Ligue Féminine | Page 239 | FFBB

Ligue Féminine

Comité Directeur FFBB
Carole Force nouvelle Présidente de la LFB
Lors de la première réunion du nouveau comité directeur de la FFBB qui s’est tenue ce week-end à Paris, celui-ci a élu Madame Carole Force, Vice-Présidente de la Fédération en charge du Haut-Niveau. E...
Dumerc un peu plus dans la légende
Joueuse emblématique du basket français, la meneuse de Basket Landes et ancienne capitaine des Bleues Céline Dumerc atteindra samedi la barre des 500 matches joués en Ligue Fé...
Basket Landes - Bourges sur la chaîne L'Équipe
La chaîne L’Équipe diffusera le samedi 9 janvier 2021 la rencontre au sommet en Ligue Féminine entre Basket Landes et Bourges (coup d’envoi à 16h45). Une première diffusion hi...
Duel d'invaincus au Prado
Ce mercredi, trois rencontres des journées 8 et 11 vont se jouer : Charnay - Basket Landes et Lyon - Roche Vendée à 19h, Bourges - Charleville-Mézières à 20h30. Le match entre les Tango et les Flammes verra l'une des deux équipes perdre son invincibilité cette saison. Rendez-vous sur...
Elodie Naigre, femme de Breizh
Auteure d'un début de saison de feu (17,3 points de moyenne), Elodie Naigre a été la grande dame de la victoire de Landerneau contre Lattes Montpellier samedi soir. Sa coéquipière Luisa Geiselsöd...
Lyon déjà sous pression
Battu lors de ses deux premiers matches par Bourges puis Landerneau, Lyon reçoit...
"Dans la continuité de la saison dernière"
"Charleville, un nouveau challenge"
La grosse perf de Landerneau

Pages

Un solide plateau au Temple

Corps: 

AIX EN PROVENCE BHNF

Avec les arrivées de Harrower, Castro Marques, Berthieu, Mandic et Kehrenberg, Aix affiche clairement ces ambitions de retrouver cette année le haut du tableau de la Ligue. Le Tournoi sera un bon test pour l'équipe d'Abdou N'Diaye.

W BORDEAUX BASKET

L'entraîneur Bordelais José Ruiz devra composer avec un effectif largement remanié ; seules Mijoule et Hermouet sont restées. Après une saison dernière fastueuse, les Aquitaines voudront confirmer les bons résultats enregistrés. Avec Blodgett, Kityzina, Nikipolskaya et Slabecka, Bordeaux s'est sérieusement renforcé.

CJM BOURGES BASKET

L'équipe d'Olivier Hirsch compte sur les recrues de cet été pour relever le challenge de la reconquête. Kelly Santos, Slobodanka Tuvic, Vedrana Grgin-Fonseca sont les trois renforts internationaux de l'intersaison qui aideront à la poursuite de cet objectif. Les Berruyères disposent d'une raquette musclée pour aborder les rudes combats de la saison.

STADE CLERMONTOIS AB 63

Les Auvergnates, sous la direction de Pascal Delaliaux, essaieront de se frayer une place dans l'élite. Pour cela, l'équipe des Louves Arvernes s'appuieront sur leur transfuge Petiteau, Brazdeikyte, Boonen et Lobela pour prouver les excellents résultats enregistrés en NF1.

LATTES MONTPELLIER AB

La technicienne Languedocienne, Valérie Garnier, pourra bénéficier de l'apport du même noyau dur (Moussard, Hirakova et Dos Santos) additionné aux talents de l'Est (Karpova et Kalistova) et à la néo Tricolore Krissy Badé. Ce recrutement de choix doit permettre aux Montpelliéraines de gravir un échelon supplémentaire dans la hiérarchie.

USO MONDEVILLE BASKET

Sous la baguette du Breton Hervé Coudray, le club normand s'appuiera sur la jeunesse (Le Nouail, Galand, Le Goupil, Goutière) et sur l'expérience (Azace, Deyaert, Cayot et Bergeron) pour construire l'après Groudine-Nikipolskaya.

CAVIGAL NICE SPORTS BASKET

Cyril Sicsic, le coach Azuréen, pourra compter sur sa charnière clermontoise à l'aile (Peyrol et Jouandon) et sur ses deux intérieures (Dantas et Tarasenko) pour épauler les nouvelles recrues (Falcoz, Kostaki, Cook et Shlyakhova). Bref, du costaud sur la Côte d'Azur...

