COVID 19

Fermeture des gymnases et salles de sport
Un communiqué commun avec le Hand et le Volley
Suite aux dernières décisions gouvernementales pour lutter contre la propagation du virus COVID-19 et en complément du message adressé par les CNOSF et CPSF, nous souhaitons par le présent communiqué...
Commandez vos masques
Toujours disponibles, commandez vos masques au couleur de la FFBB pour répondre aux dispositions sanitaires mises en place depuis plusieurs semaines.
Protocole de reprise basket amateur et activités vivre ensemble
La Fédération Française de BasketBall a communiqué ce jour à ses structures le protocole de reprise pour le "sport amateur" et les activités "Vivre Ensemble...
"L’impact est très important sur la formation"
Alors que le sport est à l’arrêt depuis le 18 mars, les annonces du Premier Ministre relatives au début de déconfinement le 11 mai dernier ne concernent pas les sports collectifs. Le Directeur Technique National, Alain Contensoux, fait le point sur les conséquences de cet arrêt sur le bask...

Un communiqué commun avec le Hand et le Volley

Corps: 

Ces dernières années, le Ministère des Sports a multiplié les campagnes de communication affirmant que le sport est un vecteur de bonne santé. Il a d’ailleurs déterminé le « sport santé » comme un axe prioritaire de travail dans les conventions d’objectifs des fédérations sportives. Ainsi, accompagnées par les Ministères des Sports et de la Santé, ces dernières ont su développer une pratique adaptée à différentes populations : personnes âgées, personnes malades, personnes en situation de handicap. Les bienfaits du sport sur la santé de ces populations ont été validés par les plus grands spécialistes du monde médical.

Faire du sport stimule le système immunitaire. Plus les Français auront une pratique sportive régulière plus ils seront aptes à combattre le virus.

Il est donc vital que, tout comme les mineurs, les adolescents, les jeunes adultes et même les vétérans continuent à faire du sport !

Sur le plan épidémiologique, les personnes en danger face au COVID-19 sont à l’opposé de celles qui pratiquent dans les clubs. 

Fermer les gymnases et les salles de sport n’a donc pas de sens.

Le Professeur Jean-François Toussaint, Directeur de l’IRMES, confirme : « Le virus circule mais les chiffres qui nous sont communiqués aujourd’hui sont très précis : pour 27 millions d’entrées dans les salles de sport, seulement 207 cas positifs ont été détectés. Et je tiens à rappeler qu’un cas positif n’est pas automatiquement une personne malade. »

Ainsi, nous regrettons que les décisions ne soient pas prises en fonction de la réalité de la circulation du virus dans les établissements sportifs.

Nous comprenons la volonté du Gouvernement de continuer d’alerter les Français sur la nécessité d’une conduite responsable et respectueuse des gestes barrières et nous soutenons cette politique au quotidien, dans chacune de nos structures.

C’est d’ailleurs dans ce sens que les protocoles sanitaires de chaque fédération, validés par le Ministère des Sports, sont relayés et appliqués dans tous les clubs depuis la reprise des activités sportives à l’issue du confinement.

Ces protocoles précisent les modalités d’une pratique sécurisée sur le plan physiologique mais détaillent également les recommandations sanitaires : gestes barrières, plan de circulation dans les manifestations sportives… Ils sont des outils pédagogiques complémentaires dans la lutte contre la propagation du virus sur notre territoire.

Les décisions prises par le gouvernement à l’encontre des milliers d’associations sportives qui ont déjà beaucoup souffert la saison dernière sont de fait injustifiées.

Les clubs et les salles de sports sont un pan majeur de l’économie avec 64% de Français qui pratiquent une activité physique régulière.

Le sport français ne se relèvera pas de ce nouveau coup d’arrêt.

Il est urgent d’inverser la vision du risque lié à la pratique sportive : le sport renforce nos défenses face au virus et à sa circulation et non l’inverse !

Nous sommes conscients que nous traversons tous une situation difficile, nous devons la surmonter ensemble.

Mais pour une lutte efficace, il est important de continuer à vivre des émotions, à faire du sport et à vivre les émotions du sport.


