LFB

Que deviens-tu...Sandra Le Dréan ?
"Ma période à Valenciennes a été incroyable"
Sandra Le Dréan est une icône du basket français (8 saisons LFB, 216 matches joués). Passée par Aix-en-Provence, elle a fait les beaux jours de Valenciennes entre 2000 et 2006 et de l'Équipe de F...
Landerneau toujours plus haut
Notre bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine se poursuit avec le huitième épisode consacré à Landerneau. Pour sa deuxième saison dans l'élite, le club breton se mêla...
L'Odyssée de Filip
Internationale française de 5x5 puis de 3x3, Ana Maria Filip (1,94 m, 30 ans) a presque tout connu en Équipe de France. Redoutable dès ses premiers pas dans la nouvelle discip...
"Fervente supportrice du Reims BF "
Star du basket français au début des années 2000 avec Bourges puis Valenciennes, Audrey Sauret a remporté sept fois de suite le championnat de Ligue Féminine entre 1999 et 2005. Championne d'Europe avec les Bleues en 2001, double vainqueur de l'Euroligue avec l'USVO, elle a...
Charleville coupé dans son élan
Le bilan club par club de la saison 2019-2020 de Ligue Féminine s'attaque, pour son septième épisode, aux Flammes Carolo. Après un début de saison compliqué, les joueuses ardennaises semblaient a...
Roche Vendée s'était relancé
Sixième épisode de notre bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine avec Roche...
Saint-Amand pas maître chez lui
"Londres est un peu comme un bouquet final"
Nantes dans le creux de la vague

Pages

Modification de la réglementation en LFB

Corps: 

Prise avec l'accord unanime des clubs de LFB, cette décision permet de préserver l’intégrité physique des joueuses majeures de chaque équipe, dont certaines composent l’Équipe de France.

Ainsi, jusqu’à la fin de la saison régulière en cours, une joueuse professionnelle dite "majeure" déclarée inapte, pourra être remplacée par une autre joueuse disposant du statut de joueuse formée localement ou non.

Catégorie: 
Surtitre: 
Décision du Bureau Fédéral
Date d’écriture: 
Lundi, 17. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Suite à la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, brillamment acquise lors du Tournoi Qualificatif Olympique à Bourges le 8 février, le Bureau Fédéral, réuni les 14 et 15 février 2020, a validé des dispositions complémentaires concernant le remplacement d’une joueuse pour inaptitude physique en Ligue Féminine de Basket.

Les Flammes maîtrisent Charnay

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 17

Charleville-Mézières - Charnay 80-64 / Revoir le match
Menées à la pause (35-38) par les partenaires de Mikaela Ruef (19pts, 10rbds), les Flammes se sont réveillées en deuxième mi-temps. Avec 5 joueuses à plus de 11 points, c'est par le collectif, mené par Amel Bouderra (14pts, 12 passes), que les Ardennaises ont fait la différence au tableau d'affichage (63-55, 30'). Endy Miyem a été très en vue offensivement (18pts) alors que côté bourguignon, Laetitia Guapo a eu des hauts (14pts, 5rbds, 4int) et des bas (6/16 aux tirs, 5 balles perdues).

Mercredi 11 mars
Landerneau - Roche Vendée / 20h00

Samedi 14 mars
Lattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq / 18h30
Bourges - Tarbes / 20h00

Dimanche 15 mars
Lyon - Nantes Rezé / 15h30

Mercredi 15 avril
Basket Landes - Saint-Amand / 20h00

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 17
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Lundi, 17. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En match avancé de la journée 17, Charleville-Mézières a battu Charnay dimanche. Cette victoire permet aux Flammes de remonter provisoirement à la cinquième place du classement alors que les Pinkies restent avant-dernières.

Charleville et Charnay s'avancent

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 17

Dimanche 16 février
Charleville-Mézières - Charnay / 15h30 - LFB TV
Plus en jambes qu'en début de saison, les Flammes accueillent Charnay en match avancé de la 17è journée. Si les partenaires d'Amel Bouderra veulent encore accrocher une place dans le top 4, qui n'est qu'à deux victoires, la victoire contre un mal classé est obligatoire. Côté bourguignon, on comptera sur le duo Laetitia Guapo - Promise Amukamara pour réaliser un bon coup dans les Ardennes.

