Vous êtes ici

LA SEMAINE DU TEAM FRANCE BASKET

Fall monte en régime

Clément Daniou - 09/11/2020
Bellenger/IS/FFBB
Des États-Unis au Japon en passant par la Turquie, les 47 joueurs du Team France Basket représentent le basket français à travers le Monde. En cette année olympique, tous n’ont qu’un objectif en tête : être productif. Tour d’horizon des différentes performances de la semaine.

COMPÉTITIONS EUROPