Thomas Heurtel

Equipe de France masculine - Préparation Coupe du Monde 2019
Thomas Heurtel forfait pour la Coupe du Monde
Le meneur de jeu de l’Équipe de France, Thomas Heurtel (1,88m, 30 ans, 75 sélections) a été contraint de déclarer forfait pour la Coupe du Monde 2019.
Thomas Heurtel ménagé face à la Tunisie
Le meneur des Bleus Thomas Heurtel (1,88m, 30 ans) sera ménagé demain mercredi à Toulouse face à la Tunisie (20h30, en direct sur RMC Sport 2). Le joueur a en effet ressenti u...
"Tu préfères" avec Thomas Heurtel
Mondial ou Jeux Olympiques, Euroleague ou NBA, Paëlla ou Kebab ? Une minute pour tout savoir sur Thomas Heurtel. #TeamFranceBaslet
Belle opération pour l'Efes Pilsen d'Heurtel
En s'imposant hier soir face à l'Olympiakos (64-60), l'Esfes Pilsen a fait un grand pas vers la qualification d'autant que l'équipe de Thomas Heurtel jouera le prochain match décisif à domicile. En revanche,Darussafaka et Adrien Moerman se sont inclinés face au Rea...
Heurtel et Moerman se relancent
Hier soir en Euroleague, les français Thomas Heurtel et Adrien Moerman se sont imposés avec leur club respectif de l'Efes Pilsen et Darussafaka égalisant ainsi dans leur série face à l'Olymp...
Heurtel et Moerman brillent et gagnent
Hier soir en Euroleague, les Français n'ont pas été en reste. Thomas Heurte...
Thomas Heurtel MVP du mois de février en Euroleague
De Colo et Heurtel performent
Thomas Heurtel, le successeur

Pages

Ça passe pour Heurtel et Efes Pilsen

Corps: 
Dans sa salle, le Maccabi Tel Aviv s'est incliné face l'Anadolu Efes Pilsen de Thomas Heurtel. Le meneur français a terminé la rencontre avec 11 points (4/10) et  6 passes.
 
Tourjours privé de Nando De Colo et après avoir compté 17 points d'avance, le CSKA Moscou a bien failli se faire surprendre par une valeureuse équipe de Bamberg. Le Français Fabien Causeur n'a pas été en reste cumulant 12 points et 4 passes dans cette partie.
Catégorie: 
Surtitre: 
Euroleague
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Décembre 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Hier soir en Euroleague, l'Anadolu Efes Pilsen s'est imposé à Tel Aviv (86-77) avec un bon Thomas Heurtel. Pendant ce temps, Fabien Causeur et Bamberg ont failli créer l'exploit face au CSKA Moscou, toujours privé de Nando De Colo (blessé).
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">.<a href="https://twitter.com/MT28APRIL">@MT28APRIL</a> with a perfect timing as <a href="https://twitter.com/thoneycutt23">@thoneycutt23</a> throws it down.<a href="https://twitter.com/hashtag/7DAYSMagicMoment?src=hash">#7DAYSMagicMoment</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MTAEFS?src=hash">#MTAEFS</a> <a href="https://t.co/Z8Zr5BgVZv">pic.twitter.com/Z8Zr5BgVZv</a></p>&mdash; EuroLeague (@EuroLeague) <a href="https://twitter.com/EuroLeague/status/804443374153367553">December 1, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FTheEuroLeague%2Fvideos%2F10154730123424948%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Euroleague?src=hash">#Euroleague</a> <a href="https://twitter.com/therealFC55">@therealFC55</a> et <a href="https://twitter.com/BroseBamberg">@BroseBamberg</a> ne sont pas passés loin de l&#39;exploit face <a href="https://twitter.com/cskabasket">@cskabasket</a> toujours privé de <a href="https://twitter.com/NandoDeColo">@NandoDeColo</a> <a href="https://t.co/ZyTKNmREwD">https://t.co/ZyTKNmREwD</a></p>&mdash; Equipe France Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/804620300105248769">December 2, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Efes Pilsen et Heurtel en démonstration

Corps: 

Devant ses supporters, l'Efes Pilsen a réalisé un véritable show face à l'Etoile Rouge de Belgrade, victoire 100 à 79. Le meneur français, Thomas Heurtel en a profité pour briller en compilant 17 points, 7 passes et 3 rebonds.

