Vous êtes ici

Preview - Finale pro masculine

Boulazac peut-il surprendre Strasbourg ?

Julien Guérineau (FFBB) - 19/04/2018
Le duel entre Boulazac et Strasbourg semble déséquilibré sur le papier. Mais l'invité surprise périgourdin, à l'image des tours précédents et des exploits réalisés, pourrait bien surprendre la SIG, qui reste sur deux revers de rang en Jeep® Élite. Présentation des deux écuries qui s'affronteront samedi (19h00) pour tenter de remporter le Trophée Robert Busnel. Un match à suivre en direct et en intégralité sur SFR Sport 2

Boulazac, l'invité surprise
Avant-dernier de Jeep® Élite avant de se déplacer à Trélazé pour le Top 8, Boulazac a profité de circonstances favorables et d’une intensité défensive retrouvée pour se qualifier pour la finale de la Coupe de France.

Le 16 juin 2012, Boulazac avait découvert le POPB. Deuxièmes de la saison régulière de Pro B, les joueurs de la Dordogne, encore en Nationale 2 dix ans plus tôt, accédaient à la finale des playoffs et validaient ainsi leur montée dans l’élite. Le 21 avril prochain, le club sera de nouveau au programme de l’AccorHotels Arena pour la finale de Coupe de France. Une performance que son parcours cette saison en Jeep® Élite ne laissait pas présager. Et encore plus lorsque le tirage au sort du top 8 avait placé Boulazac sur la route de l’ogre Monaco. Mais encore en course en quart de finale de Basketball Champions League, les troupes de la Principauté ont privilégié la compétition européenne et envoyé à Trélazé une escouade majoritairement composée d’espoirs. "Il faut être humbles. On prend Antibes à domicile. On va à Poitiers pour gagner en prolongation. On reçoit Chalon. Puis on joue Monaco diminué et Paris diminué. Peut-être a-t-on été avantagé mais on l’a fait", souriait Arnaud Kerckhof à l’heure d’analyser ce succès.
Le capitaine se souvenait ainsi des cinq rencontres perdues de moins de cinq points cette saison et qui placent le BBD dans une situation délicate dans la course au maintien. Une lutte qui restera centrale mais qui n’empêchera pas les supporters de profiter d’un moment unique à Paris. "Cette finale c’est un évènement pour la Dordogne. C’est magnifique", remarquait Claude Bergeaud. "Ce club est en LNB depuis 2005 seulement. C’est tout frais. Tout ce qui arrive est nouveau et ce qui est nouveau plaît, surtout qu’il n’y a pas de concurrence locale. Le projet de Boulazac est magnifique et le concrétiser avec cette finale… Une finale de Coupe de France contre le meilleur club français, c’est énorme. Sur l’échelle de Richter nous sommes à 8,5." Pour retrouver la capitale, le BBD a justement écarté Levallois et Boris Diaw en demi-finale, concluant les quinze dernières minutes d’un spectaculaire 41-18 et profitant pleinement des absences de Klemen Prepelic et Louis Campbell, blessés. En finale, Boulazac a rendez-vous avec la machine de guerre strasbourgeoise mais voudra se souvenir qu’en décembre, il avait fait tomber la SIG 109-102 dans son antre du Palio. L’ambiance suivra-t-elle le joueurs à Paris ? "Nous n’avons ni train, ni bus, ni voiture en Dordogne", ironisait Claude Bergeaud après la victoire tout en espérant une forte mobilisation de ses supporters pour ce rendez-vous déséquilibré sur le papier mais historique.

 

Strasbourg, le rouleau compresseur
Après un début de saison décevant, Strasbourg a modifié son effectif et fait figure d’épouvantail. La conquête de la Coupe de France est une première étape avant de s’attaquer au titre de champion.

 Le titre de champion de France, Strasbourg l’a laissé échapper lors des cinq dernières saisons. Un traumatisme pour un club qui s’est solidement installé au sommet du basket français. Les Alsaciens ont la ferme intention de vaincre le signe indien mais continuent, en attendant, de garnir leur armoire à trophées. Après les titres obtenus en 2015 (Leaders Cup, Coupe de France), les troupes de Vincent Collet auront une nouvelle occasion samedi 21 avril à l’AccorHotels Arena. Un rendez-vous face à Boulazac dont ils seront les immenses favoris. Après un bon début de saison, la SIG a continué de faire forte impression à Trélazé, confirmant que les ajustements apportés à son effectif la transformaient en un véritable rouleau compresseur. "On a tourné sur deux jours avec 11 joueurs et ça compte à la fin", notait ainsi Jérémy Leloup. En quart de finale, l’ASVEL n’a pas existé, totalement dépassée par l’impact physique et la variété des options offensives de la SIG. Damien Inglis, après deux années quasi blanches, a rendu une copie parfaite (15 pts à 6/6 en 19’). 24 heures plus tard il était beaucoup moins inspiré face à Nanterre mais Zack Wright (18 pts) se chargeait de porter l’estocade à des Franciliens qui ont pourtant héroïquement résisté.
"Ils ont un vrai secteur intérieur avec un point d’ancrage intérieur comme Miro Bilan et Louis Labeyrie. Quant aux lignes arrières on ne les présente plus. C’est une très belle équipe", soufflait le pivot de Nanterre 92, Johan Passave-Ducteil alors que son coach notait que contre un tel adversaire, toutes les équipes devaient "faire plus que d’habitude"Pour Boulazac, le défi s’annonce immense. L’occasion est belle pour la SIG de faire main basse sur la Coupe pour préparer idéalement les playoffs. "On me demande si cette équipe est meilleure que celle de l’année dernière", précisait Vincent Collet en conférence de presse. "Je pense, mais par rapport à celle qui était en finale d’EuroCup il y a deux ans je ne suis pas sûr du tout. En revanche, je trouve qu’on a des joueurs de fort caractère. Et c’est important." Mais les récents revers en championnat du club alsacien viennent jeter quelques doutes sur la solidité de la formation coachée par Vincent Collet. 


Le programme des Finales Coupe de France 2018 :

Vendredi 20 avril 2018
18h00 : Finale Trophée féminin en direct sur Youtube
BC La Tronche Meylan (NF1) – Aulnoye AS (NF1)

20h30 : Finale Trophée masculin en direct sur Youtube
Toulouse BC (NM2) - Kaysersberg Ammerschwihr BCA (NM2)

Samedi 21 avril 2018
11h30 : Finale U17 féminines en direct sur Youtube
USO Mondeville - FC Lyon ASVEL Féminin

14h00 : Finale U17 masculins en direct sur Youtube
JL Bourg - Nantes Basket Hermine

16h30 : Finale Pros féminines (Trophée Joé Jaunay) en direct sur SFR Sport 2
Flammes Carolo BA (LFB) - Tango Bourges Basket (LFB)

19h00 : Finale Pros masculins (Trophée Robert Busnel) - en direct sur SFR Sport 2
Strasbourg IG (Jeep© Élite) – Boulazac BD (Jeep© Élite)

Réservez vos places en cliquant ici

Suivez la Coupe de France sur les Réseaux Sociaux avec #CDFBasket et retrouvez toute l’actualité sur la page Facebook Coupe de France de BasketBall

 

 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'