Isabelle Yacoubou

Equipe de France féminine
Miyem et Yacoubou, championnes d'Italie
La saison est arrivée à son terme en Italie. Schio, le club d'Endy Miyem et Isabelle Yacoubou, coaché par Pierre Vincent, a repris le titre de champion d'Italie qui lui avait échappé l'...
Un tremplin vers le monde
La Ligue Féminine de Basket fête ses 20 ans. Tout au long de la saison, la LFB vous propose de découvrir ou redécouvrir, les faits marquants, les équipes, les entraîneurs ou e...
Schio surpris dans le match 1
Lucques est venu surprendre Schio sur son parquet (48-55) dans le premier match de la finale du championnat italien samedi soir.
Fin de saison pour Yacoubou ?
La jeune retraitée internationale a annoncé ce mardi sur les réseaux sociaux qu'elle allait devoir se faire opérer en raison de douleurs trop importantes aux genoux.
Retour sur le parcours en bleu de Yacoubou
Elle a décidé mi-octobre de mettre un terme à sa carrière internationale. Dans le dernier numéro de Basketball Magazine (n°830 - Décembre 2016), retour sur les années bleues de la pivot française Isab...
Isabelle Yacoubou fait ses adieux
Après avoir annoncé mi-octobre sa retraite internationale, Isabelle Yacoubou a é...
"Vivre cet été à 150%"
Le Groupe France est au complet !
Yacoubou et Schio s'imposent à Sopron

Pages

Miyem et Yacoubou, championnes d'Italie

Corps: 

Schio reprend son bien. Sacré sans discontinuer entre 2013 et 2016, le club d'Endy Miyem et Isabelle Yacoubou avait laissé Lucca inscrire son nom au palmarès en 2017. Mais en 2018, les joueuses de Pierre Vincent, arrivé à l'intersaison en Italie, ont pris leur revanche en reprenant le titre de champion d'Italie, le neuvième de l'histoire du club.

 

 En finale, Schio a dominé Ragusa au bout des cinq matches (3-2). Lors de l'ultime rencontre à Schio, le duo tricolore a été primordial pour l'emporter (62-54). La capitaine des Bleues, Endy Miyem, termine avec 11 points, 1 rebond, 2 interceptions et 1 passe ; tandis qu'Isabelle Yacoubou inscrit 15 points, 7 rebonds, 4 interceptions et 1 contre. Pour sa première année à Schio, Pierre Vincent, ancien entraîneur des Bleues et de Bourges, a rempli son contrat : ramener le titre à Schio.

 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 14. Mai 2018
Vignette: 
Chapeau: 
La saison est arrivée à son terme en Italie. Schio, le club d'Endy Miyem et Isabelle Yacoubou, coaché par Pierre Vincent, a repris le titre de champion d'Italie qui lui avait échappé l'année dernière.

Un tremplin vers le monde

Corps: 

La Ligue Féminine a aussi servi de tremplin à quelques-unes des meilleures joueuses françaises qui ont intégré ensuite des clubs européens au standing sportif élevé et plus rémunérateurs.

Recrutée à dix-huit ans par Valenciennes, Sandrine Gruda y demeura deux saisons, le temps de cumuler deux titres de MVP française et de MVP Espoir. Ensuite, la jeune femme aux dents longues n’hésita pas à rejoindre Ekaterinbourg située sur le pan asiatique de l’Oural où elle retrouva son entraîneur à l’USVO, Laurent Buffard. Rien à voir avec la luxuriante Martinique de son enfance. Elle confia y vivre dans sa bulle hermétique même si Ekat’ n’est pas aussi paumée qu’on pourrait le croire.
« J’ai mon appartement à dix minutes du centre-ville. Ekaterinbourg est une très grande ville, en travaux, en plein développement, qui sera à l’avenir l’une des villes les plus belles de Russie. La vie est très chère là-bas. Il y a beaucoup de magasins comme Louis Vuitton, Chanel, Gucci. Je sais que l’on n’imagine pas ça ! » 
C’est à Ekaterinbourg que Sandrine parvint au statut d’étoile mondiale, remportant deux Euroligue et pas moins de six titres de championne de Russie. Elle eut un temps comme équipière Caroline Aubert pour quelques semaines et Céline Dumerc pour deux saisons. Plus récemment, c’est l’Eldorado turc qui l’a séduite, Fenerbahçe pour commencer puis Yakin Dogu Üniversitesi après un court retour au pays à l’ASVEL.

L’autre Française qui a connu la gloire en Russie, c’est Edwige Lawson-Wade avec notamment un trophée d’Euroligue avec le CSKA Samara. Nous y reviendrons dans un autre épisode. Mais en fait la pionnière à UMMC Ekaterinbourg, ce fut Audrey Sauret dont le nom fut intimement lié à l’aventure valenciennoise. L’actuel manager général de Charleville-Mézières en Pro B a ensuite passé six saisons en Italie, à Tarente, Schio et Parme.

L’Italie, destination privilégiée

Membre comme Audrey Sauret des fameuses « Filles en Or » Championnes d’Europe en 2001, Sandra Dijon a choisi l’Espagne (Puig d’en Valls) et, plus exotique, la Lettonie (Cesis) comme destinations européennes.
« J’ai un appartement totalement meublé, tout confort, avec deux chambres puisqu’il était initialement prévu que mon mari et mon fils viennent en Lettonie avec moi. Ils ne sont pas venus », nous confiait-elle alors, évoquant son fils Melvyn Govendy qui allait grandir jusqu’à 2,14m ! « Mon mari a un boulot qui lui plaît en France et ce n’est pas facile pour un homme d’être le mari d’une joueuse professionnelle. Il a envie de s’assumer tout seul. Il n’y avait pas d’école française pour mon fils sinon à Riga qui est à une heure de route. Moi, j’ai un lit fait sur mesure. »

Egalement sacrée Championne d’Europe au Mans en 2001, Sandra Le Dréan s’installa à Prague pour de bon puisqu’elle y rencontra l’homme de sa vie, médecin du club et chirurgien. Mais c’est bien à Valenciennes et avec ses copines de l’USVO qu’elle fêta son jubilé en 2010.

L’Italie est une destination privilégiée des internationales françaises. Elodie Godin y gagna avec Tarento et Schio quatre titres nationaux, deux coupes et une SuperCoupe. Sa science du rebond, sa hargne, son shoot au post y furent très appréciées.

L’Italie et Schio, c’est l’actuel club d'Isabelle Yacoubou après y avoir déjà séjourné lors de la saison 2010-11 mais entre-temps Baby Shaq a roulé sa bosse : en Espagne (à Valence avec qui elle gagna l’Euroligue en 2012), en Russie (Spartak Moscou), en Turquie (Fenerbahçe) et même… en Chine, au Heilongjiang Chenneng. L’Aventure avec un A. « Ce que je retiens, c’est qu’au niveau humain, cela a été la plus belle expérience que j’ai vécue avec une équipe. C’est un peu bizarre au début. Quand tu arrives, tout le monde est assez fermé. Mais au bout de deux semaines avec moi, les filles se sont ouvertes et cela a été un échange incroyable. Même si j’étais l’étrangère, que j’avais ma suite et que je pouvais faire ce que je voulais, j’ai essayé comme toujours de m’intégrer, de manger comme elles et avec elles. »

Koursk pour Endy Miyem et Héléna Ciak

A Schio, Isabelle Yacoubou fait équipe avec Endy Miyem sous les ordres de Pierre Vincent qui les emmena au titre de Championnes d’Europe avec les Bleues en 2009. Endy avait choisi auparavant de transiter par Koursk, un autre club russe fortuné. Quand on lui demandait les raisons de son choix de s’expatrier, la Berruyère répondait : « Déjà avoir un peu mieux financièrement car c’est compliqué pour Bourges de pouvoir s’aligner sur certains clubs européens. Surtout comme joueuse française, ça reviendrait assez cher au club. Malgré les moyens que l’on a à Bourges, qui sont inférieurs à certaines équipes européennes, ça ne nous a pas empêché de faire de bons résultats ces dernières années. On va dire qu’il y a des endroits où, du fait de tout l’argent qu’ils mettent, ils ont peut-être davantage d’obligations d’aller plus loin encore. »

A Koursk, Endy Miyem a passé le relais à une autre Française, Héléna Ciak. Et le pivot de l’Équipe de France ne peut que se féliciter de son choix puisqu’un titre de champion d’Europe est venue couronner une saison 2016-17 de la renaissance.
« Quand j’ai su que c’était le coach Lucas Mondelo qui était là-bas, je me suis dit que c’était un projet vraiment intéressant. C’est un style de jeu qui est un peu plus libéré. Je ne me suis pas posée de question, j’ai déroulé. Au fur et à mesure des matches, j’ai pris plaisir et je me suis rendu compte que je jouais mieux comme ça. Je ne dirai pas que c’était pour moi une « délivrance » car ça serait un trop gros mot mais j’ai repris du plaisir à jouer. J’ai pris ça comme une expérience, j’ai tout lâché, j’ai profité. C’est une chance qui n’est pas donnée à tout le monde. »

Catégorie: 
Surtitre: 
20 ans LFB
Auteur: 
Texte : Pascal Legendre - Visuel : Chloé Bérard
Date d’écriture: 
Vendredi, 23. Février 2018
Vignette: 
Chapeau: 
La Ligue Féminine de Basket fête ses 20 ans. Tout au long de la saison, la LFB vous propose de découvrir ou redécouvrir, les faits marquants, les équipes, les entraîneurs ou encore les joueuses qui ont fait sa légende. Aujourd'hui, zoom sur les joueuses françaises qui, après leur passage en LFB, ont connu les sommets à l'étranger.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/20ansLFB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#20ansLFB</a> - La <a href="https://twitter.com/hashtag/LFB?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#LFB</a> a, pour plusieurs joueuses de <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a>, servi de tremplin pour des clubs européens au standing sportif élevé et plus rémunérateur <a href="https://t.co/OvOL8tFlzq">https://t.co/OvOL8tFlzq</a> <a href="https://t.co/I3Rwt53IwN">pic.twitter.com/I3Rwt53IwN</a></p>&mdash; LFB (@basketlfb) <a href="https://twitter.com/basketlfb/status/967023177967816705?ref_src=twsrc%5Etfw">23 février 2018</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Schio surpris dans le match 1

Corps: 

Les coéquipières d'Isabelle Yacoubou (9 points et 8 rebonds en 25 minutes) et Endy Miyem (qui n'a pas joué ce premier match) devront réagir dès ce mardi soir dans le match 2 à 20h30 toujours à Schio.

 

Surtitre: 
Françaises de l'Etranger
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 2. Mai 2017
Vignette: 
Chapeau: 
Lucques est venu surprendre Schio sur son parquet (48-55) dans le premier match de la finale du championnat italien samedi soir.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Ffamilabasket.it%2Fposts%2F10158510106370328%3A0&width=500" width="500" height="627" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Fin de saison pour Yacoubou ?

Corps: 

"Ma saison est probablement terminée". C'est par ces mots qu'Isabelle Yacoubou (1,90m, 30 ans) a commencé son texte sur sa page Faceboook pour annoncer sa probable fin de saison avec Schio. Retraitée internationale après les Jeux de Rio (147 sélections), la française avait manqué les deux derniers matches du championnat italien et la dernière rencontre d'Euroleague avec son club italien. Opérée dans les dix prochains jours, les chances de revoir l'intérieure sur les parquets cette saison sont minces. Mais avec la force de caractère de la tricolore, sait-on jamais...

