Huitième de finale

Equipe de France U18 féminine
Les Bleues filent en quart de finale
Face à la Bosnie Herzégovine en huitième de finale, les Bleuettes ont déroulé en s'imposant 91-47 . Jamais inquiétées durant le match, elles rencontreront la Hongrie pour une place dans le dernie...
Les Bleus passent en quart
Ils ont eu chaud ! Au cours d'un match très disputé (81-86 score final), les jeunes tricolores ont réussi à faire la différence dans le dernier quart-temps grâce aux exce...
Les Bleuets filent en quarts
Au terme d'un match appliqué et en s'appuyant sur une solide défense, l'Equipe de France U20 masculins a validé son billet pour les quarts du Championnat d...
Toulouse, coupeur de têtes
Après avoir battu Basket Landes au tour précédent, Toulouse (LF2) a remis ça ce soir soir en battant en huitièmes de finale de la Coupe de France un nouveau pensionnaire de LFB, Roche Vendée (68-58). Dans l'autre match de la soirée, le Lyon ASVEL Féminin s'est imposé de justesse...
Échec à Istanbul
Après trois podiums consécutifs à l’EuroBasket, l’Equipe de France quitte la compétition continentale dès les huitièmes de finale, éliminée par l’Allemagne (81-84). Une immense déception avant de futu...

Les Bleues filent en quart de finale

Corps: 

Opposées à la Bosnie-Herzégovine, sortie dernière de sa poule après 3 défaites, les Bleues, invaincues à l'issue de la première phase, partaient favorites de huitième de finale. Un statut qu'elles ont rapidement assumé. Menant jusqu'à 13-0 au bout de quatre minutes de jeu, les protégées de Julien Egloff sont omniprésentes en défense et dominent largement leurs vis-à-vis. Le sursaut des joueuses de la Bosnie et la maladresse française sous le cercle conduisent à une réduction de l'écart : les Tricolores terminent ce premier quart-temps avec 9 points d'avance (23-14). 

Les débats s'équilibrent un peu plus dans le deuxième acte. Face à des Bosniennes plus agressives, les Françaises commettent plus de fautes et d'erreurs que lors de l'entame du match. Plus appliquées dans les minutes précédant la mi-temps, les Bleus retrouvent finalement une bonne circulation de balle et un jeu rapide efficace. C'est avec une confortable avance qu'elles retournent au vestiaire : 43-25. 

La seconde mi-temps sera identique à la première : les Françaises ont la main-mise sur le match face à des adversaires plus faibles et continuent à dérouler. Faisant preuve d'une véritable démonstration de force, les Bleuettes finissent par s'imposer 91-47 et se mettent en confiance avant leur quart de finale contre la Hongrie, demain à 14h15.

France - Bosnie Herzégovine : 91-47 

Surtitre: 
Equipe de France U18 féminine
Auteur: 
Fantine Tessereau
Date d’écriture: 
Mercredi, 8. Août 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Face à la Bosnie Herzégovine en huitième de finale, les Bleuettes ont déroulé en s'imposant 91-47 . Jamais inquiétées durant le match, elles rencontreront la Hongrie pour une place dans le dernier carré, demain à 14h15.
crédit: 
FIBA

Les Bleus passent en quart

Corps: 

Une place en quart de finale était en jeu face à une très sérieuse équipe grecque ayant terminé deuxième de son groupe. Comme lors de la rencontre précédente contre l'Allemagne, les Français rentrent idéalement dans leur match. Bien plus agressives défensivement, générant des pertes de balles côté grec, les Bleuets sont aussi plus appliqués en attaque, retrouvent leur jeu collectif ainsi que leur adresse extérieur grâce à Yohan Choupas et Joel Ayayi. Après cinq minutes de jeu, les Tricolores prennent 12 points d'avance (6-18). Submergés par l'intensité physique exercée par les Français, les Grecs restent bloqués à 6 points pendant plusieurs minutes et ne parviennent à contrôler Mathis Dossou Yovo sous le cercle. Que ce soit les titulaires ou les remplacants, les Bleus réalisent un excellent quart-temps et s'octroient 11 points d'avance après dix minutes de jeu (16-27).

La tendance s'inverse dans le deuxième acte du match. Peinant à trouver de l'adresse malgré des shoots ouverts face à la zone grecque, les Français stagnent à 34 points alors que leurs adversaires montrent un tout autre visage. Plus incisifs en attaque, les Héllènes réduisent largement l'écart (32-34) avant de repasser devant, face à des Bleus moins attentifs défensivement et ayant perdu en fluidité dans leur jeu collectif.  Contre une armada offensive libérée, les Tricolores encaissent donc un sévère 28-13 dans ce quart-temps, et rentrent au vestiaire avec un retard de 4 points (40-44).

Trouvent facilement des tirs sous le cercle grâce à une bonne circulation et à la qualité technique de leurs pivots, les Grecs creusent un peu plus l'écart en ce début de troisième quart-temps. Si Yohan Choupas trouve la mire derrière l'arc, son adresse cache la difficulté des tricolores à trouver des solutions collectives en attaque. C'est en effet via des actions individuelles de l'excellent Joel Ayayi (20 points, à 52% aux tirs) que les Bleus restent dans le match avant les dix dernières minutes (61-65).

Intenable lors de la première moitié du dernier quart-temps, Joel Ayayi une nouvelle fois, prend le match à son compte et inscrit 9 points consécutifs permettant aux Bleus de repasser en tête (70-72). La confiance étant retrouvée, les Tricolores retrouvent le sens du jeu en équipe comme lors du premier quart temps et prennent jusqu'à 8 points d'avance à 3 minutes de la fin. L'alerte Top 10 de l'énorme dunk de Mathis Dossou Yovo, suite à l'un des neuf caviards de Karlton Dimanche sur la partie, est à l'image du jeu français : plus agressif et plus collectif. Les Bleuets déroulent et trouvent enfin des paniers faciles grâce à une meilleure fluidité offensive. Gérant bien la fin de match, les Bleus finissent par s'imposer 81-86, en ayant fait preuve d'un gros mental, et retrouveront l'Epsagne ou le Monténégro en quart de finale, vendredi à 13h00. 

Grèce - France : 81-86

Surtitre: 
Equipe de France U18 masculine
Auteur: 
Fantine Tessereau
Date d’écriture: 
Mercredi, 1. Août 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Ils ont eu chaud ! Au cours d'un match très disputé (81-86 score final), les jeunes tricolores ont réussi à faire la différence dans le dernier quart-temps grâce aux excellentes performances des joueurs du cinq majeur (81 des 86 points inscrits), à l'image de Joel Ayayi (31 points, 5 rebonds) et Mathis Dossou Yovo (19 points, 7 rebonds). Avec une meilleure constance pendant 40 minutes, ils auront l'opportunité de s'offrir une place dans le dernier carré vendredi à 13h00 face à l'Espagne ou le Monténégro.
crédit: 
FIBA
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/i6NBAVNACyg" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

Les Bleuets filent en quarts

Corps: 

Avec une seule victoire enregistrée lors de la phase de poule, l'Equipe de France ne se présentait pas avec le plein de certitude ce soir face au Monténégro. Le début de la rencontre a d'ailleurs été poussif, les deux formations ont mis du temps à rentrer dans la partie ne souhaitant sans doute pas trop se dévoiler. A la fin du 1er quart-temps, la France menait sur un écart minime (13-11).

Le jeu est haché, de nombreuses balles perdues s'enchainent mais se sont bien les Français qui ont fait la course en tête, infligeant un 9 à 0 à leur adverse en ... 7 minutes. Le score évolue peu 22-11 avant que les Monténégrins dans le sillage de Milos Popovic (11 points et 15 rebonds) ne parviennent à revenir au contact des joueurs de Jean-Aimé Toupane. Un dernier coup de rein tricolore, et cinq points consécutifs de Bathiste Tchouaffé relègue les joueurs des Balkans à 9 longueurs (27-18) juste avant la pause.

En ne concédant que 5 points dans le 3e quart-temps, la France a complètement étouffé son adverse. Sans véritable solution et une adresse longue distance totalement inexistante (2/16 à trois-points), les Monténégrins sont à la peine. L'ailier tricolore Ivan Février (10 points) en profite pour se montrer et mettre définitivement la France à l'abri. Le technicien Monténégrin, Dusan Dubljevic, tentera bien de faire réagir ses troupes, mais rien n'y fera. Solide en défense, la France ne lâche rien et s'impose finalement 70 à 37.

En quarts de finale les Bleuets seront opposés ce jeudi à 18h00 à la Serbie.