Mercredi 11 mars
Landerneau - Roche Vendée / 20h00

Samedi 14 mars
Lattes Montpellier - Villeneuve d'Ascq / 18h30
Bourges - Tarbes / 20h00

Dimanche 15 mars
Lyon - Nantes Rezé / 15h30

Mercredi 15 avril
Basket Landes - Saint-Amand / 20h00

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 17
Date d’écriture: 
Vendredi, 14. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En raison du Tournoi de Qualification Olympique 3x3 qui se déroulera du 18 au 22 mars prochain à Bangalore (Inde), les journées 17 et 18 de Ligue Féminine ont été aménagées pour permettre aux joueuses sélectionnées de participer à l'ensemble des rencontres. Charleville-Mézières - Charnay est ainsi programmé ce dimanche dans les Ardennes (15h30).

Elles verront Tokyo

Corps: 

France (8)
Alexia Chartereau, Sarah Michel et Iliana Rupert (Bourges),  Endy Miyem (Charleville-Mézières),  Diandra Tchatchouang (Lattes Montpellier), Helena Ciak et Marine Johannes (Lyon) ainsi que Marine Fauthoux (Tarbes) ont brillamment qualifié l'Équipe de France pour les Jeux Olympiques. Avec 3 victoires en 3 matches, les Bleues n'ont pas tremblé à domicile et verront Tokyo en juillet prochain.

Belgique (4)
Egalement à domicile, les Belgian Cats de Julie Allemand (Lyon), Kim Mestdagh (Charleville-Mézières), Antonia Delaere (Nantes Rezé) et Laure Resimont (Tarbes) ont fait chavirer leurs supporters dimanche avec une victoire contre la Suède (61-53). Pour la première fois de leur histoire, les Belges verront les J.O. A noter que Julie Allemand, meneuse de Lyon, a été désignée dans le 5 majeur du TQO d'Ostende (10pts et 5.3 passes de moyenne).

Canada (2)
Solides sur les bords de la Mer du Nord, Nathalie Achonwa (Bourges) et Miranda Ayim (Basket Landes) ont permis au Canada de valider son billet pour le Japon. L'intérieure de Bourges s'est montrée sous son meilleur jour avec une place dans le 5 majeur (13.3pts avec 74% de réussite et 6.3 rebonds de moyenne).

États-Unis (1)
Il n'y avait pas de suspense pour les Américaines qui étaient assurées de voir Tokyo grâce à leur victoire à la Coupe du Monde en 2018. Mais Katie Lou Samuelson (Charleville-Mézières) et ses partenaires ont fait le job jusqu'au bout à Belgrade (3 victoires).

Nigeria (3)
Plus vu aux J.O depuis 2004, le Nigéria d'Evelyn Akhator (Charleville-Mézières), Promise Amukamara (Charnay) et Ezinne Kalu (Landerneau) va faire son retour sur le plan international cet été. Avec 16 points et 4.3 passes décisives de moyenne, la meneuse du LBB s'est glissée dans le meilleur 5 du TQO de Belgrade.

Serbie (1)
Même réussite pour Ana Dabovic (Bourges) qui, en plus d'offrir une participation aux J.O à la Serbie, a été élue dans le 5 majeur. L'ailière des Tango a compilé 12 points, 2.7 rebonds et 4 passes décisives de moyenne en trois rencontres.

La Suède d'Elin Eldebrink (Bourges), Louice Halvarsson (Tarbes) et Regan Magarity (Villeneuve d'Ascq) n'est pas parvenue à se qualifier lors du TQO d'Ostende (BEL), battue à trois reprises par le Japon, le Canada et la Belgique.

Catégorie: 
Surtitre: 
TQO féminins
Date d’écriture: 
Lundi, 10. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Sur les 22 joueuses LFB engagées dans l'un des trois tournois de qualification olympique, 19 ont réussi à se qualifier avec leur pays pour les Jeux de Tokyo. Mentions spéciales à Ezinne Kalu (Nigéria), Julie Allemand (Belgique), Nathalie Achonwa (Canada) et Ana Dabovic (Serbie) qui ont été désignées dans le 5 majeur de leur TQO respectif.

Table ronde "Femmes et Leadership" à Bourges

Corps: 

Ouverte par Jean-Pierre Siutat, le président de la FFBB, et animée par Gaëlle Millon, la conférence sur "Femmes et Leadership" s'est déroulée dimanche matin à Bourges en marge du TQO, au cinéma CGR de la ville. 

Plusieurs femmes et un homme, Arnaud Simon, consultant pour la FFBB sur la Ligue Féminine de Basket, sont intervenus afin d'évoquer leurs différents parcours mais également échanger sur les difficultés parfois rencontrées à la prise de responsabilité chez les femmes et les enjeux importants du leadership au féminin.  

Pour les femmes, Yannick Souvré, ancienne internationale et Directrice de la Ligue Féminine de Basket, Nathalie Bonnefoy, Maire adjointe aux sports de la ville de Bourges, Nicole Etchegoïnberry, présidente de la Caisse d'Epargne Loire-Centre, Aurélie Bresson, fondatrice du Magazine "Les Sportives" et Elisabeth Cebrian, ancienne internationale espagnole et désormais membre de la commission féminine de la Fiba Europe ont ainsi pu échanger pendant près de deux heures devant un parterre mixte d'invités. 

Sont intervenus également pour parler de leurs expériences sur ce thème, Agnès St Gès, actuelle Présidente directrice générale du Tango Bourges Basket et Pierre Fosset l'emblématique ancien président du club de Bourges. 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Femmes et Leadership
Auteur: 
Fabrice Canet / FFBB
Date d’écriture: 
Dimanche, 9. Février 2020
Vignette: 
Chapeau: 
En marge de la dernière journée du TQO à Bourges, la FFBB organisait une table ronde sur le thème "Femmes et Leadership" en présence de femmes qui ont pu évoquer leurs différents parcours.
crédit: 
Canet / FFBB

Objectif Tokyo

Corps: 

TQO de Bourges

France (8)
Alexia Chartereau, Sarah Michel et Iliana Rupert (Bourges),  Endy Miyem (Charleville-Mézières),  Diandra Tchatchouang (Lattes Montpellier), Helena Ciak et Marine Johannes (Lyon),  Marine Fauthoux (Tarbes)

Autralie (-)
Aucune Opal ne joue actuellement en LFB mais cinq d'entre elles ont déjà évolué en France (Leilani Mitchell, Stephanie Talbot, Bec Allen, Marianna Tolo et Cayla George). Tolo, qui a porté les couleurs Tango entre 2013 et 2015, sera un peu la locale de l'étape.

Brésil et Porto Rico n'ont pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

TQO de Ostende (Belgique)

Belgique (4)
Julie Allemand (Lyon), Kim Mestdagh (Charleville-Mézières), Antonia Delaere (Nantes Rezé) et Laure Resimont (Tarbes)
A ces quatre joueuses actuelles, on peut ajouter Marjorie Carpréaux, Emma Meesseman, Heleen Nauwelaers et Ann Wauters qui ont foulé les parquets de Ligue Féminine.

Canada (2)
Nathalie Achonwa (Bourges) et Miranda Ayim (Basket Landes)
Kayla Alexander, Kim Gaucher (actuellement à Mondeville, LF2), Nayo Raincock-Ekunwe sont également passées en LFB

Suède (3)
Elin Eldebrink (Bourges), Louice Halvarsson (Tarbes) et Regan Magarity (Villeneuve d'Ascq)
Binta Drammeh, Frida Eldebrink, Nathalie Fontaine, Kalis Loyd et Klara Lundquist connaissent elles aussi le championnat français.

Le Japon n'a pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

TQO de Belgrade (Serbie)

Espagne (-)
Tamara Abalde, Queralt Casas, Cristina Ouvina et Laia Palau sont bien connues du championnat LFB mais n'y jouent plus.

États-Unis (1)
Katie Lou Samuelson (Charleville-Mézières)

Grande-Bretagne (-)
Chantelle Handy mais surtout Johannah Leedham, coqueluche du Prado de 2012 à 2017, ont évolué en Ligue Féminine.

Nigeria (3)
Evelyn Akhator (Charleville-Mézières), Promise Amukamara (Charnay) et Ezinne Kalu (Landerneau)
Victoria Macaulay et Ify Ibekwe ont aussi joué en LFB.

Serbie (1)
Ana Dabovic (Bourges)
Miljana Bojovic, Dajana Butulija, Nevana Jovanovic, Maja Milkovic et Maja Skoric sont passées par la LFB.

Chine, Corée du Sud et Mozambique n'ont pas de joueuse évoluant ou ayant évolué en LFB.

Comment se qualifier ?
Les 16 équipes qui participent aux TQOF ont été réparties en quatre groupes de quatre équipes. Les trois meilleures de chacun d'entre eux se qualifieront pour les JO de Tokyo 2020.
Les USA, tenants du titre, et le Japon, pays hôte, prendront part aux TQOF, mais ils sont d'ores et déjà assurés d'être présents au Japon, indépendamment de leurs résultats.

