Céline Dumerc

Coupes d'Europe féminines
Eurocoupe qui rit, Euroligue qui pleure
Première soirée contrastée sur le front européen pour les clubs français puique les trois représentants tricolores en Euroligue ont perdu alors que dans le même temps, en Eurocoupe, Basket Landes et C...
Céline Dumerc en visite chez les Bleues
Détentrice du record du nombre de sélection avec le maillot de l'Equipe de France (hommes et femmes confondus), et ex-capitaine emblématique, Céline Dumerc est passé salu...
Les CTS réunis à Anglet
Cette semaine les Conseillers Techniques Sportifs (CTS) de la FFBB était rassemblé pour leur traditionnel séminaire à Anglet.
Basket Landes a suivi le guide
Porté par une Céline Dumerc au four et au moulin, Basket Landes a battu Villeneuve d'Ascq dimanche. Grâce à cette victoire, les joueuses du Sud Ouest sont de retour dans le top 4 derrière Lyon, large vainqueur de Roche Vendée, et le duo Bourges - Lattes Montpellier qui s'affronte...
Basket Landes passe le test
Quatrième au classement, le club landais affronte samedi l'un des leaders du championnat, Bourges. L'occasion pour Céline Dumerc de retrouver son ancienne maison du Prado. Une semaine plus t...
Vis mon sport avec Céline Dumerc
La web série Vis mon sport propose à des sportifs ou anciens sportifs de haut-ni...
Céline Dumerc et Ann Wauters plébiscitées
Un barrage à franchir
En passant par la WNBA

Pages

Eurocoupe qui rit, Euroligue qui pleure

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 1

Kursk (RUS) - Lyon 79-64
En tête après 30 minutes de jeu (47-48), les Lionnes ont sombré dans le dernier quart-temps, notamment en défense (32pts encaissés). Nathalia Zhedik (19pts) et Dewanna Bonne (18pts) ont fait mal à Lyon. Helena Ciak, qui a passé deux saisons à Kursk, a terminé meilleure marqueuse de son équipe (14pts, 7rbds).

Venise (ITA) - Bourges 73-63
En panne sèche durant la première mi-temps (44-23), Bourges a eu le mérite de s'accrocher par l'intermédiaire du duo Yacoubou (14pts en 16') - Coleman (16pts). Côté italien, Elise Penna et Laura Macchi, en sortie de banc, on marqué 14 points chacune. Il faudra rectifier le tir dès la semaine prochaine face à l'USK Prague de Valériane Ayayi.

Lattes Montpellier - Sopron (HUN) 53-66
Comme les Tango, les Gazelles ont raté leur début de match (25-39 à la pause). Les 19 points de Gabby Williams sont la seule satisfaction d'une soirée compliquée pour le BLMA dont l'adresse (30% de réussite; 3/23 à 3-pts) et le collectif (seulement 5 passes décisives) ont été défaillant.

Eurocoupe féminine - Journée 1

Basket Landes - Cadi La Seu (ESP) 65-60
Auteur d'un départ canon (23-7, 10'), Basket Landes avait perdu son avance à la pause (35-31). Il a ensuite fallu batailler férocement face à une formation espagnole qui n'a rien lâché à l'image de Tinara Moore (14pts, 9rbds). Heureusement, les partenaires de Céline Dumerc (8pts, 5rbds, 4 passes) ont réussi à préserver l'essentiel, dans la douleur.

Charleville-Mézières - Liège (BEL) 81-48
Sans trembler, les Flammes ont idéaliement lancé leur campagne européenne. Avec 20 points d'avance à mi-parcours (44-24), les partenaires de Katie Lou Samuelson (16pts, 10rbds) n'ont pas tergiversé puisque l'écart n'a jamais cessé de grandir. Amel Bouderra (11pts, 10 passes) et Nadia Colhado (12pts, 15rbds) ont ausi réalisé un double-double.