France bat Monténégro 70 - 37

 

Surtitre: 
Championnat d'Europe U20 masculins
Date d’écriture: 
Mercredi, 18. Juillet 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Au terme d'un match appliqué et en s'appuyant sur une solide défense, l'Equipe de France U20 masculins a validé son billet pour les quarts du Championnat d'Europe en battant largement le Monténégro 70 à 37. En quarts de finale les Bleuets seront opposés ce jeudi à 18h00 à la Serbie.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F10156613950857996%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Toulouse, coupeur de têtes

Corps: 

Toulouse est désormais le dernir représentant de LF2 en Coupe de France. Les troupes de Xavier Nogueira ont sorti une nouvelle équipe de l'élite. Dans un match très disputé, Amélie Pochet (13 points et 4 rebonds) et ses partenaires ont véritablement fait a différence en fin de match s'assurant un joli succès face au Roche Vendée de Kekelly Elenga (13 points et 4 rebonds). Score final 68-58.

Mondeville est venu mourir à deux points de l'ASVEL après un dernier tir primé de Kim Gaucher (16 points, 9 rebonds et 3 passes) à 6'' du buzzer. A domicile, les Normandes avaient pris le meilleur départ mais les Lionnes ont réagi grâce notamment au duo Tanqueray (10 points, 4 rebonds, 3 passes) -Allen (13 points, 7 interceptions et 6 rebonds. En fin de match, les joueuses de Mondeville ont bien failli réussir le hold-up parfait mais l'ASVEL a bien résisté et s'impose 59 à 57.

Hier soir, les débats promettaient d'être équilibrés entre Angers et Nice. Ils l'ont été jusqu'à la dernière seconde puisque c'est sur un panier d'Antiesha Brown à 11 secondes de la fin que Nice s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe. Angers comptait pourtant encore 10 longueurs d'avance à cinq minutes du buzzer mais Brown (14 pts) et Géraldine Robert (20 points, 9 rebonds, 5 interceptions) lançaient un 16-5 décisif. Pas de suspense en revanche à Saint-Amand. Charleville comptait déjà 14 longueurs d'avance et a tranquillement géré son pécule, dans le sillage d'Amel Bouderra (18 points, 5 rebonds, 7 passes).

Jeudi, en match avancé des huitièmes de finale de la Coupe de France féminine, Tarbes a fait respecté la logique en s'imposant largement 86 à 56 sur le parquet de Calais, pensionnaire de LF2. Le TGB a pu compter sur une Aby Gaye hors-norme (33 points, 15 rebonds, 42 d'évaluation).poiur se hisser en quarts de finale de la compétition.Suite des huitièmes de finale demain et samedi.

En s'appuyant sur un secteur intérieur ultra dominant, Tarbes n'a laissé aucune chance à son adversaire du soir Calais. Face à une Aby Gaye en mode record (44 d'évaluation, 33 points à 16/18 aux tirs et 15 rebonds) et une Michelle Plouffe efficace (10 points, 7 rebonds et 4 passes), Calais n'a jaamais réussi à trouver la solution malgré les 13 points de Manue Gorjeu.

Le programme des 8e de finale de la Coupe de France 2018, Trophée Joe Jaunay

Jeudi 7 décembre 2017 (20h00)
Côte d'Opal Basket Calais (LF2) - Tarbes Gespe Bigorre (LFB) : 56-86

Vendredi 8 décembre 2017 (20h00)
Angers Union Féminine Basket 49 (LF2) - Cavigal Nice Basket 06 (LFB) : 69-70
Saint Amand Hainaut Basket (LFB) - Flammes Carolo Basket Ardennes (LFB) : 64-82

Samedi 9 décembre 2017 (20h00)
Toulouse Métropole Basket (LF2) - Roche Vendée BC (LFB) : 68-58
USO Mondeville Basket (LFB) - Lyon ASVEL Basket Féminin (LFB) : 57-59

Suivez toute l'actualité de la Coupe de France sur Facebook

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2018
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Samedi, 9. Décembre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après avoir battu Basket Landes au tour précédent, Toulouse (LF2) a remis ça ce soir soir en battant en huitièmes de finale de la Coupe de France un nouveau pensionnaire de LFB, Roche Vendée (68-58). Dans l'autre match de la soirée, le Lyon ASVEL Féminin s'est imposé de justesse sur le parquet de Mondeville (59-57). Le prochain tour aura lieu le samedi 13 janvier et manquera l'entrée en lice des clubs d'Euroligue : Bourges, Montpellier et Villeneuve d'Ascq.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcoupedefrancedebasketball%2Fposts%2F1800260073606446&width=500" width="500" height="467" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcd.hautegaronne%2Fvideos%2F2588740607931329%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Échec à Istanbul

Corps: 

Les Bleus avaient tout autant rendez-vous avec eux-mêmes qu’avec l’Allemagne samedi en huitièmes de finale de l’EuroBasket. Sursaut d’orgueil, réaction sportive, remise en question, peu importe les termes à employer, l’Equipe de France avait beaucoup à prouver pour éviter une élimination prématurée. Joueurs et staff technique avaient beaucoup échangé depuis 48 heures, ensemble ou séparément afin de trouver des réponses à leurs maux.

