Préparation TQO

Équipe de France masculine 3x3
Les Bleus réunis à l’INSEP : TQO en approche !
Arrivés le 18 février à l’INSEP, les 16 joueurs convoqués par Richard Billant et Karim Souchu ont passé une petite semaine de préparation à moins d’un mois du Tournoi de Qualification Olympique à Bang...
Une liste de joueuses dévoilée demain mardi
À un mois du Tournoi de Qualification Olympique (6 au 9 février 2020), Valérie Garnier dévoilera demain mardi sa liste de joueuses retenues pour la préparation au TQO à l...
Deuxième succès face à la Roja
Pour la deuxième fois en trois jours, les Bleues se sont imposées face à l'Espagne. Ce dimanche, c'est dans la splendide salle de Palencia que les coéquipières d...
Espagne/France - Manche 2
Après leur succès vendredi soir à Zamora (55-51), les Bleues retrouvent ce dimanche à 12h30 (Palencia) l'Espagne dans un nouveau match de préparation dans la perspective du TQO de Bourges du 6 au 9 février 2020.
Une défense retrouvée
En finale de l'Euro 2019, les Bleues avaient encaissé 86 points face à cette même Espagne. À Zamora ce vendredi, les joueuses de Valérie Garnier ont limité les Ibériques à 51 unités (16/62 aux ti...
La route vers le TQO commence aujourd'hui
Arrivées à Zamora en Espagne hier après un long trajet en avion puis en bus, les...
"Je suis confiant, on a une belle équipe"
"Je viens donner un petit coup de main"
La Minute Inside après l'Australie

Pages

Les Bleus réunis à l’INSEP : TQO en approche !

Corps: 

Après les filles, c’était au tour des garçons de rejoindre les sélectionneurs Richard Billant et Karim Souchu, avec l’ensemble du staff technique, à l’INSEP pour six jours de préparation.

En plus des douze joueurs séniors convoqués, quatre U23 faisaient également partie du groupe :

NOM

Prénom

Né le

Club

AYGALENQ

Alexandre

24/03/1997

Union Tarbes-Lourdes Pyrénées Basket (NM1)

LOSSER

Quentin

11/09/1999

CCRB (Jeep Elite)

SEGUELA

Franck

30/05/1997

Etoile Angers Basket (NM1)

VERGIAT

Timothé

07/03/1998

BC Souffelweyersheim (Pro B)

Le 18 février, en même temps que l’arrivée des joueurs, une conférence de presse s’est tenue à l’INSEP pendant laquelle la liste des 6 joueurs présélectionnés pour le TQO a été annoncée : Rémi Dibo, Lucas Dussoulier, Antoine Eito, Dominique Gentil, Charly Pontens et Raphaël Wilson.

Après avoir passé les tests médicaux et physiques le premier jour, les Bleus ont enchaîné les entraînements (exercices techniques, tests d’adresse et matches) pendant les deux jours suivants. De quoi les préparer au tournoi international qui les attendait dès le lendemain en fin d’après-midi contre quatre équipes étrangères : la Belgique, la Croatie, le Qatar et la République Tchèque.

Mais entre les entraînements et le tournoi, les Bleus ont pu profiter d’un moment plus détente : le media day où régnait la bonne ambiance. Alors que certains essayaient de déconcentrer celui qui passait au shooting photo, d’autres se chambraient pendant les tournages vidéos pour des résultats qui seront bientôt partagés sur les réseaux sociaux. Les journalistes présents ont également pu recueillir les témoignages des joueurs, très réceptifs aux différentes interviews.

Ce stage de préparation s’est donc conclu par un tournoi international dans lequel les 16 joueurs ont été répartis dans 4 Équipes de France établies pour l’occasion.

Catégorie: 
Surtitre: 
Équipe de France masculine 3x3
Auteur: 
Christina Ly/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Arrivés le 18 février à l’INSEP, les 16 joueurs convoqués par Richard Billant et Karim Souchu ont passé une petite semaine de préparation à moins d’un mois du Tournoi de Qualification Olympique à Bangalore (18 au 22 mars 2020).
crédit: 
FFBB/Bellanger/ISS

Une liste de joueuses dévoilée demain mardi

Corps: 

Un mois jour pour jour. C'est le temps qui sépare les Bleues de leur entrée dans le Tournoi de Qualification Olympique face à l'Australie le jeudi 6 février au Prado de Bourges. Un TQO au cours duquel les joueuses tricolores affronteront également le Brésil (8 février) et Porto Rico (9 février), et que les Françaises devront terminer à l'une des trois premières places pour valider leur ticket pour Tokyo 2020 pour rejoindre l'Équipe de France masculine, déjà qualifiée pour les J.O. 2020 après sa 3ème place à la Coupe du Monde 2019 en Chine. Les Bleues seront réunies dès le 31 janvier dans le Berry afin de préparer cette échéance capitale.

La liste des joueuses convoquées pour la préparation au TQO sera dévoilée demain mardi 7 janvier, à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Bourges en présence de Valérie Garnier (entraîneur Equipe de France fémininee), Pascal Blanc (maire de Bourges), Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB) et Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Equipes de France).

Places à partir de 10 euros pour venir soutenir les Bleues au Prado de Bourges pendant le TQO.
Tarifs préférentiels pour les clubs, groupes/CE (à partir de 10 places)

Toutes les offres sont sur :
https://billetterie.ffbb.com

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 6. Janvier 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À un mois du Tournoi de Qualification Olympique (6 au 9 février 2020), Valérie Garnier dévoilera demain mardi sa liste de joueuses retenues pour la préparation au TQO à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Bourges.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Deuxième succès face à la Roja

Corps: 

Dans le sillage de son match de vendredi à Zamora, l'Equipe de France féminine poursuit son travail de sape défensif. Impactée par les absences de cadres laissées au repos (Torrens, Dominguez, Nicholls, Palau et Xargay), l'Espagne concède des points intérieurs à l'image d'Helena Ciak qui inscrit 7 des 9 premiers points français. Pendant ce temps, Valériane Vukosavljevic ne manque pas d'honorer sa 100ème sélection de la meilleure des manières en envoyant trois missiles en début de match. Les Bleues font la course en tête après 10 minutes (20-13).

L'Espagne de Lucas Mondelo, exilé dans le coaching au Japon le reste de la saison, revient dans la partie par Cazorla de loin, puis par les lancers de Lo, Cruz et Gil. Les Bleues sont sanctionnées par les fautes et se retrouvent rapidement dans la pénalité. Rodriguez permet aux siennes d'égaliser puis de passer devant grâce à un 8-0, alors que les Tricolores n'y arrivent plus en attaque (6 points inscrits en 8 minutes) et doivent s'en remettre à l'adresse de Miyem dans la périphérie pour rester au contact. À la pause, la Roja mène d'un petit point (30-31).

Le retour des vestiaires est tricolore : Miyem d'entrée puis Hartley font parler leur adresse avant de laisser place au show Ciak : l'intérieure villeurbannaise aligne 6 points de rang et permet aux Bleues de creuser l'écart, forçant son ancien coach à Koursk, Lucas Mondelo, à prendre un temps-mort. Les Triclores ont resserré l'étau défensif et ont retrouvé leur efficacité en attaque (24 points inscrits dans la période) pour faire le break dans cette partie (54-40).

Comme à son habitude, l'Espagne jette toutes ses forces dans la bataille en fin de partie. Alors que les Bleues avaient creusé l'écart, elles voient fondre leur avance au fur et à mesure des points de Rodriguez et Ouvina. Les 5000 supporters de Palencia sortent de leur torpeur et poussent la Roja dans les dernières minutes. À l'image de vendredi, l'Espagne recolle à quelques unités mais les Bleues gèrent à merveille les dernières minutes, et Ciak parachève le succès sur un dernier panier à une minute du terme. Les Bleues s'imposent pour la 2e fois en 3 jours en Espagne, auront montré leurs progrès en défense et affiché un remarquable état d'esprit. Des ingrédients essentiels pour le TQO de Bourges du 6 au 9 février prochain, pour aller décrocher un ticket olympique.

