Equipe de France féminine

Equipe de France féminine
Le Mini-Movie des Bleues à l'INSEP
À l'issue du stage la semaine dernière à l'INSEP, les Bleues ont participé à un scrimmage (match d'entraînement) entre elles. Retour en vidéo sur cette dernière séance de travail pour l...
Céline Dumerc, de retour en bleu
Après sa retraite en 2017, personne n'avait imaginé le retour de Céline Dumerc en Equipe de France. Pourtant, à l'occasion de ce stage à l'INSEP, la tricolore a...
"Commencer tout de suite à préparer 2021"
Céline Dumerc (Manager Générale des Bleues) et Valérie Garnier (entraîneur) se confient sur les objectifs de ce stage pour l'Equipe de France féminine et sur les retrouva...
Qui sont les quatre rookies ?
À l'occasion du stage de l'Equipe de France féminine cette semaine à l'INSEP à Paris, quatre nouvelles joueuses ont été appelées par Valérie Garnier et le staff tricolore. Avec aucune sélection au compteur, elles participent à leurs premières séances d'entraînement avec...
Neuf mois plus tard
Privées de compétition internationale l'été dernier en raison de la pandémie de la COVID-19, les Bleues se retrouvent ce lundi à l'INSEP pour une semaine de travail, neuf mois après leur der...
Milapie, de retour en bleu
Elles sont le futur des Bleues, faites la connaissance des rookies de l'Equ...
Trois nouvelles joueuses appelées
19 joueuses rassemblées
Comment ça va Diandra Tchatchouang ?

Pages

Premier test breton

Corps: 

Loin de l’intérêt médiatique suscitée par l’équipe de France masculine et son chef de file Tony Parker, les championnes d’Europe 2001 poursuivent actuellement leur préparation, sans l’ombre d’un souci. Sous l’égide d’Alain Jardel, le sélectionneur et son staff, composé d’Ivan Ballarini, Jean-Paul Cormy et Pascal Pisan, les 16 filles rassemblées pour l’heure à Lorient travaillent leur gamme sur le parquet du Palais des sports Kervaric dans une ambiance au beau fixe. Elles n’attendent plus que l’arrivée de leurs adversaires européens (la Belgique, la République Slovaque et la Pologne) pour s’étalonner. Revue d’effectif avant le début des matches vendredi soir :

Belgique

Qualifiée pour la première fois de son histoire à la phase finale du championnat d’Europe, l’équipe de Benny Mertens, l’entraîneur du champion belge, le Dexia Namur, opposera aux championnes d’Europe en titre, certes privées des cadres Souvré (retraite sportive), Savasta et Moussard (retraite internationale), un basket rapide et dynamique. A la baguette, Kathy Wambé (1.75m, 21 ans), la tonique Villeneuvoise conduira le jeu belge. Dans les ailes, Anke De Mondt (1.80m, 23 ans) laissée par Villeneuve d’Ascq officiera en tant que shooteuse au côté de l’autre « Française » laissée libre elle par Mondeville, la percutante Nele Deyaert (1.85m, 23 ans). A l’intérieur, l’ex-Clermontoise Dana Boonen (1.97m, 24 ans) devrait être titulaire en compagnie de Candice Brus, la pivot de Waregem (1.90m, 26 ans). Cette équipe est jeune (presque 24 ans de moyenne d’âge) et voudra sans doute jouer vite à l’image de sa meneuse. A noter l’absence de taille de la MVP européenne 2002, la pivot Valenciennoise Ann Wauters, retenue en Corée pour le championnat d’été 2003.

République Slovaque

Huitième de l’Euro 2001, la formation entraînée par Peter Kovacik s’appuiera sur une ossature de 4 joueuses issues du champion national (Cikosova, Kovacova, Laskova et Ruzickova), le SCP Ruzomberok. Sans une joueuse à plus de 1.90m, les Slovaques devraient connaître quelques problèmes dans la raquette. Les passionnés de la Ligue Féminine reconnaîtront sans doute la polyvalente ailière, vice championne de France 2003, Martina Luptakova (1.86m, 25 ans) et la solide intérieure passée par Mondeville, Jana Lichnerova (1.87m, 27 ans). De même, on observera les performances des intérieures Alena Kovacova (1.89m, 24 ans) et de la jeune pousse Marie Ruzickova (1.89m, 17 ans !). Avec une moyenne d’âge d’environ 24 ans, la République Slovaque devrait pratiquer un basket dynamique, à base de courses et de contre attaques. En revanche, pourront elles tenir le choc sous les panneaux ?