SJS REIMS

Le club champenois a renouvelé au deux tiers son effectif. Exit Trice Hill, Gisselbrecht, Noirez, Desmurget, Seigle et Brazdeikyte ; bienvenue à Burgess, Marcin, Sene, Secerbegovic et Janostinova. Frédérique Pollet la nouvelle technicienne profitera de l'Open pour peaufiner les réglages entre les nouvelles arrivantes.

TARBES GESPE BIGORRE

Si le TGB de Damien Leyrolles devra désormais jouer sans sa charismatique intérieure polyvalente Polina Tzekova, l'équipe des Hautes Pyrénées enregistre les renforts de Radunovic, Seidel et Reed. Du solide pour affronter les écuries de l'Euroligue, nouveau challenge tarbais.

TOULOUSE LAUNAGUET BASKET

Agnès Borg-Wright, l'entraîneur Toulousaine compte sur l'expérience des cadres tels que Fromholz, Hemery ou Soussi, la jeunesse et la fougue de Sevilla, Skrela et Brumermane, et le quatuor étranger à dominante russe (Nikonova, Fourtseva, Minaeva plus Stampalija) pour installer la formation toulousaine dans l'Elite.

US VALENCIENNES OLYMPIC

Conserver les quatre titres du Grand Chelem remportés en 2001-02 ; la tâche s'annonce difficile compte tenu des solides renforts de la concurrence. Pourtant, l'équipe de Laurent Buffard a recruté en vue de cet objectif. Si VO perd les intérieures Fijalkowski et Lesdema, plus Beres et Ayissi, en revanche la formation du Nord s'est attachée les services d'Antibe, de l'Opal médaillé de bronze au Mondial Suzy Batkovic, et des jeunes pousses Bertal et Beikes.

ESB VILLENEUVE D'ASCQ LM

Marc Silvert prend les rênes du club Nordiste, après deux années d'exil à Namur (Belgique). Le nouvel entraîneur du club a amené avec lui la meneuse Kathy Wambe, draftée cet été en WNBA, et Agathe Nnindjem Yolemp. Il peut compter aussi sur la néo Tricolore Réghaissia, l'ailière Fombonne, la Congolaise N'Goyisa Mundju et la Russe Vishniakova. Villeneuve s'annonce comme un sérieux outsider de ce nouvel exercice. A suivre...

LE PROGRAMME DU MERCREDI 9 OCTOBRE:

*Entrée en lice des équipes classées de 5 à 10 en 2001-02 et des deux promues.

13h15 - 1 : AIX EN PROVENCE / TOULOUSE

15h30 - 2 : MONDEVILLE / STADE CLERMONTOIS

17h45 - 3 : REIMS / NICE

20h00 - 4 : VILLENEUVE D'ASCQ / MONTPELLIER

Réservation OPEN : 05.53.01.08.33

Les tarifs:

10€ la journée

5€ la journée (enfant de moins de 14 ans)

30€ le Pass 4 jours.

Yann KAPPES sur place, au Temple sur Lot.

Catégorie: 
Surtitre: 
OPEN LFB, J - 1
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mercredi, 9. Octobre 2002
Vignette: 
Chapeau: 
L'OPEN LFB est le dernier moment pour toutes les équipes de la Ligue de répéter ses gammes avant l'ouverture du Championnat de France. La Base du Temple sur Lot présente cette semaine un plateau de tout premier choix. Revue d'effectif avant le début du Tournoi.

Une première inédite...

Corps: 

Les équipes classées de 5 à 10 (Aix en Provence, Mondeville, Reims, Villeneuve d’Ascq, Montpellier Lattes et Nice) et les deux promues (Stade Clermontois et Toulouse Launaguet) débuteront ce tournoi à partir du mercredi 9 et du jeudi 10 octobre, tandis que les équipes classées de 1 à 4 (Valenciennes, Bourges, Tarbes et Bordeaux) lors de l’exercice 2001-2002 du Championnat entreront en piste à partir du vendredi 11 octobre.

Quatre rencontres sont programmées lors de chacune des quatre journées, à 13h15, 15h30, 17h45 et 20h00. Le but de ce rassemblement est de présenter les équipes de la Ligue Féminine, de faire sa promotion et de participer à la préparation d’avant saison. La finale de « l’ Open LFB » aura lieu le samedi 12 octobre, à 20h00.

Réservation OPEN : 05.53.01.08.33

Les tarifs:


10€ la journée


5€ la journée (enfant de moins de 14 ans)


30€ le Pass 4 jours.

Le programme des rencontres :

MERCREDI 9 OCTOBRE 2002:


*Entrée en lice des équipes classées de 5 à 10 en 2001-02 et des deux promues.

13h15 - 1 : AIX EN PROVENCE / TOULOUSE


15h30 - 2 : MONDEVILLE / STADE CLERMONTOIS


17h45 - 3 : REIMS / NICE


20h00 - 4 : VILLENEUVE D'ASCQ / MONTPELLIER

JEUDI 10 OCTOBRE 2002:


13h15 - 5 : Perdant 1 / Perdant 4


15h30 - 6 : Perdant 2 / Perdant 3


17h45 - 7 : Gagnant 1 / Gagnant 4


20h00 - 8 : Gagnant 2 / Gagnant 3

VENDREDI 11 OCTOBRE 2002:


*Entrée en lice des équipes classées de 1 à 4 en 2001-02.

13h15 - 11-12ème place : Perdant 5 / Perdant 6


15h30 - 9-10ème place : Gagnant 5 / Gagnant 6


17h45 - 11 : VALENCIENNES / BORDEAUX


20H00 - 12 : BOURGES / TARBES

SAMEDI 12 OCTOBRE 2002:


13h15 - 7-8ème place : Perdant 7 / Perdant 8


15h30 - 5-6ème place : Gagnant 7 / Gagnant 8


17h45 - 3-4ème place : Perdant 11 / Perdant 12


20h00 - FINALE : Gagnant 11 / Gagnant 12

Pour en savoir plus :


La Base de Plein Air,


47110 LE TEMPLE SUR LOT.


Tél: 05.53.01.08.33


Fax: 05.53.01.26.83


E-mail: contact@la-base.com


Site Internet: http://www.la-base.com

Catégorie: 
Surtitre: 
OPEN LFB, J - 5
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 4. Octobre 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Du mercredi 9 au samedi 12 octobre 2002, la Base du Temple sur Lot (Lot et Garonne) accueille les 12 équipes de la Ligue Féminine de Basket. Ce tournoi de pré-saison inédit sera pour ces équipes la dernière répétition avant l’ouverture officielle du Championnat de France de L.F.B. prévue pour le mercredi 16 octobre 2002.

La Ligue signe avec Kipsta

Corps: 

Le ballon KIPSTA B700 devient le ballon officiel de la LFB.

C’est avec ce ballon que les équipes professionnelles de la Ligue Féminine de Basket (Champion 2001/2002 : US Valenciennes Olympic) disputeront leurs rencontres dès la première journée du Championnat de France, le 16 octobre 2002.

Un code couleur féminin exclusif LFB

KIPSTA a développé une tranche bleue pour différencier et féminiser davantage la pratique du basket … les femmes représentent 40% des 430 000 licenciés en France !

Tous les ballons KIPSTA (entraînement et compétition) de taille 6 (taille officielle pour le basket féminin) sont bicolores (2 panneaux bleus sur 8) et portent le logo LFB.

Des produits homologués par les meilleures

Ce partenariat traduit la volonté forte de la marque KIPSTA d’innover sans cesse et de proposer aux pratiquantes les plus exigeantes des produits utilisés et homologués par les meilleures.

Une collaboration étroite

L’échange permanent entre la marque et la ligue répond à l’un des principaux objectifs de la marque KIPSTA : améliorer sans cesse la qualité des produits.

Ballon KIPSTA B 700

Le ballon officiel de match de la Ligue Féminine de Basket pour une pratique intensive en salle.



Un ballon de pro pour optimiser ses performances !

Confort et toucher

Enveloppe en cuir synthétique (polyuréthanne).

Souplesse

Substitution de la carcasse caoutchouc par une carcasse élastomère.

Durabilité exceptionnelle

Enroulement filamentaire polyamide de 3,2 km en taille 7.

Maintien de la pression

Vessie butyle.

Composition : enveloppe polyuréthanne / vessie butyle

Tailles : 6 et 7 (femme et homme)

Garantie : 1 an

Prix : 42,99 €

disponible en exclusivité chez Décathlon

Points de vente

N° azur : 0810 08 08 08 / www.decathlon.com

Catégorie: 
Surtitre: 
Partenariat LFB
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 3. Septembre 2002
Vignette: 
Chapeau: 
KIPSTA, la marque des sports collectifs, distribuée en exclusivité chez Décathlon, vient de signer un partenariat technique avec la Ligue Féminine de Basket (LFB), pour une durée de 3 ans.