Jeudi 17 octobre
Fribourg (SUI) - Roche Vendée / 19h30

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Date d’écriture: 
Jeudi, 17. Octobre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Première soirée contrastée sur le front européen pour les clubs français puique les trois représentants tricolores en Euroligue ont perdu alors que dans le même temps, en Eurocoupe, Basket Landes et Charleville-Mézières ont gagné. Ce soir, Roche Vendée entre en lice pour son bizutage continental (19h30 à Fribourg).

Céline Dumerc en visite chez les Bleues

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Anglet, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Détentrice du record du nombre de sélection avec le maillot de l'Equipe de France (hommes et femmes confondus), et ex-capitaine emblématique, Céline Dumerc est passé saluer les Bleues, actuellement en stage de préparation à Anglet en vue de l'Euro 2019.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/_ftiyeURfDM" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Les CTS réunis à Anglet

Corps: 

Sous la houlette d’Alain Contensoux, le DTN, les CTS ont pu plancher sur des thématiques d’actualité : le 3X3, la communication, la formation des entraîneurs, les U13. Les échanges ont été enrichissants et chacun a pu repartir avec des éléments qu’il pourra diffuser et mettre en œuvre dans sa région.

En fin de semaine les stagiaires ont reçu la visite de Céline Dumerc qui s’est montrée reconnaissante envers tous les CTS avec qui elle a pu travailler durant sa carrière. L'ancienne capitaine de l'Equipe de France féminine, a également eu à cœur d’exposer, avec sincérité, son expérience et d’analyser ce qui peut être primordial dans la relation entraîneur-entraîné lors de la formation.

Catégorie: 
Surtitre: 
Séminaire CTS
Auteur: 
Stanislas Hacquard
Date d’écriture: 
Vendredi, 17. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Cette semaine les Conseillers Techniques Sportifs (CTS) de la FFBB était rassemblé pour leur traditionnel séminaire à Anglet.

Basket Landes a suivi le guide

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 11

Tarbes - Saint-Amand 76-67 / Revoir le match
Talonné par les Green Girls en début de match (19-19, 10'), le TGB a accéléré pour s'offrir une belle avance à mi-chemin (40-26). Ashley Bruner (20pts) et ses copines n'ont pas abdiqué et leur persévérance a payé (69-67 à 3' de la fin). Sans doute touchées physiquement par cette débauche d'énergie, les Nordistes ont rendu les armes dans le money time sous la pression du duo Bravard - Galliou-Loko (17pts chacune).

Basket Landes - Villeneuve d'Ascq 71-59 / Revoir le match
Dans le coup en début de match (14-20, 10') et encore après la pause (29-35, 22'), l'ESBVA-LM n'a pas pu contrer la fougue des Landaises. Sur les ailes de la patronne Céline Dumerc (11pts, 6rbds, 8 passes), Basket Landes a repris le contrôle pour ne plus le lâcher. Virginie Brémont (12pts) a tout fait pour garder son équipe au plus près mais Romana Hejdova (17pts) et Markeisha Gatling (14pts) ont donné la victoire aux Landaises.

Charleville-Mézières - Nantes Rezé 83-65 / Revoir le match
Grâce à un excellent premier quart-temps (26-9), les Flammes ont assuré l'essentiel à savoir la victoire. L'écart n'a pas découragé les Déferlantes qui se sont appliquées à le réduire par l'intermédiaire de Briana Day (14pts, 9rbds). Revenues près de la barre des 10 points (61-50, 30'), le NRB a payé ses efforts dans les 10 dernières minutes. Haley Peters (20pts) a montré la voie qu'ont suivie Bouderra, Chevaugeon, Lewis et Diawara (12pts chacune).

Lyon - Roche Vendée 102-70 / Revoir le match
La défense vendéenne a volé en éclats sur le parquet d'un Lyon enragé pendant 30 minutes (82-43). Clarissa Dos Santos (17pts), Fati Sacko (15) ou encore Marième Badiane (14) se sont fait plaisir offensivement. Logiquement, les joueuses de Valéry Demory ont levé le pied dans le dernier quart-temps ce qui a permis à Uju Ugoka (16pts) et Océane Monpierre (15pts) de faire baisser la note.

Bourges - Lattes Montpellier à 18h30 (RMC Sport 2)

Joué samedi
Landerneau - Mondeville 77-72

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB - Journée 11
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 6. Janvier 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Porté par une Céline Dumerc au four et au moulin, Basket Landes a battu Villeneuve d'Ascq dimanche. Grâce à cette victoire, les joueuses du Sud Ouest sont de retour dans le top 4 derrière Lyon, large vainqueur de Roche Vendée, et le duo Bourges - Lattes Montpellier qui s'affronte en début de soirée (18h30 sur RMC Sport).

Basket Landes passe le test

Corps: 

En ouverture de la journée 8, samedi à 18h30, Lattes Montpellier accueille Saint-Amand. Les Gazelles, battues il y a une semaine à Villeneuve d'Ascq, devront repartir vers l'avant pour ne pas laisser l'écart augmenter avec la tête du classement. Une hiérarchie haute qui pourrait bouger si Basket Landes parvient à faire sauter le verrou berruyer.

L'ESBVA-LM sera en déplacement à Tarbes. La victoire contre le BLMA a certainement donner des ailes à la formation nordiste. Le TGB sort lui d'une double confrontation (LFB-Eurocoupe) avec son voisin landais pour un bilan équilibré. Vainqueur coup sur coup des Guerrières et des Flammes, Roche Vendée va tenter la passe de trois à l'occasion du derby des Pays de la Loire. A Nantes, le RVBC devra se méfier des Déferlantes qui espèrent profiter de l'éclairage régional pour reprendre des couleurs.

Charleville-Mézières aura le même objectif avec la réception de Landerneau. Engluées dans les profondeurs du classement, les Flammes sont à la croisée des chemins avec des résultats pas à la hauteur des attentes et un effectif qui bouge.

Enfin dimanche, Lyon recevra Mondeville pour le match des extrêmes. Battues d'un petit point par le NRB lors de la journée 7, les Normandes pourraient profiter de la fatigue lyonnaise pour réaliser un coup et décrocher la première victoire de leur saison.

Ligue Féminine - Journée 8

Samedi 8 décembre à 20h00
Lattes Montpellier - Saint-Amand / 18h30 - LFB TV
Bourges - Basket Landes - LFB TV
Tarbes - Villeneuve d'Ascq - LFB TV
Nantes Rezé - Roche Vendée - LFB TV
Charleville-Mézières - Landerneau - LFB TV

Dimanche 9 décembre à 15h30
Lyon - Mondeville - LFB TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 8
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Décembre 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Quatrième au classement, le club landais affronte samedi l'un des leaders du championnat, Bourges. L'occasion pour Céline Dumerc de retrouver son ancienne maison du Prado. Une semaine plus tard, les filles du Sud Ouest recevront Lattes Montpellier. Un enchaînement délicat mais qui peut permettre à Basket Landes de s'affirmer derrière le duo Lyon - Bourges.

Vis mon sport avec Céline Dumerc

Corps: 

Lancée il y a 3 ans par Philippe Croizon,  la web-série Vis mon sport a pour but de faire évoluer les mentalités sur le handicap et de montrer que les athlètes handisport sont des athlètes de haut niveau à part entière.
Les 12 épisodes des 3 premières saisons ont atteints plusieurs millions de vues sur YouTube et les réseaux sociaux.

L’un des 4 épisodes de cette 4e saison a réuni Grace Wembolua et Céline Dumerc et cela n'a pas été de tout repos pour l'ancienne chef de file des Braqueuses qui avoue avoir eu "une réelle difficulté à maîtriser le fauteuil, la vitesse, les déplacements, les changements de direction, les contacts" mais avec l’aide de sa partenaire d'un jour, Grace Wembolua, elle a pu rapidement se sentir à l’aise.