Pologne

Championnes d’Europe chez elles en 1993 et sixièmes à l’Euro français huit ans après, les troupes de Thomas Herkt se présenteront en Bretagne sans leur vedette, la monumentale pivot de Gdynia, Malgorzata Dydek (2.13m, 29 ans). En effet, elle évolue actuellement au sein de la nouvelle franchise WNBA, les San Antonio Silver Stars. Bien que privées de leur point de fixation incontournable, les Polonaises présenteront à Lorient un visage non dénué d’intérêt, notamment à l’intérieur avec Joanna Cuprys (1.90m, 31 ans) déjà aperçue à Calais et Aix en Provence et aujourd’hui élément cadre à Pecs, Elzbieta Trzesniewska (1.90m, 31 ans) la pivot titulaire de Pabianice, et Anna Wielebnowska (1.88m, 25 ans) la joueuse centre de l’attaque du champion de Belgique, le Dexia Namur. Outre ses trois joueuses expérimentées, la Pologne pourra également compter sur les services de la meneuse trentenaire Krystyna Szymanska (1.74m, 34 ans) maître à jouer de Namur et la jeune ailière de Gdynia, Agnieszka Bibrzycka (1.85m, 21 ans). L’équipe affiche la plus grande moyenne d’âge du tournoi avec plus de 29 ans en moyenne, ce qui garantit une certaine expérience dans le jeu polonais. Cette équipe devrait d'ailleurs représenter la plus sérieuse opposition à l'équipe de France, quelque peu rajeunie suite aux retraits déjà évoqués plus haut.

Avant de rallier Grenoble la semaine prochaine, l’équipe de France aura déjà fort à faire dans le Morbihan. Et nul ne doute que ce premier tournoi européen en Bretagne sera déjà un bon premier test pour les filles d’Alain Jardel, dont la liste devrait être réduite à 14 unités à l’issue de cette première épreuve. Alors, n’attendez plus, allez vite vous procurer vos billets pour la première sortie des Bleues…


TOURNOI DE LORIENT :
Palais des sports Kervaric, rue Alfred Dreyfus


Le programme :

Vendredi 22/08 :
18h00 : POLOGNE - SLOVAQUIE
20h30 : FRANCE - BELGIQUE

Samedi 23/08 :
18h00 : BELGIQUE - POLOGNE
20h30 : FRANCE - SLOVAQUIE

Dimanche 24/08 :
16h00 : SLOVAQUIE - BELGIQUE
18h30 : FRANCE - POLOGNE


Billetterie :
Réservation au CD du Morbihan : 02.97.64.51.86
Journée : 15€ (place numérotée)
Journée : 10€ (placement libre)
Pass 3 jours : 25€ (placement libre)



Yann KAPPES

Surtitre: 
Tournoi de Lorient
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 20. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Après Biarritz et Vichy, l’équipe de France féminine est réunie depuis dimanche soir à Lorient où elle effectue un nouveau stage préparatoire au championnat d’Europe en Grèce (19-28.09.2003). Il se concrétisera par les rencontres face à la Belgique, la République Slovaque et la Pologne. Des adversaires intéressants pour jauger le niveau actuel des Championnes d’Europe en titre.

En route pour l’Euro 2004

Corps: 

Après un début de tournoi plutôt "chaotique" les Françaises ont su hausser leur niveau de jeu pour remporter tous leurs matches. Irréprochable en défense, l'Equipe de France a su imposer son jeu à des adversaires souvent dépassées par les qualités individuelles et collectives des Françaises. Cette qualité de jeu a permis aux Françaises d’assurer leur qualification pour l’Euro 2004 dès la troisième journée du tournoi.
Une semaine après la qualification de leurs homologues masculins les juniors féminines se présentent comme des prétendantes sérieuses au titre européen.


Rappel du parcours des Françaises.

Mardi 12 août
France – Pays-Bas : 62 – 43 (29 – 26)
Points des Françaises : Barennes (23), Costaz (11), Gruda (8), Gruszynski (7), Diakho (6), Assilamehou (4 notre photo), Gounon (3), Kowalik (0), Jannault (0), Mendy (0), Costemend (0), Dequecker (0)

Commentaire du staff : « Match très laborieux de la part des Françaises, menées à la fin du premier quart-temps. La décision ne s’est faite qu’au cours de la seconde mi-temps.»

