Lattes Montpellier

Ligue Féminine
"Je me suis dit qu'il était temps"
Après Paoline Salagnac et Laetitia Kamba, une nouvelle figure du championnat LFB officialise sa retraite sportive : Fatimatou Sacko. Triple championne de France LFB avec Tarbes (2010), Lattes Montpell...
Serena Manala intègre le Pôle France
Joueuse à fort potentiel, Serena Manala (2,03m, 19 ans) intègre le Pôle France BasketBall pour la saison 2020/2021.
Plus forte que les blessures
Découvrez les petites histoires qui font la grande histoire de la Ligue Féminine de Basket depuis 1998. A sa sortie du Pôle France en 2015, Ornella Bankolé faisait partie des...
"En pleurs à deux minutes de la fin"
Championne d'Europe avec les Bleues en 2001, Sandra Dijon a illuminé la Ligue Féminine de son sourire et son talent durant 13 saisons (327 matches). Istres, Bourges, Lattes Montpellier, Arras et Mondeville ont pu profiter de la combativité de la pivot martiniquaise sous les paniers. I...
"Nous étions comme dans une famille"
Découverte à Tarbes en 2003, Ana Lelas a joué pendant neuf saisons en Ligué Féminine et porté les maillots du TGB, Aix-en-Provence, Mourenx, Bourges et Lattes Montpellier (216 matches joués). Après un...
L'Odyssée de Filip
Internationale française de 5x5 puis de 3x3, Ana Maria Filip (1,94 m, 30 ans) a...
"C'est une autre vie après le basket"
"Aider les gens dans un projet de vie"
"J'ai un Master 1 de Manager Général"

Pages

Premier choc de la saison

Corps: 
A suivre également dans cette journée en semaine un intéressant Angers - Bourges. Pour leur première à domicile cette saison, les Angevines et Lizanne Murphy se verraient bien faire chuter les Tango. Les partenaires de Paoline Salagnac restent sur une victoire solide contre les Flammes Carolo et comptent bien repartir avec la victoire. Au programme également Hainaut Basket - Nice et Tarbes - Villeneuve d'Ascq. Si sur le papier ces matches paraissent déséquilibrés, les Green Girls et le TGB feront tout pour ravir leurs supporters et décrocher leur première victoire de la saison.
 
Les rencontres Mondeville - Nantes Rezé et Charleville-Mézières - Lyon se joueront la semaine prochaine en raison de la participation du NRB et des Flammes au tour préliminaire de l'Eurocoupe mercredi soir.
 
Le programme de la journée 3
 
Mercredi 12 octobre à 20h
Hainaut Basket - Nice
Tarbes - Villeneuve d'Ascq
Lattes Montpellier - Basket Landes
Angers - Bourges
 
Mercredi 19 octobre à 20h
Mondeville - Nantes Rezé
Charleville-Mézières - Lyon
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 3
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 12. Octobre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Mercredi soir, à l'occasion de la troisième journée de championnat, Lattes Montpellier recevra Basket Landes pour une opposition qui s'annonce intense. Entre le champion en titre et une équipe landaise qui est toujours invaincue, les débats risquent d'être animés.

Le BLMA remporte le Match des Champions

Corps: 

Le premier trophée de la saison se joue à la Halle Carpentier. Avant les Coupes d'Europe, le championnat et la Coupe de France, Lattes-Montpellier et Bourges se retrouvent pour le Match des Champions. Si les Berruyères commencent fort dans le sillage d'une Marine Johannes qui trouve deux fois la mire de loin, Lattes-Montpellier s'accroche par Sacko et Robert (15-15, 10').

Le 2ème quart débute sur les mêmes bases. Bourges impose son rythme, les jeunes arrivées cet été, Johannes et Chartereau, permettent aux Tangos de faire la course en tête. Mais à l'envie, et sans jamais lâcher prise, Lattes-Montpellier ne lâche rien notamment par l'intérmédiaire de Sacko. À la pause, Bourges n'a qu'une longueur d'avance (34-33).

