FFBB

Ligue Féminine
Décision définitive le 10 avril
La crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus COVID-19 a entraîné la suspension de toutes les activités sportives dès le 13 mars dernier. Le Premier Ministre venant très récemment de prolonger la pé...
Modification de la réglementation en LFB
Suite à la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, brillamment acquise lors du Tournoi Qualificatif Olympique à Bourges le 8 février, le Bureau Fédéral, réuni les 14...
Le Top 10 du weekend est en ligne
Encore d'énormes actions ce weekend sur les parquets des championnats nationaux et un dunk monstrueux en numéro 1. A voir très vite !
Une avalanche de CGB !
Vous n’avez pas prévu d’aller au Ski pour les vacances scolaires ? Pas de problème, un Centre Génération Basket s’organise proche de chez vous. C’est le moment d’apprendre ou de vous perfectionner. 37 Centres Génération Basket dont 6 nouveaux vous accueillent pendant les vacances d’hiver....
Le Top 10 du weekend est en ligne
Un Top 10 très lourd cette semaine avec des tomars venus d'ailleurs : claquette dunk, poster, vol au dessus de la raquette !
Le Top 10 du weekend est en ligne
Les actions les plus chaudes du weekend sont dans le Top 10. Vous êtes bien sur...
Ouverture de la billetterie demain à 11h00
Jean Bellucci est décédé
Le Top 10 du weekend est en ligne

Pages

Les calendriers après le 22 juillet

Corps: 

Alors que les calendriers et les poules de la saison 2002/2003 devaient être prochainement révélés, la commission sportive de la Fédération Française de BasketBall, a fait savoir que ceux-ci ne seraient pas dévoilés au plus tôt avant le 22 juillet pour les catégories seniors, et le 25 juillet pour les jeunes, et ceci en raison d’évènements indépendants de sa volonté.

Ce retard s’explique, notamment par les problèmes rencontrés actuellement par la Ligue Nationale de Basket (LNB) sur d’éventuels engagements ou désengagements de clubs en PRO A ou PRO B.

Par exemple :


- Si un club de Pro B, voit son engagement remis en question, il pourrait repartir en NM1. Un club descendant en NM1 pourrait donc être repêché en Pro B.


- Si un club de Pro B, pour diverses raisons devait repartir en NM3 la saison prochaine, un club descendant en NM1 pourrait remonter en Pro B. Ce qui laisserait une place en NM1 et en NM2 qu’il faudrait pourvoir.

A noter que les calendriers des championnats féminins et jeunes sont aussi liés aux calendriers masculins seniors puisque les clubs ont des contraintes de gymnase.

Dès la réalisation finale des calendriers, ceux-ci seront communiqués aux Ligues Régionales et aux licenciés-internautes impatients.

Catégorie: 
Surtitre: 
FFBB
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 4. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
La commission sportive de la Fédération, ne sera en mesure de communiquer les calendriers et les poules des différents championnat de France qu’à partir du 22 juillet. Explications…<BR>&#13;
Tags: 

Un beau final

Corps: 

Dès 10 heures du matin, les joueuses et les joueurs sélectionnés, se sont retrouvés au Stade Pierre de Coubertin, la salle du club parisien, le Paris Basket Racing (PBR). Ces finales réunissaient les vainqueurs des différentes catégories, des six étapes du « Sunny D Challenge », Rennes (28 avril), Paris (5 mai), Strasbourg (19 mai), Rouen (9 juin), Tours (16 juin), et Hyères (23 juin).


Répartis en cinq catégories, (garçons : M1 (12-13 ans), M2 (14-15 ans), M3 (16-17 ans) et filles : F1 (12-14 ans) et les F2 (15-17ans)) les basketteurs et basketteuses ont effectué plusieurs passages sur différents ateliers, alternant le travail des fondamentaux individuels et le jeu en opposition en 2x2, 3x3 ou 4x4.


A midi, les sportifs ont pu se ravitailler avec des plateaux repas distribués sur place. La cellule événementielle de la Fédération, France Basket Organisation, avec à sa tête Michelle Plomion et Valentin Cavelier, ont géré de A à Z cette finale, très relevée sur le plan sportif.


Rouen à l’honneur


Dans l’après midi, au rythme de DJ « Vénère », fort embêté sans sa table de mixage (problème de livraison), les équipes ont disputé des rencontres intenses en 4x4 ou 5x5 sur un grand terrain, sous le regard d’observateurs aguerris et de parents admiratifs. Au micro c’est Florent Dechaumet, responsable sportif de la manifestation, qui a donné le tempo d’une journée où les matches se sont déroulés dans une ambiance studieuse et très Fair-Play. Chaque équipe était accompagnée d’un entraîneur et d’un arbitre afin que les rencontres puissent se dérouler sans accrochage. Au final ce sont les joueurs de Rouen qui ont moissonné les récompenses avec trois lauréats sur cinq titres majeurs distribués.