Mercredi 13 août
France – Portugal : 69 – 44 (39 – 21)
Points des Françaises : Gruda (15), Kowalik (11), Assilamehou (8), Barennes (7), Jannault (7), Costaz (6), Mendy (4), Gruszynski (4), Gounon (3), Costemend (3), Dequecker (1), Diakho (0)

Commentaire du staff : « Une première mi-temps jouée de façon très sérieuse de la part des françaises. Une fois le match contrôlé, le coach a fait tourner son effectif qui a poursuivi dans la même voie. »

Jeudi 14 août
France – Allemagne : 70 – 50 (34 – 20)
Points des Françaises : Gruda (18), Barennes (16), Costaz (8), Kowalik (8), Gruszynski (5), Diakho (4), Assilamehou (4), Gounon (3), Jannault (2), Mendy (2), Costemend (0), Dequecker (0)

Commentaire du staff : « Montée en puissance de l’équipe, les Françaises ont gêné leurs adversaires grâce à une défense très efficace.»

Vendredi 15 août
France – Belgique : 69 – 56 (35 – 27)
Points des Françaises : Gruda (17), Barennes (14), Gruszynski (11), Costaz (7), Diakho (7), Kowalik (6), Mendy (5), Jannault (2), Assilamehou (0), Gounon (0), Costemend (0), Dequecker (0)

Commentaire du staff : « Les belges ont contesté le jeu des Françaises pendant les trois premiers quart-temps, mais la technique individuelle et l’organisation collective l’ont emporté.»

Samedi 16 août
France – Angleterre : 60 – 38 (28 – 17)
Points des Françaises : Costemend (9), Gruda (9), Assilamehou (8), Barennes (8), Gounon (6), Jannault (5), Dequecker (5), Gruszynski (4), Kowalik (3), Costaz (2), Mendy (1), Diakho (0)

Commentaire du staff : « Dans un match sans enjeu, face à une équipe anglaise bien faible, les Françaises ont réalisé un match sans panache. Fatiguées, elles ont enchaîné les maladresses, même celles qui avaient peu joué avant.»


Classement final
1- France
2- Belgique
3- Allemagne
4- Pays-Bas
5- Angleterre
6- Portugal

Surtitre: 
Juniors 86 féminines
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Du 12 au 16 août 2003, l’Equipe de France juniors féminine disputait le tournoi de Vila Real (Portugal), qualificatif pour l’Euro 2004. En remportant leurs cinq matches les Françaises terminent à la première place de leur groupe devant la Belgique, l’Allemagne et la Hollande, également qualifiées pour l’Euro 2004.

Les Françaises confirment face au Portugal

Corps: 

L’Equipe de France Juniors féminine a engrangé son deuxième succès en autant de matches à l’occasion du tournoi de Vila Real qualificatif pour l’Euro 2004. Après avoir battu les Néerlandaises de façon plus ou moins laborieuse, les Françaises ont rectifié ces petites imperfections pour dominer largement l’Equipe du Portugal. Victime d’un manque de grand gabarit, les Portugaises n'ont pas pu limiter l'impact du jeu intérieur des Françaises (53,3% à 2 pts).


France – Portugal : 69 – 44 (20-12, 19-9, 15-11, 15-12)
Points des Françaises : Gruda (15), Kowalik (11), Assilamehou (8), Barennes (7), Jannault (7), Costaz (6 notre photo), Mendy (4), Gruszynski (4), Gounon (3), Costemend (3), Dequecker (1), Diakho (0)

Commentaire du staff : « Une première mi-temps jouée de façon très sérieuse de la part des françaises. Une fois le match contrôlé, le coach a fait tourner son effectif qui a poursuivi dans la même voie. »

Les résultats des autres matches :

Belgique – Allemagne : 65 – 51
Angleterre – Pays-Bas : 54– 72

Classement
1- France, Belgique - 4 points
3- Allemagne, Pays-Bas - 3 points
5- Portugal, Angleterre - 2 point

Le programme du tournoi

Jeudi 14 août 2003 :
France – Allemagne
Belgique – Pays-Bas
Portugal – Angleterre

Vendredi 15 août 2003 :
France – Belgique
Allemagne – Angleterre
Portugal – Pays-Bas

Samedi 16 août 2003 :
France – Angleterre
Belgique – Portugal
Allemagne – Pays-Bas

Surtitre: 
Juniors 86 féminines
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 14. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
En battant le Portugal (69-44), à Vila Real à l’occasion du tournoi qualificatif pour l’Euro 2004, l’Equipe de France juniors féminine s’empare de la première place de son groupe en compagnie de la Belgique victorieuse, de son côté, de l’Allemagne (65-51). Cette après-midi, les Tricolores rencontreront les Allemandes pour le compte de la troisième journée.

Au tour des filles

Corps: 

Même si la première mi-temps a été accrochée (29-26), les françaises ont fait preuve de beaucoup de sérieux pour dominer cette équipe néerlandaise, notamment au rebond (44-32). Ayant une maladresse importante à trois points (18.2%), les Françaises ont appuyé leurs attaques sur leur jeu intérieur. La seconde période est a sens unique les Tricolores ont resserré la défense ce qui a limité l’attaque adverse à 17 points.
Ce soir, les « bleuettes » devront confirmer ce bon résultat face au Portugal, défait de justesse par l’Allemagne lors de la première journée.


France – Pays-Bas : 62 – 43 (14-16, 15-10, 19-9, 14-8)
Points des Françaises : Barennes (23 notre photo), Costaz (11), Gruda (8), Diakho (6), Gruszynski (7), Assilamehou (4), Gounon (3), Kowalik (0), Costemend (0), Jannault (0), Dequecker (0), Mendy (0)

Les résultats des autres matches :

Belgique – Angleterre : 60 – 53
Allemagne – Portugal : 64 – 62

Classement
1- France, Belgique, Allemagne - 2 points
4- Portugal, Angleterre, Pays-Bas - 1 point

Le programme du tournoi

Mercredi 13 août 2003 :
France – Portugal
Belgique – Allemagne
Angleterre – Pays-Bas

Jeudi 14 août 2003 :
France – Allemagne
Belgique – Pays-Bas
Portugal – Angleterre

Vendredi 15 août 2003 :
France – Belgique
Allemagne – Angleterre
Portugal – Pays-Bas

Samedi 16 août 2003 :
France – Angleterre
Belgique – Portugal
Allemagne – Pays-Bas

Surtitre: 
Juniors 86 féminines
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 13. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Après la qualification pour l’Euro 2004 des Juniors 86 masculins, c’est au tour des féminines. Du 12 au 16 août 2003, les filles disputeront le tournoi de Vila Real (Portugal) qualificatif pour l’Euro 2004. Après un premier succès (62 – 43) face aux Néerlandaises, les Françaises affrontent ce soir les hôtes de ce tournoi les Portugaises.

Alain JARDEL « Un état de forme très satisfaisant »

Corps: 

Avez vous récupéré l’ensemble de votre groupe, notamment les joueuses Espoirs médaillées de bronze au championnat du Monde en Croatie ?
Alain JARDEL (AJ) :
L’objectif de ce stage à Vichy est de faire justement la jonction entre la préparation des aînées et les plus jeunes, par différentes phases. Les deux stages effectués à Paris étaient exclusivement orientés vers la préparation physique. Puis lors du stage à Biarritz, nous avons commencé à aborder certaines formes de jeu vues avec Pascal Pisan et qui étaient communes avec les 20 ans et moins, avec en toile de fond l’aspect physique. L’état de forme des filles est très satisfaisant, au-delà même de ce que l’on pouvait attendre. Avec 7 filles issues des Espoirs sur les 16 joueuses réunies, on a attaqué le travail technico-tactique avec la sous dominante physique. L’état de forme est bon.

Jouer deux compétitions pendant l’été, est ce trop ou plutôt motivant pour certaines des filles du groupe ?
AJ :
Si je voulais faire de l’humour noir, je dirais qu’évidemment ce n’est pas trop. C’est en ce moment qu’elles ont l’occasion de jouer. Elles n’expriment aucune lassitude pour le moment. Non, je ne pense pas sérieusement que cela influe sur le comportement des filles. D’autant qu’elles sont 7 actuellement, mais leur nombre sera inférieur dans le groupe final. 3 ou 4, ce sera bien car il faut bien voir que ce sont des joueuses novices au niveau international. On n’attend pas non plus d’elles une présence déterminante. Donc, je ne pense que ce soit un problème majeur.