Les supporters berruyers donnent de la voix au retour des vestiaires. Leurs protégées s'emploitent à creuser un nouvel écart, grâce notamment à l'apport des deux côtés du terrain de la meneuse serbe Miljana Bojovic arrivée dans le Cher à l'intersaison. Mais à l'image des périodes précedentes, le BLMA reste au contact et garde une longueur de retard à 10 minutes du terme sur un tir primé au buzzer d'Anaïs Deas (46-47).

À force de pousser,  Montpellier parvient à passer devant au tableau d'affichage grâce notamment au duo Anaïs Deas/Fatimatou Sacko. Au meilleur des moments, les Montpelliéraines virent en tête et ne la lâcheront plus. Le BLMA remporte le Match des Champions, le premier de son histoire. 

Lattes-Montpellier bat Bourges : 63-57

Catégorie: 
Surtitre: 
Match des Champions
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 1. Octobre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après avoir couru très longtemps derrière le score, le BLMA a accéléré dans le dernier acte pour s'adjuger l'édition 2016 du Match des Champions face à Bourges.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fliguefemininedebasket%2Fvideos%2F10154166045619620%2F&show_text=0&width=400" width="400" height="400" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fliguefemininedebasket%2Fvideos%2F10154166127264620%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

"Faire une dernière compétition"

Corps: 

Le début des choses sérieuses approche avec le Match des Champions samedi soir contre Bourges (en direct à 20h30 sur SFR Sport 2). Comment s’est déroulée la préparation de votre 13e saison avec Lattes-Montpellier ?
Cela a été compliqué dans la mesure où on n’était pas toutes sur le même pied d’égalité au niveau des états de forme. Sarah Michel s’est blessée la première semaine de la reprise et n’est toujours pas revenue. Anaël Lardy a repris la semaine dernière mais est en délicatesse avec son genou. Tout est compliqué, mais tous les débuts de saison le sont à Montpellier, il manque toujours des joueuses ou d’autres sont blessées. On va essayer de faire au mieux mais on est loin d’être prêtes pour le Match des Champions.

 Comment jugez-vous la qualité de l’effectif lattois version 2016-2017 ?
Je pense que quand tout le monde sera présent, on aura une équipe compétitive. Faire une équipe, ça signifie s’entraîner et jouer ensemble, passer du temps ensemble, et on n’a pas eu le temps de le faire jusqu’à présent. On a un début de championnat qui est compliqué, il ne faut pas que l’on passe à travers sinon on le paiera plus tard. C’est un moment délicat, on va le passer et on verra bien ce qu’il adviendra ensuite.

Après une saison où vous avez remporté la Coupe de France et le championnat, quels sont les objectifs de Lattes-Montpellier cette année ?
Essayer de recommencer, mais on sait que ce sera difficile. Beaucoup d’équipes sont en concurrence pour remporter un titre. De notre côté, on va essayer de faire le meilleur résultat possible. La formule de championnat a changé, on va essayer de se qualifier au moins pour les demi-finales. Concernant la Coupe de France, c’est plus aléatoire car cela dépend du tirage au sort. On va tenter d’être le plus compétitif possible pour ramener encore un trophée à Lattes-Montpellier. Et puis il y a l’Euroligue. On l’a voulu, maintenant on l’a. C’est toujours une compétition intéressante à jouer. Il faut que nous soyons au top de notre forme, les déplacements sont parfois longs et compliqués. L’objectif est d’aller chercher une place en quarts de finale mais ce sera compliqué.

Les Jeux Olympiques avec les Bleues se sont terminés il y a un peu plus d’un mois. Comment avez-vous vécu l’après Rio ?
J’ai du mal à encaisser la défaite contre la Serbie dans le match pour la 3e place.  Il nous a manqué un peu de sang-froid. On n’a pas retrouvé l’équipe hargneuse que l’on avait montrée lors des autres rencontres. On n’a pas été à la hauteur de ce match. Ce jour-là on n’y était pas, et quand on joue une petite finale olympique, ça ne tombe pas le bon jour pour ne pas être dedans. Aujourd’hui encore je sais qu’on fait un bon parcours et qu’on ne nous attendait pas à ce stade de la compétition mais j’ai encore beaucoup d’amertume. J’ai du mal à avoir un regard objectif sur les J.O. mais avec le temps je pense que je retiendrai que c’est une expérience positive. Bien sûr on a montré des belles choses, qu’on était une équipe et qu’on se battait pour le maillot bleu, qu’on avait des ressources, mais le fait de perdre face aux Serbes gâche un peu la fête. J’espère que les jeunes retourneront aussi loin dans des Jeux Olympiques, voire plus haut, et qu’elles gagneront.

Après le TQO à Nantes, on se souvient de vous en train de sauter dans tous les sens, la qualification pour les Jeux désormais acquise. Que représentaient pour vous les J.O. ?
C’est la compétition d’une vie. Quand je suis arrivée à Montpellier en 2004, ou même plus jeune lors d’entretiens, on me demandait pourquoi je jouais au basket et ce qui était le plus important à mes yeux. Et pour moi, la réponse a toujours été d’aller aux Jeux Olympiques. En plus, j’ai galéré pour arriver en Équipe de France, j’avais fait une croix sur une carrière internationale et sur les Jeux. J’ai l’immense bonheur d’avoir pu participer aux J.O. de Rio. Je pense que je ne réalise pas trop encore car je suis trop déçue par le résultat pour vraiment savourer cet évènement. Avec le temps, je vais digérer et je retiendrai le positif de cette aventure, humainement et sportivement.

À 33 ans et après 73 sélections, comment voyez-vous votre avenir en Équipe de France ?
Ma carrière est bientôt terminée. Bien sûr, j’ai le souhait de participer à l’Euro 2017. Par contre, si on me dit que je ne fais pas partie du projet futur et que l’objectif est de faire jouer des jeunes, j’accepterai cette décision car elle est logique. J’ai eu la chance de disputer quatre compétitions internationales avec les Bleues (Euro 2013, Mondial 2014, Euro 2015 et JO 2016), je suis très heureuse de cela. J’aimerais en faire une dernière mais si ce n’est pas le cas, c’est la vie, place aux jeunes.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 29. Septembre 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À la veille de l’Open LFB et du Match des Champions, Gaëlle Skrela revient sur la difficile préparation que son club connaît cette saison. Avec lucidité, elle analyse aussi la campagne olympique des Bleues et la suite qu’elle souhaite donner à sa carrière avec le maillot tricolore.
crédit: 
(Crédit : Julien Bacot/FFBB)

Le tirage au sort effectué

Corps: 

Euroligue féminine

Groupe A : Fenerbahce (TUR), Prague (CZE), Kursk (RUS), Cracovie (POL), Schio (ITA), Lattes Montpellier, Mersin (TUR), Györ (HUN)

Groupe B : Ekaterinbourg (RUS), Orenburg (RUS), Bourges, Villeneuve d'Ascq, Salamanque (ESP), Sopron (HUN), Polkowice (POL), Hatay (TUR)

Toutes les infos sur le site de la compétition

Eurocoupe féminine

Le nombre d'équipes inscrites dépassant le nombre de places disponibles en saison régulière, FIBA Europe a mis en place un tour préliminaire pour 16 clubs. Côté français, ce sont Nantes Rezé et Charleville-Mézières qui joueront ce tour de qualification les 6 et 13 octobre.

Conférence 1

Tour préliminaire (match retour chez le premier cité)
Q1 PEAC Pecs (HUN) - Piestanske Cajky (SVK)
Q2 Chevakata Vologda (RUS) - Samsun (TUR)
Q3 Istanbul Univ. (TUR) - YDUBGD (TUR)
Q4 Krasnoyarsk (RUS) - Cekk Cegled (HUN)

Groupe A : Hoptrans Sirenos (LTU), Spartak Moscou (RUS), Maccabi Ashdod (ISR), Q4
Groupe B : PBC Moscou (RUS), Kayseri (TUR), PINKK Pecsi (HUN), Q1
Groupe C : Novossibirsk (RUS), Galatasaray (TUR), TTT Riga (LAT), Q2
Groupe D : Olympiacos (GRE), Kosice (SVK), Miskolc (HUN), Q3

Conférence 2

Tour préliminaire (match retour chez le premier cité)
Q5 Fribourg (SUI) - Gdynia (POL)
Q6 Charleville-Mézières - Freiburg (GER)
Q7 Nantes Rezé - Amsterdam (NED)
Q8 KP Brno (CZE) - Keltern (GER)

Groupe E : Namur (BEL), Nymburk (CZE), Ragusa (ITA), Q7
Groupe F : Braine (BEL), Girona (ESP), Uniao Sportiva (POR), Q8
Groupe G : Basket Landes, Venise (ITA), Nice, Q5
Groupe H : Wasserburg (GER), Udominate (SWE), Lulea (SWE), Q6

Toutes les infos sur le site de la compétition

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Les 7 équipes de Ligue Féminine engagées en Euroligue et Eurocoupe la saison prochaine sont désormais fixées suite au tirage au sort effectué aujourd'hui par FIBA Europe.

"La meilleure des compétitions"

Corps: 

Que représente l'Euroligue pour toi ?
Cette saison était ma première sans coupe d'Europe. Pour moi, c'est la meilleure des compétitions. On joue contre les meilleures joueuses du monde, toutes les Américaines sont présentes. C'est très excitant, il y a de gros matches. C'est bien de pouvoir la jouer.

Comment gères-tu le fait de jouer deux matches par semaine ?
C'est le coach qui doit gérer en fait. Forcément on s'entraîne moins, il y a des longs déplacements parfois. C'est donc plus fatiguant mais en contrepartie il y a plus de repos. Le rythme est complètement différent d'une semaine avec un seul match. C'est une compétition fatiguante quand même.

Quel est ton meilleur souvenir européen ?
Je n'ai jamais vécu de Final 4, c'est un vrai regret. J'ai fait un Final 8 avec Schio une fois (en 2013 à Ekaterinbourg). C'est un bon souvenir même si on n'avait rien fait là bas (7è). A l'inverse, je me souviens d'un déplacement à Kursk (Russie) vraiment horrible. Il faut prendre un train de nuit, c'est loin. J'ai même dû porter une coéquipière sur mes épaules et dans la neige. Elle s'était fait une entorse et on n'avait pas de béquilles.

Le Bureau Fédéral de la FFBB a confirmé les engagements des clubs de Ligue Féminine dans les compétitions européennes suivantes pour la saison 2016-2017 :

Euroligue : Lattes Montpellier, Bourges, Villeneuve d'Ascq
Eurocoupe : Nice, Basket Landes, Charleville-Mézières, Nantes Rezé

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 25. Mai 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Elodie Godin, vainqueure de la Coupe de France et championne de France LFB cette saison avec Lattes Montpellier, se confie sur la place de l'Euroligue dans sa carrière de joueuse.

Lattes Montpellier Champion LFB 2016

Corps: 
Playoffs - Finale belle
 
Lattes Montpellier - Bourges 65-63
Dans la chaleur du Palais des Sports de Lattes, plein à ras bord, Paoline Salagnac ouvre les compteurs. L'arrière berruyère est omniprésente en ce début de match (6pts en 5') alors que les Gazelles ne sont pas encore entrées dans le leur (9-14, 5'). Gaëlle Skrela sur jeu rapide puis Jenna O'Hea, opportuniste au rebond, concluent un 6-0 qui réveille le BLMA. Un coup de fouet qui permet aux Sudistes de mener après 10 minutes (22-16).
 
Comme lors du match 2, Bourges n'arrive pas à tenir le ballon. Et ça offre des munitions aux Gazelles qui se régalent comme Elodie Godin en contre-attaque (29-18, 13'). Deux paniers lointains signés Leedham et Page gardent les Tango en vie (33-26, 16') mais de nouvelles balles perdues (15 à la mi-temps) viennent annihiler leurs efforts. Tout semble réussir au BLMA à l'image des 4 points de la jeune Anaïs Foisse mais les Tango restent dans le coup à la pause (43-36).
 
La mise au point de Valérie Garnier porte ses fruits. Plus dures en défense, les partenaires de Céline Dumerc bloquent toutes les tentatives du BLMA. Un triple de Salagnac et une interception de Cap's confirme le regain de forme des Berruyères (44-43, 25'). Gaëlle Skrela stoppe l'hémorragie derrière la ligne mais le momentum de ce quart-temps est totalement en faveur de Bourges. Un retournement de situation qui met du piment dans cette finale (55-55, 30').
 
L'enjeu commence à prendre le pas sur le jeu, aucune des deux équipes ne trouve la cible. Elodie Godin sert Jenna O'Hea dans le corner, l'Australienne fait lever la salle. On joue serré dans les deux camps et chaque panier vaut de l'or (62-61, 36'). Le lancer marqué par Anaël Lardy à 1'31 de la fin (63-61) sonne comme une délivrance d'autant que Bourges va devoir faire sans Céline Dumerc (5 fautes). Jo Leedham égalise sur la ligne à 48" du terme puis Sarah Michel ne tremble pas à son tour. L'ultime tentative berruyère échoue, Lattes Montpellier est Champion de France LFB 2016. C'est le deuxième trophée de la saison pour les Gazelles après la Coupe de France décrochée début mai à Paris.
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Finale Playoffs
Auteur: 
A Lattes, Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 15. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans une ambiance complètement dingue, Lattes Montpellier a décroché ce dimanche le titre de Champion de France LFB 2016. Auteures d'une belle première mi-temps, les Gazelles ont vu Bourges renverser la vapeur au retour des vestiaires. Tout s'est joué dans un money time irrespirable qui a vu le BLMA avoir le dernier mot.

Pour qui le trophée ?

Corps: 
Playoffs - Finale belle
 
Dimanche 15 mai à 20h (Ma Chaîne Sport)
Lattes Montpellier - Bourges 
 
Match aller - Mercredi 11 mai
Bourges bat Lattes Montpellier 54-49
Les stats
Voir l'acualité

Playoffs LFB 2016 - Mini movie finale aller... par LFBTV

Match retour - Vendredi 13 mai
Lattes Montpellier bat Bourges 61-51

Playoffs LFB 2016 - Mini movie finale retour... par LFBTV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Finale Playoffs
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 15. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Lattes Montpellier et Bourges sont à égalité en finale des playoffs LFB avec une victoire chacun. Solides dans leur Prado au match aller, les Berruyères n'ont rien pu faire face à la fougue et l'énergie des Gazelles vendredi soir lors de la manche retour. Dimanche (20h en direct sur Ma Chaîne Sport), pour le dernier combat de la saison, le BLMA et les Tango donneront tout pour poser leurs mains sur le trophée.

Lattes Montpellier fait durer le plaisir

Corps: 
Playoffs - Finale retour
 
Lattes Montpellier - Bourges 61-51
 
C’est Elodie Godin qui inscrit les 4 premiers points de cette finale retour. Valériane Ayayi y va de son triple lançant parfaitement le BLMA (7-0, 3’). Page à longue distance puis Salagnac et Ciak sous le panier relancent les Berruyères. Mais Ayayi, 8 points déjà, leur répond dans la foulé encore une fois sur un tir primé qui force Valerie Garnier à arrêter le match (12-7, 5’). Les débats s’équilibrent et l’intensité monte d’un cran sur le terrain comme dans les tribunes. O'Hea clos ce quart temps sur un magnifique alley hoop (16-10, 10’)
 