Une finale pour les étoiles

Corps: 

Jeudi 29 août aura lieu la première manche de la finale du championnat de WNBA entre New York et Los Angeles. Si, malheureusement, aucune Française n’y participera, la finale aura tout de même une petite touche hexagonale avec la présence dans les deux formations de quatre joueuses ayant évolué ou évoluant encore en LFB. Côté Los Angeles, on notera la participation de la future Berruyère Vedrana Grgin Fonseca, qui n’a pas bénéficié d’un grand temps de jeu cette saison (12 matches, un peu moins de 7 minutes de jeu en moyenne). La Croate possède pourtant des stats tout à fait honorables (2.6 points, 0.7 rebonds). En face, on trouvera le pivot d’Aix-en-Provence Camille Cooper (23 matches), élément important du roulement effectué par le coach new yorkais, tout comme Sue Wicks (30 matches, 3.4 rebonds), ex ailière Strasbourgeoise (1999). On notera également la présence de Vickie Johnson (11.6 points, 2.8 passes, 3.5 rebonds) qui avait porté les couleurs de Tarbes en 1997 et de Bordeaux en 1998.



Le parcours des Équipes

Avant de décrocher leur seconde finale d’affilée, les Los Angeles Sparks ont terminé en tête de la conférence Ouest avec 25 victoires et seulement 7 défaites. Seul Houston a réussi à vraiment poser des problèmes à cette équipe de rêve en la battant à deux reprises en saison régulière. Arrivées en playoff, les Sparks se défaisaient de Seattle en deux manches sèches (78-61 / 69-59) puis faisait de même avec Utah (75-67 / 103-77).

New York a connu légèrement plus de difficultés à arracher son billet pour la finale. Les joueuses de la Big Apple ont pourtant fini en tête de la conférence Est mais ont connu de plus nombreux revers. 18 succès ont couronné leur saison régulière contre 14 défaites. En playoffs, Liberty New York s’est d’abord débarrassé d’Indiana. Après s’être faites surprendre dans la première manche (55-73), elles s’imposaient finalement lors des deux suivantes (84-65 / 75-60). Elles remportaient enfin leur finale de conférence en deux matches (96-79 / 64-57) contre Washington, le club d’Audrey Sauret.



Leurs confrontations directes cette saison

Pour le moment, les formations en question sont à égalité. Elles s’étaient tout d’abord rencontrées le 25 mai pour le premier match de la saison. Sur son parquet, Los Angeles avait fait pencher la balance de son coté en l’emportant (72-64), malgré les 19 points de Vickie Johnson. Le 18 juillet dernier, leur route s’était de nouveau croisée, mais cette fois-ci à New York. Les championnes en titre s’inclinaient face aux joueuses locales (72-59), notamment grâce à une très belle performance de Tamika Whitmore (25 points).



Leurs atouts

Parler de cette finale sans évoquer la participation de Lisa Leslie (notre photo) serait une aberration. Nommée MVP de la saison ainsi que du All Star Game, la joueuse californienne est la figure de proue de son équipe. Cette année, ses stats sont encore impressionnantes (16.9 points, 10.4 rebonds, 2.9 contres, 2.7 passes, 1.48 interceptions) et sont à la hauteur de l’exploit qu’elle a réalisé contre Miami : le premier smash de l’histoire du basket féminin. Cinquième meilleure marqueuse, deuxième rebondeuse, deuxième contreuse de la ligue cette saison, elle se verrais sûrement bien conserver le titre acquis l’an passé. Avec la Parmesane De Lisha Milton (11.3 points, 6.6 rebonds) à ses côtés, les Sparks en ont assurément les moyens.

Mais New York ne l’entend pas de cette oreille et compte bien empêcher L.A. de s’installer en haut de la hiérarchie américaine. Pour cela, l’entraîneur Richie Adubato pourra compter sur Tamika Whitmore, cinquième meilleur marqueuse des playoffs (17.8 points) et en pleine possession de ses moyens tout comme Tari Phillips, juste derrière elle dans ce classement (15.2). A la baguette, l’arrière Teresa Weatherspoon sera également un atout important pour l’outsider. Meilleure passeuse de la ligue américaine (7.5), elle alimentera à nouveau les offensives de son équipe.



Le palmarès

Les Sparks joueront donc la seconde finale de leur histoire (la seconde de suite) et tenteront de conserver leur titre. Quant à New York, il s’agira de sa quatrième finale (le record de Houston est égalé). Pour le moment aucune n’a été victorieuse.