Vous terminez le stage de Vichy vendredi ; qu’avez vous programmé pour le stage de Lorient ?
AJ :
Nous allons poursuivre le travail entrepris, avec comme sous dominante l’aspect physique. L’état de forme actuel extrêmement satisfaisant va nous permettre d’aborder la défense, l’attaque. Le travail effectué avec le petit groupe de joueuses que nous avions rassemblé au mois de novembre pour les matches amicaux en Grèce va nous profiter, on va retrouver certaines formes de jeu que nous avions mises en place. Donc, le passage se fait en douceur, sans problème. C’est très bien.

Sur quelles bases de jeu évoluera l’équipe de France ?
AJ :
Compte tenu de nos moyens, le maître mot de l’équipe de France sera l’agressivité. Une agressivité des deux côtés du terrain, aussi bien défensive qu’offensive. Nous exigerons des filles un comportement mental agressif. Cela ne signifie pas qu’on va bastonner à tout va, mais plutôt un certain niveau d’intensité et de présence physique, une prise de responsabilités un peu plus basée sur la spontanéité.


Propos recueillis par Yann KAPPES.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 12. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Actuellement réunie à Vichy jusqu’à vendredi sous les ordres de l’entraîneur national Alain Jardel, l’équipe de France féminine poursuit sa préparation en vue du championnat d'Europe en Grèce (19-28 sept. 2003). Le technicien Tricolore évoque le groupe France, son état de forme actuel, et se veut optimiste pour la suite du programme à Lorient.

Les Bleuettes à l’heure espagnole

Corps: 

Avant d’entamer véritablement les choses sérieuses aujourd’hui avec la confrontation face au Pays Bas, le groupe des 15 filles sélectionnées s’est tout d’abord retrouvé à l’INSEP, en stage du 18 au 22 juillet. A l’issue de ce premier stage, le coach a dressé une liste de 12 joueuses pour participer au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE) du 28 au 31 juillet à Paris.

A l’occasion de ce tournoi du FOJE, l’équipe de France Junior entrait de plein dans la préparation au tournoi qualificatif. Le 28 juillet, la France était vaincue d’une courte tête par la Belgique (52-57) malgré les 20 points et 8 rebonds de Julie Barennes. Le 29 juillet, les Tricolores terminaient à 3 points derrière la Biélorussie (61-64) avec les 16 points de Maria Kowalik et de nouveau une Julie Barennes inspirée (15 pts, 20 rbds et 8 fprs). Le 30 juillet, les troupes de François Gomez remportaient une belle première victoire face à la République Tchèque, futur finaliste, en menant pendant toute la partie (67-51) grâce notamment aux points de Maria Kowalik (22 pts, 5 pds) et à l’activité de Guiday Mendy (15 pts, 6 rbds et 6 fprs). Malgré cette brillante victoire, les Juniors jouaient le match de classement 7/8ème place face à la Finlande. Les Bleuettes remportaient leur second succès (80-48) avec de nouveau une Julie Barennes impressionnante (14 pts, 11 rbds) bien secondée par Clarisse Costaz (17 pts, 11 rbds). Les Juniors arrivent finalement en 7ème position, la Slovaquie s’octroyant la médaille d’or devant sa consœur argentée, la République Tchèque.

Après cette compétition, les douze joueuses choisies par François Gomez pour continuer l’aventure cet été ont rejoint la base du Temple sur Lot le 4 juillet pour un second stage de trois jours avant de s’envoler pour l’Espagne et Villa Réal au Portugal le 10. Les premiers matches de qualification débutent aujourd’hui avec au programme pour les partenaires de la capitaine Sylvie Gruszczynski (notre photo) un France – Pays Bas déjà important à négocier pour la suite des événements.

TOURNOI DE QUALIFICATION EUROPEEN (VILLA REAL)
12.08.2003 : France - Pays-Bas
13.08.2003 : France - Portugal
14.08.2003 : France - Allemagne
15.08.2003 : France - Belgique
16.08.2003 : France - Angleterre

L’EQUIPE DE FRANCE JUNIORS FILLES 86
Yvette ASSILAMEHOU (1.76m, Centre fédéral)
Julie BARENNES (1.83m, Centre fédéral)
Clarisse COSTAZ (1.70m, Centre fédéral)
Lucie COSTEMEND (1.93m, Centre fédéral)
Julie DEQUECKER (1.75m, Arras)
Ramata DIAKHO (1.84m, Reims)
Marion GOUNON (1.75m, Aix-en-Provence)
Sandrine GRUDA (1.91m, Centre fédéral Toulouse)
Sylvie GRUSZCZYNSKI -CAP- (1.72m, Centre fédéral)
Pauline JANNAULT (1.92m, Centre fédéral Toulouse)
Maria KOWALIK (1.79m, Centre fédéral)


Yann KAPPES.

