trop tardif pour les Bleues qui s'inclinent pour leur dernier match de préparation avant Rio. Un revers sans conséquence. Aux J.O., le 6 août contre la Turquie, il faudra gagner. #MissionRio

Canada bat France : 71-63

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À New York (Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 31. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour leur dernier match de préparation aux Jeux, les Bleues se sont inclinées au Madison Square Garden face au Canada (71-63).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Le Madison Square Garden ne réussit pas aux Françaises qui s&#39;inclinent face au Canada <a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash">#FRACAN</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/Z0fe5YODUT">pic.twitter.com/Z0fe5YODUT</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/759833317676056576">July 31, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash">#FRACAN</a> La réaction de <a href="https://twitter.com/shaqoubou">@shaqoubou</a> après le revers face au Canada et la tournée des Bleues aux Etats-Unis <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/ry5DZgOMBF">pic.twitter.com/ry5DZgOMBF</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/759969467807961088">1 août 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Encore en rodage, les Bleues s'inclinent face au Canada

Corps: 

La Halle Bérégovoy et ses 2100 spectateurs sont en fusion. Les Bleues retrouvent Mondeville pour la première fois depuis 2010, et le public normand a réservé un très bel accueil aux coéquipières d'Helena Ciak, qui inscrit les deux premiers points de la partie imitée quelques instants plus tard par Endy Miyem. Les Canadiennes concèdent de nombreux rebonds offensifs mais peuvent s'appuyer sur Tatham et Gaucher pour rester au contact. Elles héritent même d'heureux ballons en attaque et font preuve de réussite, tandis que Dumerc allume la mèche à trois points et fait lever les foules. Les deux équipes rentrent dans leurs rotations, l'occasion de voir le retour sur le parquet de Sandrine Gruda après qu'elle ait manquée les rencontres de qualification à l'Euro 2017 en novembre 2015 et février 2016, puis les rencontres de préparation à Angers il y a dix jours. Le public mondevillois ne manque pas non plus d'applaudir l'entrée sur le terrain de Marine Johannes, pur produit de la formation de l'USOM et originaire de Pont l'Evêque, et qui quitte cet été le cocon normand pour rejoindre Bourges. Grâce à deux lancers d'Amant, la France est en tête après dix minutes : 18-17.

Le Canada débute fort le deuxième quart et repasse devant dans le sillage de Langlois et Ayim. Les Bleues peinent à trouver le chemin du cercle et laissent échapper quelques occasions faciles de scorer. Passée par l'USOM entre 2011 et 2013, Laetitia Kamba fait également son apparition sur le parquet. Le match a perdu en fluidité et les défenses prennent le pas sur les attaques. La vista de Miyem, le 2+1 de Céline Dumerc et un lancer de Gruda permettent aux Bleues de n'être menées que d'un petit point à la pause : 28-29.

Céline Dumerc répond à deux reprises à Raincock-Ekunwe pour permettre aux Françaises de rester au contact. Les Canadiennes, fidèles à leur philosophie de basket et de rudesse, gênent considérablement la mise en place offensive tricolore. Murphy, Tatham et Michelle Plouffe font faire la course en tête au Canada qui mène à l'issue du troisième quart-temps (37-48).

Céline Dumerc à nouveau, Sandrine Gruda par deux fois, Kamba dans la périphérie et Sarah Michel derrière la ligne font recoller les Tricolores au tableau d'affichage et réveillent la Halle des Sports Pierre Bérégovoy. Les drapeaux tricolores sont de sortie mais Thorburn deux fois de rang frigorifie la salle en envoyant deux missiles longue distance, suivie juste ensuite par Miranda Ayim. Les Bleues ne s'en remettront pas et s'inclinent face au Canada.

Canada bat France : 52-66

Céline Dumerc : "On a manqué d'intensité, de maturité. On a une préparation très courte, on manque cruellement de rythme ensemble. On tombe face à une équipe du Canada qui joue ensemble depuis des lustres. On manque de rythme du très haut-niveau. On va jouer lors du TQO à un niveau international, ce n'est pas de la Ligue Féminine, ni de l'Euroligue. Il faut que chacune apporte un peu plus que ce qu'elle a fait ce soir. Ce qui est important pour l'Equipe de France, c'est d'être ensemble. On a raté des tirs tout cuits qui ne sont pas dignes du niveau international. Le point positif, c'est que cela reste un match de préparation. Je préfère que l'on fasse ce genre de prestation maintenant que dans une semaine au TQO à Nantes".

Valérie Garnier : "On ne peut pas gagner un match international avec 26% de réussite aux tirs. On a manqué d'engagement individuel et collectif, et donc de rythme. Le positif c'est qu'il va falloir réagir. D'abord collectivement. Et puis faire son mea culpa individuel, voir où nous avons pêché. On a tout fait seul, en attaque et en défense. On n'a pas été ensemble sur ce match. Certes on a peu d'entraînement collectif mais il va falloir vite progresser et dès demain face à la Chine".

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation TQO
Auteur: 
A Mondeville, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 7. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le premier match du tournoi de préparation de Mondeville se solde par une défaite pour les joueuses de Valérie Garnier. Les Tricolores s'inclinent face à un Canada plus en réussite (52-66). Les Bleues ont encore du travail et devront réagir dès mercredi face à la Chine.
crédit: 
(Crédit : Romain Chaïb/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Les Bleues s&#39;inclinent face au Canada, dans leur 1er match à Mondeville du tournoi de prépa au TQO <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRIO?src=hash">#MissionRIO</a> <a href="https://t.co/10dWAsXcnl">pic.twitter.com/10dWAsXcnl</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/740285307153698816">7 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Avec le Canada, la Belgique et le Mali

Corps: 

Les Bleuettes se retrouvent donc dans la poule du Canada, de la Belgique et du Mali. Septième du dernier mondial de la catégorie en 2013, le Canada reste une équipe compétitive dans les compétitions internationales. La Belgique, surprise de l'Euro U18 en 2014 en arrachant la 5ème place, sera également une équipe redoutable. Enfin de son côté, la Mali a remporté l'Afrobasket U18F l'été dernier.

Vice-championne d'Europe U18 en 2014, la France aura un rang à tenir et un coup à jouer pour aller chercher une médaille. Le Mondial aura lieu en Russie à Chekhov, dans la région de Moscou, du 18 au 26 juillet. Pour rappel, lors du dernier Mondial U19 Féminin, la France avait terminé 2ème de la compétition.

Surtitre: 
Mondial U19 féminin
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Mars 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Le tirage au sort du Mondial U19 Féminin avait lieu jeudi soir à la Maison du Basket sur les bords du Lac Léman à Genève (Suisse), et il a réservé une poule relevée aux Tricolores.

Pages

S'abonner à RSS - Canada
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'