Et les Piétrus en cadeau


Présent lors du « mini All Star » en fin d’après midi, les deux frères Piétrus, Mickaël et Florent, de passage à Paris, ont distribué les cadeaux, pour la plus grande joie de tous les jeunes présents. Sans sourciller les deux jeunes internationaux ont improvisé une séance d’autographe sur la table de marque de la salle, soignant ainsi leur image auprès d’adolescents, il est vrai plus souvent accros au basket made in USA. De leur côté, les « frangins », après avoir disputé la finale du Championnat de France face à l’ASVEL, suivront des stages avec les équipes de France. Mickaël rejoindra dès mercredi 3 juillet, le centre Olympique de Vittel et les 20 ans et moins, entraîné par Richard Billant, afin de préparer le Championnat d’Europe qui se déroulera en Lituanie du 26 juillet au 4 août. Puis Florent, retrouvera des habitués des sélections avec les A’, le 3 août sous la houlette d’Alain Weisz, pour un stage, une revue d'effectif et quelques matches amicaux.


Une bien belle organisation


Les équipes étaient invitées, tout frais payé à Paris, par le partenaire de la FFBB, Procter & Gamble. Les 15 jeunes, plus les deux accompagnateurs, de chaque ville-étape, étaient logés dans un Centre d’hébergement jeunesse de Paris. Cette Finale parisienne renoue avec les grandes heures du basket 3x3 où les finales nationales remplissaient de bonheur un grand nombre d’enfants, qui pour la plupart, « montaient » pour la première fois à la Capitale. On a d’ailleurs pu entendre sur les bords de terrain « et dire que je vais jouer là où Tony Parker a joué… ». Les jeunes retournerons dans leurs régions avec des images plein la tête, et même si l’opération était une franche réussite, on peut cependant regretter qu’un événement comme celui-ci n’ait pas déplacé plus de public, afin de remplir de bruit les images de rêves des ces jeunes basketteurs.


Dores et déjà la Fédération Française et Procter & Gamble prépare la saison prochaine afin de pérenniser une tournée qui commence à marquer les esprits, et qui inscrit peu à peu ses lettres de noblesse chez les jeunes.

Le palmarès 2002 :


Les Garçons :


M1 – Antoine LIOREL (Rouen)


M2 – Alexandre WAMBRE (Rouen)


M3 – Antoine JEAN (Rouen)


Les Filles :


F1 – Manon GUERY (Tours)


F2 – Laëtitia BUNTING (Hyères)

Les cinq vainqueurs ont remporté chacun une semaine de stage dans les camps d’été de la FFBB, les fameux “France Basket Camps”…bravo à eux !

Sur place à Coubertin (Paris) – Fabrice Canet

Catégorie: 
Surtitre: 
Sunny D Challenge
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 1. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Finale – Paris – Dimanche 30 juin 2002<BR>&#13; Ils étaient près d’une centaine de jeunes filles et de jeunes garçons, venant de toutes les villes-étapes du Sunny D Challenge, présents à la Salle Pierre de Coubertin dimanche après-midi à Paris. Les finales du « Sunny D » ont enchanté les participants avec comme bouquet final la présence de deux stars du basket hexagonal, Mickaël et Florent Piétrus, tous les deux pensionnaires de l’Equipe de France, et de l’Elan Béarnais Pau-Orthez.
Tags: 

ENGAGEMENTS SAISON 2002/2003

Corps: 

Communiqué du 1er juillet 2002

Olympique d’Antibes J.L.P. : statuant en appel, le Bureau de la L.N.B. a confirmé le refus d’engagement du club en Pro A pour la saison 2002-2003.


Concernant l’engagement du club en Pro B, le Bureau de la L.N.B., sur proposition de la Commission de contrôle de gestion, refuse celui-ci. Un délai d’appel exceptionnel et dérogatoire est accordé par la L.N.B. jusqu’au vendredi 5 juillet à 12 heures pour la fourniture des garanties financières exigées pour l’engagement Pro B.

Montpellier Paillade Basket : non engagement du club en Pro A et Pro B.

J.A. Vichy : statuant en appel, après transmission par la J.A.Vichy des justificatifs demandés, le Bureau de la L.N.B. a décidé d’engager le club en Championnat de France Pro A avec encadrement de la masse salariale au montant fixé par la Commission de contrôle de gestion.

Chorale de Roanne : mis en délibéré de l’engagement du club en Pro A jusqu’au 10 juillet 2002, dans l’attente du prévisionnel Pro A et des documents demandés par la Commission de contrôle de gestion.

Entente Orléanaise 45 : engagement en championnat de France Pro B avec encadrement de la masse salariale au montant budgété.

Stade Clermontois Basket : refus d’engagement du club en championnat de France Pro B.

Les repêchages éventuels seront examinés en application des règlements de la Ligue Nationale de Basketball et suivant l’issue des éventuels recours.

Catégorie: 
Surtitre: 
LNB
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 1. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Le Bureau de la Ligue Nationale de Basketball, sur propositions de la Commission de Contrôle de Gestion, a pris, lors de sa réunion du 1er juillet 2002, les décisions suivantes relatives à l'engagement des clubs pour la saison 2002/2003 (pour mémoire les cas des autres clubs avaient été examinés lors des réunions des 27 mai et 10 juin)
Tags: 

LES GROUPES DES COUPES D’EUROPE FIBA

Corps: 
COUPE D’EUROPE MASCULINE (FIBA) 2002-2003


Saison régulière (Conférence Ouest)

Groupe A
-CB Tenerife (Espagne), JDA DIJON (France), Dexia Mons Hainaut (Belgique), UD Oliveirense (Portugal), Birmingham Bullets (Angleterre), Fribourg Olympic (Suisse)




Aller



1 octobre 2002



8 octobre 2002



15 octobre 2002



22 octobre 2002



29 octobre 2002


Retour
MONS - DIJON 5 novembre 2002
DIJON - TENERIFE 12 novembre 2002
TREVISE - DIJON 3 décembre 2002
DIJON - OLIVEIRENSE 10 décembre 2002
DIJON - BIRMINGHAM 17 décembre 2002


Groupe B
– CB Ourense (Espagne), STRASBOURG IG (France), Euphony Liège (Belgique), Telecom Lisbonne (Portugal)), OA Ovar (Portugal), Montan Kapfenberg (Autriche)




Aller

Retour












1 octobre 2002 STRASBOURG - LIEGE 5 novembre 2002
8 octobre 2002 OURENSE - STRASBOURG 12 novembre 2002
16 octobre 2002 OVAR - STRASBOURG 3 décembre 2002
22 octobre 2002 STRASBOURG - KAPFENBERG 10 décembre 2002
29 octobre 2002 STRASBOURG - LISBONNE 17 décembre 2002


Groupe C
– Reggiona Reggio Emilia (Italie), SLUC NANCY (France), Quatro Bree (Belgique), Porto Ferpinta (Portugal), CBA Funchal (Portugal), ET Nijmegen (Pays-Bas)




Aller

Retour












1 octobre 2002 BREE - NANCY 5 novembre 2002
8 octobre 2002 NANCY - REGGIO EMILIA 12 novembre 2002
15 octobre 2002 NIJMEGEN - NANCY 3 décembre 2002
22 octobre 2002 NANCY - FUNCHAL 10 décembre 2002
29 octobre 2002 NANCY - PORTO 17 décembre 2002


Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le tour suivant




COUPE D’EUROPE FEMININE (FIBA) 2002-2003


Saison régulière (Conférence Ouest)

Groupe A
– WAITI BORDEAUX (France), CBA Funchal (Portugal), NBT Mijdrecht (Pays-Bas), CUS Chieti (Italie)



Aller

Retour








30 octobre 2002 BORDEAUX - CHIETI 4 décembre 2002
6 novembre 2002 MIJDRECHT - BORDEAUX 11 décembre 2002
13 novembre 2002 FINCHAL - BORDEAUX 18 décembre 2002


Groupe B
– Delta Alessandria (Italie), Santarem Basket (Portugal), Basket Weis (Autriche), ASPTT AIX EN PROVENCE (France)



Aller

Retour










30 octobre 2002 ALESSANDRIA-AIX EN PROVENCE 4 décembre 2002
6 novembre 2002 AIX EN PROVENCE-SANTAREM 11 décembre 2002
13 novembre 2002 WEIS-AIX EN PROVENCE 18 décembre 2002


Groupe C
– Basket Taranto (Italie), BK Klosterneuburg (Autriche), BCO Coimbra (Portugal), USO MONDEVILLE (France)



Aller

Retour










30 octobre 2002 TARANTO -MONDEVILLE 4 décembre 2002
6 novembre 2002 MONDEVILLE-KLOSTERNEUBURG 11 décembre 2002
13 novembre 2002 COIMBRA -MONDEVILLE 18 décembre 2002


Groupe D
– Dexia Namur (Belgique), SJS REIMS (France), CB Gran Canaria (Espagne), Rhondda Rebels (Pays de Galle)



Aller

Retour










30 octobre 2002 REIMS - RHONDDA 4 décembre 2002
6 novembre 2002 NAMUR - REIMS 11 décembre 2002
13 novembre 2002 REIMS - GRAN CANARIA 18 décembre 2002


Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le tour suivant

Catégorie: 
Surtitre: 
LES COUPES EUROPENNES
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 30. Juin 2002
Chapeau: 
La Fédération Internationale a procédé à deux tirages au sort de ses coupes d’Europe masculines et féminines. Celui de l’Euroligue féminine que disputeront Valenciennes, Bourges, mais également Tarbes, sera effectué le 6 août 2002 à Munich.
Tags: 

Le basket sort des salles

Corps: 

Depuis le mois de mai et jusqu’en septembre, la FFBB organise, comme tous les ans, des tournois de basket de rue, partout en France. Pour les joueurs avides de découvrir de nouvelles sensations en pratiquant leur sport favori, l’occasion est belle. Ces matches, joués sur demi-terrains quand les équipes qui s’affrontent comportent moins de 5 joueurs, se déroulent dans un état d’esprit différent que celui pratiqué en club. En revanche, lorsqu’on assiste à un 5 x 5, c’est un terrain entier qui est réquisitionné pour laisser libre court à des gestes que personne n'oserait tenter devant son entraîneur, lors d’un match à enjeu.

Mais le basket en liberté, c’est aussi l’auto-arbitrage. Les joueurs se chargent eux-même de signaler les fautes, les défenseurs le plus souvent, et se chargent ainsi du bon déroulement du jeu, leur jeu. Cette pratique amène à un plus grand respect des acteurs les uns envers les autres et les oblige à être maître de leurs actions. Personne n’ira réclamer une faute auprès de l’arbitre, après un shoot manqué …

Le playground – c’est ainsi que l’on appelle le terrain – devient, pas le biais de telles organisations, un lieu de rencontres, de vie et d’échanges dans un quartier, dans une ville ou un village.

Les initiatives extra fédérales en matière d’organisation de manifestations de basket de plein air sont, chaque année plus nombreuses. Pour savoir si un tournoi est programmé non loin de chez vous, reportez vous à la partie « basket en liberté » en cliquant ici. Toutes les informations utiles sont disponibles. Les actions autour de cette pratique y sont présentées de manière très claires.

Retrouvez également l’essence même du basket en liberté à la Halle Carpentier, à Paris, du 1er au 13 juillet et du 22 juillet au 16 août de 17 à 22h.


81 boulevard Masséna, Paris 13ème


Métro : Porte de Choisy


Catégorie: 
Surtitre: 
Basket en liberté
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 28. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Pour ceux qui le pratiquent, le basket de rue est plus qu’un sport, un véritable art de vivre. Ces adeptes de la balle orange, expriment leur passion sur des terrains en plein air le plus souvent en 3 contre 3, une forme différente du Basket traditionnel. Un grand nombre de jeunes participent à des tournois organisés dans leur quartier et leur région, et ce durant tout l’été. Mode d’emploi …
Tags: 

Fijalkowski tire sa révérence

Corps: 

« A 30 ans, j’ai décidé d’arrêter ma carrière de joueuse à haut niveau pour commencer ma reconversion, dès la saison prochaine.

Équipe de France :


Ma décision de mettre un terme à ma carrière internationale remonte à l’après JO. En juin 2001, j’ai annoncé à Alain Jardel et Jean-Pierre De Vincenzi que les championnats d’Europe 2001 seraient ma dernière compétition. Ils m’ont alors conseillé de ne pas rendre publique cette décision trop tôt, en espérant me faire changer d’avis.


Aujourd’hui, après 12 années consécutives au plus haut niveau et plus de 200 sélections sous le maillot tricolore, je souhaite reporter mes ambitions dans une nouvelle orientation de ma carrière. Ce n’est pas une décision facile à prendre mais elle a été mûrement réfléchie : me lancer dans une compétition telle que les Championnats du Monde nécessite un engagement physique et mental qui aujourd’hui me paraît au-dessus de mes forces. Tout au long de ma carrière, j’ai appris à connaître mon corps et je sais que je ne suis plus capable d’enchaîner 4 semaines de préparation individuelle, 7 semaines de préparation collective et 2 semaines de compétitions. Selon moi, pour accepter une sélection en Équipe de France, il faut être capable de l’honorer. Mes priorités se portent à présent sur ma reconversion.

