preparation JO

Equipe de France féminine - Préparation JO
Les Bleues terminent leur préparation par une défaite
Pour leur dernier match de préparation aux Jeux, les Bleues se sont inclinées au Madison Square Garden face au Canada (71-63).
Une dernière danse au Madison
Pour leur dernier match de préparation avant les Jeux de Rio, les Bleues affrontent le Canada au mythique Madison Square Garden à New York.
"Le haut niveau me faisait peur"
Elle évoluait encore en NF3 en 2010. En 2016, Helena Ciak (26 ans, 1,97m) dispute les Jeux Olympiques de Rio avec les Bleues. Une ascension fulgurante pour celle qui avait jus...
Dominées par les Opals
Jamais dans la partie, les Bleues ont laissé l'Australie dérouler leur jeu et se sont inclinées dans leur deuxième match dans cette tournée américaine (67-76).
Un nouveau défi
Après les Etats-Unis il y a deux jours, les Tricolores enchaînent un nouveau match de prestige ce dimanche dans le Connecticut. Les Bleues affrontent l'Australie, 3ème il y a quatre ans aux Jeux...
Les Bleues dans le Connecticut à Bridgeport
Après 4 heures de bus depuis le Delaware, les Tricolores ont pris leur marques à...
Team USA trop forte pour les Bleues
L'ogre Team USA au menu
Amazing Delaware !

Pages

Les Bleues terminent leur préparation par une défaite

Corps: 

Les deux dernières sorties n'étant pas convaincantes, le staff tricolore a remobilisé ses troupes. Et le message a été parfaitement entendu par les Bleues qui débutent à merveille cette partie contre le Canada dans le mythique Madison Square Garden. Sarah Michel dans le cinq de départ est intenable. Gruda et Yacoubou dominent la raquette et lancent les leurs dans le match (14-6, 6'). Les Canadiennes se ressaisissent et reviennent au score mais les Bleues terminent fort. Céline Dumerc intercepte et score au buzzer (22-18, 10').

Le 2e acte reprend mais l'intensité des deux côtés du terrain a quelque peu disparu. Le Canada a cassé le rythme que les Bleues s'étaient attachées à mettre dans le premier acte. Les Bleues peuvent toujours compter sur Sarah Michel qui ajoute un nouveau triple, mais en face, Thorburn et Raincock-Ekunwe font le travail et permettent au Canada de virer en tête à la pause (31-33, 20').

Le retour des vestiaires est compliqué pour les Françaises qui encaissent d'emblée un 8-0, obligeant Valérie Garnier à prendre un temps-mort pour stopper l'hémoragie. Langlois est inarrêtable à la mène canadienne, mais les Bleues réagissent grâce à Gruda et Yacoubou à l'intérieur. Les Bleues sont encore menées mais sont au contact à la fin du 3ème quart (47-52, 30').

Les Tricolores reprennent un éclat d'entrée de dernier quart. Les Bleues, en manque de réussite, ne parviennent pas à rattraper leur retard et à revenir sur les coéquipières de Lizanne Murphy. Langlois, totalement décomplexée (13 points, 4 passes), réussit sa prestation au Madison Square Garden. Mais Sarah Michel, irréprochable, vole deux ballons consécutivement et relance la France dans la rencontre. Olivia Epoupa d'un raid solitaire ramène même la France à -3 à 25 secondes du terme. Un réveil trop tardif pour les Bleues qui s'inclinent pour leur dernier match de préparation avant Rio. Un revers sans conséquence. Aux J.O., le 6 août contre la Turquie, il faudra gagner. #MissionRio

Canada bat France : 71-63

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À New York (Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 31. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour leur dernier match de préparation aux Jeux, les Bleues se sont inclinées au Madison Square Garden face au Canada (71-63).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Le Madison Square Garden ne réussit pas aux Françaises qui s&#39;inclinent face au Canada <a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash">#FRACAN</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/Z0fe5YODUT">pic.twitter.com/Z0fe5YODUT</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/759833317676056576">July 31, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/FRACAN?src=hash">#FRACAN</a> La réaction de <a href="https://twitter.com/shaqoubou">@shaqoubou</a> après le revers face au Canada et la tournée des Bleues aux Etats-Unis <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/ry5DZgOMBF">pic.twitter.com/ry5DZgOMBF</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/759969467807961088">1 août 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Une dernière danse au Madison

Corps: 

Ce sont des paillettes plein les yeux que sont entrées les joueuses et le staff tricolore à l'entraînement ce matin au Madison Square Garden. La mythique salle new yorkaise accueille en effet le dernier match de préparation des Tricolores, qui affronteront le Canada (13h30, 19h30 heure française). Cet après-midi face aux coéquipières de Lizanne Murphy (contre qui les Bleues avaient perdu à Mondeville en préparation début juin), les Françaises devront faire abstraction des étoiles dans leurs yeux pour réaliser une prestation convaincante et solide. La dernière répétition avant Rio.

Pour suivre le match :
-Live tweet sur @FRABasketball
 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - JO
Auteur: 
À New York (Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 31. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour leur dernier match de préparation avant les Jeux de Rio, les Bleues affrontent le Canada au mythique Madison Square Garden à New York.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)

"Le haut niveau me faisait peur"

Corps: 

Que représentent les Jeux Olympiques à vos yeux ?
J’ai vu les J.O. de Londres en 2012 à la télévision. Je m’étais dit qu’un jour j’y serai. Pendant quatre années, j’y ai pensé, j’ai travaillé. J’avais toujours dans un coin de ma tête cet objectif. C’est un rêve devenu réalité. Il y a les titres en club, les compétitions internationales, mais les J.O. c’est unique et exceptionnel. Pour en avoir parlé avec certaines, c’est un truc de fou. J’ai toujours eu envie un jour de vivre ça, je m’en suis donné les moyens et ça a été ma motivation première.

En 2012, ce rêve semblait loin de vous tout de même. Vous veniez de terminer une saison en LF2 avec Perpignan, et quatre ans plus tard vous voilà aux Jeux…
Je suis passée par plusieurs étapes. Arriver en Équipe de France, avoir un bagage en Ligue Féminine et en Euroligue. Pour y arriver, il fallait que je bosse à fond. J’ai travaillé avec mes entraîneurs, j’ai essayé de grappiller les échelons, et aujourd’hui me voilà aux Jeux. J’ai toujours été déterminée, j’ai eu des moments très difficiles où j’étais fatiguée mentalement, j’étais sous pression, j’ai eu des doutes parfois. Je me demandais si j’allais y arriver. Il y a des moments où j’ai craqué, où j’ai voulu tout arrêter, mais je ne me suis pas laissée abattre.

 Votre père est un ancien basketteur international en Équipe de Pologne (81 sélections). Vous saviez ce qu’était le haut-niveau, et vous avez refusé l’INSEP, les centres de formation, les Équipes de France jeunes. Qu’est-ce qui vous faisait peur ?
Mon père a connu beaucoup de déceptions par rapport à mon parcours. Ça a été des sujets de disputes d’ailleurs entre nous. Il ne comprenait pas. Je lui disais que si lui avait connu le haut-niveau, moi je n’avais pas envie de faire cela. À cette époque, je voulais rester dans mon cocon orléanais. Faire du basket tous les jours, manger et dormir basket, ça ne m’intéressait pas. Et puis je me suis lancée en 2010, au début ça a été très difficile. Il y avait un énorme écart de niveau, je ne m’attendais pas à ça. J’avais déjà dans un coin de la tête l’Équipe de France à court terme, et les Jeux à plus long terme.

Au-delà de votre progression depuis quatre ans, on peut même remonter en 2010 où vous évoluiez en NF3 avec Saran. C’est incroyable d’être aujourd’hui aux J.O. ?
C’est un truc de fou. Quand j’étais à Saran il y a six ans, jamais je n’aurais cru être là aujourd’hui. À un moment, j’ai eu un déclic. Je m’ennuyais, je ne prenais pas de plaisir à ce niveau. Le haut-niveau me faisait peur, j’avais mes copains et mes copines, ma famille. Je voulais plutôt devenir kinésithérapeute, j’aimerais toujours d’ailleurs. Je faisais mes deux entraînements par semaine, mon petit match le dimanche. Ça m’allait. Et puis j’ai sauté le pas. J’ai eu peur de regretter quelque chose. Il fallait que je me lance. L’histoire a commencé, il y a eu beaucoup de bas. Et puis les hauts sont arrivés.

2016 est une année particulière pour toi. Il y a évidemment les Jeux, mais aussi le choix de partir cet été à l’étranger pour jouer à Koursk en Russie.
Une carrière de basketteuse, ça ne dure pas toute la vie, je n’ai pu trop le temps. Petit à petit j’ai eu des objectifs. Et je voulais aller à l’étranger, tenter une expérience. Koursk s’est présenté, j’ai vraiment hâte. Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir une opportunité comme cela. Il y aura sans doute des moments difficiles. Maintenant que je suis lancée, je n’ai plus peur de rien, j’ai envie de tout découvrir.

Avec quelle ambition se présente l’Équipe de France féminine à Rio ?
Clairement, la médaille. Pourquoi ne pas réitérer ce qui a été fait à Londres il y a quatre ans. Il faudra prendre les matches les uns après les autres, gagner la rencontre d’aujourd’hui puis celle de demain. On a une poule compliquée, il faudra être bien classé pour avoir un croisement favorable en quarts de finale. Et puis voir où cela nous mène. Réécrire une nouvelle histoire olympique, c’est faisable. On a une bonne équipe, un super groupe. On a fait une bonne préparation et un Tournoi de Qualification Olympique à Nantes intéressant. On a les armes, on peut faire quelque chose de bien.

 À titre personnel, quels sont vos objectifs au Brésil ?
Avant tout de prendre du plaisir, de profiter des instants. Après sur le terrain, je dois apporter ce que Valérie Garnier attend de moi : des rebonds, de la défense. Je prends les minutes qui me sont données et je me mets à 200%.

Il y a deux, dans l’émission « Dans Le Cercle » de la Ligue Féminine, vous déclariez vouloir « rattraper le temps perdu ». Y êtes-vous parvenue ?
Oui je pense que depuis mon départ de Saran il y a six ans, j’ai vécu pas mal de choses. Je fais mon chemin, chaque année j’ai de nouveaux challenges et c’est cela que j’apprécie. Les années passent, je ne fais la vieille à 26 ans mais je vois des jeunes pousses qui arrivent comme Marine Johannes et Olivia Epoupa, qui vont faire les Jeux à 21 et 22 ans. J’ai l’impression d’avoir rattrapé le temps perdu, je ne regrette absolument pas mes choix. Mais peut-être que j’aurais pu vivre tout cela plus tôt. Je suis tout de même contente de faire tout cela. Même si je m’y suis mise tard, j’ai réussi à aller où je voulais.

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Août 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Elle évoluait encore en NF3 en 2010. En 2016, Helena Ciak (26 ans, 1,97m) dispute les Jeux Olympiques de Rio avec les Bleues. Une ascension fulgurante pour celle qui avait jusqu’alors refusé le haut-niveau.
crédit: 
(Crédit : Julien Bacot/FFBB)

Dominées par les Opals

Corps: 

Présentes toutes les deux sur le podium des Jeux il y a quatre ans, les deux équipes se retrouvent dans la banlieue new yorkaise à Bridgeport dans le Connecticut. D'une intensité incroyable, les deux équipes se rendent coup pour coup dès le début de match. Le duel Cambage-Yacoubou vaut le coup d'oeil. Côté français, le scoring vient d'ailleurs des intérieures tandis que les Opals marquent de loin avec une traction arrière menée par l'inusable Penny Taylor (12 points, 6 rebonds et 3 passes). L'Australie mène de deux longueurs après 10 minutes (17-19, 10').

Si Marine Johannes et Endy Miyem font repasser la France devant par deux primés, Cambage (19 points) profite des fautes et des absences sur le parquet de Yacoubou et Ciak pour effectuer un chantier dans la raquette. Les Bleues n'y arrivent pas, et ne parviennent pas à retrouver leur repères collectifs. Les Australiennes font le trou et forcent Valérie Garnier à prendre un temps mort pour trouver des solutions (36-25, 16'). Les Australiennes sont incroybles d'adresse (51,7% de réussite) et mènent logiquement à la pause (26-43, 20').

Les Bleues tentent de sonner la révolte mais l'Australie poursuit sur sa lancée et son adresse ne baisse. À 35 ans, Penny Taylor montre qu'elle est toujours aussi performante, Philipps (20 points) et Cambage continuent d'impressionner. Miyem (14 points), Ciak (9 points) et Dumerc (10 points) tentent de ramener les Françaises. Les Tricolores reviennent un peu en fin de 3ème acte au prix d'efforts défensifs collectifs et recollent à 14 unités (49-63, 30'). Sous l'impulsion de Dumerc, la France essaie tant bien que mal de revenir. Mais les erreurs et les approximations sont trop nombreuses. Les Tricolores s'inclinent face aux Australiennes (67-76). Elles affronteront le Canada dimanche pour leur tout dernier match de préparation avant les Jeux. Au Madison Square Garden à New York.

Australie bat France : (67-76)

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À Bridgeport (Connecticut, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jamais dans la partie, les Bleues ont laissé l'Australie dérouler leur jeu et se sont inclinées dans leur deuxième match dans cette tournée américaine (67-76).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/AUSFRA?src=hash">#AUSFRA</a> Défaite des Bleues à Bridgeport contre l&#39;Australie <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/JLoZzXVRQD">pic.twitter.com/JLoZzXVRQD</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/759148533089984512">July 29, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F895309107269097%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmedia%2Fset%2F%3Fset%3Da.895709443895730.1073741857.213562032110478%26type%3D3&width=500" width="500" height="685" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Un nouveau défi

Corps: 

Dans leur préparation au TQO début juin, les Françaises l'avaient emporté contre les Opals à Mondeville (58-50). À une semaine des Jeux, les coéquipières de Sandrine Gruda voudront livrer la même prestation à la Webster Bank Arena, pour poursuivre leur travail à moins d'une semaine des Jeux de Rio 2016.

Pour suivre la rencontre : 
-Livetweet sur @FRABasketball
-Livestats : cliquer ici

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À Bridgeport (Connecticut, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après les Etats-Unis il y a deux jours, les Tricolores enchaînent un nouveau match de prestige ce dimanche dans le Connecticut. Les Bleues affrontent l'Australie, 3ème il y a quatre ans aux Jeux de Londres et médaillée de bronze au Mondial en Turquie en 2014.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fposts%2F894948343971840&width=500" width="500" height="645" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Les Bleues dans le Connecticut à Bridgeport

Corps: 

Surtitre: 
La Minute Inside - 29/07/2016
Auteur: 
À Bridgeport (Connecticut, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 29. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après 4 heures de bus depuis le Delaware, les Tricolores ont pris leur marques à Bridgeport dans le Connecticut. Elles y affrontent l'Australie à la Webster Bank Arena ce vendredi à 16h30 (22h30, heure française).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fposts%2F894612750672066&width=500" width="500" height="645" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Team USA trop forte pour les Bleues

Corps: 

C'est dans un Bob Carpenter plein à craquer les Bleues affrontent les quintuples championnes olympiques en titre, les Etats-Unis. Un premier match de très haut-niveau dans cette tournée américaine, qui verra les Tricolores affronter l'Australie (vendredi 29/07) et le Canada (dimanche 31/07). Le début de match est équilibré, Skrela ouvre les hostilités, Dumerc et Gruda scorent pour les Bleues, mais en face les Américaines performent dans leur jeu de transition et font parler leur adresse. Une répartition du scoring quasi parfaite pour Team USA, mais les entrées en jeu d'Epoupa, Johannes et Michel permettent aux Françaises de rester au contact après dix minutes (17-20, 10').

Les Bleues ne lâchent pas l'affaire dans ce deuxième quart-temps. Si les Américaines déploient un physique impressionnant, les Tricolores répondent à ce défi à merveille. Le collectif français (7 joueuses ayant scoré à la pause) montre de belles choses face aux coéquipières de Tina Charles (9 points à la mi-temps) qui montrent quelques signes d'agacements. Et pour cause, à la surprise des supporters du Delaware, la France n'est menée que d'un petit point à la pause (31-32, 20').

Bousculées, les Américaines reviennent sur le parquet avec d'autres intentions. Les Bleues ne parviennent plus à répondre à l'intensité proposée et à l'adresse retrouvée de Team USA. Les coéquipières de Taurasi ont passé la vitesse supérieure dans ce 3ème acte remporté 31-15 dans le sillage du duo Moore-Charles. Les Etats-Unis sont en tête à dix minutes de la fin (46-63, 30').