Surtitre: 
JUNIORS FEMININES 86
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 12. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Après la 5ème place des Cadettes au championnat d’Europe, et la belle médaille de Bronze des Moins de 20 ans au championnat du Monde, la sélection nationale des Juniors féminines 86 dirigées par François Gomez débute aujourd’hui en Espagne, à Villa Real, le tournoi qualificatif pour le 21ème championnat d’Europe de la catégorie (9-18.07.2004 en Slovaquie).

Les bleues sur le podium

Corps: 

Au cours d’un match que l’on peut aisément imaginer tendu, au vue de l’enjeu, les Françaises ont dominé de bout en bout. L’écart entre les deux formations est resté faible tout au long de la partie, la décision finale s’étant faite que dans le dernier quart temps remporté 18-11 par les Françaises.
Cette quinzaine Croate est donc plutôt positive pour l’équipe de Pascal Pisan qui décroche le Bronze après avoir été battue uniquement par les Etats-Unis, qui ont remporté le titre face au Brésil.

Match pour la troisième place (3 août 2003)

Croatie 66 – France 80
Les points des Françaises : Gomis 26, Tomaszewski 9, Godin 9, Reghaissia 8, Dumerc 7, Ndongue 7, Skrela 6, Bonnan 6, Lepron 2, Sy 0, Bertal (NPJ), Krawczik (NPJ),

Classement final :

1- Etats Unis
2- Brésil
3- France
4- Croatie
5- Australie
6- Russie
7- République populaire de Chine
8- Lettonie
9- République Tchèque
10- Argentine
11- Corée
12- Tunisie

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la compétition.

Surtitre: 
L'Equipe de France 20 ans et moins féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
Après leur défaite en demi finales, face aux Etats-Unis (44–51), les Françaises ont su se remotiver pour aller décrocher la troisième place du podium de ce championnat du monde 20 ans et moins féminin. Dans cette « petite finale », les joueuses de Pascal Pisan ont battues les hôtes de cette compétition, les Croates (80–66).

Si près du but

Corps: 

Elles sont passées si près, qu’elles doivent avoir, ce soir, beaucoup de chagrin, les joueuses de Pascal Pisan.

Dans cette rencontre, les Françaises réalisent une entame moyenne face aux américaines. Ces mêmes américaines, qu’elles avaient rencontré lors des matches de poule et face à qui elles s’étaient déjà inclinées sur le score de 56 à 48.
Mais sans perdre pied, les Tricolores s’accrochent et tiennent la distance (14-12, -2) à la fin du premier quart. Sous l’impulsion d’une brillante Elodie Godin (10 pts, 10 rebonds) les Bleues mènent de 2 points à la pause (27-29, +2).

Mais le troisième quart-temps est fatal aux françaises. Légèrement dominées au rebond (31-27), mais surtout plus maladroites, les coéquipières d’Emilie Gomis, malheureusement absente dans cette partie (0 point à 0 sur 6 en 20 minutes), prennent l’eau en dix minutes (18-5) ne marquant que 5 points dans le troisième quart et comptent à l’entame du quatrième 11 points de retard.
Volontaires et courageuses les Françaises gardent la tête haute et remportent la dernière période sur le score de 6 à 10, mais c'est insuffisant pour changer la destinée de ce Championnat du Monde. Score final : 51-44.

Les Tricolores joueront dimanche 3 août 2003 le match pour la troisième place face au perdant du match Brésil - Coratie.


Etats-Unis - France : 51-44 (14-12; 13-17; 18-5; 6-10)

Les marqueuses françaises :

Tomaszewski Claire 11
Bonnan Aurélie 4
Gomis Emilie 0
Skrela Gaelle 2
Godin Elodie 10
Dumerc Céline 6
Bertal Elodie 3
Reghaissia Sabrina 2
Lepron Florence 0
Sy Penda 0
Ndongue Emmeline 6
Krawczyk Pauline 0

Fabrice Canet (FFBB)

Surtitre: 
Equipe de France 20 ans et moins Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Samedi, 2. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France féminine des 20 ans et moins, emmenée par Pascal Pisan, n’a pas réussi à passer l’obstacle Américain, lors des demi-finales du Championnat du Monde en Croatie. Les coéquipières de Claire Tomaszewski (notre photo) qui se sont inclinées de 7 petits points (51-44) face aux USA, affronteront dimanche le perdant du match Brésil-Croatie avec comme seul objectif : « monter sur le podium ».

