Patrimoine

Journées du Patrimoine
Journées du Patrimoine 2018 - Le grand public à l'Espace muséal FFBB
Si vous ne savez pas pourquoi l'anneau de basket est à 3m05, si vous ignorez encore que la plus ancienne salle de basket au monde est en France, si vous n'avez jamais rencontré de championne...
Le basket fidèle au rendez-vous
Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2018, l'héritage du basket français sera mis à l'honneur sur plusieurs sites emblématiques les 15 et 16 septembre prochains,...
Ouverture de l'Espace Muséal FFBB au public le samedi 15 septembre
Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2018, la Fédération Française de Basket-ball ouvre ses portes au public le samedi 15 septembre, entre 10H00 et 17H00. A ce...
Médaillé olympique en 1948, Michel Bonnevie est décédé
Monsieur Michel Bonnevie, joueur de l'équipe de France 1948 médaillée d'argent aux Jeux olympiques de Londres, est décédé. La Fédération Française de BasketBall salue la mémoire d'un grand nom du basket français.
Digbeu, Palin, Guinchard et Mailhabiau ont reçu le ballon de Cristal
Comme chaque année, à l’occasion des finales de la Coupe de France, la Fédération Française de BasketBall récompense, d’un « Ballon de Cristal », des acteurs majeurs du basket français. Ce samedi, Jac...
Le Comité d'Honneur de l'Académie s'est réuni
Le Comité d’Honneur de l’Académie du Basket s’est réuni ce samedi 21 avril, au r...
La fondation internationale du basket organise un concours photo
Le basket français est en deuil
27 décembre 1893

Pages

Nice

Corps: 

« Nice, son soleil, ses fleurs, sa Grande Bleue et ses basketteurs vous attendent… » (1)

A la fin des années 1940, Nice reçoit à plusieurs reprises ce tournoi qui rassemble des équipes de clubs, puis des sélections nationales. La mairie de Jacques Cotta voit d’un très bon œil cet évènement sportif qui participe à l’animation et au rayonnement de la cité. Le premier événement a lieu en 1945. Il s’agit d’un tournoi inter-villes françaises (classement final : Lyon, Paris, Monaco, Marseille, Toulouse, Strasbourg, Paris FSGT) organisé par la Sous-Ligue de Provence de basket-ball, à la fin du mois de décembre.

« Presque un championnat d’Europe… » (2)

Le tournoi ayant donné satisfaction aux organisateurs et à la ville de Nice, il est reconduit, avec l’ambition de faire grandir l’événement. Ce seront donc des équipes de clubs champions nationaux qui s’affronteront au printemps. Cette deuxième édition, première à dimension internationale, a lieu début janvier 1947. C’est l’Eveil de Sainte-Marie de la Guillotière (ESMG), dont la composition ressemble terriblement à la sélection lyonnaise qui avait triomphé en 1945, qui remporte la compétition, devant la Virtus de Bologne. Les autres équipes en présence sont l’Association Sportive de Monaco, le Dolobran Athletic Club de Londres (Grande-Bretagne), le Club Athlétique de Genève (Suisse), le Sparta de Prague (Tchécoslovaquie), le De Erste Driejarige (Hollande) et les Semailles de Bruxelles (Belgique). L’ESMG, champion de France en titre, et son équipe redoutablement efficace constituée par Robert Busnel, véritable manager avant l’heure, gagne tous ses matches.

L’Euroligue avant l’heure ?

Ce nouveau succès fait naitre l’idée, pour continuer à faire grandir le tournoi, d’inviter des sélections nationales pour l’édition 1948. La Fédération française de basket-ball, cependant, s’y oppose, pour ne pas empiéter sur les prérogatives de la FIBA. La FFBB enjoint les organisateurs à s’en tenir au principe des clubs champions. Il s’en suivra un tournoi au plateau hétéroclite, constitué de clubs européens et d’une sélection des provinces françaises, qui ressemble fort à une équipe de France qui ne peut pas dire son nom. C’est le Sokol de Brno, club tchécoslovaque, qui termine à la première place. On songe déjà à inviter une équipe américaine pour l’édition 1949…

En 1949, la sélection des provinces françaises remporte un tournoi devant l’AS Monaco ainsi que des clubs hollandais, hongrois, italiens, suisses et une sélection de Catalogne…mais sans équipe venues d’outre-Atlantique finalement. La compétition niçoise est un tournoi dont le format évolue chaque saison et qui se joue sur quelques jours au maximum. Il n’y a pas de lien avec la Coupe des Champions, qui naitra une dizaine d’années plus tard.

« La plus grande manifestation internationale de basket réalisée en France… » (3)

Le tournoi prend une nouvelle dimension en 1950 quand il s’ouvre aux équipes nationales, avec l’accord de la FIBA, qui en fait une épreuve qualificative pour le Championnat du Monde à Buenos Aires. Paradoxalement, la France ne dispute pas la compétition, car elle a déjà son billet pour l’Argentine. Les deux finalistes, Italie et Espagne, se qualifient.

« Le tournoi de Nice n’aura pas lieu… » (4)

En 1951, le tournoi est disputé par 6 équipes nationales féminines. Les Françaises l’emportent. Il s’agit du dernier Tournoi International de Nice. Paul Calmet, animateur du basket azurée et organisateur principal du tournoi depuis 1945, annonce au Bureau fédéral de la FFBB qu’il n’y aura pas de Tournoi 1952 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6560776m/f30.image.r=%22tournoi%20de%20nice%22 ). La revue fédérale n’entre pas dans les détails de l’arrêt d’un tournoi qui semblait constituer un événement régulier à rayonnement international pour le basket français. Manque de soutient municipal ? Lassitude des organisateurs ? Volonté de contrôle de la FIBA sur les événements internationaux ? Les raisons de la fin de cette compétition constituent un sujet à explorer... 

 

(1)    Basket-ball N°145 du 12 juin 1945 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58136481/ )

(2)    Basket-ball N°164 du 27 janvier 1947 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5814342t/ )

(3)    Basket-ball N°213 du 20 janvier 1950 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5818208p/ )

(4)    Basket-ball N°213 du 20 janvier 1950 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5818208p.item )

Catégorie: 
Surtitre: 
L'instant patrimoine
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Tournoi international de basket-ball, à Nice. Sur la photographie, les équipes de la Virtus Bologne et de l’Eveil de Sainte-Marie de la Guillotière de Lyon s’affrontent. Les Lyonnais, emmenés notamment par Robert Busnel (N°5) et André Buffière (N°7), remportent la compétition. Les rencontres de cette édition 1947 ont lieu sur la place Masséna. Un événement sportif et populaire qui convient bien à la cité méditerranéenne qui souhaite entretenir l'image d'une ville vivante et ouverte sur le monde.

Le Club des Internationaux avec les Bleus

Corps: 

Lors de cette rencontre, le coach Vincent Collet a présenté à ses joueurs la carrière de Maxime Dorigo qui a marqué les années 50-60 par son style et ses talents "d'attaquant"

Maxime Dorigo a quand a lui transmis les encouragements des membres du Club qui restent les premiers supporters de l'Equipe de France. Ils seront tous derrière les Bleus lors du TQO de manille pour une qualification aux Jeux Olympiques de Rio.
 
Ce fut l'occasion de présenter et distribuer la dernière série de Trading cards produites par le club des internationaux.
 
Jacky Chazalon a également confirmé la tenue du 1er gala des Internationaux qui se déroulera le 21 septembre prochain avec d'ores et déjà l'assurance de la présence de Tony Parker et de nombreux joueurs et joueuses toutes générations confondues.
Surtitre: 
Club des internationaux
Auteur: 
Club des internationaux
Date d’écriture: 
Mardi, 21. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacky Chazalon et Max Dorigo ont rencontré les joueurs de l'Equipe de France le 21 juin dernier à Bercy.