Reconversion


Cela fait cinq ans que j’ai entrepris des démarches concernant l’après basket mais tant que j’étais à l’étranger, il était impossible de concrétiser mon projet. Je suis donc revenue jouer en France aussi pour cela. Après un bilan de compétence, j’ai été confortée dans mon souhait de devenir Cadre Technique Sportif. N’ayant pu accéder à la préparation réservée aux sportifs de haut niveau, je sais néanmoins, depuis quelques jours que je vais intégrer la classe préparatoire au concours externe du Professorat du sport.


Je commence les cours le 17 septembre. Cette formation demande un investissement personnel important. J’ai décidé de m’y consacrer à 100% pour mener à bien un projet qui me tiens à cœur. En effet, j’ai envie de rendre à la discipline ce qu’elle m’a apporté en travaillant sur la formation des jeunes et en leur faisant partager mon expérience du haut niveau.

Club


Depuis 2002, j’ai prévenu les dirigeants de Valenciennes que je souhaitais désormais donner priorité à ma reconversion. Cependant, la formation à l’INSEP que j’envisageais s’est avérée incompatible avec les contraintes d’une saison sportive. C’est pourquoi, tout en respectant ma décision, l’USVO a effectué son recrutement sans compter sur moi. Je tiens à remercier Laurent Buffard et Francis Decourrière qui m’ont soutenue dans mon projet en m’autorisant un aménagement des entraînements pour que je suive les cours à Paris.


Toutefois, j’ai réalisé combien il était difficile de se préparer à des examens tout en jouant à haut niveau et c’est pourquoi je ne jouerais pas en club la saison prochaine. Cependant même si j’ai le sentiment de tourner une page, je sais qu’il n’est pas facile de tout arrêter brutalement. Je vais continuer à m’entraîner et qui sait, suivant la tournure des évènements, peut-être que cet arrêt ne sera juste qu’une année sabbatique … »





Informations FFBB - Palmarès :

Taille : 1.95


Poste : Intérieure / Pivot (4-5)


Date de naissance : 23 mai 1972


Lieu de naissance : Clermont-Ferrand (Puy de Dôme)


Club 2000-2001 : U.S. VALENCIENNES Olympic - Club 2001-2002 : U.S. VALENCIENNES Olympic


Sélections : 202


Points : 2535


Record : 36 - le 11 juin 1994, contre le Japon au championnat du monde à Sydney


Première Sélection A : le 28 décembre 1990 à Madrid contre l'Espagne

Palmarès :


Finaliste du Championnat d’Europe des Nations en 1999 et 1993, Vainqueur de l’Euroligue 1997, et 2002 et quatre autres participations au Final Four (2ème en 2001 et en 1999, 3ème en 98; 4ème en 96), Finaliste des Goodwill Games 1994.


5 fois Championne de France (2002, 2001, 1997, 1996, 1992), Championne d’Italie en 1999 et 1998, Finaliste de conférence WNBA en 1998, Vainqueur du Tournoi de la Fédération 1996 et 2002 et de la Coupe de France 2002.


Meilleure joueuse française du championnat à la réussite à 2 points en 2000-2001, MVP du Championnat d’Italie 1999, Meilleure joueuse de WNBA au taux de réussite en 1998, MVP du Championnat de France en 1996-1997, MVP Espoir du Championnat de France en 1992.

Clubs successifs : AS Montferrand (1988-91), Challes-les-Eaux (1991-92), Stade Clermontois (1992-94), Université du Colorado (NCAA, Etats-Unis, 1994-95), CJM Bourges (1995-97), Cleveland Rockers (WNBA, Etats-Unis, 1997 et 1998), Côme (Italie, 1997-2000), US Valenciennes (2000- ?).




En bref…


« Isa » est, sans aucun doute, la joueuse française la plus connue à travers l’Europe et dans le monde entier. C’est la première à avoir évoluée en WNBA, dans le championnat professionnel américain, et à avoir réussie en Italie, au sein de l’armada de Côme. Le public français l’a retrouvé sous le maillot valenciennois la saison passée. Malgré son « exil » américain et italien, Isabelle est, avec Yannick Souvré, la figure emblématique du basket féminin français.

Carrière :


Dès l’âge de 16 ans, Isabelle Fijalkowski commence à jouer au haut niveau à Montferrand en 1988. Son éclosion ne se fait pas attendre puisqu’elle finit la saison 1989-90 à 8,6 points de moyenne. Après ces trois ans passés à Montferrand, elle ne reste qu’une saison à Challes-les-Eaux en 1991-92 mais elle y remporte son premier titre de championne de France.