2001 Los Angeles – Charlotte 2-0


75-66 / 82-54

2000 Houston – New York 2-0


59-52 / 79-73 a. p.

1999 Houston – New York 2-1


73-60 / 67-68 / 59-47

1998 Houston – Phoenix 2-1


51-54 / 74-69 a. p. / 80-71

1997 Houston – New York 1-0


65-51



Alexandre CARLIER (FFBB)

Catégorie: 
Surtitre: 
WNBA
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 27. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Après un été bien rempli, où les seize équipes engagées se sont livrées une féroce bataille, la WNBA s’apprête à vivre une finale de haut niveau. New York Liberty aura la lourde tâche de faire chuter le Champion en titre et favori, les Los Angeles Sparks. Une constellation de stars, parmi lesquelles des joueuses de la Ligue Féminine de Basket (LFB), illuminera cette confrontation.

« Basket Féminin » sur la Toile

Corps: 

La famille Mariotti est un peu particulière. Le papa, Pierre, est le Directeur de la publication, tandis que son fils, Antoine, à l'origine du projet, est Rédacteur en Chef et s’occupe de toute la partie rédactionnelle. Tous les deux, ils sillonnent la France à la recherche de «filles», mais c’est pour la bonne cause, puisqu’ils sont les acteurs principaux du nouveau magazine spécialisé : «Basket Féminin».

Depuis quelques mois Antoine Mariotti et son père, multiplient les contacts tout en réalisant la majeure partie du travail de rédaction. Antoine, passionné par le journalisme, semble avoir transmis le virus à son père afin de faire vivre ce projet ambitieux. Tous les deux ils ont lancé leur site internet, grâce au soutien logistique de «SportProd» qui est un habitué des sites sportifs.

Cathy Melain, la marraine

L’internationale Cathy Melain, qui a déjà réalisé des stages au sein d’une rédaction, notamment au Berry Républicain, et qui aimerait devenir journaliste à l’issue de sa carrière sportive, a accepté d’être la Marraine de «Basket Féminin». Ce magazine "100% basket", qui traite du championnat de la Ligue Féminine de Basket (LFB), des Espoirs, de la NF1, NF2 et NF3, des championnats de jeunes, ainsi que de l’Euroligue, de la NCAA et de la WNBA n’est pas vendu en kiosque, mais seulement sur abonnement. Au prix de 5 Euros par exemplaire ce magazine vous fera plonger au cœur du basket Champion de nos joueuses si vaillantes. Vous pouvez commander en ligne sur www.basket-feminin.net les anciens numéros et même vous abonner.

Bonne chance et bon vent aux varois, amoureux du basket au féminin.



Catégorie: 
Surtitre: 
Un nouveau site internet
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 16. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Le petit dernier des magazines spécialisés de notre discipline, «Basket Féminin» qui en est déjà à son 6ème numéro, a ouvert récemment son site internet : www.basket-feminin.net . Nous souhaitons bonne chance aux initiateurs de ce projet ambitieux.

Composition des poules de l'Euroligue

Corps: 

Dans le groupe A, le Champion d’Europe en titre, Valenciennes, rejoint le finaliste de la dernière finale Ronchetti, Tarbes, ainsi que Pecs et Côme.

Dans le groupe B, Bourges aura fort à faire face au vice champion d'Europe Gdynia, Parme 3ème, Ruzomberok 4ème, Sopron quart de finaliste en 2002.

Retrouvez ci-dessous la composition des deux groupes constituant l’Euroligue 2002-03 :

GROUPE A


Polfa Pabianice (Pologne)


Gambrinus BVV Brno (Rép.Tchèque)


UMMC Iekaterinburg (Russie)


Tarbes Gespe Bigorre (FRANCE)


Wuppertal Wings (Allemagne)


Valenciennes Olympic (FRANCE)


MiZo Pecsi (Hongrie)


Societa Gimnastica Comense (Italie)

GROUPE B


Lietuvos Telekomas Vilnius (Lituanie)


SCP Ruzomberok (Slovaquie)


Basketball Investments Gdynia (Pologne)


Famila Schio (Italie)


Ros Caseres Valencia (Espagne)


CJM Bourges Basket (FRANCE)


Gysev Ringa Sopron (Hongrie)


Lavezzini Basket Parma (Italie)

Catégorie: 
Surtitre: 
Euroligue féminine 2002-2003
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Août 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Le tirage au sort des groupes de l’Euroligue féminine 2002-2003 a eu lieu aujourd’hui, mardi 6 août 2002, à Munich (Allemagne) au siège de la FIBA. Les coéquipières d'Audrey Sauret, Championnes d'Europe 2002, et Tarbes sont dans le groupe A, a priori plus manoeuvrable que la poule B, où le CJM Bourges sera confronté à de gros calibres européens.