 

Surtitre: 
Françaises de l'étranger
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 4. Janvier 2017
Vignette: 
Chapeau: 
La jeune retraitée internationale a annoncé ce mardi sur les réseaux sociaux qu'elle allait devoir se faire opérer en raison de douleurs trop importantes aux genoux.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fisabelyacoubou%2Fposts%2F1228361707245399&width=500" width="500" height="297" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Retour sur le parcours en bleu de Yacoubou

Corps: 

Egalement au sommaire : la qualification des Bleues pour l'EuroBasket Women 2017 en République Tchèque, l'Euro U18 masculin reporté ce mois-ci en Turquie, les A' féminines qui ont participé à leur 1er stage à Chalon-sur-Saône, les championnats nationaux, le tirage au sort de l'EuroBasket 2017, les U20 masculins, l'organisation fédérale,...

Lire un extrait : cliquer ici

Pour vous abonner, cliquer ici

Surtitre: 
Basketball Magazine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Décembre 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Elle a décidé mi-octobre de mettre un terme à sa carrière internationale. Dans le dernier numéro de Basketball Magazine (n°830 - Décembre 2016), retour sur les années bleues de la pivot française Isabelle Yacoubou.

Isabelle Yacoubou fait ses adieux

Corps: 

Isabelle Yacoubou sous le maillot tricolore, c’est une image que nous ne verrons plus. Après 147 sélections et 1308 points inscrits, l’intérieure française a décidé de prendre sa retraite internationale le mois dernier.

Invitée par la Fédération à assister au match France-Croatie à Clermont-Ferrand ce mercredi soir, elle a reçu des mains de Jean-Pierre Siutat (président de la FFBB) et de Patrick Beesley (Directeur Technique National) son maillot collector avec son nombre de sélections (147).

Figure emblématique des Bleues, Isabelle Yacoubou a remporté cinq médailles internationales avec l’Equipe de France féminine (Or à l’Euro 2009, Argent aux JO 2012, à l’Euro 2013 et 2015, et Bronze à l’Euro 2011).

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Clermont-Ferrand, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 23. Novembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après avoir annoncé mi-octobre sa retraite internationale, Isabelle Yacoubou a été mise à l’honneur par la Fédération Française de BasketBall ce mercredi soir à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand avant la rencontre France-Croatie, comptant pour les qualifications à l’EuroBasket Women 2017.
crédit: 
(Crédit : Guillaume Dervaux/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F941417822658225%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

"Vivre cet été à 150%"

Corps: 

Vous aviez participé au TQO de 2012 à Ankara avec les Bleues avant de vous qualifier pour les Jeux de Londres et d'y remporter la médaille d'argent. Est-ce un avantage d'avoir déjà participé à ce tournoi préolympique pour vous (ainsi que Céline Dumerc, Endy Miyem, Sandrine Gruda et Valérie Garnier en tant qu'assistante) ?
Nous n'avons jamais connu un autre mode de qualification, donc je ne peux pas vous dire (rires). Ce qui est certain, c'est que cela nous permet de garder le rythme tout l'été. Et, en cas de qualification, on peut arriver aux Jeux de Rio avec un jeu collectif plus rôdé. Mais l'objectif aujourd'hui, c'est Cuba. Demain, ce sera la Nouvelle-Zélande. Et après, le quart de finale comme dans toutes les compétitions, ce sera la rencontre à ne pas manquer. Il faudra que l'on soit présente pour aller chercher tout de suite notre ticket pour Rio.

Vous affrontez ce soir Cuba pour commencer ce TQO (en direct à 20h30 sur Canal + Sport). À quoi vous attendez-vous pour cette première rencontre ?
Ce sera un match très engagé, très physique. Ce n'est jamais vraiement facile de rentrer dans un premier match d'une compétition, et à fortiori quand tu es à domicile. On l'a vu il y a trois jours pour l'Equipe de France de football à l'Euro 2016 face à la Roumanie, où on a dû attendre très longtemps pour avoir un but. On va essayer d'utiliser le fait de jouer devant notre public comme une source de motivation. On sait que nos supporters seront avec nous et qu'ils vont nous pousser.

Il y a trois ans, l'Euro 2013 avait eu lieu en France dans une liesse populaire incroyable. Comment abordez-vous cette nouvelle compétition à domicile avec le TQO à Nantes ?
J'attends la même ambiance, voire plus encore (rires). Le public va répondre présent. Avec le billet pour Rio au bout, les supporters vont être en pleine forme. La France sait se mobiliser pour porter le plus haut possible ses sportifs et ses sportives.