L’Australienne repart de plus belle grâce à un 3 points qui donne 9 longueurs d’avance aux Gazelles. Dumerc puis Salagnac relancent les Tango sur la ligne des lancers francs (21-14, 13’). Mais ce sont bien les locales, en place défensivement et plus en réussite offensivement qui creusent à nouveau l’écart avec une Valeriane Ayayi en feu (31-14, 16’). Danielle Page (9pts), de près puis de loin, réduit l’écart avant la pause (36-25, 20’).
 
Au retour des vestiaires, Bourges montre un autre visage. Plus appliquées en attaque mais surtout plus intenses en défense, les filles de Valerie Garnier recollent (38-31, 23’). Le ton monte dans le Palais des Sport de Lattes, Paoline Salagnac, trop agressive est obligée de céder sa place. Les Montpelliéraines profitent des nombreuses pertes de balles adverses pour enflammer le public (44-31, 26’). Encore une fois, ce sont les cadres Salagnac et Dumerc qui sonnent la révolte avant le dernièr acte (49-38, 30’).
 
Le momentum est bien bleu et blanc ce soir. Tout juste de retour, Gaelle Skrela plante un trois points. Sa coéquipière Anaël Lardy ne tremble pas aux lancers francs et donne de l’air à son équipe (53-39, 32’). Le BLMA contrôle son match des 2 côtés du terrain. Bourges n’y arrive pas en attaque et ne trouve la faille que sur des exploits personnels (57-43, 35’). Dans un dernier barroud d'honneur, Salagnac puis Ciak ramènent les Berruyères à 8 points et 2 minutes à jouer. Mais les Gazelles ne se dispersent pas et s'imposent finalemen 61-51.
 
Avec une adresse retrouvée et une Valeriane Ayayi de gala (19pts), le BLMA a remis du piment dans cette finale en égalisant à une manche partout. Comme leur adversaire mercredi soir, les Berruyères ont été trop maladroites (33% à 2pts, 18% à 3pts). La belle de dimanche s’annonce bouillante.
 
Belle : Lattes Montpellier - Bourges le dimanche 15 mai à 20h00 (Ma Chaîne Sport)
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Finale Playoffs
Auteur: 
A Lattes, Nicolas Baslé (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dos au mur après sa défaite à Bourges mercredi, le BLMA n'a pas tremblé devant son public lors du match retour. Porté par une grande Valériane Ayayi (19pts), Lattes Montpellier a réalisé le match parfait pour égaliser. La belle décisive se jouera dimanche (20h sur Ma Chaîne Sport) dans le Sud.

Lattes Montpellier n'a plus le choix

Corps: 
Playoffs - Finale retour
 
Vendredi 13 mai à 19h00 en direct sur Ma Chaîne Sport
Lattes Montpellier - Bourges
 
Belle éventuelle : Lattes Montpellier - Bourges le dimanche 15 mai à 20h00
Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Finale Playoffs
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Battu mercredi soir au Prado lors du premier match de la finale des playoffs LFB, le BLMA est dos au mur avant d'entamer la manche retour ce soir (19h sur Ma Chaîne Sport). Les protégées de Valéry Demory vont tenter de pousser Bourges à une belle décisive. Les Tango ne l'entendent pas de cette oreille et vont tout faire pour soulever le trophée dès aujourd'hui et ainsi devenir l'équipe la plus titrée de l'histoire du basket féminin français.

