Stella Kaltsidou

Que deviens-tu...Stella Kaltsidou ?
"Des sentiments forts pour la France"
Avec 7 saisons et 136 matches joués en LFB, Styliani "Stella" Kaltsidou est la joueuse grecque la plus marquante de l'histoire de la Ligue Féminine. Arrivée en 2009 à Bourges, elle a ég...
Villeneuve d'Ascq battu par Braine
Les Guerrières ne sont pas parvenues à décrocher la troisième place de la SuperCoupe d'Europe, battues par Braine mercredi soir (71-67). Une petite revanche pour les Belg...

"Des sentiments forts pour la France"

Corps: 

Comment ça va et où es-tu en ce moment ?
Comme vous le savez peut-être, j'ai pris ma retraite et je suis retournée en Grèce. J'ai commencée ma carrière d'entraîneur. J'étais avec l'Équipe de Grèce féminine U16 comme assistante l'été dernier (12ème sur 16) et maintenant je suis assistante dans une équipe masculine de deuxième division (Maroussi). Ces dernièrs jours, je reste à la maison et suis les consignes pour stopper la propagation du coronavirus.

Qu'as-tu fais depuis que tu as quitté la France ?
Après avoir quitté la France (en 2016), je suis rentrée en Grèce où j'ai joué pour Olympiacos pendant deux saisons. Puis je suis allée en Pologne à Polkowice. Ma dernière saison en tant que joueuse. C'était très intéressant, une bonne saison. Après ça j'ai annoncé ma retraite et maintenant mon but est de continuer en tant qu'entraineur et travailler dur pour atteindre le plus haut niveau.

Suis-tu encore le championnat LFB ?
Oui bien sûr ! Je n'ai jamais arrêté de suivre la Ligue Féminine. Je pense que c'est l'une des meilleures et plus intéressantes ligue d'Europe.

As-tu des amies qui jouent toujours en France ?
Bien sûr ! Tout d'abord ma meilleure amie, Céline Dumerc. Puis Romy (Romane Bernies), Diandra (Tchatchouang), Endy (Miyem), Johanne Gomis, Laetitia Kamba, Pao (Salagnac) et j'en oublie d'autres. Joueuses, entraineurs, kinés...tellement de belles personnes. J'ai passé beaucoup de temps en France et rencontré à peu près toutes les joueuses françaises. J'ai des contacts avec beaucoup d'entre elles.

Quel est ton meilleur et ton pire souvenir en LFB ?
Pour être honnête, je n'ai pas de pire souvenir. Certaines personnes me rappeleront mes blessures au ligament croisé que j'ai eues deux saisons de suite à Bourges mais je ne le prend pas comme ça. En fait j'ai eu de la chance d'être entourée de gens qui m'ont soutenue et facilité les choses en tant qu'étrangère. Mon français n'était pas terrible à cette époque. Je pense spécialement à la kiné de Bourges (Noëlle Matichard) qui m'a aidée pour tout ce dont j'avais besoin, les opérations, le centre de rééducation. Toutes mes coéquipières et le staff étaient là pour moi. Et bien sûr je suis chanceuse d'avoir été opérée par l'un des meilleurs chirurgiens, le Dr. Sonnery-Cottet. Donc je n'ai que des bons souvenirs de la France. Parmi eux, je choisirais la standing ovation des 3000 spectateurs à Bourges quand je suis revenue après ma deuxième blessure. C'est un sentiment que je n'oublierai jamais. En tant qu'étrangère, recevoir tout ce respect et cette reconnaissance des fans est le meilleur sentiment qu'un athlète puisse avoir. C'est incomparable ! J'ai des sentiments forts pour la France et les Français, c'est un peu comme ma deuxième maison.

Son parcours en LFB

2009-2013 Bourges
Fév.-mai 2014 Bourges
Mars-mai 2015 Tarbes
2015-2016 Villeneuve d'Ascq

Son palmarès en LFB

Championne de France LFB en 2011, 2012 et 2013
Vainqueur de la Coupe de France en 2010
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2015

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Stella Kaltsidou ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 25. Mars 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Avec 7 saisons et 136 matches joués en LFB, Styliani "Stella" Kaltsidou est la joueuse grecque la plus marquante de l'histoire de la Ligue Féminine. Arrivée en 2009 à Bourges, elle a également porté les maillots de Tarbes et Villeneuve d'Ascq.

Villeneuve d'Ascq battu par Braine

Corps: 

SuperCoupe d'Europe féminine

Salle Gaston Reiff (Braine l'Alleud, Belgique)

Match pour la 3è place
Braine bat Villeneuve d'Ascq 71-67
Plus adroites et dominatrices au rebond, les Villeneuvoises ne sont pas parvenues à s'imposer. La faute à un manque d'agressivité symbolisé par l'écart de lancers-francs tentés (11 pour l'ESBVA, 26 pour Braine). Au contact à 1'23 de la fin (63-62), les partenaires de Stella Kaltsidou (14pts) ont laissé passé leur chance.

Finale
Prague bat Ekaterinbourg 93-91
Les attaques ont pris le pas sur les défenses dans cette finale. Grâce à une mire bien réglée (61.5% de réussite), Prague et son duo ibérique Palau (15pts, 13pds) - Xargay (21pts) a fait mal aux Russes. Du côté d'Ekat, c'est la paire Gruda (24pts, 9rbds) - Taurasi (28pts) qui s'est mise en évidence, en vain.
 

Catégorie: 
Surtitre: 
SuperCoupe d'Europe féminine
Auteur: 
Arnaud Dunikowski (LFB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 8. Octobre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Les Guerrières ne sont pas parvenues à décrocher la troisième place de la SuperCoupe d'Europe, battues par Braine mercredi soir (71-67). Une petite revanche pour les Belges qui avaient été dominées en finale de l'Eurocoupe par l'ESBVA en mars dernier. En finale, Prague a vaincu Ekaterinbourg malgré les 24 points de Sandrine Gruda.
S'abonner à RSS - Stella Kaltsidou