Un gout de revanche

Corps: 

Les quarts de finale (1er août 2003)

Etats-Unis – Australie 80 – 56
France – République populaire de Chine 76 - 57
Les points des Françaises : Gomis 21 (notre photo), Ndongue 18, Tomaszewski 11, Bonnan 8, Skrela 6, Godin 5, Dumerc 4, Reghaissia 3, Bertal 0, Lepron 0, Krawczik (NPJ), Penda Sy (NPJ)

Brésil – Russie 74 - 52
Croatie – Lettonie 55 - 45

Les matches de classement de la 9ème à la 12ème place (1er août 2003)

République Tchèque – Tunisie 83 – 28
Argentine – Corée 67 – 58


Demi finales (2 août 2003)

France – Etats Unis
Brésil – Croatie

Programme des matches de classement (2 août 2003)

Pour la 5ème à la 8ème place

Australie – République populaire de Chine
Russie – Lettonie

Pour la 9ème et 10ème place

République Tchèque – Argentine

Pour la 11ème et 12ème place

Tunisie – Corée

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la compétition.

Surtitre: 
L'equipe de France 20 ans et moins féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 1. Août 2003
Vignette: 
Chapeau: 
En remportant leur match face aux Chinoises (76-57), les françaises se sont qualifiées pour les demi finales du Championnat du Monde des 20 ans et moins féminin. En demi finale, elles seront opposées à leur "bête noire", seule nation a les avoir battues durant ce championnat : les Etats-Unis. Les tricolores auront donc à coeur d'effacer cet unique revers. L'autre demi finale opposera, également deux équipes issues du groupe A, le Brésil à l'équipe locale la Croatie.<BR>

Groupe A : La France décroche la première place.

Corps: 

Les françaises affronteront donc les Chinoises à l’occasion des quarts de finale de la compétition. Les tricolores auront le statut de favori dans ce match et devront donc se méfier des Chinoises qui ont failli battre la Lettonie (79–81), seule équipe invaincue du tournoi. En cas de succès, les Bleues seront opposées en demi-finale au vainqueur du match Etats-Unis – Australie.

Championnat du monde 20 ans et moins féminin à Sibénik (Croatie)

5ème journée (30 juillet 2003)

Groupe A
Corée – France 43 – 68
Les points des Françaises : Tomaszewski 13, Godin 12, Skrela 12, Dumerc 11 (notre photo), Ndongue 6, Bonnan 4, Bertal 2, Reghaissia 2, Krawczik 2, Gomis 0, Penda Sy 0, Lepron 0

République Tchèque – Brésil 59 – 87
Etats-Unis – Croatie 83 – 58

Groupe B
Lettonie – République populaire de Chine 81 – 79
Tunisie – Australie 32 – 70
Argentine – Russie 60 – 63

Les classements

Groupe A
1 – France (1.09) 9 points
2 – Brésil (0.96) 9 points
3 – Etats-Unis (0.95) 9 points
4 – Croatie 7 points
5 – République Tchèque 6 points
6 – Corée 5 points

Groupe B
1 – Lettonie 10 points
2 – Australie 9 points
3 – Russie 8 points
4 – République populaire de Chine 7 points
5 – Argentine 6 points
6 – Tunisie 5 points

Les quarts de finale (1er août 2003)

Etats-Unis – Australie
France – République populaire de Chine
Brésil – Russie
Croatie – Lettonie

Les matches de classement de la 9ème à la 12ème place (1er août 2003)

République Tchèque – Tunisie
Argentine – Corée

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la compétition.

Surtitre: 
L'Equipe de France 20 ans et moins féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 31. Juillet 2003
Vignette: 
Chapeau: 
La France n’a pas manqué son rendez-vous face à la Corée. Ce match « piège » aurait pu empêcher l’Equipe de France d’accéder au quart de finale de la compétition en tant que leader du groupe A. Dans ce match très accroché (29 – 26 à la mi-temps), les françaises ont fait preuve de beaucoup d’application et ont ainsi pu remporter leur quatrième match en cinq rencontres.

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine