Léo Westermann

VTB League
De Colo et Westermann sacrés avec le CSKA Moscou
Ce week-end, le CSKA Moscou de Nando De Colo et Léo Westermann a remporté la VTB League. En finale, le club moscovite a battu le Khimki Moscou Region 95-84.
Le Quiz : Joffrey Lauvergne vs Léo Westermann, match retour
Match retour entre Joffrey Lauvergne et Léo Westermann. L'intérieur du Team France Basket, va-t-il égaliser ?
Le Quiz : Joffrey Lauvergne vs Léo Westermann
Anciens coéquipiers au Partizan de Belgrade, Joffrey Lauvergne et Léo Westermann se défient au Quiz EuroBasket.
"Tu préfères" avec Léo Westermann
Tu préfères Nando De Colo ou Milos Teodosic, le CSP Limoges ou la SIG, la Serbie ou la Lituanie ? Une minute pour tout savoir sur Léo Westermann. #TeamFranceBasket
Westermann en finale
En Lituanie, Léo Westermann pourrait bien de nouveau décrocher un nouveau sacre national. Le meneur a participé activement à la qualification du Zalgiris Kaunas en finale du championnat lituanien.
La Coupe d'Allemagne pour Causeur
Ce week-end, le Bamberg de Fabien Causeur a remporté la Coupe d'Allemagne e...
Westermann et Kaunas dominent le CSKA de De Colo
Efes Pilsen et Heurtel en démonstration
Léo Westermann signe en Lituanie

Pages

Vitoria et un bon Tillie se payent le Real Madrid

Corps: 
Turquie - BSL
Adrien Moerman (Banvit) : 24 points (8/9 aux tirs), 10 rebonds, 2 interceptions en 31 minutes (défaite 87-96 face au Besiktas Istanbul)
Thomas Heurtel (Efes Pilsen) : 4 points (2/8 aux tirs), 4 rebonds, 2 passes en 26 minutes (victoire 75-72 face à Aykon Ted Ankara)
 
Espagne - Liga Endesa
Fabien Causeur (Vitoria) : 3 points (1/6 aux tirs), 3 rebonds, 3 passes en 30 minutes (victoire 86-80 face au Real Madrid)
Kim Tillie (Vitoria) : 15 points (7/9 aux tirs), 6 rebonds, 1 passe en 22 minutes (victoire 86-80 face au Real Madrid)
Edwin Jackson (Malaga) : 6 points (1/3 aux tirs), 3 rebonds, 1 passe en 19 minutes (défaite 70-81 face à Valence)
Antoine Diot (Valence) : 0 point (0/4 aux tirs), 1 rebond, 3 passes en 16 minutes (victoire 81-70 face à Malaga)
 
Italie - Lega
Léo Westermann (Milan) : sa signature devrait être annoncée aujourd'hui
 
Russie - VTB
Nando De Colo (CSKA Moscou) : 17 points (6/9 aux tirs), 7 rebonds, 3 passes en 18 minutes (victoire 102-67 face à Astana)
 
Serbie - Ligue Adriatique
Timothé Luwawu-Cabarrot (Mega Leks) : 29 points (10/17 aux tirs), 9 rebonds, 5 passes en 30 minutes (victoire 87-61 face à Zadar)
Alpha Kaba (Mega Leks) : 11 points (5-8 aux tirs), 5 rebonds en 17 minutes (victoire 87-61 face à Zadar)
Surtitre: 
Français de l'Etranger
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Janvier 2016
Vignette: 
Kim Tillie
Chapeau: 
En Espagne, les Tricolores ont connu un début d'année en fanfare. Valence d'Antoine Diot est toujours invaincu après avoir battu Malaga et Edwin Jackson, Vitoria dans le sillage d'un très bon Kim Tillie a surpris le Real Madrid (86-80). Adrien Moerman et Timothé Luwawu-Cabarrot ont affolé les compteurs respectivement en Turquie et Serbie. Enfin, la signature de Léo Westermann à Milan devrait être officialisée dans la journée.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">Leo Westerman is close to moving to Olimpia Milano.&#10;<a href="https://t.co/zUSUl0jKds">https://t.co/zUSUl0jKds</a></p>&mdash; Sportando (@Sportando) <a href="https://twitter.com/Sportando/status/683733216264609792">January 3, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="es" dir="ltr">Dos campeones de Europa con <a href="https://twitter.com/FRABasketball">@FRABasketball</a>, reencuentro de amigos en la Fonteta <a href="https://t.co/B1HZYPzNy6">pic.twitter.com/B1HZYPzNy6</a></p>&mdash; Valencia Basket Club (@valenciabasket) <a href="https://twitter.com/valenciabasket/status/683700708286312448">January 3, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Traoré guide Limoges vers la victoire