Surtitre: 
Handibasket
Date d’écriture: 
Vendredi, 8. Juin 2018
Vignette: 
Chapeau: 
La web série Vis mon sport propose à des sportifs ou anciens sportifs de haut-niveau de partager la séance d’entrainement d’athlètes handisport et d’essayer leur sport dans la même situation de handicap qu'eux. L'ancienne capitaine de l'Equipe de France féminine, Céline Dumerc s'est prêtée au jeu en participant à une séance avec Grace Wembolua.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/fD6CTduDAsM" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Céline Dumerc et Ann Wauters plébiscitées

Corps: 

Après un vote ayant mobilisé près de 1300 personnes, Céline Dumerc et Ann Wauters ont remporté le suffrage du public. Elles sont donc assurées de figurer dans les « 5 majeurs » des 20 ans.

La meneuse tricolore, passée par Bourges et actuellement à Basket Landes, a récolté 71% des voix. L'intérieure historique de Valenciennes, vue aussi à Villeneuve d'Ascq, a quant à elle conquis 65% du public.

Boris Diaw, Président du jury

Le capitaine de l’Équipe de France (243 sélections), Boris Diaw, présidera le jury chargé de désigner les huit autres joueuses qui composeront les « 5 majeurs » des 20 ans.

Il se réunira le lundi 12 février au siège de la FFBB pour compléter les sélections des meilleures françaises et étrangères de l'histoire de la LFB.

Boris Diaw, international français aux 243 sélections, capitaine de l’Équipe de France et joueur à Levallois Metropolitans (Pro A) sera accompagné de :

- Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB)
- Philippe Legname (Président de la LFB)
- Irène Ottenhof (représentante du DTN)
- Liliane Trévisan (L'Équipe - presse nationale)
- David Cozette (SFR Sport - TV)
- Sandrine Arrestier (La Voix du Nord - PQR)
- Isabelle Fijalkowski (Club des Internationaux)
- Laurent Buffard (entraîneur)

La composition finale des deux « 5 majeurs » sera dévoilée à l'issue des playoffs LFB 2018.

Catégorie: 
Surtitre: 
20 ans LFB - Vote
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Février 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Annoncé hier en exclusivité dans l’émission « Buzzer » sur SFR Sport 2, le public a choisi de placer Céline Dumerc et Ann Wauters dans les « 5 majeurs » des 20 ans de la Ligue Féminine.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Exclus annoncées dans <a href="https://twitter.com/hashtag/Buzzer?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Buzzer</a> sur <a href="https://twitter.com/SFR_Sport?ref_src=twsrc%5Etfw">@SFR_Sport</a> 2 <a href="https://twitter.com/capsule19?ref_src=twsrc%5Etfw">@capsule19</a>&amp; <a href="https://twitter.com/AnnWauters12?ref_src=twsrc%5Etfw">@AnnWauters12</a> élues par le public et assurées d&#39;être dans le <a href="https://twitter.com/hashtag/5majeur?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#5majeur</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/20ansLFB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#20ansLFB</a> <a href="https://twitter.com/theborisdiaw?ref_src=twsrc%5Etfw">@theborisdiaw</a> Président du jury qui se réunira le 12/02 <a href="https://t.co/MlXO5UQH8y">pic.twitter.com/MlXO5UQH8y</a></p>&mdash; LFB (@basketlfb) <a href="https://twitter.com/basketlfb/status/960634812250894341?ref_src=twsrc%5Etfw">5 février 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Un barrage à franchir

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 8

Engagé dans une opération remontada, Bourges accueille Prague au Prado. Après leur victoire la semaine dernière contre Sopron, les Tango doivent profiter de cette série de trois matches à domicile (réception de Braine le 20 décembre) pour faire le plein avant la trêve. Villeneuve d'Ascq se rend à Polkowice où évoluent Antonija Misura (ex-Toulouse) et Elina Babkina (ex-Challes). La formation polonaise est juste derrière l'ESBVA-LM au classement et une victoire donnerait un peu d'air aux Guerrières et un coup de pouce à Bourges.

Mal en point dans le groupe B mais toujours dans le coup pour la 6è place, Lattes Montpellier (1v-6d) reçoit Salamanque. A l'aller, les filles de Rachid Meziane avaient connu une panne terrible (défaite 64-34) et elles comptent bien montrer un autre visage à domicile.

Mercredi 13 décembre
Polkowice (POL) - Villeneuve d'Ascq / 19h00
Bourges - Prague (CZE) / 20h00
Lattes Montpellier - Salamanque / 20h00

Les matches à suivre en direct sur www.youtube.com/FIBA

Eurocoupe féminine - Barrages

24 équipes se sont qualifiées à l'issue de la phase de saison régulière. Ces équipes ont été classées en fonction de leurs résultats et les 8 premières ont obtenu leur qualification directe pour les 1/16è de finale : 1. Venise (ITA); 2. Raguse (ITA); 3. Charleville-Mézières; 4. Hatay (TUR); 5. Sleza Wroclaw (POL); 6. Riga (LAT); 7. Girone (ESP); 8. Kosice (SVK)

Les 16 autres équipes s'affrontent en match de barrage aller/retour. Hainaut Basket est opposé à l'équipe allemande de Wasserburg sans l'avantage du terrain. Le TSV 1880 compte dans ses rangs Margaux Galliou-Loko et l'ex-Angevine Rebecca Tobin. Basket Landes aura le bonheur de recevoir Fribourg au match retour. D'ici là, la bande à Dumerc doit jouer en Suisse et éviter l'écueil de la saison dernière, deux défaites en poule contre la formation helvète.

Mercredi 13 décembre
UNI Györ (HUN) - Szekszard (HUN)
Hainaut Basket - Wasserburg (GER) / 20h00

Jeudi 14 décembre
Elfic Fribourg (SUI) - Basket Landes / 19h30
Umea (SWE) - Gdynia (POL)
Miskolc (HUN) - Bydgoszcz (POL)
Sepsi (ROU) - Olympiacos (GRE)
MBA Moscou (RUS) - Mersin (TUR)
Krasnoyarsk (RUS) - Namur (BEL)

Matches retour les 20/21 décembre

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 13. Décembre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A la différence de Charleville-Mézières, déjà qualifié pour les 1/16è de finale de l'Eurocoupe, Basket Landes et Hainaut Basket doivent passer par un barrage. Le match aller est prévu à domicile mercredi pour les Hennuyères, jeudi en Suisse pour les Landaises. En Euroligue, Bourges va tenter de poursuivre sa remontée au classement.

En passant par la WNBA

Corps: 

Si la WNBA n’a pas le prestige de la NBA pour les garçons, c’est aussi un rêve d’y entrer un jour. Onze Françaises ont trouvé les clés du paradis et l’une d’entre-elles, Sandrine Gruda, a même réussi à gagner le tant convoité titre de champion.

« Les années précédentes, quand on me parlait de WNBA, je disais non sans regarder quoi que ce soit et là, je me suis posée deux minutes, j’ai réfléchi et je me suis dit que c’est peut-être maintenant ou jamais. L’année prochaine, il y a le championnat d’Europe en début d’été, l’année d’après, les Jeux Olympiques si tout se passe bien et après, je vais commencer à être vraiment vieille ! Donc c’était l’année pour tenter cette expérience. »
Ainsi Céline Dumerc expliquait pourquoi à l’été 2014 elle a décidé de faire le grand saut en acceptant une offre du Atlanta Dream ; une expérience de 28 matches en WNBA dont 11 comme membre du cinq de départ pour une production moyenne de 3,3 points et 4,0 passes.
Contrairement aux garçons avec la NBA, la WNBA n’est pas pour les Françaises une fin en soi. Pour différentes raisons, le montant des émoluments est incomparable (36 500$ de salaire pour la saison pour une rookie, 72 000$ en moyenne pour l’ensemble des joueuses), la saison se tient uniquement l’été et perturbe souvent celle de l’Équipe de France, et les réussites sont finalement peu nombreuses.