Moussard sur son 31

Corps: 

Loëtitia est née le 2 juillet 1971 à Toulouse (Haute-Garonne). Elle évolue depuis cette année à Montpellier Lattes. Ce poste bas a été formé par Alain Jardel, de 1986 à 1995 au cours de son passage remarqué au BAC Mirande (Champion de France en 1988, 1989 et 1990). En 1995, elle quitte son Sud Ouest natal et rejoint Valenciennes Orchies où elle remporte le Tournoi de la Fédération en 1997 et échoue à deux reprises (1996 et 1997) aux portes du titre national.

En 1997, elle va jouer à Tarbes où elle s'octroie la Coupe de France. Relancée dans sa région natale, Loëtitia part de nouveau à l'assaut des titres. De 1998 à 2001, Bourges va lui permettre de remporter à nouveau le Championnat de France et le Tournoi de la Fédération en 1999 et en 2000, et confirmer le poids et l'impact qu'elle a dans toutes les équipes où elle a joué. Elle atteint également les sommets européens en arrivant en finale d'Euroligue féminine en 2000 et en la remportant en 2001, accrochant ainsi le dernier titre qu'il manquait à son riche palmarès.

En équipe de France, la Toulousaine, 178 fois capées !, est un cadre incontournable. A deux reprises Vice championne d'Europe des Nations en 1993 et 1999, elle atteint la 5ème place aux Jeux Olympiques d'Atlanta. En guise de consécration suprême, elle devient en 2001 Championne d'Europe des Nations et s'installe pour toujours comme une des 12 Filles en Or. Elle évolue désormais à Montpellier Lattes où elle amène toute son expérience, sa gentillesse et sa combativité. Pas de doute possible, "Madame" Moussard sera un atout de poids dans la raquette tricolore au Championnat du Monde en Chine.

La Fédération vous souhaite, Loëtitia, un joyeux anniversaire !

Catégorie: 
Surtitre: 
Anniversaire
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Lundi, 1. Juillet 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Loëtitia, la pivot tricolore aux 178 sélections internationales fête aujourd'hui ses 31 ans. Nous souhaitons à cette grande dame du basket féminin un heureux anniversaire et de bonnes vacances avant l'échéance chinoise.&#13; <P>

Un week-end chargé

Corps: 

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Audrey Sauret. Présente deux fois d’affilée dans le cinq départ de Washington le week-end dernier, la capitaine de Valenciennes, ne rentre plus au début des rencontres mais garde malgré tout la confiance de son entraîneur, Marianne Stanley. Vendredi, face à Portland (défaite 72-66), elle a joué 11 minutes malgré son manque de réussite (1 passe décisive seulement). Deux jours plus tard, les Mystics recevaient Charlotte. Présente sur le parquet 10 minutes, Audrey se montrait plus à son avantage (2 pts, 1 rb, 1 pd, 1 int) face à son équipière de l’USVO, Allison Feaster. Cette dernière était d’ailleurs un atout important pour son équipe (7 pts, 8 rbs, 4 pd, 2 int), tout comme l’ancienne Tarbaise, Andrea Stinson (14 pts, 4 rbs), mais les deux pensionnaires de clubs hexagonaux ne pouvaient éviter la victoire des « Mystics » de Sauret (56-55).

A Cleveland, Lucienne Berthieu soigne toujours son genou droit. Victime d’une tendinite, elle n’a plus joué depuis maintenant deux semaines. Pendant ce temps, les Rockers continuent leur chemin et s'imposent à New-York (67-58) malgré la très bonne partie de l’ex joueuse de Tarbes (1997) et Bordeaux (1998), Vickie Johnson (14 pts, 4 rbs, 3 pd, 3 int). Cependant, la franchise de Cleveland a aussi connu la défaite dimanche soir contre Utah (79-62). La quasi parfaite Ann Wauters (20 pts, 6 rbs) était bien trop seule pour répondre aux excellentes « Polonaises » de Gdynia Marie Ferdinand (17 pts) et Malgo Dydek (19 pts, 13 rbs). Ces deux filles avaient déjà fourni une grosse performance deux jours plus tôt (16 pts pour Ferdinand, 16 rbs pour Dydek) contre Houston, ne pouvant malgré tout empêcher la défaite (73-57).