Catégorie: 
Surtitre: 
TQO féminins
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 5. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les trois Tournois de Qualification Olympique (TQO) qui débutent ce jeudi verront 22 joueuses évoluant actuellement en Ligue Féminine tenter d'emmener leur équipe nationale aux JO de Tokyo 2020. Si la France a logiquement le plus gros contingent (8 joueuses LFB), la Belgique (4) ou encore le Nigéria (3) ne sont pas en reste.

Rupert MVP de la J13

Corps: 

#3 - Promise Amukamara (Charnay)
La meneuse nigérianne du CBBS a rendu la meilleure copie de sa saison face à un concurrent direct. Sa vitesse et son adresse près du cercle (7/8 à 2pts) ont permis aux Pinkies de prendre le meilleur sur Saint-Amand. L'apport de Mikaela Ruef (18pts), pour son premier match avec Charnay, a également été déterminant.
20pts (7/11 aux tirs), 5rbds, 2 passes et 2int en 34' - Evaluation : 25
Victoire 91-65 contre Saint-Amand

#2 - Marie-Michelle Milapie (Lattes Montpellier)
Dans l'ombre de Stephanie Mavunga depuis le début de saison, Michou devrait se mettre en lumière ces prochaines semaines puisque sa coéquipière est blessée. Face à Nantes Rezé, l'internationale tricolore s'est régalée. Tout comme Ornella Bankolé (19pts à 5/7 à 3-pts), Marie-Michelle Milapie a connu une belle soirée au niveau de l'adresse.
30pts (11/15 aux tirs), 10rbds, 3 passes et 3int en 30' - Evaluation : 25
Victoire 86-54 contre Nantes Rezé

#1 - Iliana Rupert (Bourges)
Face à trois intérieures bien plus expérimentées (Amant, Ngoyisa, Touré), Iliana Rupert n'a pas flanché. Précise (72% de réussite), elle a été un poison pour la défense vendéenne et une menace permanente sous les paniers (6 rebonds offensifs). A seulement 18 ans, elle vient de signer son match référence en Ligue Féminine.
24pts (8/11 aux tirs), 10rbds, 3 passes et 1int en 29' - Evaluation : 31
Victoire 85-62 contre Roche Vendée

NB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - MVP
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La jeune intérieure de Bourges, Iliana Rupert (18 ans), s'est illustrée samedi soir lors de la victoire des Tango à Roche Vendée. En sortie de banc, elle n'a jamais pu être stoppée par la défense du RVBC.

Le trio de tête serein

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 13

Lattes Montpellier - Nantes Rezé 86-54 / Revoir le match
Les Gazelles n'ont pas tremblé face au mal classé nantais. Intraitables en première mi-temps (54-28 à la pause), les partenaires de Marie-Michelle Milapie (30pts) ont continué d'enfoncer le clou après le repos (81-46, 30') alors que le NRB, orphelin de Jacinta Monroe, a pu compté sur Nabala Fofana (11pts, 10rbds) ou encore Ronni Williams (15pts). Les Déferlantes pourront se consoler d'avoir remporté le 4è QT sur l'improbable score de...8 à 5. Ornella Bankolé a compilé 19 points et 9 rebonds côté BLMA.

Roche Vendée - Bourges 62-85 / Revoir le match
Alors que les Vendéennes avaient plutôt bien réagi à une entame de match délicate (7-19, 10') en revenant dans le sillage des Tango à la pause (30-37), elles ont complètement pris l'eau au retour des vestiaires (39-63, 30'). Les partenaires de Jasmine Bailey (12pts) ont été submergées par l'envie berruyère avec Iliana Rupert (24pts, 10rbds) et Ana Dabovic (14pts, 8 passes) à la baguette. Sonné, le RVBC s'est remis à l'endroit dans les 10 dernières minutes pour stopper l'hémorragie.

Villeneuve d'Ascq - Lyon 83-99 / Revoir le match
En tête à mi-parcours (46-41) grâce à l'activité de Johanne Gomis (20pts), Villeneuve d'Ascq s'est délité en deuxième mi-temps. Porté par le trio M. Plouffe (22pts) - Clark (20pts) - Badiane (15pts, 9rbds), Lyon a repris les commandes (67-72, 30') puis le rythme offensif imprimé par les coéquipières de Marine Johannes (15pts, 8 passes) a finalement eu raison des Guerrières qui sont tombées les armes à la main face au leader du championnat.

