Vous êtes ici

Coupe de France féminine (Demi-finales)

Bourges et Villeneuve en finale

Sylvain Bourdois Chupin (FFBB) - 23/03/2008
Après des quarts de finale très disputés, Bourges et Villeneuve d’Ascq se sont qualifiés plus facilement pour la finale de la Coupe de France féminine en dominant largement respectivement Challes-les-Eaux (77 à 50) et Reims (65 à 35). Bourges retrouvera Villeneuve d'Ascq le 18 mai prochain à Bercy pour le dernier match de la saison.

A Metz
Samedi 22 mars - Quarts de finale :
Reims - Calais : 69-67
Lattes-Montpellier - Villeneuve d’Ascq : 54-59

Dimanche 23 mars - Demi-finale :
Reims - Villeneuve d'Ascq : 35-65
Il aura fallu attendre 7’45 pour voir Zuzana Klimesova (15 points et 7 rebonds) inscrire les premiers points de Reims. Paradoxalement, malgré l’activité de Géraldine Robert (8 points et 8 rebonds) et Fatimatou Sacko (17 points et 8 rebonds) en ce début de partie, Villeneuve d’Ascq n’a pas vraiment profité de cette absence de réussite offensive pour creuser l’écart (6-18, 10’). Toujours très maladroites, les Rémoises ne parviennent pas à installer leur jeu face à une défense villeneuvoise bien en place. Dominatrices dans le secteur intérieur, Ljubica Drljaca (8 points, 4 rebonds et 4 passes) et ses partenaires portent leur avance à 23 points sur un dernier panier de Cathy Wambe (10 points et 7 passes) au moment de rejoindre les vestiaires (33-10). Dans le sillage de sa Tchèque, Zuzana Klimesova, Reims revient peu à peu dans le match en infligeant aux Nordistes un 12 à 2 en l’espace de 5 minutes (22-35). Au four et au moulin, l’intérieure Fatimatou Sacko permet cependant à sa formation de limiter le retour des joueuses de Philippe Sauret. Le duo Crawford-Wambe redonne une avance confortable à Villeneuve d’Ascq (45-24, 30’). Les joueuses d'Abdou N'Diaye poursuivent leurs efforts dans le dernier acte, et profitent des sorties pour 5 fautes de Manon Sinico (10 points et 3 rebonds) et Anne-Sophie Pagnier (2 points) pour augmenter encore leur avance. En s'imposant 65 à 35, Villeneuve d'Ascq retrouvera Bercy pour la finale de la Coupe de France après cinq ans d'absence.

A Poissy
Samedi 22 mars - Quarts de finale :
Challes-les-Eaux - Mondeville : 85-81
Aix-en-Provence - Bourges : 63-68

Dimanche 23 mars - Demi-finale :
Challes-les-Eaux - Bourges : 50-77
Après une première série 7 à 0 en 2’30, Bourges ne laisse pas le temps à Challes de se remobiliser pour lui infliger une nouvelle série (10 à 0) et ainsi faire la différence. Le collectif berruyer prend ses distances grâce notamment à l’efficacité dans la peinture d’Emmeline Ndongue (11 points) et de Belinda Snell (18 points et 5 rebonds) en périphérie (25-8, 10’). C’est une nouvelle fois l’intérieure néerlandaise, Marlous Nieuwven (9 points et 6 rebonds) et l’ailière américaine, Chandi Jones (21 points) qui permettent aux Savoyardes de rester dans le match (12-33, 13’). Bourges continue cependant son cavalier seul mais la sortie de ses cadres permet aux joueuses de Corinne Benintendi de refaire une partie de leur retard (23-35, 17’), grâce notamment au duo Jones-Bacquet. Mais Sonja Petrovic (9 points et 4 rebonds) puis Carine Paul (3 points) relancent Bourges juste avant la pause (40-23, 20’). Le passage au vestiaire ne coupe en rien l’élan de la troupe de Pierre Vincent, qui de retour sur le parquet creuse encore un peu plus l’écart grâce notamment à Sonja Kireta (20 points et 4 rebonds) et Belinda Snell bien servies par leurs partenaires (56-25, 24’). Marlous Nieuwven est la seule en mesure de relancer Challes mais l’écart reste toujours important (67-39, 31’). Le dernier acte est qu’une simple formalité pour la formation tango malgré un dernier sursaut d’orgueil des Rémoises (48-71, 36’). Les Berruyères s’imposent finalement 77 à 50. Bourges se qualifie ainsi pour sa quatrième finale de la Coupe de France consécutive.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'