Isabelle Fijakowski, la pionnière

Celle qui a eu le plus fort impact, c’est la pionnière Isabelle Fijalkowski, qui a participé aux deux premières saisons de la ligue américaine (1997 et 98) avec une bonne franchise de l’époque, les Cleveland Rockers. La Clermontoise, qui était alors reconnue comme la joueuse numéro 1 d’Europe, avait transité par une université américaine, Colorado, ce qui avait eu l’avantage de la mettre sous les radars des scouts de la ligue et sa taille (1,95m) constituait aussi un atout maître.
« J’ai eu la chance d’avoir des opportunités dans cette équipe telle qu’elle était composée car si j’étais tombée dans l’équipe de Lisa Leslie et de DeLisha Milton, peut-être que je n’aurais pas eu autant de temps de jeu, pas le même rôle. Il y a aussi plus de concurrence pour les extérieures. »
Ses performances chiffrées (12,8 points et 6,2 rebonds en 29 min/match) sont éloquentes et pourtant Isabelle a préféré ne pas poursuivre plus longtemps l’aventure américaine. « J’ai joué deux ans sans avoir beaucoup d’arrêt et j’ai commencé à avoir les genoux pas très nets. Pour moi, la priorité c’était l’équipe de France. »

Onze Françaises en WNBA

Au total ce sont onze Françaises qui ont rejoint un jour la WNBA dont six pour une seule saison. Parmi elles, Emmeline Ndongue, l’un des piliers des Bleues, championne d’Europe en 2009 et vice-championne olympique trois ans plus tard. Il suffit parfois d’une rencontre pour que les portes de la ligue s’ouvrent comme par magie.
Ainsi Emmeline avait réalisé avec Aix-en-Provence deux très bons matches en finale de l’Eurocup face au Spartak Moscou de Lisa Leslie, une sommité du basket américain. « Visiblement, Lisa Leslie a été impressionnée et elle m’a mis en contact avec le club. Au début, je prenais ça pour de la rigolade. Je lui avais filé mon numéro à la fin du match et je n’en attendais rien. Et en fait, deux jours plus tard, j’ai reçu un coup de fil de la General Manager. »
L’empreinte de Emmeline Ndongue aux Los Angeles Sparks ne sera pas éternelle comme celles de Valériane Ayayi à San Antonio, Lucienne Berthieu à Cleveland et Houston, Emilie Gomis à New York, Sabrina Palie à Detroit, Audrey Sauret à Washington, et Laure Savasta à Sacramento. Au moins Sabrina Parie peut-elle se féliciter d’être tombée dans l’équipe, le Detroit Shock de Bill Laimbeer, qui sera championne WNBA en 2006. Sauf que Sabrina ne faisait plus partie du roster au moment des playoffs.
La bague de champion, Edwige Lawson-Wade l’a même touchée du bout des doigts puisqu’elle est allée jusqu’en finale avec les Silver Stars San Antonio échouant trois manches à zéro contre ce même Detroit Shock. « Pour réussir là-bas, il faut avoir un coach qui se déplace en Europe. 85%, je dirais, ne connaissent rien du tout à l’Europe », indique Edwige pour insister sur le fait qu’une part de chance est nécessaire dans la réussite de l’entreprise. C’est ainsi que la médaillée d’argent aux Jeux de Londres s’est retrouvée un temps meneuse titulaire au sein de la franchise du Texas.