Saint-Amand - Charnay 65-91 / Revoir le match
Emmené par la paire Amukamara (20pts) - Lithard (19pts), le club bourguignon a patiemment attendu son heure (52-62, 30'). Alors que Pauline Akonga (22pts) portait les Green Girls sur ses épaules, le CBBS a fait sauter la banque lors du dernier quart-temps (13-29). Mikaela Ruef (18pts) s'est montrée à son avantage pour son premier match sous le maillot des Pinkies. Ce succès face à un concurrent direct est important pour Charnay qui peut encore rêver d'éviter les playdowns.

Dimanche 26 janvier
Basket Landes - Landerneau / 16h30 - LFB TV
Tarbes - Charleville-Mézières / 17h30 - LFB TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 13
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Samedi, 25. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Lattes Montpellier (+32 contre Nantes Rezé), Bourges (+33 à Roche Vendée), Lyon (+16 à Villeneuve d'Ascq) ainsi que Charnay (+26 à Saint-Amand) se sont imposés avec un bel écart ce soir à l'occasion de la 13ème journée. Si les Gazelles et les Tango n'ont pas tremblé, le succès des Lionnes et des Pinkies s'est dessiné dans le dernier quart-temps. Dimanche, Basket Landes - Landerneau et Tarbes - Charleville-Mézières sont au programme.

Roche Vendée à un tournant

Corps: 

Samedi en fin d'après-midi, Lattes Montpellier accueille la lanterne rouge Nantes Rezé. Solidement installées sur le podium, les Gazelles et Diandra Tchatchouang chercheront à rebondir après la désillusion de mercredi en Euroligue. Dans la lutte pour éviter les playdowns, la rencontre entre Saint-Amand et Charnay peut accorder du répit aux Green Girls en cas de victoire. Pour les Pinkies, un succès permettrait de rattraper le retard sur la 10è place.

Lors de la phase aller, Roche Vendée et Villeneuve d'Ascq ont eu des trajectoires inverses. Le RVBC reçoit une équipe de Bourges très en forme actuellement puisque les Tango viennent de dominer Lyon et se sont qualifiées pour les quarts de finale de l'Euroligue. De son côté, l'ESBVA-LM voit débarquer le leader de Ligue Féminine. Si LDLC ASVEL Féminin veut conserver son statut, il faudra réaliser un gros match au Palacium où les Guerrières n'ont perdu qu'une fois en 6 rencontres de championnat cette saison.

Dimanche, Landerneau, qui surfe sur une belle série de 3 victoires, défie Basket Landes sur ses terres. Les filles du Sud Ouest, battues en Eurocoupe mercredi, devront vite rebondir face à un concurrent direct pour la quatrième place. Enfin, le duel entre Tarbes et Charleville-Mézières vaut très cher pour les Bigourdanes. S'il venait à s'incliner, le TGB verrait la 9ème place s'éloigner surtout si Saint-Amand s'impose aussi.

Ligue Féminine - Journée 13

Samedi 25 janvier
Lattes Montpellier - Nantes Rezé / 18h30 - LFB TV
Villeneuve d'Ascq - Lyon / 20h - LFB TV
Saint-Amand - Charnay / 20h - LFB TV
Roche Vendée - Bourges / 20h - LFB TV (commenté par Lukas Nicot et Mariame Dia)

Dimanche 26 janvier
Basket Landes - Landerneau / 16h30 - LFB TV
Tarbes - Charleville-Mézières / 17h30 - LFB TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 13
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 24. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Solide durant une grande partie de la phase aller, Roche Vendée semble marquer le pas puisque les partenaires de Clémentine Samson restent sur trois défaites consécutives et une élimination de l'Eurocoupe. La réception de Bourges, que le RVBC avait battu au Prado lors de la journée 2, sera à suivre en direct commenté sur LFB TV.

Charleville - Bourges à rejouer

Corps: 

Après étude de l'ensemble des pièces du dossier (rapports des officiels) puis auditions des parties concernées, la Commission HNO a décidé de faire rejouer la rencontre Charleville-Mézières - Bourges du 11 janvier dernier (journée 11) à une date qui reste à définir.

A l'encontre de cette décision, un recours peut être interjeté devant la Chambre d'Appel de la FFBB dans les 10 jours ouvrables à compter de la date de réception de la notification.

Pour rappel, Charleville-Mézières s'était imposé 73-70 lors de ce match.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Commission HNO
Date d’écriture: 
Lundi, 20. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La Commission Fédérale Haut-Niveau des Officiels (HNO) a étudié la réclamation déposée par le club de Bourges lors de la rencontre face à Charleville-Mézières (journée 11 du 11 janvier 2020).

Pages

S'abonner à RSS - LFB