Eric TANGUY                Joël DELPLANQUE              Jean-Pierre SIUTAT
Président FF Volley      Président FF Handball        Président FF Basket-Ball

Catégorie: 
Surtitre: 
Fermeture des gymnases et salles de sport
Auteur: 
Service de presse FFBB
Date d’écriture: 
Mercredi, 30. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Suite aux dernières décisions gouvernementales pour lutter contre la propagation du virus COVID-19 et en complément du message adressé par les CNOSF et CPSF, nous souhaitons par le présent communiqué de presse rappeler un certain nombre de faits scientifiques et chiffres qui nous pressent à demander au Ministère de la Santé et aux Préfets, de revenir sur leur décision de fermer les salles de sport et gymnases.
Pour Newsletter: 

Commandez vos masques

Corps: 
A noter que ce dispositif n'est ni un dispositif médical au sens du Règlement UE/2017/745 (masques chirurgicaux), ni un équipement de protection individuelle au sens du Règlement UE/2016/425(masques filtrants de type FFP2).
 
50 centimes par masque vendu sera reversé à la Fondation des Hôpitaux de France et des Hôpitaux de Paris (HFHP).

Pour commander vos masques : cliquez ici

 

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB Store
Date d’écriture: 
Jeudi, 10. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Toujours disponibles, commandez vos masques au couleur de la FFBB pour répondre aux dispositions sanitaires mises en place depuis plusieurs semaines.
Pour Newsletter: 

Protocole de reprise basket amateur et activités vivre ensemble

Corps: 

Ce protocole, mis en place sur la période du 22 juin au 11 juillet, ne peut être mis en œuvre qu’en cas d’accord préalable de l’utilisation de l’espace public par la collectivité territoriale, propriétaire de l’équipement sportif.

Cibles
Joueuses et joueurs de tous niveaux (hors secteur professionnel), pratiquantes et pratiquants, encadrantes et encadrants participant à des activités de basketball dans un cadre fédéral.

Pour les zones oranges
A date, Mayotte et Guyane : merci de bien vouloir se reporter au protocole diffusé pour la période du 2 au 22 Juin qui est prolongé jusqu’au 11/07/2020.

Pour les zones vertes
La pratique collective du basketball (entrainement et compétition) est autorisée sous la responsabilité de l’organisateur et selon le protocole ci-dessous.

Lieux de pratique
Les pratiques de sports collectifs (dont le basketball) sont mises en œuvre après autorisation préalable : - De la collectivité territoriale et/ou du propriétaire de l’équipement sportif pour l’utilisation de l’espace public ; - Du Préfet pour les manifestations ou évènements sur la voie publique ou les lieux ouverts au public (Etablissements Recevant du Public de type X ou PA au-delà de 1500 personnes).

- Les vestiaires sont fermés, les pratiquants et intervenants arrivent et repartent en tenue
- L’entrée et la sortie sont différentes (pas de croisement possible d’individus)
- Le sens de circulation, pour éviter tout croisement, doit être visible de tous
- La restauration sur place est interdite ; les salles de convivialité ou de bien-être sont fermées.

Conditions de pratique
Distanciation :
La règle des deux mètres entre pratiquants ne s’impose qu’en dehors de la pratique. Elle est assouplie (les 2m ne s’imposent pas) lorsque la pratique, par sa nature même, ne le permet pas.

Règles d’hygiène joueur/pratiquant/encadrant/public : 
- Lavage des mains avec savon ou solution hydro alcoolique avant et après la pratique
- Nettoyage des ballons entre chaque séquence
- Lavage des chasubles après chaque utilisation
- Règles de distanciation appropriées pour les joueurs et pratiquants entre les exercices, les séquences
- Règles de distanciation de 2m pour l’encadrant
- Port du masque recommandé pour l’encadrant
- Règles de distanciation ordinaires pour le public

Protocole d’hygiène du matériel :
Lorsque la pratique s'organise avec un matériel personnel, ce dernier ne doit être ni échangé ni partagé, quelle que soit sa nature. Si le cadre de l'activité impose un matériel à usage collectif, ce dernier fait l'objet d'un protocole d'hygiène écrit et contrôlé par le responsable de la structure remis à l'usager ou affiché.
Ce protocole devra comporter :
- La désinfection et le nettoyage des ballons, tables de marque, bancs et autres équipements à usage collectif avant chaque match
- L’obligation, pour le réfèrent COVID, de veiller à l’exécution de ces tâches systématiques et d’assurer une traçabilité.