Corps: 
Euroleague
Nando De Colo (CSKA Moscou) joue vendredi contre Malaga
Thomas Heurtel (Efes Pilsen) : 12 points (4/11 aux tirs), 6 passes, 2 rebonds en 27 minutes (défaite 87-91 face à l'Olympiakos)
Léo Westermann (Limoges) : 6 points (2/6 aux tirs), 2 rebonds, 7 passes en 28 minutes (victoire 74-65 face à Milan)
Nobel Boungou-Colo (Limoges) : 18 points (6/9 aux tirs), 5 rebonds et 5 passes en 35 minutes (victoire 74-65 face à Milan)
Ali Traoré (Limoges) : 15 points (7/7 aux tirs), 7 rebonds, 2 passes en 26 minutes (victoire 74-65 face à Milan)
Fabien Causeur (Vitoria) joue vendredi contre Zagreb
Kim Tillie (Vitoria) joue vendredi contre Zagreb
Rodrigue Beaubois (Strasbourg) joue vendredi contre Real Madrid
Jérémy Leloup (Strasbourg) joue vendredi contre Real Madrid
Edwin Jackson (Malaga) joue vendredi contre Moscou
 
Plus d'infos sur l'Euroleague : www.euroleague.net
 
EuroCup
Si Nanterre a remporté sans trop de difficulté son match face à Bonn, Nancy et Le Mans sont tombés sur plus forts qu'eux. Malgré un Mike Gélabale très présent le MSB s'est incliné en prolongation face à Ludwigsburg. Pietrus réalise un sans faute (100 % aux tirs) mais cela n'a pas été suffisant pour le SLUC face aux Allemands de Ulm.
 
Mouhammadou Jaiteh (Nanterre) : 10 points (5/7 aux tirs), 1 passe, 2 interceptions en 17 minutes (victoire 101-78 face à Bonn)
Mickaël Gélabale (Le Mans) : 10 points (4/10 aux tirs), 6 rebonds, 4 passes, 1 contre en 42 minutes (défaite 75-81 a.p. face à Ludwigsburg)
Adrien Moerman (Banvit) : 5 points (2/9 aux tirs), 4 rebonds, 2 passes, 2 contres en 32 minutes (victoire 96-84 face à l'Aris Thessalonique)
Florent Pietrus (Nancy) : 13 points (4/4 aux tirs), 4 rebonds, 5 passes, 1 contre en 30 minutes (défaite 73-90 face à Ulm) 
Antoine Diot (Valence) : 2 points (1/3 aux tirs), 2 passes, 1 contre en 18 minutes (victoire 65-49 face à Charleroi)
 
Plus d'infos sur l'EuroCup : www.eurocupbasketball.com
 
FIBA Europe Cup
L'ASVEL n'a fait qu'une bouchée des Hongrois de Körmend en accélérant en second mi-temps. A l'issue des matches aller, l'ASVEL est le leader invaincu du groupe A. Vainqueur de Lasko (Slovénie), Chalon a conforté sa 1ère place du groupe D. Le Havre partage la 1ère place de son groupe (E) avec Boras (Suède) et Cantù (Italie).
 
Charles Kahudi (ASVEL) : 6 points (2/4 aux tirs), 3 rebonds, 2 passes en 22 minutes (victoire 83-64 face à Körmend).
 
Plus d'infos sur la FIBA Europe Cup : www.fibaeurope.com
Surtitre: 
Euroleague
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 13. Novembre 2015
Vignette: 
Ali Traoré
Chapeau: 
Hier soir à Boulazac, Limoges a réalisé une bonne opération en s'imposant 74-65 face à Milan, abandonnant ainsi la dernière place du groupe au club italien. Lors de cette victoire, les Limougeauds ont pu compter sur leur métronome, Ali Traoré. L'intérieur tricolore a réalisé le match parfait 15 points (7/7 aux tirs) et 7 rebonds, bien épaulé dans sa tâche par le duo Westermann-Boungou-Colo. Autre français en lice hier soir, Thomas Heurtel a connu moins de réussite avec l'Efes Pilsen face à l'Olympiakos.

