Team France

Equipe de France masculine
"Y aller avec un état d'esprit commando"
Présent lors des trois jours de préparation de l'Equipe de France pour les matches contre la Bosnie et la Russie, Alain Koffi a répondu à nos questions concernant les Bleus et son avenir à Gravel...
"La Bosnie, ça va être un piège"
A l'occasion des trois jours de préparation de l'Equipe de France avant de s'envoler vers la Bosnie, Paul Lacombe, récent finaliste des Playoffs de Jeep Elite,...
Le Final Four en ligne de mire
Les quarts de finales aller de la Basketball Champions League (BCL) débutent ce mercredi 28 mars. Les deux clubs français encore en lice, Strasbourg et Monaco, se déplaceront...
Boris Diaw chef de file de la sélection française
La liste des joueurs sélectionnés pour le 32e All Star Game LNB, qui se jouera le 29 décembre à l’AccorHotels Arena, a été dévoilée. Pour cet évènement majeur des fêtes de fin d’année, Boris Diaw et huit membres du Team France basket ont été retenus pour le match et Axel Julien participe...
Partez supporter les Bleus en Belgique
Gate-One Voyages et la FFBB organisent un déplacement pour soutenir les Bleus lors des matchs de qualification à la Coupe du Monde 2019. Le premier déplacement aura lieu à Anvers en Belgique avec un m...

"Y aller avec un état d'esprit commando"

Corps: 

Vous avez participé à la dernière fenêtre de qualification pour la Coupe du Monde et le groupe a depuis énormément évolué avec le retour des joueurs d’Euroleague et de NBA. Que ressentez-vous d’être encore dans ce groupe aujourd’hui ?

C’est une grande fierté bien évidemment. Comme j’ai pu le dire durant les fenêtres précédentes, je savais très bien que j’étais là pour pallier l’absence de certains joueurs qui étaient en Euroleague et en NBA. Aujourd’hui le fait d’être appelé sur cette fenêtre où tout le monde est disponible, cela veut dire que, quelque part, ce que j’ai fait a aidé l’équipe et qu’on l’a reconnu, cela représente une vraie fierté.

Justement, à la vue de tous les changements survenus dans le groupe, est ce que vous avez pu observer des changements dans la préparation, a– t– elle été abordée différemment ?
On fonctionne à peu près de la même manière avec les mêmes systèmes qu’on a pu voir lors de la dernière préparation. Après il est vrai que Vincent (Collet) a rajouté quelques systèmes spécifiques aux joueurs présents comme pour Nico (Batum) ou encore Nando (De Colo) pour s’appuyer sur leurs points forts. On va maintenant essayer d’aller chercher des victoires qui vont être compliquées avec deux gros matches à l’extérieur.

Vous dites qu’il s’agit de deux matches compliqués en perspectives, avec un 4/4 dans cette première phase, dans quel état d’esprit le groupe aborde ces deux dernières rencontres ?
Justement, on ne les prend pas à la légère, on sait très bien qu’on a battu les Russes de seulement deux points après prolongation et à domicile donc ça va être compliqué. Le match face aux Bosniens était différent mais il s’agit d’un gros déplacement chez eux, dans une petite ville et dans une salle qui sera pleine avec l’ambiance qui va avec. De leur côté, ils ont tout à gagner, on sait qu’il va s’agir d’un vrai combat là–bas donc on se prépare psychologiquement à ne rien lâcher et à y aller avec un état d’esprit commando.

Concernant les deux équipes qui vous seront opposées, la Russie et la Bosnie, avec toutes les incertitudes qui planent, est–ce que vous avez un peu plus d’informations sur les joueurs qui seront présents face à vous dans quelques jours ?
Pour l’instant on ne s’est pas trop préoccupés des joueurs présents ou absents face à nous. On se concentre vraiment sur nous, sur ce qu’on a à faire. Maintenant peu importe les joueurs qui nous seront opposés, je pense que la qualité sera au rendez–vous. D’un certain point de vue, c’est un peu comme pour nous, sur les premières fenêtres, il y avait beaucoup de joueurs qu’eux ne pouvaient pas connaître et malgré ça on a eu de bons résultats. Il s’agit de la même chose pour eux, ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas certains joueurs qu’ils ne sont pas de qualité.