Après un début de match équilibré, Kaunas a pris peu à peu la mesure de son adversaire Bamberg (86-72). Dans les rangs du club lituanien, Léo Westermann a marqué 10 points auxquels il a ajouté 3 passes et 6 rebonds. Côté allemand, Fabien Causeur a également réalisé un match correct avec 10 passes, 3 passes et 2 rebonds.

Surtitre: 
Euroleague
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 25. Novembre 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Thomas Heurtel s'est illustré hier soir en Euroleague lors de la large victoire (100-79) de son club l'Efes Pilsen Istanbul face à l'Etoile Rouge de Belgrade. Dans le match Kaunas-Bamberg (86-72), ce sont les Lituaniens et Léo Westermann qui ont eu le dernier mot face à Fabien Causeur et ses partenaires.
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FTheEuroLeague%2Fvideos%2F10154710176059948%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FTheEuroLeague%2Fvideos%2F10154710347614948%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe>

Heurtel en mode record

Corps: 

18 points, 8 rebonds et 9 passes décisives. En 56 matches avec l’Equipe de France, Thomas Heurtel n’avait jamais atteint de tels sommets. Mais depuis le début de la campagne 2016, le meneur de l’Anadolu Efes rayonne et semble avoir parfaitement assimilé son rôle en relai de Tony Parker : "Quand je suis arrivé en Equipe de France c’était compliqué. Je n’étais pas habitué à jouer derrière un joueur aussi fort. Depuis le TQO notre relation se passe très bien." Apprécié du boss, qui goûte la vista offensive du Biterrois, Heurtel a promené Kyrie Irving aux quatre coins du parquet pour s’offrir tirs à mi-distance ouvert ou servir ses intérieurs sur le pick n’roll. "Quand tu as de la patience, que tu les étires, ils font des erreurs qui te permettent de scorer", notait Vincent Collet à propos des Etats-Unis. "Pour l’instant notre alternance à la mène est performante. Thomas a été très bon avec notamment une fin de match remarquable."

Prévenu juste avant les hymnes que Parker ne tiendrait pas sa place dimanche soir, Heurtel a pleinement assumé sa titularisation, dans la droite ligne d’une saison qui l’a vu terminer meilleur passeur d’Euroleague. "J’avais beaucoup de responsabilités cette année dans une équipe avec des joueurs très forts. Je suis clairement meilleur aujourd’hui. Je suis très content d’être revenu dans ce groupe France. Je suis arrivé en forme et j’espère vraiment décrocher une médaille." Comme Milos Teodosic vendredi, puis Nando De Colo, Heurtel a démontré que la science du placement des arrières estampillés Euroleague pouvait parfaitement s’exprimer face aux meilleurs joueurs du Monde. De quoi ambitionner, à 27 ans, d’aller découvrir le basket NBA ? "Tout le monde est motivé de jouer contre les Etats-Unis, ce sont des superstars mondiales", répond-il. "Ce n’est pas forcément un objectif mais si j’en ai l’opportunité... Après ce n’est pas parce que j’ai fait un match ce soir que je dois aller en NBA."

Même s’il estime qu’il "n’a pas besoin de se montrer", alors qu’il lui reste une année de contrat à Istanbul, Heurtel sait sans doute que ses performances olympiques pourraient donner quelques idées à des recruteurs US plus que jamais sensibles aux talents venus d’Euroleague pour compléter des effectifs où les superstars entament la plus grosse partie de la masse salariale. Mais en attendant, c’est vers un quart de finale couperet que se projettent Heurtel et les Bleus. Face, potentiellement, à l’Espagne en cas de succès de cette dernière sur l’Argentine. Un face-à-face qui pourrait permettre à Vincent Collet d’opter pour une association Heurtel-Parker difficile à mettre en place défensivement mais envisageable pour contrer une Roja qui évolue souvent avec deux arrières de petite taille. Réponse définitive dans la nuit de lundi à mardi.

Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE A MASCULINE
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Rio
Date d’écriture: 
Dimanche, 14. Août 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Troisième marqueur et meilleur passeur des Bleus à l’issue de la phase de poule, Thomas Heurtel a battu tous ses records en Equipe de France face aux Etats-Unis.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

Heurtel comme chez lui

Corps: 
Eblouissant en 2014 à la Coupe du Monde. Méconnaissable en 2015 pendant la préparation de l’EuroBasket. Thomas Heurtel est bien de retour. Samedi soir, face à la Turquie, il a égalé son record de points en Equipe de France, livrant un véritable récital dans le quatrième quart-temps pour guider les Bleus vers la finale du TQO. Une performance en droite ligne de sa saison avec l’Anadolu Efes. "Je n’avais pas forcément besoin de montrer quoi que ce soit. J’ai joué à ce niveau et même plus toute la saison en Euroleague", estime le meilleur passeur de la compétition continentale. "Je suis arrivé en forme et je l’ai montré dès le premier match à Pau." Avec une finale du championnat turc qui s’est conclue le 13 juin, Heurtel a tout juste eu le temps de prendre un vol pour Bilbao et de chausser ses baskets dès son arrivée à Pau pour disputer un match amical contre la Lettonie le 16.
 
Très à l’aise dans un fonctionnement à quatre arrières qui apporte près de 40 points par match à l’Equipe de France depuis le début du tournoi, Heurtel a définitivement trouvé sa place aux côté de l’icône Tony Parker : "Ce n’était pas évident de s’adapter. Nando a mis du temps par exemple et au début c’était compliqué pour lui. Aujourd’hui il le fait parfaitement. Petit à petit je trouve mes marques. L’Equipe de France c’est l’équipe de Tony et être remplaçant d’une aussi grosse star ce n’était pas forcément quelque chose d’évident. Je discute beaucoup avec lui pendant l’année. Il n’est pas papa poule mais il m’aide énormément. Il aime les joueurs avec de la personnalité. C’est une personne intelligente et il a vu par exemple l’an passé que c’était compliqué face à l’Espagne. Il est proche des joueurs qui peuvent l’aider."
 
Face à la Turquie, c’est bien Heurtel qui a contrôlé les débats jusqu’au coup de sifflet final, faisant apprécier ses formidables qualités de créateur agrémentées d’un dunk en contre-attaque bien plus inattendu. "J’ai laissé le match venir à moi. On sait que j’aime avoir des responsabilités et je les ai prises ce soir." Auteur de 12 points et 3 passes décisives dans le dernier quart-temps il a pris sa revanche sur Bobby Dixon et Melih Mahmutoglu, qui l’ont battu en finale de la TBL avec Fenerbahçe. Une expérience qu’il a su utiliser au TQO : "J’ai l’habitude de jouer contre eux. Je sais plus ou moins qui sait défendre ou pas, qui attaquer. C’est un petit avantage." 
Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - TQO DE MANILLE 2016
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Manille
Date d’écriture: 
Samedi, 9. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Face à des joueurs qu’il fréquente régulièrement dans le championnat turc, Thomas Heurtel a rayonné en demi-finale du TQO.
crédit: 
FIBA

A 40 minutes de Rio

Corps: 
Avec un tournoi à six équipes, les matches couperets n’ont pas tardé à arriver. Une perspective sans doute plus stressante que jamais pour les fans tricolores, la perspective d’une possible défaite étant synonyme de la fin du rêve olympique et de la retraite internationale d’une génération de qui a porté le basket français tout en haut de la hiérarchie mondiale.
 
Pour le remake du huitième de finale de l’EuroBasket 2015, Ergin Ataman a choisi d’aligner ses tours jumelles dans le cinq, Omer Asik et Semih Erden. Une nouveauté dans ce TQO, qui va rapidement payer, les deux baobabs fermant totalement l’accès au cercle en défense et se trouvant parfaitement en attaque pour des paniers faciles. En quatre minutes la Turquie fait souffler un léger vent de panique dans le clan français (3-13), confirmant une fâcheuse tendance à débuter les rencontres avec une agressivité en berne. Un temps mort de Vincent Collet va cependant vite remettre ses troupes dans le sens de la marche. Boris Diaw durcit le ton et les Bleus s’attachent à écarter le jeu. Avec plus de mouvement et de rythme, ils parviennent à trouver des tirs ouverts et à provoquer des fautes. Nando De Colo se régale et en un éclair la France se fend d’un 13-0 autoritaire. 
 
Seule ombre au tableau les fautes rapides qui tombent sur le duo Joffrey Lauvergne-Kim Tillie. Une situation qui forcent les Bleus à jouer petit. Très petit… Pendant quelques minutes, Florent Pietrus et Mickaël Gélabale vont tenir la raquette. Avec une certaine réussite puisque le manque de centimètres s’accompagne d’une mobilité accrue qui perturbe les Turcs. Hormis un léger coup de chaud de Bobby Dixon, a.k.a. Ali Muhammed, l’Equipe de France est parfaitement en place défensivement et, comme c’est désormais une habitude, trouve sur son banc des éléments capables de faire la différence. Thomas Heurtel et Antoine Diot frappent à longue distance au cœur du deuxième quart-temps et au moment de rejoindre les vestiaires l’écart est monté à 7 unités avec dix marqueurs différents ayant contribué au tableau de marque.
 
La bonne série va se poursuivre au troisième quart-temps avec un Tony Parker déterminé à stopper Dixon et en mode distributeur de l’autre côté du terrain. Lauvergne, limité à deux minutes de temps de jeu en première mi-temps, évacue sa frustration en faisant fructifier ces caviars près du cercle. La Turquie est au bord du gouffre mais un léger moment de flottement marqué par quelques balles perdues lui permet encore d’y croire quand approche le money-time, même si un tir primé d’Antoine Diot au buzzer les laisse à distance respectable (53-43).
 
La digue va cependant rapidement céder. Thomas Heurtel, sans doute inspiré de retrouver quelques acteurs des meilleurs derbies stambouliotes, fait le show et s’envole même au dunk en contre-attaque (66-50, 34e). Une action rare qui démontre à quel point le meneur de l’Anadolu Efes Istanbul est affûté cet été. La Turquie a beau se lancer dans un dernier rush désespéré, Heurtel règne sur le dernier quart-temps (12 pts, 3 pds). Dans son sillage, l’Equipe de France file vers la finale du TQO face au Canada. Les Jeux Olympiques sont à portée de main.
Surtitre: 
EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - TQO DE MANILLE 2016
Auteur: 
par Julien Guérineau, à Manille
Date d’écriture: 
Samedi, 9. Juillet 2016
Vignette: 
Chapeau: 
Il ne reste qu’une marche à franchir. Hormis cinq premières minutes ratées, l’Equipe de France a contrôlé les débats et dominé la Turquie 75-63 pour se qualifier en finale du TQO, face au Canada, dimanche à 15h00.
crédit: 
FIBA
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/jfmrXWo5oik" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

La France donne le ton

Corps: 
Après quelques séances d’entraînements rythmées par les arrivées au fil des jours de renforts supplémentaires, l’Equipe de France a lancé sa mission Rio jeudi soir, face à la Lettonie. Un adversaire de qualité, qu’elle avait éliminé lors des quarts de finale du dernier EuroBasket. Illustration de cette préparation un brin particulière c’est Thomas Heurtel qui a débuté la rencontre au poste de meneur, huit heures seulement après son arrivée à Pau, tandis que Kim Tillie démarrait à l’aile, lui qui évolue exclusivement à l’intérieur en Espagne. Une adaptation aux circonstances qui n’a pas empêché les Bleus de se montrer rapidement séduisants, Boris Diaw régalant ses coéquipiers de cinq passes décisives en cinq minutes. Mais le 9-2 initial était effacé à vitesse grand V par la mise en route des shooteurs lettons, Dairis Bertans en tête (10 pts dans le premier quart-temps).
 
Les Baltes réclament une attention de tous les instants au risque de voir tomber la foudre. Une tâche compliquée compte tenu de l’effectif très expérimental de la France en attendant les retours de Tony Parker, Nando De Colo, Mickaël Gélabale et Antoine Diot, qui rééquilibreront le secteur extérieur. Mais le temps d’une soirée, Ruddy Nelhomme et Jacques Commères ont été contraints de jongler avec les associations, trouvant dans la paire Diaw-Moerman puis dans la bonne entrée d’Hugo Invernizzi la recette d’un spectaculaire 23-5 lors des 7 dernières minutes du deuxième quart-temps. Le capitaine Diaw régalera même le Palais des Sports d’un somptueux coast to coast avant qu’Edwin Jackson ne finisse le travail au moment de rejoindre les vestiaires (46-35).
 
Convaincants offensivement, les Bleus allaient s’appliquer à hausser le ton défensivement pour lancer la deuxième mi-temps. Agressifs sur les porteurs de balle, très efficaces sur les rotations et les aides à l’image de Kim Tillie, ils ne laissaient aucune position à des Lettons incapables de trouver des solutions une fois leur arme favorite, le tir de loin, enrayée (63-46, 30e). En attaque c’est Thomas Heurtel qui succédait à Diaw pour servir le caviar et maintenir à distance un adversaire un brin tendu. Tout le banc tricolore pouvait participer à la fête et alimenter le tableau de marque au cours d'une belle soirée de lancement.
Boris Diaw
"Je suis assez satisfait, notamment parce que c’était mieux qu'hier lors du scrimmage. Il y a encore des approximations mais cela ne fait que trois jours que nous sommes ensemble et certains joueurs découvraient l'Equipe de France. C'est positif de voir des jeunes appelés pour ce match qui ont fait le job. C'est de bon augure pour le futur, au-delà de la mission pour les Jeux Olympiques. Les personnes ne seront pas forcément les mêmes au TQO mais le jeu développé s'en rapproche et c'est intéressant pour les joueurs présents."
 
Ruddy Nelhomme
"Je suis très content de l'état d'esprit. On parle de club France et si certains joueurs ne seront pas présents pour la campagne du TQO ils ont permis de se préparer idéalement. Tous les joueurs proposent des choses très intéressantes. Ce stage a permis de remettre en route des éléments qui avaient stoppé depuis quelques mois. La situation était exceptionnelle pour moi ce soir et je remercie les joueurs d'avoir proposé un spectacle de qualité. Je retiens également que lorsque nous étions un peu moins bien, nous avons su hausser notre agressivité défensive pour revenir dans le match. Globalement notre équipe est un peu déséquilibrée puisque nous avons beaucoup d'intérieurs mais certaines configurations sont intéressantes lorsqu'on grandit l'équipe. Notre secteur extérieur ne sera pas le même dans une semaine mais ce qui est positif c'est que quel que soit le groupe, on trouve des solutions pour jouer des matches de ce niveau."

 

Surtitre: 
Mission Rio
Auteur: 
Julien Guerineau
Date d’écriture: 
Jeudi, 16. Juin 2016
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France a lancé sa préparation olympique en dominant la Lettonie (89-72) à Pau. Un succès obtenu en dépit de nombreuses absences, parfaitement compensées par une prometteuse volonté de jouer ensemble.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB

Lauvergne et Heurtel vous offrent les highlights des Bleus

Surtitre: 
Calendrier de l'Avent
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 23. Décembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Depuis le début du mois de décembre, vous avez découvert chaque jour une case du calendrier de l'Avent de l'Equipe de France masculine. En ce 23 décembre, vous avez rendez-vous avec Joffrey Lauvergne et Thomas Heurtel.
crédit: 
(Crédit : FFBB)
Social_posts: 
<div id="fb-root"></div><script>(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));</script><div class="fb-video" data-allowfullscreen="1" data-href="https://www.facebook.com/equipedefrancedebasketball/videos/1031642540229215/"><div class="fb-xfbml-parse-ignore"><blockquote cite="https://www.facebook.com/equipedefrancedebasketball/videos/1031642540229215/"><a href="https://www.facebook.com/equipedefrancedebasketball/videos/1031642540229215/">Calendrier de l&#039;Avent des #Bleus - J23</a><p>Aujourd&#039;hui dans le Calendrier de l&#039;Avent, Thomas Heurtel et Joffrey Lauvergne vous offrent les derniers highlights des #Bleus. Rendez-vous demain pour un cadeau exceptionnel.</p>Posté par <a href="https://www.facebook.com/equipedefrancedebasketball/">Equipe de France de Basketball - page officielle</a> sur mardi 22 décembre 2015</blockquote></div></div>
Calendrier de l'Avent des #Bleus - J23

Aujourd'hui dans le Calendrier de l'Avent, Thomas Heurtel et Joffrey Lauvergne vous offrent les derniers highlights des #Bleus. Rendez-vous demain pour un cadeau exceptionnel.

Posté par Equipe de France de Basketball - page officielle sur mardi 22 décembre 2015

Heurtel impérial

Corps: 
uroleague
Nando De Colo (CSKA Moscou) : joue vendredi contre Darussafaka
Thomas Heurtel (Efes Pilsen) : 25 points (9/11 aux tirs), 2 rebonds, 9 passes en 29 minutes (victoire 95-86)
Léo Westermann (Limoges) : 14 points (5/12 aux tirs), 1 rebond, 5 passes en 26 minutes (défaite 67-76 face à l'Olympiakos)
Nobel Boungou-Colo (Limoges) : 2 points (1/6 aux tirs), 1 rebond, 2 passes en 29 minutes (défaite 67-76 face à l'Olympiakos)
Ali Traoré (Limoges) : 14 points (5/11 aux tirs), 6 rebonds, 1 passe en 25 minutes (défaite 67-76 face à l'Olympiakos)
Fabien Causeur (Vitoria) : n'a pas joué face à Efes Pilsen (défaite 86-95)
Kim Tillie (Vitoria) : 7 points (2/6 aux tirs), 7 rebonds, 3 passes en 24 minutes (défaite 86-95 face à Efes Pilsen)
Rodrigue Beaubois (Strasbourg) : joue vendredi contre le Khimki Moscou
Jérémy Leloup (Strasbourg) : joue vendredi contre le Khimki Moscou
Edwin Jackson (Malaga) : 7 points (2/5 aux tirs), 1 rebond, 1 passe en 18 minutes (victoire 77-65 face à Sassari)
 
Plus d'infos sur l'Euroleague : www.euroleague.net
 
EuroCup
Mouhammadou Jaiteh (Nanterre) : 4 points (1/3 aux tirs), 4 rebonds, 1 passe en 20 minutes (défaite 83-92 face à Oldenbourg)
Mickaël Gélabale (Le Mans) : 16 points (4/8 aux tirs), 2 rebonds en 31 minutes (défaite 87-71 face à Reggio Emilia)
Adrien Moerman (Banvit) : 20 points (8/13 aux tirs), 10 rebonds en 35 minutes (victoire 71-67 face à Trabzon)
Florent Pietrus (Nancy) : n'a pas joué face à Charleroi (victoire 86-81)
Antoine Diot (Valence) : 2 points (0/0 aux tirs), 1 rebond en 13 minutes (victoire 62-58 face à Venise)
 
Plus d'infos sur l'EuroCup : www.eurocupbasketball.com
Surtitre: 
Euroleague
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Vendredi, 11. Décembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Décidément, Thomas Heurtel aime jouer contre son ancien club, Vitoria. Lors du match aller, le meneur tricolore avait rendu une copie solide (26 points, 6 passes) et il a remis ça hier soir en signant sa meilleure évaluation de la saison (32). En revanche, il n'y a pas eu de surprise à Limoges qui s'est incliné face à l'Olympiakos.

Un Heurtel très efficace

Corps: 
Turquie - BSL
Adrien Moerman (Banvit) : 16 points (6/12 aux tirs), 6 rebonds en 29 minutes (victoire 83-76 face à Gaziantep)
Thomas Heurtel (Efes Pilsen) : 13 points (5/10 aux tirs), 9 passes, 6 rebonds en 25 minutes (victoire 91-61 face à Buyukcekmece)
 
Espagne - Liga Endesa
Fabien Causeur (Vitoria) : 16 points (5/7 aux tirs), 3 rebonds, 2 passes, 4 interceptions et 21 d'eval en 26 minutes (victoire 77-67 face à Gran Canaria)
Kim Tillie (Vitoria) : 4 points (2/2 aux tris), 6 rebonds et 2 passes en 18 minutes (victoire 77-67 face à Gran Canaria)
Edwin Jackson (Malaga) : 3 points (0/3 aux tirs), 1 rebond, 1 passe en 20 minutes (défaite 70-88 contre Bilbao)
Antoine Diot (Valence) n'a pas joué face à Obradoiro (victoire 76-56)
 
Russie - VTB
Nando De Colo (CSKA Moscou) n'a pas joué face à Tallinn (victoire 100-67) 
 
Serbie - Ligue Adriatique
Timothe Luwawu-Cabarrot (Mega Leks) : 12 points (4/11 aux tirs), 2 rebonds, 4 interceptions, 1 contre en 23 minutes (victoire 101-72 face à Niksic)
Alpha Kaba (Mega Leks) n'a pas joué face à Niksic

 

Surtitre: 
Français de l'Etranger
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Novembre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
En seulement 25 minutes passées sur le parquet ce week-end, Thomas Heurtel a réalisé un véritable récital. En cumulant 13 points, 9 passes et 6 rebonds, le meneur français a contribué au large succès de son équipe. Toujours invaincus en championnat turque, Banvit et Moerman continuent d'impressionner. En Espagne, Fabien Causeur finit une nouvelle fois meilleur marqueur de Vitoria en s'imposant 77-67 face à Gran Canaria.

Heurtel et l'Efes Pilsen remportent la Coupe du Président

Corps: 
Lors de ce match, le Français a cumulé 6 points (à 1/9 uax tirs), 4 rebonds et 6 passes décisives.
 
Après la Coupe de Turquie remportée l'an passé, Thomas Heurtel débute la saison 2015-2016 en remportant un deuxième trophée avec la formation turque. 
 
 
Surtitre: 
Français de l'Etranger
Auteur: 
Sylvain Bourdois Chupin
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Octobre 2015
Vignette: 
Chapeau: 
Le meneur tricolore de l'Anadolu Efes Istanbul, Thomas Heurtel a remporté la Coupe du Président, équivalant du Trophée des Champions en LNB. Les Stambouliotes se sont imposés 76 à 74 face à Izmir.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="und" dir="ltr"><a href="http://t.co/fU0X8CMmiv">pic.twitter.com/fU0X8CMmiv</a></p>&mdash; Anadolu Efes SK (@AnadoluEfesSK) <a href="https://twitter.com/AnadoluEfesSK/status/651839903123288064">October 7, 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Thomas Heurtel
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'