Léo Westermann en Une de Basket Hebdo

Corps: 
Pro A : les cinq raisons qui expliquent pourquoi Dijon est seul leader, et invaincu. Pro A toujours, les blessures sont-elles devenues le véritable facteur X ?
 
En Pro B : interview de Jonathan Tornato, qui prend énormément de plaisir à Hyères-Toulon.
 
Et aussi : tous les effectifs de la LF2 ; la deuxième partie des effectifs de la N3 ; l'armada d'Ekaterinbourg en EuroLeague féminine ; la dernière chance des Los Angeles Clippers en NBA...
 
 
Surtitre: 
Basket Hebdo
Date d’écriture: 
Jeudi, 15. Octobre 2015
Vignette: 
Une Basket Hebdo
Chapeau: 
L'Euroleague commence cette semaine. Que peuvent espérer Limoges et Strasbourg dans la meilleure compétition européenne de clubs ? Analyse des chances françaises, et de leurs groupes. Présentation des 24 équipes de la compétition. Et micro tendu devant Léo Westermann, le meneur de Limoges, pour un long entretien : il parle du CSP, de l'équipe de France, de lui, ses blessures passées, sa forme physique d'hier, et d'aujourd'hui, ses ambitions...

Westermann commence fort

Corps: 

Les stats des tricolores :

Florent Pietrus (Nancy) : 13 points (à 6/7 aux tirs), 7 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 20 d'évaluation en 40 minutes (défaite 91-85 à Nanterre)

Mickaël Gélabale (Le Mans) : 8 points (à 1/3 aux tirs), 5 rebonds, 2 passes, 1 contre et 12 d'évaluation en 21 minutes (victoire 65-59 contre Paris-Levallois)

Charles Kahudi (ASVEL) : 10 points (à 5/8 aux tirs), 4 passes, 1 rebond, 9 d'évaluation en 27 minutes (victoire 77-87 à Strasbourg)

Mouhammadou Jaiteh (Nanterre) : 9 points (à 3/8 aux tirs), 10 rebonds, 1 passe et 13 d'évaluation en 32 minnutes (victoire 91-85 contre Nancy)

Léo Westermann (Limoges) : 20 points (à 6/15 aux tirs), 5 passes, 4 rebonds, 3 interceptions et 22 d'évaluation en 35 minutes (victoire 73-78 au Havre)

Ali Traoré (Limoges) : 16 points (à 8/12 aux tirs), 6 passes, 2 rebonds, 2 contres et 21 d'évaluation en 29 minutes (victoire 73-78 au Havre)

Jérémy Leloup (Strasbourg) : 8 points (à 3/9 aux tirs), 3 rebonds, 1 interception et 6 d'évaluation en 6 minutes (défaite 77-87 contre l'ASVEL)

Nobel Boungou-Colo (Limoges) n'a pas joué.

Surtitre: 
Bleus de Pro A - 1e journée
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Octobre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
En délicatesse lors du Match des Champions, Léo Westermann a corrigé le pas lors de la première journée de Pro A, permettant au CSP de s'imposer aux Docks du Havre. Florent Pietrus a également été précieux malgré la défaite du SLUC à Nanterre. À noter également les prestations réussies dans leurs nouveaux clubs respectifs de Mickaël Gélabale et Charles Kahudi.
crédit: 
(Crédit : Presse Sports/Faugere)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Une belle entrée en matière avec cette victoire d&#39;équipe! Ns avons montré du caractère, il faut s&#39;en servir pr créer une dynamique positive.</p>&mdash; L&#39;HOMME (@CKahudi5) <a href="https://twitter.com/CKahudi5/status/650389371657527296">October 3, 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Match difficile mais victoire au bout , hâte d&#39;être lundi pour retrouver l&#39;ambiance de beaublanc</p>&mdash; Westermann Léo (@lwestermann) <a href="https://twitter.com/lwestermann/status/650073592114356224">October 2, 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Net et sans bavure

Corps: 
87 points concédés à la Finlande, un total qui fait toujours tâche pour une Equipe de France habituée à étouffer ses adversaires défensivement. Vincent Collet espérait sans doute une mise au point de la part de ses troupes. Mais si Rudy Gobert et Nicolas Batum donnaient le ton en signant deux contres autoritaires tôt dans la rencontre, quelques largesses laissées aux shooteurs et quelques rebonds échappés permettaient à la Bosnie de ne pas décrocher pendant une dizaine de minutes, alors que Dusko Ivanovic, pas forcément désireux d’épuiser ses troupes contre un adversaire a priori au-dessus, rentrait rapidement dans des rotations qu’il n’avait pas utilisées face à la Pologne.
 