Pour finir, vous venez de signer à Gravelines–Dunkerque, un petit mot sur la saison prochaine et vos ambitions personnelles ?
Gravelines cette année, ça a été une saison un peu difficile sans playoffs en fin de saison. En réaction à cela, le coach a su trouver les mots pour me convaincre. Pour un club comme Gravelines qui a l’habitude de jouer les têtes d’affiche, la saison dernière a été une erreur de parcours. Pour corriger ça, le coach avait dans l’optique de faire une raquette solide, c’est la raison pour laquelle il m’a contacté. Le projet m’a plutôt plu, je suis plutôt confiant et excité de relever ce nouveau challenge.

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Auteur: 
Gabin Vallet
Date d’écriture: 
Jeudi, 28. Juin 2018
Vignette: 
Chapeau: 
Présent lors des trois jours de préparation de l'Equipe de France pour les matches contre la Bosnie et la Russie, Alain Koffi a répondu à nos questions concernant les Bleus et son avenir à Gravelines-Dunkerque.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"La Bosnie, ça va être un piège"

Corps: 

Est-ce plus facile de se remettre de la défaite avec Monaco lors des Playoffs avec cette préparation en Équipe De France ?

C’est marrant mais la défaite ne m’atteint pas plus que ça. C’est comme si ça m’avait rendu plus fort, j’ai vraiment ce sentiment. Ce n’est pas la déception qui prime, même si c’est dommage d’avoir perdu parce que ça fait longtemps que j’essaie d’atteindre cet objectif. Mais je ne suis ici qu’avec de l’énergie positive et avec un très bon état d’esprit.

Vous êtes l’un des rescapés de la première fenêtre de qualification. Est-ce la fierté qui prime d’avoir été conservé avec le retour des joueurs d’Euroleague et de NBA ?

Bien sûr il y a de la fierté de pouvoir partager du temps de jeu avec tous ces joueurs. C’est un peu inespéré parce que je reviens de loin. Voir mon nom parmi tous ces joueurs qui évoluent dans des clubs NBA ou les dans meilleures équipes d’Europe, bien sûr que c’est une surprise, malgré ce que j’ai pu montrer lors des fenêtres.

Vous allez affronter deux équipes dont il faut se méfier. Savez-vous à quelles compositions il faut s’attendre, par exemple contre la Bosnie ayant un effectif incertain ?

La Bosnie ça va être un piège. Je connais bien parce que j’ai joué avec un Bosnien cette année (Elmedin Kikanovic). Il m’a certifié qu’il n’y allait avoir personne que l’on connaissait. C’est donc un piège : aller jouer contre des gars que l’on ne connaît pas qui vont sûrement être morts de faim. Il ne va pas falloir y aller en dilettante. Si on y va avec de vraies intentions, on se rendra les choses faciles et ils ne pourront pas rivaliser avec l’effectif que l’on a. Les Russes vont être bien armés, ça va être un match engagé et ce n’est pas plus mal de le jouer en deuxième, pour permettre à ceux qui n’ont pas joué depuis longtemps de se remettre en jambes.

Quand on est à 4/4 en qualification, comment est-ce que l’on aborde mentalement le fait d’aller faire deux matches à l’extérieur ?

Plus sereinement, mais pas trop confiants non plus. C’est un nouveau groupe, ils n’étaient pas avec nous pendant les premières fenêtres donc c’est une nouvelle approche. Mais on se sent plus serein quand on a de tels joueurs à nos côtés, parce que même si un nom n’a jamais fait un match, on a plus d’assurance et on sait ce dont on est capable. Il n’y aura pas cette pression de se dire qu’il faut absolument gagner pour se qualifier et ce n’est pas plus mal.

La préparation est assez intense et brève car vous n’avez passé que trois jours ensemble. Quel axe de travail le staff a-t-il privilégié ?

C’était plutôt une reprise de rythme pour certains, en travaillant aussi un peu sur les aspects tactiques. Ce qui est bien, c’est que tout le monde connait les systèmes et la philosophie du coach parce que tout le monde a été dans le groupe, que ce soit lors de l’Euro l’été dernier ou lors des fenêtres de qualification.  Le plus important c’est de retrouver le rythme et de pouvoir se remémorer les formes de jeu et les systèmes.

Surtitre: 
Equipe de France masculine
Auteur: 
Fantine Tessereau
Date d’écriture: 
Mercredi, 27. Juin 2018
Vignette: 
Chapeau: 
A l'occasion des trois jours de préparation de l'Equipe de France avant de s'envoler vers la Bosnie, Paul Lacombe, récent finaliste des Playoffs de Jeep Elite, a répondu à nos questions.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Le Final Four en ligne de mire

Corps: 

Plusieurs membres du Team France disputeront ces quarts de finale de la BCL, Louis Labeyrie et Jérémy Leloup du côté de Strasbourg, et Paul Lacombe avec Monaco. Le Final Four est en ligne de mire pour les Tricolores !

Tout juste qualifié en finale de la Coupe de France après avoir éliminé l’ASVEL (93-79) puis Nanterre (79-71), Strasbourg vise une place dans le Final Four de cette Champion’s League. Face à l’attaque de feu de l’actuel troisième du championnat grec, les troupes de Vincent Collet devront redoubler d’efforts en défense, comme le souligne l’entraineur de la SIG « Il faut être prêt défensivement à faire tous les efforts car c’est une équipe qui peut marquer 100 points à chaque match si tu la laisses jouer. Ils ont un potentiel offensif incroyable ». Les membres du Team France, Jérémy Leloup et Louis Labeyrie, auteurs de performances convaincantes lors du Top 8 de la Coupe de France, devront continuer sur leur lancée pour espérer faire la différence ce soir. Le frenchy Louis Labeyrie avait d’ailleurs été impressionnant face à Nanterre en demi-finale du Top 8, comptabilisant 18 points et 7 rebonds. Les Strasbourgeois sont prévenus, ils ne devront pas se laisser distancer par les grecs avant le match retour mercredi prochain (04 avril) au Rhénus.

Paul Lacombe, absent de l’effectif monégasque lors du Top 8 de la Coupe de France pour mieux préparer cette rencontre contre les turcs de Bandirma, devra batailler pour imposer son jeu face au finaliste de l’édition 2017. L’entraîneur de Monaco, Zvezdan Mitrović, se méfie d’ailleurs de son adversaire du jour « Par rapport à la saison dernière, ils ont changé quelques joueurs, mais le coaching staff n’a pas bougé et le système reste le même : Banvit aime jouer en contrôle, avec une grosse défense, des intérieurs dominateurs comme Vidmar et Kulig et des picks and roll efficaces. C’est du solide ».  Battus en demi-finale l’année dernière par ce même club, Monaco peut compter sur un effectif étoffé, reposé et solide à l’extérieur, une seule défaité concédée ... en Turquie (à Izmir).

Le programme
Quarts de finale aller
18h30 : AEK Athènes – Strasbourg (en différé sur Canal+ Sport à 20h55)
18h30 : Banvit Bandirma – Monaco (en direct sur Canal+ Multisports et Dailymotion, en différé sur Canal + Sport à 23h40)

Surtitre: 
Basketball Champions League
Auteur: 
Paul Sauzey
Date d’écriture: 
Mercredi, 28. Mars 2018
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les quarts de finales aller de la Basketball Champions League (BCL) débutent ce mercredi 28 mars. Les deux clubs français encore en lice, Strasbourg et Monaco, se déplaceront respectivement sur les parquets de l’AEK Athènes (18h30) et de Banvit (18h30).

Boris Diaw chef de file de la sélection française

Corps: 

Sans contestation, Boris Diaw sera la tête d’affiche du All Star Game 2017. Sa dernière (et unique) apparition à ce grand rendez-vous remonte à 2001 au Colisée de Chalon, où il s’est offert le titre de meilleur dunker. Alors que « Captain Babac » fait son grand retour, il sera accompagné de huit autres représentants du Team France Basket.

Pour compléter le cinq de départ de la sélection française, on retrouvera notamment le prometteur Elie Okobo (Pau-Lacq-Orthez), Paul Lacombe (Monaco), William Howard (Limoges), et Louis Labeyrie (Strasbourg). Ils seront suivi par l’expérimenté Alain Koffi (Pau-Lacq-Orthez), qui fera sa cinquième apparition au All Star Game, du géant Youssoupha Fall (Le Mans), ainsi que des joueurs de l’ASVEL Charles Kahudi et Amine Noua, grand espoir tricolore. Une équipe complète, solide, et expérimentée qui sera coachée par l’entraineur du MSB Eric Bartéchéky, assisté de Laurent Pluvy (Roanne).

Du côté de la sélection étrangère, le spectacle sera à l’ordre du jour, avec les présences de l’incontournable D.J Stephens, meilleur dunker du championnat, des shooters John Roberson (Lyon-Villeurbanne) et David Logan (Strasbourg), et des virevoltants Zack Wright (Strasbourg) et Gerald Robinson (Monaco). Zvezdan Mitrovic (Monaco) et Germain Castano (Orléans, Pro B) assureront les postes d'entraîneurs.

A noter qu’Axel Julien, autre membre du Team France, participera au SFR Sport Skills Challenge, pour lequel il défiera le double tenant du titre Benjamin Sene (Gravelines-Dunkerque), Martin Hermanssonn (Châlons-Reims), et Jerel Blassingame (Antibes).

Pour le concours du Peak 3Points Shoot-Out, le combat s’annonce féroce entre le tenant du titre Heiko Schaffartzik (Nanterre), John Roberson (Lyon-Villeurbanne), Jonathan Rousselle (Cholet), et David Logan (Strasbourg). Enfin, D.J Stephens tentera de détrôner Jeremy Nzeulie (Chalon-sur-Saône) au NBA2K18 Dunk Contest.

Les listes des sélections du All Star Game :

Les 12 All Star Français

Cinq de départ : Elie Okobo (Pau-Lacq-Orthez), Paul Lacombe (Monaco), William Howard (Limoges, Choix du public), Boris Diaw (Levallois), Louis Labeyrie (Strasbourg).

Benjamin Sene (Gravelines-Dunkerque), Jeremy Nzeulie (Chalon-sur-Saône), Charles Kahudi (Lyon-Villeurbanne), Amara Sy (Monaco), Alain Koffi (Pau-Lacq-Orthez), Amine Noua (Lyon-Villeurbanne), Youssoupha Fall (Le Mans).

Entraineurs : Eric Bartecheky (Le Mans) et Laurent Pluvy (Roanne, Pro B)


Les 12 All star étrangers

Cinq de depart : John Roberson (Lyon-Villeurbanne), Gerald Robinson (Monaco), David Logan (Strasbourg), Tim Blue (Antibes), Zachery Peacock (Bourg-en-Bresse).

Zack Wright (Strasbourg), Kenny Hayes (Limoges, Choix du public), Klemen Prepelic (Levallois), Trae Golden (Le Portel), Raymond Cowels (Hyères-Toulon), D.J. Stephens (Le Mans), Miro Bilan (Strasbourg),

Entraineurs : Zvezdan Mitrovic (Monaco) et Germain Castano (Orléans, Pro B)

Catégorie: 
Surtitre: 
All Star Game LNB
Auteur: 
Paul Sauzey
Date d’écriture: 
Mardi, 5. Décembre 2017
Vignette: 
Chapeau: 
La liste des joueurs sélectionnés pour le 32e All Star Game LNB, qui se jouera le 29 décembre à l’AccorHotels Arena, a été dévoilée. Pour cet évènement majeur des fêtes de fin d’année, Boris Diaw et huit membres du Team France basket ont été retenus pour le match et Axel Julien participera au concours des meneurs.

Partez supporter les Bleus en Belgique

Corps: 

Offres de séjours :
- Séjour 1 nuit : du 24/11 au 25/11 au départ de Paris ou Lille
- Séjour 2 nuits : du 24/11 au 26/11 au départ de Paris ou Lille

Inclus
Trajet Paris-Anvers ou Lille-Anvers, Aller-Retour en autocar
Hébergement 1 ou 2 nuits à Anvers avec petits-déjeuners
Billets « Supporters français » pour le match Belgique-France

Date limite d'inscription : lundi 23 octobre.

Pour télécharger le détail de l'offre.

Surtitre: 
Team France Basket
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Octobre 2017
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Gate-One Voyages et la FFBB organisent un déplacement pour soutenir les Bleus lors des matchs de qualification à la Coupe du Monde 2019. Le premier déplacement aura lieu à Anvers en Belgique avec un match le vendredi 24 Novembre 2017 à 20h30 à la Lotto Arena. Déplacement en autocar au départ de Paris ou Lille ! Il ne vous reste plus que 5 jours pour réserver vos places.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fgateonevoyages%2Fposts%2F1587157591322488&width=500" width="500" height="589" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>
S'abonner à RSS - Team France
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'