Les Américaines sont rayonnantes de réussite également dans ce 4ème quart, et l'écart grandit pour les Françaises qui ne parviennt plus à répondre au défi physique des filles de Geno Auriemma. Les Tricolores s'inclinent malgré une première mi-temps très convaincante. Dans deux jours à Bridge Port, les Bleues affronteront un nouveau cador du basket mondial : l'Australie.

Etats-Unis bat France : 64-82 

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À Newark (Delaware, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 28. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Si la première mi-temps des Tricolores a été de très belle facture (31-32), les Bleues ont craqué dans la 2e mi-temps face au rouleau compresseur américain (62-84).
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Les Bleues ont tenu une mi-temps mais ont craqué au final face à <a href="https://twitter.com/usabasketball">@usabasketball</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/USAFRA?src=hash">#USAFRA</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/KzWcopaA52">pic.twitter.com/KzWcopaA52</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/758470197149835264">July 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Retour en images sur <a href="https://twitter.com/hashtag/USAFRA?src=hash">#USAFRA</a> : <a href="https://t.co/qfO0xxfOkm">https://t.co/qfO0xxfOkm</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRio?src=hash">#MissionRio</a> <a href="https://t.co/AvtauE3Des">pic.twitter.com/AvtauE3Des</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/758517195525742592">July 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

L'ogre Team USA au menu

Corps: 

Le challenge est immense, la montagne quasi-insurmontable. Battre les Etats-Unis, les Bleues l'ont déjà fait en 2014 en match de préparation au Mondial à Paris Coubertin. Mais réitérer cet exploit, à une dizaine de jours des Jeux, sur le sol américain, les chances sont faibles... Le Bob Carpenter Center de l'Université du Delaware à Newark va voir s'affronter ce soir (19h30, 1h30 heure française) le remake de la finale des J.O. de Londres 2012, remportée par les USA. Dans une université où 21 sports se cotoient, la ferveur des supporters états-uniens sera sans doute incroyable dans les travées de la salle. Mais les Tricolores, invaincues depuis huit rencontres, n'auront rien à perdre.

Où suivre le match ?
-En direct vidéo sur la page Facebook de Team USA
-En live tweet sur @FRABasketball

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À Newark (Delaware, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour leur premier match de leur histoire en terre américaine, les Bleues rencontrent les Etats-Unis. Un test grandeur nature à moins de dix jours des Jeux, face à une équipe championne olympique sans discontinuer depuis Atlanta en 1996.

Amazing Delaware !

Corps: 

Surtitre: 
La minute inside - 26/07/2016
Auteur: 
À Newark (Delaware, Etats-Unis), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Arrivées hier aux Etats-Unis, les Françaises ont filé pour Newark, où elles ont découvert le Bob Carpenter Center à l'Université du Delaware ce matin. Et un seul mot à la bouche des Bleues : "Amazing !"
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)

Les Etats-Unis, dernière #MissionRio

Corps: 

Le voyage fut long, l'orage tombé sur l'aéroport international de New York aura retardé l'arrivée dans le Delaware des Tricolores, mais les Françaises ont bien possession de leur hôtel. Ce mardi matin, les joueuses de Valérie Garnier ont également pris possession du Bob Carpenter Center, la salle de l'Université du Delaware où elles joueront les Etats-Unis demain mercredi. Le premier match d'un tournoi de très haut-niveau au cours duquel les Bleues affronteront aussi l'Australie et le Canada.

Tournoi de préparation aux JO aux Etats-Unis : 27 au 31 juillet 2016
Mercredi 27 juillet à Newark (Delaware) : Etats-Unis / France
Vendredi 29 juillet à Bridgeport (Connecticut) : France / Australie
Dimanche 31 juillet au Madison Square Garden de New York : France / Canada

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation JO
Auteur: 
À Newark (Delaware), Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Juillet 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À dix jours du début des J.O. de Rio, les Françaises sont arrivées aux Etats-Unis pour disputer un ultime tournoi de préparation.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fposts%2F893473514119323&width=500" width="500" height="665" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Pages

S'abonner à RSS - preparation JO
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'