Sandrine Gruda, la championne

Sandrine Gruda a réussi à décrocher le Graal mais elle a dû en quelque sorte consentir à des sacrifices sportifs. La première partie de sa carrière, elle l’a menée dans une équipe de deuxième zone, le Connecticut Sun où son abatage dans la peinture était reconnu (jusqu’à 13,5 points et 6,3 rebonds en 32’ en 2009).
« Jouer en WNBA m’a permis de me découvrir davantage », disait-elle alors. « Je ne savais pas que je pouvais jouer en 3 jusqu’à ce que je le fasse réellement et pas dans n’importe quel championnat, en WNBA. Je l’ai fait par exemple contre Phoenix et Penny Taylor. Ça n’a pas été facile au début, mais j’ai approfondi mes compétences. »
Après un break de quatre saisons, la Martiniquaise est retournée dans la ligue mais cette fois aux Los Angeles Sparks. Son temps de jeu y a fondu comme neige au soleil (7 matches à 5 minutes de moyenne en 2016) mais au bout du suspense, un titre de champion est venu la récompenser cette année-là et encore une finale l’été dernier.
La morale de l’histoire c’est que même pour les basketteuses, et même pour les plus réfractaires d’entre-elles à l’american way of life, comme Céline Dumerc, jouer en WNBA est comme un rêve qui devient réalité.
« C’est un vrai régal », confiait l’icône du basket féminin français alors qu’elle portait le maillot du Dream. « Quand je rentre dans le Madison Square Garden, j’ai la banane comme une gamine ! Quand je vais à San Antonio, je me dis : « Les mecs étaient champions NBA ici, il y a quinze jours ! » Ce sont des moments forts et c’est un sacré confort. »

Catégorie: 
Surtitre: 
20 ans LFB
Auteur: 
Texte : Pascal Legendre - Visuel : Chloé Bérard
Date d’écriture: 
Mardi, 28. Novembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
La Ligue Féminine de Basket fête ses 20 ans. Tout au long de la saison, la LFB vous propose de découvrir ou redécouvrir, les faits marquants, les équipes, les entraîneurs ou encore les joueuses qui ont fait sa légende. Aujourd'hui, zoom sur les joueuses françaises passées par la WNBA.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/20ansLFB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#20ansLFB</a> - Décollage pour les avec les Françaises passées par la <a href="https://twitter.com/WNBA?ref_src=twsrc%5Etfw">@WNBA</a> <a href="https://t.co/igStRtOVaK">https://t.co/igStRtOVaK</a> cc <a href="https://twitter.com/SAStars?ref_src=twsrc%5Etfw">@SAStars</a> <a href="https://twitter.com/LA_Sparks?ref_src=twsrc%5Etfw">@LA_Sparks</a> <a href="https://twitter.com/WashMystics?ref_src=twsrc%5Etfw">@WashMystics</a> <a href="https://twitter.com/seattlestorm?ref_src=twsrc%5Etfw">@seattlestorm</a> <a href="https://twitter.com/AtlantaDream?ref_src=twsrc%5Etfw">@AtlantaDream</a> <a href="https://twitter.com/nyliberty?ref_src=twsrc%5Etfw">@nyliberty</a> <a href="https://twitter.com/ConnecticutSun?ref_src=twsrc%5Etfw">@ConnecticutSun</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/DetroitShock?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#DetroitShock</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/HoustonComets?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#HoustonComets</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/ClevelandRockers?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#ClevelandRockers</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Savasta?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Savasta</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Berthieu?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Berthieu</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Palie?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Palie</a> <a href="https://t.co/Tr7JXMXx8V">pic.twitter.com/Tr7JXMXx8V</a></p>&mdash; LFB (@basketlfb) <a href="https://twitter.com/basketlfb/status/935433693400850432?ref_src=twsrc%5Etfw">28 novembre 2017</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Du succès à l'export

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 7

Roche Vendée - Lattes Montpellier 64-68
Le coup est passé très près pour les Vendéennes. A 20" du terme, elles avaient la balle de match en main (64-66) mais une remise en jeu ratée de Manon Sinico a mis fin au suspense. Tout au long de la partie, le RVBC a fait jeu égal avec les Gazelles d'Ornella Bankolé (15pts). Une bonne entame du BLMA (14-21, 10') puis une réaction des partenaires de Ngoyisa (14pts) ont donné une première mi-temps équilibrée (34-33). Le promu a tenu en deuxième partie avant de lâcher prise dans les ultimes minutes.