À 30 ans, vous allez tenter de vous qualifier pour vos deuxième Jeux Olympiques de rang. L'été 2016 sera t-il votre dernière campagne avec le maillot tricolore ?
Quand tu passes la barre des 30 ans, tu réfléchis beaucoup. Je ne veux pas être dans la décision avant de vivre les choses. Aujourd'hui, l'objectif c'est le TQO et de se qualifier pour Rio. Après je verrais. Mais c'est vrai que quand tu as mon âge, tu penses au moment où tu vas t'arrêter. Pour l'instant ce n'est pas ma préoccupation. Comme je l'ai fait cette saison en pensant que c'était la dernière à Schio, finalement j'ai prolongé d'un an car je me sens bien. C'est pareil avec l'Equipe de France. Je veux tout vivre comme si c'était le dernier, en ne me mettant aucun frein pour continuer ensuite. En tout cas, je vais vivre cet été à 150%, comme toujours. Et après, on verra.

Surtitre: 
Equipe de France féminine - TQO
Auteur: 
À Nantes, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleues entrent ce soir dans leur TQO à Nantes (en direct à 20h30 sur Canal + Sport). La pivot tricolore, Isabelle Yacoubou, médaillée d'argent avec les Braqueuses il y a quatre ans à Londres, compte bien à nouveau emmener les siennes aux Jeux Olympiques.
crédit: 
(Crédit : Romain Chaïb/FFBB)

Le Groupe France est au complet !

Surtitre: 
La minute inside - 21/05/16
Auteur: 
À Angers, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 21. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Isabelle Yacoubou a rejoint ce samedi midi les Bleues à leur hôtel. Le Groupe France est désormais au complet ! ‪#‎MissionRio‬
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F859797074153634%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Yacoubou et Schio s'imposent à Sopron

Corps: 

Bilan mitigé en revanche pour les équipes françaises en Euroleague. Victoire importante de Villeneuve d'Ascq qui s'accroche dans le Top 4 de la poule A. Les Guerrières dominent Salamanque (78-66) en s'appuyant notamment sur les 19 points à 8/17 aux tirs et 8 passes de Virginie Brémont, et les 11 points à 4/6 aux tirs de Marielle Amant. Moins de réussite en revanche pour Bourges qui a craqué dans le dernier quart-temps contre Prague (65-75), malgré les 12 points à 4/9 aux tirs d'Helena Ciak.

Sandrine Gruda (Ekaterinbourg) et Endy Miyem (Koursk) jouent ce soir respectivement contre Nadezha et Galatasaray. 

Surtitre: 
Euroleague Women
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 7. Janvier 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les joueuses de Schio et Isabelle Yacoubou confirment qu'il faudra bien compter sur elles cette année en Euroleague. Vainqueur à Sopron (65-75), Schio a pu compter sur le double-double de l'intérieure française (17 points à 8/23 aux tirs, 13 rebonds, 2 interceptions et 1 passe en 30 minutes). En attendant le matches de ce soir entre Koursk et Galatasaray, Schio est 2ème de la poule A.
crédit: 
(Crédit : FIBA/Uniqa Sopron)

Yacoubou clôt 2015 sur une victoire

Corps: 

L'intérieure française a été impériale. En seulement 24 minutes de jeu, elle inscrit 12 points, 13 rebonds, 2 passes et 1 contre, permettant à son équipe de remporter son 10e succès de la saison. Au classement à la trêve, Schio est 3ème du championnat derrière un duo composé de Ragusa et Lucca, qui n'a qu'une victoire d'avance.

Surtitre: 
Françaises de l'Etranger
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 23. Décembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Pour son dernier match de l'année 2015, Schio s'est imposé dans le championnat italien contre San Martino (86-47) et a pu compter sur une Isabelle Yacoubou toujours aussi efficace.

Pages

S'abonner à RSS - Isabelle Yacoubou
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'