Lors de la dernière confrontation entre la France et l’Allemagne dans le cadre d’un match à élimination directe en 2001, un homme, Dirk Nowitzki, avait, à lui tout seul ou presque, propulsé son équipe en demi-finale de l’EuroBasket. 16 ans plus tard, les Bleus voulaient éviter de subir la loi d’un nouveau NBAer allemand, Denis Schröder. Le meneur des Hawks, deuxième marqueur du tournoi, était au cœur de toutes les attentions et, pendant 18 minutes en première mi-temps, il a été parfaitement contenu, tandis que de l’autre côté du terrain les troupes de Vincent Collet avaient retrouvé la volonté de se passer la balle et de faire preuve de patience dans l’exécution des systèmes.

Une rigueur réclamée par le capitaine Boris Diaw et dont il aura été le premier à profiter. Le vétéran n’a plus les jambes de ses 20 ans mais bien servi il peut pleinement exploiter sa technique dos au cercle ou son adresse de loin. L’un des rares éléments à surnager depuis deux matches, il a rendu une copie parfaite lors du premier acte : 10 points, 4 rebonds, 2 passes. 14-4 en six minutes, 34-24 encore au cœur du deuxième quart-temps, la France maîtrisait son sujet et mettait du cœur à l’ouvrage à l’image des efforts de ses intérieurs au rebond offensif.

A 120 secondes du repos, Schröder finissait par inscrire ses deux premiers points sur lancers-francs. La rencontre fermée à double tour changeait soudainement de rythme et un Schröder virevoltant se mettait à découper avec gourmandise la défense tricolore, allant marquer près du cercle ou délivrant les caviars notamment pour Daniel Theis, auteur d’un dunk monumental en contre-attaque. Une action d’éclat à laquelle répondait parfaitement Joffrey Lauvergne dans un style tout aussi sauvage et spectaculaire. La dizaine de points d’avance que la France avait longtemps préservé fondait cependant comme neige au soleil au gré des balles perdues.

Maladroite de loin, l’Allemagne retrouvait de l’adresse. Lucca Staiger bloqué à 1,0 point et 14,3% de réussite depuis le début de l’Euro se fendait d’un 3/5 à longue distance et emmenait ses coéquipiers dans son sillage. Trois flèches primées consécutives lançaient le dernier quart-temps faisant clairement basculer l’élan. Paradoxe, c’est avec Schröder sur le banc que les Allemands repassaient en tête (60-64, 33e). Evan Fournier entretenait l’espoir (65-64) mais Schröder revenait aux affaires créant de nouveaux décalages et des tirs ouverts. Remarquable de maîtrise il alimentait avec précision ses coéquipiers devenus irrésistibles de loin. Un terrible 13-3 mettait les Français dans les cordes à deux minutes de la fin (68-77). Fournier, toujours, faisait croire un instant au miracle, multipliant les exploits individuels. Une interception suivie d'un trois-points semait le doute chez des Allemands soudainement fébriles (79-81). Le huitième de finale se transformait en concours de lancers-francs mais De Colo, au buzzer, manquait le tir de l'égalisation.

Cette élimination marque la fin d'une période faste pour l'Equipe de France marquée par quatre podiums internationaux et deux participations aux Jeux Olympiques depuis 2011. La prochaine compétition n'aura lieu qu'en 2019, en Chine (Coupe du Monde), mais il faudra auparavant se qualifier au cours de fenêtres dont la première est programmée dès le 24 novembre, en Belgique. Avec quels joueurs ? C'est toute la question, entre l'indisponibilité des éléments évoluant en NBA et le conflit toujours pas réglé entre l'Euroleague et la FIBA.

Surtitre: 
EuroBasket 2017
Date d’écriture: 
Samedi, 9. Septembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Après trois podiums consécutifs à l’EuroBasket, l’Equipe de France quitte la compétition continentale dès les huitièmes de finale, éliminée par l’Allemagne (81-84). Une immense déception avant de futures qualifications pour la Coupe du Monde pleines d’incertitudes.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
match_ID: 
371299
S'abonner à RSS - Huitième de finale
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'