Nantes Rezé - Charleville-Mézières 65-87
Lidija Turcinovic aime retrouver ses anciennes équipes. Après les 26pts marqués contre Lattes Montpellier il y a un mois, la Déferlante a sorti le grand jeu contre les Flammes (29pts). Malheureusement insuffisant pour faire tomber le leader ardennais qui, après un départ poussif (22-13, 10'), a pris la mesure de son hôte. Le duo Bouderra (19pts, 9 passes) - Dos Santos (17pts) a porté Charleville-Mézières qui continue d'engranger confiance et victoires.

Hainaut Basket - Bourges 32-94
Nouvelle démonstration des Berruyères avec des internationales bien en jambes à l'image de Marine Johannes (20pts), Alexia Chartereau (16pts) ou encore Valéraine Ayayi (12pts, 7 passes). Un premier quart-temps de mise en route (14-27) puis un deuxième en mode rouleau-compresseur gagné 21-3 ont permis au co-leader du championnat de se mettre au chaud pour le reste du match. Les Nordistes ont bu le calice jusqu'à la lie et ont fini à 62 longueurs des Tango.

Tarbes - Basket Landes 60-63
Une fois encore, le derby du Sud Ouest a tenu ses promesses avec une ambiance de feu et 40 minutes d'un intense combat. Chaque équipe a eu son moment et la décision s'est faite dans les dernières secondes. Michelle Plouffe (10pts, 10rbds) n'a pas tremblé sur la ligne à 1' du terme (60-61), Céline Dumerc (15pts, 7 passes) aurait pu clore les débats mais un 2/4 aux lancers a maintenu le Quai en haleine (60-63 et 15" au chrono). En s'élevant pour l'ultime tir, Angie Bjorklund (19pts) a mordu la ligne et la faute de Skoric n'a donc donné que deux lancers à l'Américaine du TGB qui les a ratés.

Nice - Lyon 67-86
Et de deux pour l'ASVEL. Après Roche Vendée, c'est Nice qui a fait les frais du réveil lyonnais. Bien entrées dans le match (12-26, 10'), Haley Peters (21pts) et ses partenaires n'ont jamais lâché les commandes. Nice est passé un moment sous la barre des 10 points grâce à Géraldine Robert (17pts) mais Lyon a vite remis les gaz. Sandrine Gruda (14pts, 13rbds) et Marième Badiane (18pts) se sont montrées à leur avantage sur la Côte d'Azur.

Mondeville - Villeneuve d'Ascq 58-78
Comme Bourges dans le Nord, Villeneuve d'Ascq n'a pas tremblé à Mondeville. En tête à mi-parcours (19-42), l'ESBVA a géré son avance après le repos. Fred Dusart a pu compter sur Jo Gomis (17pts) et Mame-Marie Sy (10pts, 11rbds). Coté normand, on soulignera la performance de la jeune Ewl Guennoc. Du haut de ses 16 ans et pour son deuxième match en LFB, la Bretonne a étonné avec 10pts et 3 passes (14 d'évaluation) en 30 minutes de jeu.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 7
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 19. Novembre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après 10 jours de trêve internationale, le championnat a repris ses droits ce dimanche avec 6 matches au programme. Toutes les équipes qui jouaient à l'extérieur se sont imposées et les bons points de la journée vont à Bourges, qui a marché sur l'eau à Saint-Amand (94-32), et Basket Landes, vainqueur du derby du Sud Ouest à Tarbes (63-60).

Pages

S'abonner à RSS - Céline Dumerc
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'