Vous êtes ici

Préparation Championnat du Monde féminin

Des Bleues bien Opals

20/09/2014
Malgré l'absence de la star australienne, Liz Cambage, rupture du tendon d'achile hier lors du macth face aux USA, la France n'a pas réussi à contourner l'obstacle australien, défaite 55-71. Demain, les Bleues devront montrer un tout autre visage face aux Etats-Unis.
Australie bat France 71-55
 
En début de rencontre l'agressivité des Tricolores est récompensée. Sandrine Gruda, malgré une attention particulière de la défense australienne (prise à deux), parvient à mettre les Bleues sur les bons rails (10-6, 5'). Mais lorsque les cadres tricolores (Dumerc et Gruda) sortent du terrains, les Opals ne tardent pas à faire la différence à l'image de Rebecca Allen (19-15, 10').
 
En manque de réussite (18/55 aux tirs, 33%) les Françaises peinnent à trouver des solutions face aux grands gabarits des Australiennes et se retrouvent à 10 longeurs (24-34). Les exploits individuels de Céline Dumerc, Sandrine Gruda ou encore Diandra Tchatchouang permettent à la France de rentrer au vestiaire avec seulement 5 points de retard (34-29, 20').
 
En deuxième mi-temps, Diandra Tchatchouang entretient la flamme en marquant quelques paniers bien inspirés mais l'Australie grâce à une défense solide et un secteur intérieur dominant bien emmené par la Berruyère Marianna Tolo. Adroites (54% aux tirs), les Aussies creusent l'écart et la France se retrouve dans les cordes (60-42, 30').
 
Dans le dernier quart-temps, la France fait jeu égal avec les Australiennes et les quelques exploits d'Endy Miyem and Co ne suffisent pas pour inquiéter la sélection de Brendan Joyce. La France s'incline finalement 71 à 55.

Demain, les Bleues disputeront leur dernier match de préparation avant le Mondial face aux Etats-Unis.
 
Déclarations d'après-match :
Héléna Ciak : "C'est un match qui n'a rien à voir avec celui d'hier. Le niveau est bien plus important aujourd'hui, on a été dominées en attaque et en défense. On a une équipe athlétique, on aurait dû pouvoir répondre, mais nous n'y sommes pas parvenues. Les Australiennes nous ont montré que même sans Cambage, elles restaient une très bonne équipe."
 
Anaël Lardy : "On était prévenu et malgré cela on a été surprises. C'est très bien de travailler dans la difficulté, ce match va nous servir, cette défaite peut nous faire du bien. Nous n'avons pas le droit à l'erreur face à ce genre d'équipe, si non on le paye cash."
 
Valérie Garnier : "Nous avons été malmenées physiquement, face à ce genre d'équipe on ne peut défendre que collectivement et cela n'a pas été le cas ce soir. Nous avons d'abord cherché à gérer les duels. La dureté proposée par les Australiennes nous a empêché d'imposer notre jeu aussi bien en attaque, qu'en défense. Nous avons touché le haut niveau mondial, cela nous montre le travail à effectuer pour y parvenir. La dureté, ça peut s'acquérir avec l'expérience. On a beau dire aux filles que cela va être dur, tant qu'elles ne l'ont pas vécu, elles ne peuvent pas l'imaginer. Maintenant, elles savent à quoi s'attendre, au Mondial ça va être ça tout le temps. Cette expérience va nous servir."
 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'