France bat Espagne : 65-58

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Palencia (Espagne), Kévin Bosi
Date d’écriture: 
Dimanche, 17. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour la deuxième fois en trois jours, les Bleues se sont imposées face à l'Espagne. Ce dimanche, c'est dans la splendide salle de Palencia que les coéquipières d'Endy Miyem l'ont emportées (65-58). Une victoire qui vient terminer cette semaine de préparation, et qui augure de belles choses pour le Tournoi de Qualification Olympique du 6 au 9 février 2020 au Palais des Sports de Bourges.
crédit: 
(Crédit : AlbertoNevado/FEB)

Espagne/France - Manche 2

Corps: 

Arrivées hier à Palencia, les Bleues de Valérie Garnier affrontent à nouveau la Roja ce dimanche après leur succès il y a deux jours, bâti sur une assise défensive impressionnante. Depuis le début du rassemblement à l'INSEP lundi, le staff tricolore a insisté sur le travail défensif à réaliser, et ce nouveau match face aux Ibériques doit être une confirmation des intentions conquérantes des Françaises. Les coéquipières de Valériane Ayayi, qui honore à l'occasion de cette partie sa 100ème sélection, auront aussi à coeur de se montrer plus en réussite offensivement que vendredi (55 points marqués, 22 balles perdues) pour remporrter un 2ème succès de prestige face à l'Espagne, qui évoluera néanmoins sans de nombreuses cadres laissées au repos (Laura Nicholls, Marta Xargay, Laia Palau, Silvia Dominguez et Alba Torrens).

Espagne-France à 12h30, en direct sur RMC Sport 2

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Palencia (Espagne), Kévin Bosi
Date d’écriture: 
Dimanche, 17. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Après leur succès vendredi soir à Zamora (55-51), les Bleues retrouvent ce dimanche à 12h30 (Palencia) l'Espagne dans un nouveau match de préparation dans la perspective du TQO de Bourges du 6 au 9 février 2020.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><br>Une 100ème sélection ce dimanche face à l&#39;Espagne pour <a href="https://twitter.com/valeriane_ayayi?ref_src=twsrc%5Etfw">@valeriane_ayayi</a> Félicitations ! <a href="https://twitter.com/hashtag/ESPFRA?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#ESPFRA</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/EDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EDFBasket</a> <a href="https://t.co/4uEJmz0wwH">pic.twitter.com/4uEJmz0wwH</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1195984896650620928?ref_src=twsrc%5Etfw">November 17, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Une défense retrouvée

Corps: 

Les deux nations européennes les plus régulières de ces dernières années s'étaient quittés dans l'immense Stark Arena de Belgrade début juillet. Les Bleues avaient laissé monté sur la plus haute marche du podium la Roja pour la 2ème fois d'affilée après 2017. Quelques semaines plus tard, Françaises et Espagnoles se retrouvent à Zamora, ville fortifée toute proche du Portugal dont les nids de cigognes couvrent les toits. Dans une salle où un peu plus de 1000 curieux sont venus assister à ce match de préparation au TQO de février 2020, la France prend un excellent départ. En place défensivement, les joueuses de Valérie Garnier n'encaissent que 4 points en 7 minutes de jeu et trouvent les solutions en attaque par Miyem, Michel ou encore Ciak. Mendy pour sa première en bleu allume de loin, et les Bleues mènent après 10 minutes (21-13).

C'est une véritable guerre de tranchées que se livre les deux équipes, les fautes pleuvent des deux côtés du terrain. Valérie Garnier avait insisté en avant-match sur les tâches défensives que devaient effectuer ses joueuses, elles y répondent à merveille en limitant Xargay et consorts. En attaque, les tirs de loin signés Olivia Epoupa ou encore Sarah Michel permettent aux Tricolores de garder la tête de ce match à la pause (29-20).

La défense de zone proposée par les Espagnoles n'empêchent pas Hartley puis Michel d'artiller de loin. Les Ibériques ne semblent pas vouloir emballer le match et manquent incroyablement de leur grinta habituelle, à l'image d'un public plutôt discret. Les troupes de Valérie Garnier sont appliquées et font déjouer l'attaque adverse. À 10 minutes du terme, les Françaises sont toujours en tête (39-28). Mendy et Miyem en début de partie lancent les hostilités, et répondent à Palau et Ginzo. Rodriguez par deux fois de loin ramène la Roja, et les Espagnoles y croient en passant un 13-0 en fin de partie. Il faut le sang froid de Bria Hartley pour scorer à 3 points avec la planche puis pour inscrire deux précieux points sur la ligne des lancers francs, pour que la France s'impose à Zamora (55-51). Match retour dans deux jours à Palencia, face à ces mêmes Espagnoles, avec comme objectif de conserver cet état d'esprit conquérant.

France bat Espagne : 55-51

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Paris, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
En finale de l'Euro 2019, les Bleues avaient encaissé 86 points face à cette même Espagne. À Zamora ce vendredi, les joueuses de Valérie Garnier ont limité les Ibériques à 51 unités (16/62 aux tirs) et se sont imposés dans cette rencontre de préparation (55-51).
crédit: 
(Crédit : AlbertoNevado/FEB)

La route vers le TQO commence aujourd'hui

Corps: 

À l'heure où la FIBA étudie les dossiers de candidature de différentes nations pour accueillir le TQO en février prochain (pour lequel la FFBB a déposé un dossier), les Bleues ont déjà les yeux braqués vers ce Tournoi de Qualification Olympique, qui délivrera les derniers sésames pour Tokyo 2020. Exemptée de fenêtre internationale, en tant que pays hôte de l'Euro 2021 avec l'Espagne, l'Equipe de France féminine s'est tout de même réunie cette semaine et a planifié avec son voisin ibérique deux matches de préparation, dont le premier des deux affrrontements aura lieu ce vendredi soir à Zamora (20h30, en direct sur RMC Sport 3).

Espagne-France, ce vendredi à 20h30, en direct sur RMC Sport 3.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Zamora (Espagne), Kévin Bosi
Date d’écriture: 
Vendredi, 15. Novembre 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Arrivées à Zamora en Espagne hier après un long trajet en avion puis en bus, les joueuses de Valérie Garnier se préparent à une double confrontation face à la Roja, double championne d'Europe en titre. Une référence du basket féminin et un adversaire de taille pour préparer le Tournoi de Qualification Olympique, qui aura lieu début février 2020.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Les Bleues sont arrivées à Madrid <br>Place à 3 heures de bus désormais pour rejoindre Zamora <a href="https://twitter.com/hashtag/EDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EDFBasket</a> <a href="https://twitter.com/Breezyyy14?ref_src=twsrc%5Etfw">@Breezyyy14</a> <a href="https://twitter.com/Endidi711?ref_src=twsrc%5Etfw">@Endidi711</a> <a href="https://twitter.com/HelenaCiak?ref_src=twsrc%5Etfw">@HelenaCiak</a> <a href="https://t.co/n29gCzUY9H">pic.twitter.com/n29gCzUY9H</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1195029466944282624?ref_src=twsrc%5Etfw">November 14, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

"Je suis confiant, on a une belle équipe"

Corps: 
Dans quel état d’esprit êtes-vous cette année ?
Dans le même état d’esprit que chaque année, celui d’aller chercher une médaille, même s’il y a le TQO à passer d’abord. Je suis confiant, on a une belle équipe, on va devoir mettre les bouchées doubles.
 
Vous n’avez jamais joué de TQO, comment l’abordez-vous ?
Il y a un énorme enjeu. On veut aller au Jeux. On va être dans le même état d’esprit que chaque année, à savoir tout donner. On va devoir rester soudé en tant qu’équipe et individuellement que chacun apporte ce qu’il apporte chaque année. 
 
Est-ce que vous vous projetez déjà vers les JO ?
50-50. On ne veut pas dévaloriser le TQO. J’ai déjà fait les JO et j’ai envie de les refaire. Ça arrive tous les 4 ans et c’est un bon challenge d’y participer.
 
Qu’est-ce qui vous anime le plus concernant les JO ?
Tout. Le village, la cérémonie, la compétition. Toutes les cultures, tous les athlètes réunis, c’est un tout.
Surtitre: 
Equipe de France masculine - Préparation TQO 2016
Auteur: 
Jeffrey BEVILACQUA
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Actuellement en route pour Manille et le TQO avec les Bleus, Mike Gélabale est confiant et il nous dit pourquoi.

"Je viens donner un petit coup de main"

Corps: 
Combien de joueurs ou de membres du staff vous ont-ils chambré sur votre présence en dépit de votre retraite internationale ?
Aucun… Et je suis toujours en retraite (il sourit). Je viens simplement donner un petit coup de main. Blague à part j’en ai parlé avec Tony Parker pendant les finales LNB. Il y avait 5 joueurs présents à Pau. J’ai mis de côté mes déceptions passées et mes points de vue personnels pour essayer d’aider des joueurs comme Florent Pietrus ou Tony Parker à bien préparer le TQO. Faire en sorte que leur dernière campagne en Equipe de France ne soit pas gâchée parce qu’ils ne peuvent pas se préparer dans des conditions optimales.
 
Comment s’est organisé votre retour ?
Patrick Beesley m’a appelé. Il était déjà venu me voir à Malaga pendant la saison. Je lui avais indiqué qu’en cas de difficultés je répondrais présent. Avec les blessures de Yakouba Ouattara, Fabien Causeur, j’ai été sollicité. J’ai dit oui immédiatement puisque je lui avais donné ma parole.
 
Mais votre statut n’a pas changé dans votre esprit…
Non… Je l’ai mis en pause. Je publierai un tweet pour annoncer ma sortie de retraite internationale (il sourit).
 
Patrick Beesley, le Directeur Technique National, interrompt l’entretien pour saluer l’arrière de Malaga. "Je remercie Edwin Jackson de l’empressement et de l’enthousiasme avec lequel il a répondu à l’appel de l’Equipe de France", insiste-t-il. "A son âge on ne peut pas être retraité."
 
Comment vous sentez-vous dans ce groupe ?
Voir les gars me fait plaisir. Prendre mon petit déjeuner avec Adrien Moerman, passer du temps avec le groupe, ce sont de bons moments et ça m’avait manqué.
 
Avec les jours qui passent, pensez-vous que votre approche de ce retour peut changer ?
Que ce soit très clair, à partir du moment où je suis là, je ne vais pas jouer en dilettante. Je ne sais pas faire. Je sais que je vais me prendre au jeu. Ce n’est pas une question de vouloir gagner sa place, simplement quand tu es compétiteur tu essayes de montrer que tu es le meilleur joueur dans la salle. Ce n’est pas tous les jours que tu as l’occasion de jouer avec des joueurs aussi fort. Et ça fait plaisir.
Surtitre: 
Equipe de France masculine - Préparation TQO 2016
Auteur: 
Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Mercredi, 15. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Un an après avoir annoncé sur Twitter sa retraite internationale, Edwin Jackson (1,91 m, 26 ans) est de retour sous le maillot de l’Equipe de France. L’arrière de Malaga est venu à Pau, en compagnie de trois joueurs A’ (Benjamin Sene, Hugo Invernizzi et Axel Julien) aider la sélection à lancer sa préparation pour le TQO.

La Minute Inside après l'Australie

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation TQO
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pénétrez dans le vestiaire tricolore après le succès des Bleues contre l'Australie (58-50) pour leur dernier match de préparation au TQO.
crédit: 
FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FEquipeDeFranceFeminineDeBasketBall%2Fvideos%2F869874706479204%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Une dernière répétition réussie

Corps: 

Le dernier match de préparation des Bleues avant le début du TQO à Nantes dans quatre jours doit servir d'ultime préparation. Il commence très mal avec un 11-0 encaissé d'entrée par des Australiennes emmenées par Burton, Cambage, Talbot et Mitchell. Il faut deux lancers d'Isabelle Yacoubou et un tir de loin de la pivot de Schio pour débloquer le compteur bleu après plus de quatre minutes. Ezbery allume à 3 points mais Epoupa et sa vitesse lui répondent. Après 10 minutes, les Bleues sont menées mais sont en vie (10-17).

Les Bleues peinent à trouver leur rythme et font encore preuve de maladresse sous le cercle. Les joueuses passées par l'USOM, Laetitia Kamba et Marine Johannes, se rappellent le chemin du filet et font revenir les Tricolores. Marielle Amant en tête de raquette, puis Endy Miyem trouvent enfin la mire à 3pts et permettent aux Bleues de faire un rapproché. Sarah Michel et Marielle Amant encore égalisent en fin de période. À la pause, les Tricolores ont fait leur retard (25-25).

Si Endy Miyem score rapidement, les Bleues sont rapidement sanctionnées par les fautes et les points australiens, et notamment ceux de Cambage. Endy Miyem, à deux reprises, score à nouveau pour maintenir les siennes à flot. Dumerc dans la périphérie, puis Ciak qui se démêne au rebond, font repasser les Françaises en tête. Pas en réussite depuis le début du tournoi, Johannes débloque enfin son compteur en bleu à Mondeville en alignant cinq points de rang. Les joueuses de Valérie Garnier livrent un troisième quart de très haute intensité et de haut-niveau. Elles sont en tête après trois quart-temps (43-39).

La dernière période est dans la continuité. Johannes, toujours, enflamme le public mondevillois de quelques percées et passes décisives. Les Bleues retrouvent leur efficacité défensive conjugée à une adresse revenue, et s'imposent face à l'Australie. Sérieuses et appliquées, c'est ce visage que les Françaises devront montrer la semaine prochaine au TQO à Nantes pour aller chercher leur billet pour Rio.

France bat Canada : 58-50

Marine Johannes : "On a fait un beau match. On a été vraiment plus agressives par rapport aux deux premières rencontres. On savait que ça allait être dur, et on a su répondre dans ce combat. Cela m'a fait très plaisir de rejouer ici à Mondeville, surtout avec le maillot bleu. Cela rassure un peu de connaître les lieux mais c'est aussi déstabilisant de jouer devant beaucoup de personnes que l'on connaît".

Valérie Garnier : "Il ne faut pas retenir qu'on a battu l'Australie. Il faut retenir le fait que chaque soir nous avons fait mieux que le précédent. Et on devra encore mieux faire face à Cuba lundi. On a relevé le défi physique, et ce n'est pas rien face à l'Australie. On a gagné la bataille du rebond, on a provoqué des fautes en étant agressives balle en main. Il y a plein de choses positives même si on a encore un petit 31% de réussite aux tirs. On a franchi un palier ce soir et il faudra encore en franchir un nouveau au TQO".

Surtitre: 
Equipe de France féminine - Préparation TQO
Auteur: 
À Mondeville, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 9. Juin 2016
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À quatre jours de leur premier match au TQO contre Cuba lundi, les Bleues ont dominé une solide équipe australienne pour leur dernier match de préparation à Mondeville. Une prestation réussie et tout en maîtrise.
crédit: 
(Crédit : Romain Chaïb/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Fin de prépa sur une victoire pour l&#39;Equipe de France. Les Bleues débuteront le TQO dès lundi ! <a href="https://twitter.com/hashtag/MissionRIO?src=hash">#MissionRIO</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAAUS?src=hash">#FRAAUS</a> <a href="https://t.co/7YOtJojM69">pic.twitter.com/7YOtJojM69</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/741001836539305984">9 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Préparation TQO
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'