Vendredi, Los Angeles était allé s'imposait à Phoenix (84-72). La « Parmesane » DeLisha Milton (13 pts, 14 rbs) et la probable future joueuse de Gdynia, Lisa Leslie (18 pts, 14 rbs) ont mené la danse face à Gordana Grubin, pourtant très bonne (23 pts, 7 rbs). On soulignera également la très belle performance, le lendemain, de Katie Smith, présente au Final Four de l’Euroligue avec Gdynia, 25 points sont venus couronner son match victorieux avec son équipe des Minnesota Lynx contre Orlando Miracles (67-59).

Catégorie: 
Surtitre: 
WNBA
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Dimanche, 30. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Les joueuses de la ligue américaine n’ont pas chômé entre vendredi et dimanche. Quasiment toutes les équipes ont joué deux matches. Lucienne Berthieu n’est toujours pas remise de sa blessure et Audrey Sauret, sortie du cinq de départ, garde la confiance de son entraîneur. De leur côté les étrangères de LFB portent encore haut les couleurs de la France en WNBA.&#13; <P>

Sauret s’installe

Corps: 

Mardi soir, contre Sacramento, Audrey Sauret alignait sa seconde titularisation de suite. Deux jours plus tôt, elle avait débuté la rencontre face à Cleveland devants les 15.000 fans du MCI Center. Lors de ce match, la capitaine de l’U.S.V.O. n’avait cependant pas été décisive puisqu’elle n’avait inscrit que 6 points en 24 minutes, un faible total quand on sait que les marqueuse sont fortement appréciées outre-Atlantique. Elle avait également pris 1 rebond, distribué 3 passes décisives et réussi 1 interception. Dans les rangs des Rockers, Lucienne Berthieu faisait défaut. Sa blessure au genou l’empêche toujours de refouler les parquets.

Face à Sacramento, les Mystics ont gagné (87-86 après prolongations). La Française n’a pas marqué mais a capté un rebond et a beaucoup apporté dans le jeu de son équipe en 29 minutes de temps effectif. Elle a de plus donné 4 passes décisives, réussi 1 interception et 1 contre. Face à elle, les Monarchs pouvaient compter sur Kedra Holland-Korn, la joueuse d’Aix-en-Provence, qui s’est montrée très performante (28 pts, 4 rbs, 3 pd, 3 int, 1 co). Sa coéquipière, l’ex Strasbourgeoise Andrea Nagy a, quant à elle, été plutôt irréguière (en 42 minutes : 9 pts, 4 rbs mais 9 pd).

Du côté de Cleveland, si Berthieu est toujours blessée au genou droit (tendinite), la Valenciennoise Ann Wauters, elle, s’impose de plus en plus. Dans le cinq de départ, mardi contre Miami, elle a grandement participé au succès des siens (71-50), notamment en inscrivant 18 points (8/13) et en prenant 7 rebonds (dont 5 défensifs). Dans le même temps, Utah enchaînait, contre Portland, sa quatrième victoire de rang (86-83), lui permettant de remonter au classement de la conférence Ouest. Au sein de cette équipe, trois filles ont été des pions essentiels derrière l’impériale Adrienne Goodson (30 pts). La Polonaise Malgo Dydek, présente au dernier final Four de l’Euroligue avec Gdynia, a fait jouer sa taille (2.18m) pour prendre 12 rebonds et réussir 6 contres. Elle a également marqué 13 points et servis 4 passes décisives. Marie Ferdinand, qui fait elle aussi parti de l’effectif de Gdynia, a inscrit 14 points, soit un de plus que l’ex Valenciennoise (de 1991 à 1993) Jennifer Azzi.

D’autre part, les Sparks de Los Angeles, qui restent sur sept victoires de rang, sont venus à bout de Phœnix (89-86), en partie grâce à le Parmesane DeLisha Milton (11 pts, 7 rbs, 2 int). Pendant ce temps, l’ex arrière de Tarbes (de 1992 à 1994), Andrea Stinson donnait la mesure de son talent, du haut de ses 35 ans, en marquant 22 points et prenant 8 rebonds. A ses côté, la Valenciennoise Allison Feaster faisait pâle figure (5 pts, 2 rbs, 2 int). Chez l’adversaire, qui enchaîne sa douzième défaite de suite, la Sénégalaise Astou Ndiaye-Diatta, qui jouait deux ans plus tôt à Lattes-Maurin Montpellier et qui évolue aujourd’hui à Schio, faisait son possible pour redresser la barre (14 pts, 7 rbs).