Bourges prend la première manche

Corps: 
Playoffs - Finale aller
Bourges - Lattes Montpellier 54-49
Dans un Prado chaud bouillant, le match débute avec une grosse intensité des deux côtés du terrain. Valériane Ayayi répond à Hélena Ciak qui enchaine deux paniers à l’intérieur. Grâce à une défense agressive et des paniers en transition, c’est le BLMA qui fait le premier écart (4-9, 3'). Paoline Salagnac, avec deux shoots longues distance, et Héléna Ciak ramènent Bourges à hauteur (10-9). Et c’est poussé par leur public que les Berruyères creusent un écart qui oblige Valéry Demory à prendre un temps mort (17-11, 6'). Ce quart-temps est ensuite marqué par de nombreuses maladresses et pertes de balle de la part des deux équipes. Après être revenu au contact, Lattes Montpellier encaisse un 3pts de Tanqueray à la dernière seconde qui donne de l’air aux locales (21-17, 10).
 
Le début du 2ème quart-temps est à l’avantage des Montpelliéraines. Sarah Michel et Naomi Halman enchainent les paniers et les contres-attaques. Valerie Ganier est obligée de prendre un temps mort (26-27, 14'). À la sortie, Sara Chevaugeon, très agressive ce soir, sonne la révolte et file au panier avec la faute en prime. Les Bleues et Valériane Ayayi lui répondent de suite. Les retours de Céline Dumerc et Héléna Ciak équilibrent la rencontre. Les défenses sont bien en place et aucun panier n’est facile. Danielle Page répond à Halman (12 points déjà). Et après des derniers instants bouillants d’intensité, c’est Paoline Salagnac qui donne un court avantage aux siennes sur un lay up au buzzer (35-34 à la pause).
 
Elodie Godin marque ses premiers points et lance la 2ème mi-temps. Mais avec beaucoup de tirs ratés et des pertes de balle, le score reste bloqué (36-37, 24'). Sarah Michel et Mame-Marie Sy-Diop font leur retour côté Gazelles mais c’est Danielle Page à 3pts , puis Salagnac à 2, qui débloquent la situation. Skrela y va aussi de son shoot longue distance (42-41, 28'). Tanqueray, comme au premier quart, récidive, et inscrit un tir primé pour conclure la troisième période. Un quart temps brouillon mais controlé par les joueuse de Valerie Garnier (45-43, 30').
 
Les défenses prennent clairement le dessus sur les attaques et le début de la dernière période ressemble étrangement à la précédente. Valéry Demory stoppe le jeu (45-44, 34') et relance Anaël Lardy qui signe son entrée par un tir important. Celine Dumerc se fait également remarquer! Elle sert Helena Ciak d’une magnifique passe derrière la tête. La géante berruyère enchaine 4 points en haute altitude. S’en suit une contre-attaque finie par Paoline Salagnac qui fait exploser le Prado (51-46, 37'). Comme un symbole, c’est face à une salle debout que Celine Dumerc ouvre son compteur à 50 secondes de la fin sur la ligne des lancers. Elle permet à Bourges de prendre le plus gros avantage du match (54-46). Le BLMA ne reviendra plus !
 
Après un premier quart-temps plein de promesses offensives, c’est une finale aller défensive qui a permis à Bourges de s’imposer et de prendre une option sur le trophée. Les Montpelliéraines regretteront leur maladresse de loin (2/21 à 3pts) mais chercheront à se reprendre vendredi soir dans leur salle.
 
Retour : Lattes Montpellier - Bourges le vendredi 13 mai à 19h00 en direct sur Ma Chaîne Sport
Belle éventuelle : Lattes Montpellier - Bourges le dimanche 15 mai à 20h00 en direct sur Ma Chaîne Sport

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Playoffs finale aller
Auteur: 
A Bourges, Nicolas Baslé (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 11. Mai 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans une grosse ambiance au Prado de Bourges, les Tango sont venues à bout de Lattes Montpellier dans le match aller de la finale des playoffs LFB (54-49). Il aura fallu près de 35 minutes aux partenaires de Céline Dumerc, qui jouait son dernier match à domicile sous la tunique berruyère, pour se défaire de l'étreinte des Gazelles. Match retour dès vendredi dans le Sud (19h).

Pages

S'abonner à RSS - Lattes Montpellier