Suivi des pratiquant(e)s
Auto diagnostic
Les encadrants en lien avec le manager Covid-19 devront refuser l’accès aux personnes présentant certains de ces symptômes :
- Fièvre
- Frissons, sensation de chaud/froids
- Toux
- Douleur ou gène à la gorge
- Difficulté respiratoire au repos ou essoufflement anormal à l’effort
- Douleur ou gène thoracique
- Orteils ou doigts violacés type engelure
- Diarrhée
- Maux de tête
- Courbatures généralisées
- Fatigue majeure
- Perte de gout ou de l’odorat
- Élévation de la fréquence cardiaque de repos
- Autres : …

Tenir un listing des personnes présentes sur chaque temps de pratique, permettant d’identifier et prévenir les personnes ayant potentiellement été en contact avec une personne contaminée. Il est rappelé que les entrainements se déroulent sans public.

Managers COVID-19 et référents COVID-19
Jusqu’à nouvel ordre, chaque structure fédérale affiliée doit désigner un Manager COVID-19 connu de tous les encadrants. 

Ses missions sont les suivantes :
- Organiser et coordonner les mesures d’hygiène, y compris le protocole d’hygiène du matériel
- Collecter les différents listings établis lors de la pratique
- Vérifier que la signalisation pour les déplacements sur le site respecte les directives sanitaires
- Rappeler l’ensemble des préconisations sanitaires dans l’enceinte sportive
- Celui-ci peut être appelé par les encadrants pour des informations concernant la santé de ses pratiquants, pour le contenu d’une séance.

Le Manager COVID-19 ne pouvant être présent sur tous les entrainements ou tous les temps/lieux de pratiques des structures, il a toute latitude pour organiser l’action de « Référents COVID-19 » qui peuvent assurer leurs missions sur un lieu et un laps de temps donné. Le Référent COVID 19 intervient sous la responsabilité/coordination du Manager COVID-19.

Recommandations
La reprise d’activité physique doit être progressive.

Rappel important
Clubs amateurs (donc hors LNB et LFB) employant des joueuses ou des joueurs professionnels (ex. LF2, NM1, NM2, etc.) : Il est rappelé que l’article A. 231-5 du Code du Sport impose, dans les deux mois suivants l’embauche, puis annuellement, l’obligation de soumettre ceux-ci aux examens suivants :

1 - Un examen médical réalisé par un médecin du sport comprenant :
- Un examen clinique avec interrogatoire et examen physique selon les recommandations de la Société française de médecine de l'exercice et du sport
- Un bilan diététique et des conseils nutritionnels
- Un bilan psychologique visant à dépister des difficultés psychopathologiques pouvant être liées à la pratique sportive intensive
- La recherche indirecte d'un état de surentraînement via un questionnaire élaboré selon les recommandations de la Société française de médecine de l'exercice et du sport ;

2 - Un électrocardiogramme de repos.
Il est fortement recommandé de faire réaliser ces examens avant les compétitions / la reprise collective et régulière des entrainements.

Télécharger le protocole de reprise basket amateur et vivre ensemble

Catégorie: 
Surtitre: 
COVID 19
Date d’écriture: 
Mercredi, 1. Juillet 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La Fédération Française de BasketBall a communiqué ce jour à ses structures le protocole de reprise pour le "sport amateur" et les activités "Vivre Ensemble". Ce protocole se veut simple et adapté à tous afin d'accompagner la reprise du basket dans les meilleures conditions pour le plus grand nombre. A très bientôt sur tous les terrains.
Pour Newsletter: 

"L’impact est très important sur la formation"

Corps: 

Dès le 24 mars, le CIO actait le report des Jeux Olympiques de Tokyo. Cette annonce a-t-elle état particulièrement dure à accepter ?
On ne s’attendait pas à autre chose en fait. Très tôt nous avions travaillé à des adaptations pour les Jeux Olympiques en 2021 et nous avons eu l’occasion d’échanger, Jacques Commeres et moi avec Patrick Beesley, Vincent Collet, Boris Diaw et Valérie Garnier pour réfléchir à l’adaptation des programmes. L’annonce a été une déception mais très vite la Fédération a pris la mesure de la nature de cette épidémie et des conséquences qu’elle aurait sur le sport.