Le vrai changement de visage interviendra au deuxième quart-temps avec, comme souvent, Florent Pietrus comme chef de meute. Le doyen des Bleus reste unique dans sa capacité à modifier le cours d’une rencontre en durcissant les débats et en entraînant tous ses coéquipiers derrière lui. La Bosnie s’est heurtée à un mur et a plié contre une escouade de soldats désireux de se partager la balle pendant que les cadres, très sollicités la veille, soufflaient quelque peu. Rentré en jeu à peine deux minutes face à la Finlande, Léo Westermann en profitait pour lancer sa compétition par deux tirs à trois-points qui contribuaient largement à creuser l’écart. L’entente avec ses anciens coéquipiers de l’Equipe de France U20, médaillée de bronze à l’Euro 2011, Evan Fournier et Joffrey Lauvergne faisait également quelques dégâts, tout autant que le passage de Charles Kahudi. L’ailier du Mans a incontestablement franchi un cap cette saison et s’impose de plus en plus comme un élément important de la rotation de Vincent Collet. Toujours aussi intense défensivement, l’Homme utilise désormais sa puissance de l’autre côté du terrain. Son volume de jeu est plus important et son impact s’en ressent.
 
Les remplaçants ayant lancé les Bleus, le cinq majeur allait se charger de tuer définitivement le match tout en faisant le show pour les 10.212 spectateurs de la Montpellier Arena. Passes lasers, back-door, alley-oop, tirs de loin tout y passait pour signer un 30-10 du plus bel effet. Quand elle peut courir la France est intenable, surtout face à une équipe pas du tout équipée pour freiner ses athlètes. Plusieurs classes d’écart séparent Français et Bosniens et Vincent Collet en a profité pour faire tourner son effectif, tous les joueurs en profitant pour engranger de la confiance. Le chemin vers la première place de la poule se poursuit pour l'Equipe de France qui devrait cependant rencontrer une opposition bien plus consistante demain, lundi, face à la Pologne, elle aussi invaincue.

Les réactions

Vincent Collet : "Soirée idéale je ne sais pas mais c’est une bonne soirée. Nous en avions besoin même si je suis conscient que la Bosnie n’a pas joué à fond tout le match. En première mi-temps nous avons fait des efforts défensifs malheureusement nous n’avons pas concrétisé parce que nous étions trop impatients. En deuxième mi-temps c’était plus sérieux et le cinq majeur a élevé son niveau pour faire le break. Je suis aussi satisfait de l’apport du banc. La dureté de Charles Kahudi nous fait beaucoup de bien. Evan Fournier, s’il a été malheureux aux tirs, a fait de bonnes choses et Leo Westermann a lancé son match avec deux tirs à trois-points, ce qui m’a permis de donner plus de repos à Tony Parker qu’hier. Joffrey a fait un match plein et Florent Pietrus a retrouvé son énergie légendaire. Il ne faut pas oublier que l’EuroBasket est long et que nous allons jouer un troisième match en trois jours. Et c’est un match qui sera une vraie bataille. Le record de points de Tony Parker (ndlr : qui a égalé Nikos Galis, meilleur marqueur de l’histoire de l’EuroBasket) ? Je pensais que 11 points étaient suffisants. Je n’ai pas eu la bonne info, désolé. Mais le remettre et risquer une blessure n’avait pas de sens. C’est une chose inévitable. On jouera peut-être la première attaque pour lui demain."
 
Léo Westermann : "J’ai eu beaucoup de choses à assimiler en très peu de temps. Mes coéquipiers m’ont mis dans de superbes conditions et j’ai senti que j’avais progressé dans la confiance en l’espace de 24 heures. Rentrer son premier shoot est toujours important. C’est un signe du destin que la première passe dans un championnat officiel vienne d’Evan Fournier. Avec Joffrey Lauvergne je joue avec mes deux meilleurs amis. Que demander de plus ?"
 
Florent Pietrus : "Dans cette équipe il y a 12 mecs capables de jouer. Pour le coach c’est important parce qu’on sait que dans les matchs de poule il faut faire tourner. Tout le monde est impliqué et se sent en confiance. Le coach a insisté sur la défense. Si on veut être champions d’Europe cela passera par là. Nous avons des qualités athlétiques hors normes et il faudra les utiliser. L’EuroBasket a vraiment commencé pour nous ce soir."