Elle retourne dans sa région d’origine en signant au Stade Clermontois en 1992. Pendant deux saisons, elle compile d’excellentes statistiques. A 22 ans, Isabelle choisit alors de partir aux Etats-Unis pour la saison 1994-95, dans l’Université du Colorado ; « une expérience enrichissante » selon elle.


Elle revient en France en 1995 sous le maillot berruyer. Un choix qui va s’avérer gagnant puisqu’elle remporte de nombreuses consécrations, mais rien n’est comparable au bonheur du titre européen décroché à Larissa en Grèce.


La réussite à l’étranger


A la suite de cette consécration, Isabelle enchaîne avec une nouvelle expérience, celle de la WNBA avec le club des Cleveland Rockers pendant l’été 1997. C'est la première française à évoluer à ce niveau outre-atlantique mais c’est aussi une des joueuses majeures de son équipe et de la ligue américaine (12ème au points avec 13.7 en 1998). Son engagement dans les deux dernières campagnes nationales ne lui ont pas permis d’y retourner.


Elle signe en 1997 au club italien de Côme, avec lequel elle remporte de nouveaux titres, et où elle évoluait jusqu’à la fin de la saison 1999-2000, mais les résultats de la brillante équipe ne sont plus ce qu’ils étaient. Elle a choisit le club valenciennois pour son retour en France. Deuxième marqueuse française aux Jeux Olympiques, « Fija » a remporté un nouveau titre de championne de France cette saison. A Valenciennes, elle forme, avec la Belge Ann Wauters, un duo intérieur que tous les adversaires français et européens craignent.




Personnel :


« Mon meilleur souvenir de joueuse reste le sacre européen de Bourges lors de l’Euroligue 1997. Le pire étant le Championnat d’Europe en 1995. »


« J’aime beaucoup voyager et partir en vacances (Pologne, Etats-Unis, Mexique, les îles…). »


« J’apprécie : . le « R n’ B », le latino, le zouk…Tina Turner, Patrick Bruel.


. Jean Réno, George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Michelle Pfeiffer, Minnie Driver, Kristin Scott Thomas…


. Capital, Tout le Sport, Envoyé Spécial, « Un gars, une fille »…Christine Bravo.


. les spécialités polonaises (« Pierogi », « borcz ») et je déteste la soupe au potiron.


. le sport de plein air (VTT, marche, canoë kayak)…Jean Galfione…Jim Bilba.


. la France… mais pas la Russie, en particulier Moscou… les cités Inca du Mexique »


« J’ai un Deug STAPS et le BE 1 Basketball. »

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 27. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
La joueuse internationale, Isabelle Fijalkowski, Championne d’Europe en titre avec l’Equipe de France, et vainqueur cette saison, de l’Euroligue Féminine, du Championnat de France, de la Coupe de France et du Tournoi de la Fédération, avec son club de l’U.S. Valenciennes Olympic, a diffusé aujourd’hui le communiqué de Presse, annonçant sa retraite sportive, que nous vous donnons intégralement ci-dessous.
Tags: 

A.G. Extraordinaire

Corps: 

Suite à la loi sur le sport du 6 juillet 2000 (décret d’application du 29 avril 2002), la F.F.B.B. était dans l’obligation de mettre en conformité ses statuts.

Plus des deux tiers du quantum ayant été atteint, ces nouveaux statuts ont été adoptés avec 84,97 % de OUI. Ces derniers doivent notamment offrir une représentation plus directe de la base de ses licenciés lors des votes en Assemblée Générale, par l’intermédiaire des Clubs.

Dans le même temps, les Présidents des Comités Départementaux et des Ligues Régionales ont élu au Comité Directeur de la F.F.B.B., Annie ROSTOLL (notre photo), avec 82,92 % des voix.

Présidente du Comité des Hautes-Pyrénnées. Annie ROSTOLL est élue dans le collège féminin suite à la démission d’Astride SCHNEIDER.