Des pieds et des mains

Corps: 

Voici Jean Degros, meneur vedette de l’équipe de France de basket-ball des années 1960 et joueur emblématique de l’AS Denain Voltaire (victoire en Coupe de France 1960 et Champion de France 1965), qui ne dédaignait pas taquiner le ballon avec le pied à ses heures perdues. Il joue sous le maillot de l’US Denain, en promotion d’honneur, lorsqu’il en a la possibilité. Enchainer une rencontre de championnat de France de basket-ball et un match de football au cours du même week-end ne lui fait pas peur.  Il a l’énergie, il maîtrise la technique et manifeste la même hargne que sur un terrain de basket. Des qualités, qui, dit-on, lui auraient certainement permis de faire carrière sur les pelouses, s’il n’avait pas choisi les parquets. 

Catégorie: 
Surtitre: 
L'Instant Patrimoine
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Malgré une actualité sportive basket très dense ce moi-ci : finale du championnat de France épique, tournoi de qualification réussi pour l’équipe de France féminine, préparation au TQO masculin, finales NBA renversantes, présence française record à la draft NBA…difficile d’échapper à l’omniprésence médiatique du football.

L'AG du Club des Internationaux s'est tenue à Nice

Corps: 
La vingtaine d'Internationaux présents ont été invités au match des Sharks. Jacques Cachemire (champion de France avec Antibes en 1970) s'est vu remettre le maillot d'Antibes pendant le match sous les acclamations du public.
La journée du samedi a été rythmée par la visite des musées Peynet et Picasso. La ville d'Antibes a organisé en l'honneur des ex-Antibois Jean Claude Bonato, Daniel Ledent, Jacques Cachemire...une très belle réception au sein du musée Picasso.
Le déjeuner s'est déroulé sur la plage des Pirates où Alain Palamiti a reçu les pieds dans le sable autour d'un déjeuner à l'italienne!
 
L'AG  a été l'occasion de remettre des pièces au musée du sport de Nice
Prêt du maillot EDF d'Herve Dubuisson (par Éric Goffic)
Médailles de Daniel Ledent dont la très belle médaille d'Or de la FFBB.
Grace aux contacts avec les joueurs et les joueuses des Equipes de France, le musée compte dans ses collections les maillots de Tony Parker, Sandrine Gruda, Cathy Melain, Emilie Gomis, chaussures d'Emmeline N'Dongue et Celine Dumerc...sans compter les pièces comme le maillot du CUC de Jacky Chazalon, les maillots d'Alain Gilles, Hervé Dubuisson (maillot d'entraînement des Nets)...
Le musée national placé au sein du stade de football de l'Allianz Arena est superbe et nous invitons tous les passionnés de sport à venir le découvrir.
Tous nos remerciements vont au club et à la ville d'Antibes, au musée du Sport et à Daniel Ledent qui nous ont permis de passer de très bons moments de convivialité.
 
 
Catégorie: 
Surtitre: 
Club des internationaux
Auteur: 
Isabelle Fijalkowski
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Mai 2016
Vignette: 
Chapeau: 
L'AG 2016 du club des internationaux avait pour cadre le Musée du Sport sur la Côté d'Azur organisé par Daniel Ledent réfèrent du Club des Internationaux dans la région Sud Est.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmedia%2Fset%2F%3Fset%3Da.1016990775053907.1073741838.337204229699235%26type%3D3&width=500" width="500" height="626" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Rouge

Corps: 

 « Cette belle phalange aux couleurs blanches et rouges » : c’est la revue FFBB de l’époque (http://urlz.fr/3Cnf ), désignant ainsi l’équipe mulhousienne qui nous permet d’en savoir plus sur la couleur du maillot. On apprend par ailleurs que maillots et bas sont d’un rouge uni et le short blanc. Grâce à un écusson de l’AS Mulhousienne, qui a succédée au CA Mulhouse, le ton exact du rouge a pu être déterminé. Monsieur Christian Baltzer, qui a joué pour l’AS Mulhouse, a fourni cet écusson.