Catégorie: 
Surtitre: 
WNBA
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Jeudi, 27. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
La capitaine de Valenciennes reprend petit à petit ses marques au sein des « Mystics Washington ». Elle a fait partie du cinq de départ de sa formation lors des deux dernières rencontres. Même si ses performances ne sont pas vraiment à la hauteur de toutes les espérances, il faut encore digérer la saison avec l’U.S.V.O..

Le chaud et le froid

Corps: 

Bien qu’elles aient chutées sur le parquet des Charlotte Stings (78-64), les filles de Washington sont toujours en tête de la conférence Est. Dans les rangs du club de la capitale, Audrey Sauret éprouve quelques difficultés à retrouver son jeu. Il faut dire qu’après une telle saison, il est impossible de lui demander d’être au top tout de suite. Après avoir tout remporté cette année, la capitaine de l’USVO n’a pas démarré la préparation en même temps que ses équipières outre-Atlantique, ce qui explique qu’elle ne passe pas énormément de temps sur les parquets. Jeudi, elle est entrée en jeu seulement 10 minutes et n’a pu inverser le cours des choses (3 pts, 2 rbs, 1 int). Face à elle, Charlotte avait dans ses rangs deux véritable furies. L’ex-joueuse de Tarbes (de 1992 à 1994) Andrea Stinson a mis le feu à la rencontre (27 pts, 10 rbs), bien épaulée par la Valenciennoise Allison Feaster (16 pts, 8 rbs, 3 int, notre photo) ont placé leur franchise sur les rails du succès.

L’autre française, Lucienne Berthieu, donnerait sûrement cher en ce moment pour avoir le même temps de jeu qu’Audrey Sauret. La future Aixoise a, en effet, été placé sur la liste des blessées depuis maintenant une semaine et ne sait pas encore quand elle pourra rejouer. A cause de cette tendinite au genou droit, l’ailière n’a pu prendre part au match entre Cleveland, sa formation, et Washington vendredi 14 juin pour ce qui aurait constitué un duel de « frenchies ». Elle a également manqué le match contre Orlando mercredi où elle aurait croisé la route de son ancienne partenaire à Old Dominion University, Clarisse Machanguana. Cette dernière n’a pas vraiment été décisive (2 pts, 2 int en 11 minutes), tout comme la Belge de Cleveland, Ann Wauters (Valenciennes) qui a pourtant eu un temps de jeu conséquent mais qui a été muselée par la défense adverse (7 pts, 4 rbs, 2 pd).

Enfin, Sacramento reprend du poil de la bête. L’équipe est toujours accrochée à la dernière place de la conférence Ouest mais vient d’aligner sa deuxième victoire de rang face à Seattle (72-64). L’arrière d’Aix-en-Provence, Kedra Holland-Corn, a pris une large part au succès des siennes (14 pts), tout comme son homologue de Parme Ticha Penicheiro (10 pts, 10 pd, 6rbs), présente au final four de l’Euroligue au mois d’avril dernier. On notera également la présence dans cette équipe de l’ex-Strasbourgeoise (1996) Andrea Nagy. La Hongroise n’a cependant pas beaucoup joué dans cette partie (4 minutes, 1 rbd).

Le programme de Washington et Audrey Sauret :



Le 21 : se déplace à Miami

Le 23 : reçoit Cleveland

Le 25 : se déplace à Sacramento

Le 27 : se déplace à Los Angeles

Le programme de Cleveland et Lucienne Berthieu :

Le 21 : reçoit New-York

Le 23 : se déplace à Washington

Le 25 : reçoit Miami

Le 27 : reçoit Sacramento

Pour en savoir plus, visitez le site de la WNBA.

Catégorie: 
Surtitre: 
WNBA
Poids: 
-994
Date d’écriture: 
Vendredi, 21. Juin 2002
Vignette: 
Chapeau: 
Un doux vent tricolore souffle encore sur la prestigieuse ligue américaine. Si Audrey Sauret et Lucienne Berthieu ont du mal à (re)trouver leurs marques, certaines joueuses étrangères de LFB sont quant à elles des pions essentiels de leur équipe.

Pages

S'abonner à RSS - Ligue Féminine