Catégorie: 
Surtitre: 
Assemblée Générale
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 26. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
L’Assemblée Générale de la Fédération Française de BasketBall, réunie en séance extraordinaire le samedi 22 juin 2002 au Palais des Congrès de Vichy (Allier), a adopté ses nouveaux statuts, et élu un nouveau membre au sein du Comité Directeur : Annie Rostoll.
Tags: 

L’ASVEL renoue avec son passé

Corps: 

Il est des bonheurs qui font plaisir à voir. Celui des Villeurbannais, chantant, dansant et soulevant le trophée du Champion, un cigare à la bouche en fait assurément partie. Après 21 ans de disette, où le titre ne voulait pas rejoindre la région Rhône-Alpes, les joueurs de l’ASVEL, version 2001/2002, ont renoué avec l’illustre passé du club le plus titré de l’hexagone en remportant les matches aller et retour de la finale du championnat de PRO A. Après avoir bien maîtrisé la première manche en terre béarnaise (77-68), ils devaient encore en passer par la réception de leur bourreau de la saison dernière. La tâche ne s’annonçait pas aussi aisée que l’on pouvait le croire, sachant qu’au cours des huit derniers matches de finale, les visiteurs repartaient toujours vainqueurs.

D’entrée, Pau-Orthez confirmait ce sentiment en imposant son jeu grâce à des joueurs au mental fort, comme Boris Diaw, impressionnant dans les premières minutes. Malgré tout, l’ASVEL tenait le choc et restait dans la roue de son adversaire (19-19 à la fin du premier quart-temps). Emmenés par un Simon Petrov de gala (14 pts, 2 rbs en 16 minutes), ils prenaient même un léger avantage avant de revenir aux vestiaires pour y écouter les ajustements tactiques mises en place par Bogdan Tanjevic, l’entraîneur, qui ne sera pas conservé la prochaine saison.

A son retour sur le parquet, l’ASVEL était gênée par la grosse présence au rebond des (encore pour peu de temps) Champions en titre. Florent Piétrus, notamment pénétrait avec beaucoup de succès et se montrait souvent décisif (18 pts, 6 rbs). Les Palois prenaient logiquement l’avantage devant des Villeurbannais crispés, sans doute par la proximité du titre suprême. Reggie Freeman passait à côté de son sujet (6 pts, 6 rbs en 33 minutes) et rivalisait avec un Roger Esteller étonnamment transparent côté Pau (4 pts, 4 rbs, premier panier en début de deuxième mi-temps). Mais l’ASVEL, sous l’influence de Yann Bonato, encore une fois exemplaire de combativité (12 pts, 4 rbs), se reprenait sérieusement et menait 63-58 alors que le chronomètre indiquait 1minute et 38 secondes à jouer. Un nouvel élan de déconcentration parcourait la formation maudite (cinq finales perdues lors des six dernières saisons) et Pau-Orthez passait devant (64-63) 30 secondes plus tard. Nikola Vujcic va chercher un dernier panier dans les derniers instants. Boris Diaw, quant à lui manquait le shoot de la belle sur le buzzer et permettait aux supporters de l’Astroballe de hurler leur joie.

L’envahissement du terrain était inévitable et les héros soulevait le précieux trophée au milieu de leurs fans fous de bonheur. L’attente avait été si longue…

Catégorie: 
Surtitre: 
PRO A
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Cela faisait 21 ans que l’ASVEL courrait après le titre de Champion de France. Dimanche, dans leur salle fétiche de l’Astroballe, les joueurs de Bogdan Tanjevic ont remporté la deuxième manche de la finale (65-64) et se sont envolés vers le paradis : le seizième titre de l’histoire de club.
Tags: 

L'ASVEL prend les devants

Corps: 

Voilà déjà vingt et un ans que l’ASVEL n’a plus été Champion de France, soit une attente incroyablement longue pour le plus titré des clubs hexagonaux. En s’imposant sur le parquet de leur adversaire, et bourreau l’an passé au même stade de la compétition, les Villeurbannais ont pris une sérieuse option dans l’optique du précieux sacre.

Yann Bonato, à la tête de l’ASVEL, fringant était bien en jambe (11 pts, 7rbs, 2 pd au total), même si ses coéquipiers étaient gênés dans l’accès au panier par la défense tout-terrain de Pau, très hermétique mais très irrégulière. Boris Diaw, notamment se montrait intraitable. En début de deuxième quart-temps, les Rhodaniens passaient la vitesse supérieure et prenaient le large grâce à une tactique parfaitement au point consistant à changer de défense (individuelle, zone press tout terrain, zone demi-terrain…) pour déstabiliser les Palois, peu en réussite au moment du shoot. Lors de cette période, les troupes de Claude Bergeaud encaissaient un sévère 16-1 en seulement cinq minutes. Nikola Vujcic (15 pts, 6 rbs) en faisait voir de toutes les couleurs à la défense adverse. Asphyxiés par l’ASVEL et par la température ambiante terriblement lourde, Pau-Orthez regagnait les vestiaires mené (39-31) devant son public.