Surtitre: 
EUROBASKET 2015
Auteur: 
Julien Guérineau, service de presse
Date d’écriture: 
Dimanche, 6. Septembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France a remporté sa deuxième victoire en autant de matchs à l’EuroBasket en dominant largement la Bosnie 81-54, sans avoir été menée une seule seconde.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"Nous avons tout de suite pensé à lui"

Corps: 
 
"Jacky Commères qui est là depuis 11 ans dit ne pas se souvenir d’une préparation sans heurts. Pendant longtemps cette année nous avons été épargnés et les coups durs sont venus lors du sprint." Vincent Collet en sourirait presque. Depuis sa prise de fonction en 2009 il a souvent dû faire face à des forfaits, désistements, blessures. 2015 ne dérogera pas à la règle et comme l’an passé à la Coupe du Monde, avec le remplacement la veille du début de la compétition de Ian Mahinmi par Kim Tillie, c’est cette fois la blessure d’Antoine Diot qui a contraint le staff des Bleus à revoir ses plans. Doublement d’ailleurs puisque c’est Thomas Heurtel qui était attendu à Montpellier. "Nous avons alerté le joueur et fait les démarches nécessaires auprès de son club. Mais dans les premières heures on ne peut pas parler de bonne volonté de la part d’Anadolu Efes et nous avons perdu un temps précieux." Malgré les interventions au plus haut niveau de Jean-Pierre Siutat, aucune solution n’a pu être trouvée et jeudi après-midi le club stambouliote a fait parvenir un dossier médical à la FFBB indiquant que le joueur n’était pas apte à jouer. Faute de temps pour effectuer une contre-expertise, le staff tricolore a donc choisi de faire appel à Léo Westermann. "Je tiens d’ailleurs à remercier Frédéric Forte qui a fait le nécessaire pour que Léo arrive ce matin à Montpellier", indiquait Patrick Beesley.
 
A 13h00 le meneur du CSP était donc sur le parquet et a passé de longues minutes à discuter placements avec Vincent Collet : "Léo Westermann se rapproche d’Antoine Diot. C’est un meneur organisateur qui a cette capacité à faire jouer les autres. Il s’inscrit bien dans le jeu qu’on pratique et avait fait la préparation avec nous en 2013. Vu la situation c’est la meilleure solution surtout que sa capacité à s’intégrer est très bonne. Il peut compenser le handicap de ne pas avoir fait la préparation par son intelligence de jeu. Face aux difficultés de Thomas Heurtel, nous avons tout de suite pensé à lui. Il va s’entraîner cet après-midi et va revoir les principales formes de jeu. Très vite on souhaite le mettre en situation de pouvoir jouer. Si ce n’est pas demain, ce sera dimanche." Désireux de ne pas bousculer l’ordre établi, Vincent Collet a échangé avec Westermann tard dans la nuit de jeudi à vendredi pour reconduire un modèle auquel il tient avec un vrai meneur de métier derrière Tony Parker et un Nando De Colo plutôt positionné en poste 2. "J’espère que Tony n’aura pas à jouer plus que nécessaire. Tout cela n’est que supposition. L’important est de gagner les matchs et finir premiers du groupe, tout en ménageant nos joueurs majeurs pour arriver dans les meilleures conditions possibles en huitièmes de finale."
 
A peine débarqué du train Léo Westermann a fait un crochet par l’hôtel des Bleus le temps de croiser la presse et d’exprimer sa confiance quant à la suite des opérations : "J'ai appris la nouvelle à plus de minuit. J'ai reçu avant des textos de Mike Gélabale et de Joffrey Lauvergne. Et j'ai discuté avec Evan Fournier donc je me doutais que quelque chose se tramait. Je suis heureux bien sûr même si je n'ai pas le temps de réfléchir. J'ai une pensée pour Antoine Diot, c'est quelqu'un que j'adore et ce qu'il vit est très dur. Je connais beaucoup de joueurs de ce groupe. Je sais ce que veut Vincent Collet donc l'intégration va être rapide. Cela ne me fait pas peur".
 