Rapidement c’est l’ensemble des compétitions prévues cet été qui ont été annulées…
Toutes les compétitions de jeunes ont été annulées à l’exception de la Coupe du Monde U17 masculine et féminine fin août. La deuxième incertitude concerne le 3x3 et le maintien de la part de la FIBA Europe d’un Championnat d’Europe fin août ou début septembre si les conditions sanitaires le permettent.

Qu’en est-il des compétitions seniors prévues à l’été 2021 et qui se télescopent désormais avec les Jeux ?
Très vite Jean-Pierre Siutat a échangé avec la FIBA, notamment en ce qui concerne l’EuroBasket féminin. La FIBA a décidé du maintien de la compétition en 2021. Cela implique une double préparation pour un Euro puis des Jeux Olympiques. Je ne suis pas historien du basket mais je ne pense pas que notre sport ait connu ce type d’enchaînement. Les joueuses peuvent évidemment s’interroger sur cette modification du calendrier mais Valérie Garnier est en contact avec elles pour évoquer cette situation, tout comme Vincent Collet, Patrick Beesley ou Boris Diaw avec les masculins puisque L’EuroBasket 2021 a lui été repoussé à 2022.

Quelles sont les conséquences du confinement sur le volet formation du basket ?
L’impact est très important. La prochaine rentrée de septembre 2020 dépendait d’un processus de détection, de même que la rentrée 2021, avec des étapes passant par un Camp Inter Zones, des Tournois Inter Ligues ou Inter Comités, un Camp National. Ces étapes, nous ne savons pas si nous pourrons les organiser. Nous nous appuyons beaucoup sur les Cadres Techniques Sportifs pour les faire travailler et réfléchir aux adaptations nécessaires du calendrier de notre Projet de Performance Fédéral. La problématique est par ailleurs que tous les pôles espoirs n’étaient pas au même niveau et tous ne sont pas allés au terme de leur processus de détections. J’ai par ailleurs écrit aux clubs professionnels ayant des centres de formation pour leur donner les préconisations qui sont les mêmes pour tous les sports collectifs c’est-à-dire de ne pas reprendre cette saison et de se projeter sur 2020/21. La même consigne a été adressée aux Ligues Régionales pour les pôles espoirs. De même pour les parents de nos athlètes du Pôle France qui restera fermé.

L’impact de cette crise se fera-t-elle également ressentir sur les méthodes d’entraînement ?
Clairement. Lors de la réunion avec les entraîneurs des équipes nationales de jeunes, il a été évoqué le fait que la Fédération va devoir s’adapter sur un plan économique. Le budget 2020/21 sera compliqué à monter et cela impactera les moyens alloués aux préparations, aux stages. Par ailleurs les méthodes sur le terrain devront évoluer. Les CTS et les CTF vont être sollicités pour réfléchir à de nouvelles formes de jeu. Pour le cas où on ne pourrait pas rapidement jouer au basket comme on le connaît. Il conviendra de proposer une pratique aux joueurs. Je tiens à souligner que tous nos cadres restent aujourd’hui au contact des jeunes qui sont chez eux. La volonté est d’accompagner nos sportifs dans cette période très difficile à vivre. Ce n’est pas simple pour des jeunes habitués à vivre ensemble tout au long de l’année autour du basket de devoir rester à la maison. Tous les entraîneurs du Pôle France et des pôles espoirs maintiennent un contact étroit avec leurs joueurs. C’est une volonté fédérale que d’assurer cet accompagnement essentiel.

Extrait du BasketBall Magazine du mois de mai 2020

Catégorie: 
Surtitre: 
COVID 19
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Mai 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Alors que le sport est à l’arrêt depuis le 18 mars, les annonces du Premier Ministre relatives au début de déconfinement le 11 mai dernier ne concernent pas les sports collectifs. Le Directeur Technique National, Alain Contensoux, fait le point sur les conséquences de cet arrêt sur le basket français, tout en évoquant les bouleversements du calendrier des compétitions internationales.
Pour Newsletter: 
S'abonner à RSS - COVID 19