Mulhouse était une place forte du basket-ball français avant-guerre (dix titres masculins et un titre féminin en moins de 20 ans). Dans les années 1920-1930, le titre de champion de France échappait rarement aux clubs de l'Est et du Nord, tout au long de la ligne de front de la Première Guerre mondiale, l'implantation du basket, sous l'influence notamment des troupes américaines, ayant été particulièrement forte le long de cette ligne. 

Catégorie: 
Surtitre: 
L'Instant Patrimoine
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Mai 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Rouge comme la terre du court central de Roland-Garros, où se déroule la finale du Championnat de France de basket-ball 1937. Rouge comme le maillot du CA Mulhouse, à l’image, vainqueur de l’épreuve…Certes, ce n’est pas frappant sur une photographie en noir et blanc…Pour la couleur du Central…pas de problème…il suffit de regarder les rencontres de tennis de ces jours-ci pour la retrouver…Pour le maillot…ce n’est pas si simple…le club et ses tenues n’existant plus…

Appel à candidatures

Corps: 

La Commission Patrimoine de la FFBB et le Musée du basket français ont créé en 2011 le Prix de la rue de Trévise* pour la recherche historique et socioculturelle en lien avec le basket-ball français. Le but de ce prix est d’encourager la recherche sur le basket-ball, favoriser l’exploitation et la mise en valeur des sources existantes et en révéler de nouvelles. Il récompense, tous les deux ans, des mémoires de niveau master I ou II, quelle que soit la discipline. Le Prix est doté de mille euros.

La première édition du Prix de la Rue de Trévise a eu lieu en 2011. Il a été remis en mai 2011, à l’occasion de l’inauguration de l’Espace Muséal de la FFBB, à son lauréat, M. Thibault Roy, pour son mémoire de master 2Du sport corporatiste au professionnalisme : Le Basket et l’A.S.P.O. Tours, 1913-1998. La deuxième édition du Prix a eu lieu en 2014. Il a été remis en septembre 2014, à l’occasion de l’ouverture de l’Espace Muséal de la FFBB dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. M. Gautier Sergheraert, a été récompensé pour son mémoire de master 2 : Robert Busnel, l’aventurier du basket français (1930-1980).

Les inscriptions pour la troisième édition du Prix de la Rue de Trévise sont maintenant ouvertes. Retrouvez ici l'appel à candidatures : http://www.ffbb.com/ffbb/patrimoine/prix-de-la-rue-de-trevise/appel-cand...

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Prix de la Rue de Trévise
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Mai 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Le prix universitaire fondé par la Commission Patrimoine de la FFBB et du Musée du Basket en 2011 va connaitre sa troisième édition.

La Coupe de France - Depuis 1953

Corps: 
La simplicité de la formule et l'ouverture aux équipes qui ne font pas partie de l'élite doit assurer la popularité de la Coupe de France. Cette première édition comble les espérances des organisateurs. Les Cadets de Chalosse, l'équipe du village de Gaujacq (600 habitants), dans les Landes, joue le rôle du Petit Poucet. Les équipes de premier plan issues de la région parisienne font les frais du jeu enthousiaste des Landais. Championnet Sports, le Paris Université Club et le Stade Français vont successivement tomber face aux Cadets.
Ceux-ci s'offrent la finale à 4, au Palais des Sports de Paris. Ils sont éliminés en demi-finale, avec les honneurs, par le futur vainqueur : l'ASVEL. Les Villeurbannais remportent ensuite la finale face à Mulhouse pour recevoir la Coupe des mains du Président de la République, Vincent Auriol.
 
 
A la suite de cette première édition réussie, la Coupe de France devient un titre prestigieux convoité par les meilleures équipes de l'Hexagone. En 1957, la Coupe de France féminine est fondée. Malgré cela, sous différentes appellations, on va faire évoluer les formules des Coupes masculines et féminines à partir des années 1960. Ce n'est qu'au cours des années 1990 que l'on revient aux origines puis que l'on met en place le principe de la formule au Palais Omnisports de Paris-Bercy, devenu entre temps AccordHOtels Arena. 
Catégorie: 
Surtitre: 
L'Instant Patrimoine
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Avril 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La FFBB lance en 1953 la Coupe de France de basket-ball. Une histoire faite de hauts et de bas, au gré des différentes formules, s'ouvre. La magie opère cependant dès la première édition grâce notamment à l'équipe d'un petit village landais, Gaujacq.