Au retour des vestiaires, les affaires des locaux ne semblaient pas s’arranger. Dragan Lukovski, moins inspiré qu’à son habitude, tentait tout de même de prendre le jeu à son compte (15 pts, 2 rbs) mais le meneur yougoslave perdait trop de balle, fait plutôt rare chez lui. Les Palois passaient presque plus de temps à contester les décisions des arbitres qu’à développer leur basket et Villeurbanne n’avait plus qu’à gérer son avance. Signe de cette nervosité, Roger Esteller, pourtant très bon tout au long de la rencontre (18 pts, 5/8 à 3 pts, 5 rbs, 4 pd), était sanctionné de deux fautes techniques lors des trois dernières minutes du match. Au final, l’ASVEL s’imposait (77-68) en grande partie grâce à la profondeur de son banc, plus décisif que celui de Pau (points des joueurs du banc : ASVEL : 36, Pau-Orthez : 16).

Dimanche prochain, les hommes de Tanjevic recevront lors du match retour et tenteront de vaincre le signe indien en remportant le titre. Finaliste malheureux cinq fois lors des six dernières éditions du championnat de France de PRO A, Villeurbanne veut y croire.

Finale retour, à Villeurbanne, le dimanche 23 juin à 13h30, en direct sur France 3.


Belle éventuelle, à Pau, le samedi 29 juin à 14h30, en direct sur France 2.

Catégorie: 
Surtitre: 
PRO A - la Finale aller
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 19. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Lors de la finale aller du championnat de France de PRO A, Villeurbanne s’est imposé (77-68) sur le parquet de Pau-Orthez. Avec une grande maîtrise, les hommes de Bogdan Tanjevic ont su faire déjouer leurs adversaires et s’avancent confiants vers la deuxième manche de dimanche prochain.
Tags: 

Le Sunny D Challenge suit sa route

Corps: 

Après Rennes le 28 avril, Paris le 5 mai, Strasbourg le 19 mai et Rouen le 9 juin, c’était cette fois Tours qui accueillait le Sunny D Challenge en ce dimanche 16 juin. Le Comité départemental d’Indre-et-Loire avait bien préparé la manifestation avec l’aide de la FFBB et ses partenaires, au premier rang desquels Sunny Delight et Mondial Basket.

Dans la salle Grenon du Palais des sports de la ville, ainsi que dans les salles adjacentes, un grand nombre de participants s’étaient réunis dans le but de se faire plaisir en jouant au basket. Répartis en trois catégories d’âges, ils ont suivi durant la matinée des ateliers spécifiques avec des entraîneurs qualifiés. Au programme : des oppositions 3 contre 3, 4 contre 4, des exercices d’adresses avec pour guide les judicieux conseils de leurs coaches d’un jour. Avant d’aller reprendre des forces en déjeunant, certains participaient à un concours de dribble, le but étant de slalomer entre des plots plus rapidement que sont concurrent direct. Juste un avant-goût de ce qui les attendaient dans l’après-midi …

Après évaluation de chacun et chacune par les membres de l’encadrement, ces derniers formaient des équipes de niveau équitable pour des rencontres après le déjeuner. Les matches entre ces équipes, baptisées pour l’occasion par des noms de formations de PRO A et de LFB, permettaient de sortir les « meilleurs » éléments pour les finales All Star. C’est à 16h que celles-ci avaient lieu dans la salle principale, enceinte habituelle de l’équipe du Tours BC, pensionnaire de la NM3. Les vainqueurs auront la chance de participer à la grande Finale à Paris le dimanche 30 juin prochain au Stade Pierre de Coubertin. A la fin de la journée, tous repartaient le sourire aux lèvres, avec des tee-shirts, des portefeuilles estampillés du logo de Sunny Delight ou des abonnements à Mondial Basket. Dans l’ensemble, une grande réussite …

Le Sunny D Challenge poursuit son chemin. La dernière étape aura lieu à Hyères, dans le Var. Il est encore possible de s’inscrire. Pour cela, vous pouvez vous renseigner sur www.basketfrance.com ou appeler le 01 53 94 25 19.

Catégorie: 
Surtitre: 
Sunny D Challenge - Tours
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 17. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Pour la seconde année consécutive, le Sunny D Challenge effectue son tour de France. Lors de chacune des six étapes, les jeunes de 12 à 18 ans participent à des ateliers sous l’œil attentif d’entraîneurs avisés. Au final, trois gagnants par catégorie sortent du lot et disputeront leur chance en finale à Paris le 30 juin.
Tags: 

Pages

S'abonner à RSS - FFBB
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'