 

 

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - EUROBASKET 2015
Date d’écriture: 
Vendredi, 4. Septembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Lors de la dernière conférence de presse avant le début de l’EuroBasket, samedi (France-Finlande à 21h00 sur Canal + Sport), Patrick Beesley et Vincent Collet sont revenus sur le remplacement à la dernière minute d’Antoine Diot par Léo Westermann.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Thomas Heurtel inapte, Léo Westermann appelé

Corps: 

Alors que le joueur était attendu à Montpellier ce vendredi, son club a fait savoir, tard dans la nuit de jeudi à vendredi, que le meneur français n’était pas apte à jouer. Au regard de l’urgence (dépôt de la liste définitive des 12 joueurs à 16h00 vendredi 4 septembre), il n’était pas matériellement possible de faire passer au joueur une visite médicale de contrôle en France. Dans ces conditions le sélectionneur des Bleus a décidé d’appeler Léo Westermann (23 ans - 5 sélections - Limoges CSP) afin de participer à l’EuroBasket 2015.

Surtitre: 
Equipe de France masculine - EuroBasket 2015
Auteur: 
Fabrice Canet et Guillaume Karli / FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 4. Septembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
A la suite du forfait d’Antoine Diot (blessure à la cuisse), Vincent Collet avait décidé de rappeler Thomas Heurtel, qui avait effectué une grande partie de la préparation avec l’Équipe de France et qui est actuellement en Slovénie avec son club turc d’Anadolu Efes Istanbul.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Retrouvaille...#92</p>&mdash; Evan Fournier (@EvanFourmizz) <a href="https://twitter.com/EvanFourmizz/status/639708826393030656">September 4, 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Ali Traoré le métronome strasbourgeois

Corps: 
Les médaillés de Bronze à la Coupe du Monde
Edwin Jackson (Villeurbanne) : 16 points, 5/13 aux tirs, 6 rebonds, 3 passes en 30 minutes (victoire 89-75 contre Chalons-Reims)
Charles Kahudi (Le Mans) : 12 points, 4/12 aux tirs, 5 rebonds en 29 minutes (défaite 61-73 contre Nanterre)
Antoine Diot (Strasboug) : 6 points, 2/5 aux tirs, 2 rebonds, 6 passes en 25 minutes (victoire 82-72 contre Nancy)
Mickaël Gélabale (Strasbourg) : 5 points, 1/2 aux tirs, 3 rebonds, 1 passe en 14 minutes (victoire 82-72 contre Nancy)
Florent Pietrus (Nancy) : 4 points, 1/5 aux tirs, 7 rebonds, 1 passe, 2 interceptions en 32 minutes (défaite 72-82 contre Strasbourg)
 
Les présélectionnés 2014
Nobel Boungou Colo (Limoges) : 7 points, 3/5 aux tirs, 2 passes, 1 interception en 19 minutes (victoire 96-85 contre Boulogne)
Adrien Moerman (Limoges) : 7 points, 1/9 aux tirs, 7 rebonds, 3 passes, 1 interception en 30 minutes (victoire 96-85 contre Boulogne)
 
Les prétendants à suivre
Ali Traoré (Strasbourg) : 19 points, 7/14 aux tirs, 4 rebonds, 1 passe, 1 interception en 27 minutes (victoire 82-72 contre Nancy)
Léo Westermann (Limoges) : 16 points, 6/10 aux tirs, 4 rebonds, 6 passes, 3 interceptions en 30 minutes (victoire 96-85 contre Boulogne)
Andrew Albicy (Gravelines-Dunkerque) : 13 points, 3/10 aux tirs, 6 passes en 28 minutes (défaite 73-88 contre Orléans)
Mouhammadou Jaiteh (Nanterre) : 12 points, 6/10 aux tirs, 11 rebonds, 1 interception en 21 minutes (victoire 73-61 contre Le Mans)
Pape Sy (Gravelines-Dunkerque) : 10 points, 2/14 aux tirs, 7 rebonds, 2 passes, 1 interception en 37 minutes (défaite 73-88 contre Orléans)
Rodrigue Beaubois (Le Mans) : 6 points, 3/5 aux tirs, 2 rebonds, 2 passes en 17 minutes (défaite 61-73 contre Nanterre)
Surtitre: 
Les Bleus de LNB
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mercredi, 3. Décembre 2014
Vignette: 
Chapeau: 
Lors de cette dernière journée de championnat, l'intérieur strasbourgeois Ali Traoré a une nouvelle fois montré sa régularité en étant décisif lors de la victoire face au rival nancéien (82-72). A noter également ce week-end la bonne prestation de Léo Westermann avec Limoges face à Boulogne (96-85).
crédit: 
Presse Sports/Maoe

Pages

S'abonner à RSS - Léo Westermann