Décès de Jean-Baptiste Ré

Corps: 

Né à Marseille, Jean-Baptiste Ré a fait l'essentiel de sa carrière de basketteur dans la cité phocéenne. Il a évolué au SMUC de 1959 à 1969 après avoir fait ses gammes à l'Ail Endoume Catalans (1956-1957) et la Chorale de Roanne (1957-1959) avec qui il a été champion de France en 1959.

En 1963, Jean-Baptiste a été selectionné en Equipe de France pour participer au Championnat d'Europe (5e) et au Championnat du Monde (13e).

Décédé ce vendredi, la cérémonie pour Jean-Baptiste Ré aura lieu mercredi 27 avril à 11h30 chez Pincédé, chambre funéraire située en face de l'entréee du Cimetière St Pierre de Marseille.

Surtitre: 
Décès
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Lundi, 25. Avril 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Nous avons appris ce matin le décès de l'international tricolore Jean-Baptiste Ré à l'âge de 79 ans. Joueur emblématique du SMUC, il a porté à 26 reprises le maillot bleu. La Fédération Française de Basket-Ball adresse ses sincères condoléances à ses proches et sa famille.

Disparition d'Yves Gominon

Corps: 

Yves Gominon, né le 5 juillet 1933 à Clermont-Ferrand, a évolué dans les années 50 notamment dans les clubs de l'ABC Nantes et la Chorale Roanne. Cet ailier a fièrement porté les couleurs tricolores à 33 reprises pendant près d'une décennie (1951 - 1958). Il termina 4e du Mondial à RIo de Janeiro en 1954 et également aupied du podium olympique deux ans plus tard à Melbourne. 

Ses obsèques seront célébrées le vendredi 1er avril 2016, à 15 heures, en l'église St Curés d'Ars de Beaumont (63).

Surtitre: 
Décès
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mercredi, 30. Mars 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'ancien international tricolore Yves Gominon est décédé hier à l'âge de 82 ans. Yves Gominon a porté le maillot tricolore à 33 reprises et a notamment participé au Mondial de 1954 et aux Jeux Olympiques de Melbourne de 1956. La FFBB adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Problème de fond

Corps: 
Il faudra donc un but horizontal, de petite dimension, placé en hauteur…Tel est le cinquième principe édicté par James Naismith pour le sport qu’il vient de créer. Il souhaite ainsi faire prévaloir l’adresse sur la force. A l’heure de tester son invention avec ses élèves, le concepteur du basket-ball cherche une idée pour matérialiser ce but. L’intendant de la YMCA de Springfield lui donne deux profondes corbeilles, des paniers à pêches (peach basket) en bois léger.
Il va les accrocher à la coursive du gymnase, à 10 pieds de haut, soit 3m05. Or, un panier, cela a un fond, et pendant les premières années de ce sport, à chaque tir qui rentre, on doit aller chercher la balle dans la corbeille. Quand on remplace le peach basket originel par un cercle métallique de diamètre équivalent, on y adjoint un filet fermé. Il n’y a ainsi pas de doute sur la réussite du tir.
 
 
On utilise alors parfois des systèmes complexes pour récupérer la balle lorsqu’il y a panier marqué, sans avoir besoin de prendre une échelle…Jusqu’au jour où on a l’idée toute simple de percer le filet…
 
 
 
Merci encore à Gaston Lagaffe, qui fête cette année ses 60 ans, pour l'illustration de ce sujet.
 
 
 

 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
L'instant Patrimoine
Date d’écriture: 
Vendredi, 18. Mars 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Paniers fermés, paniers percés

Pages

S'abonner à RSS - Patrimoine
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'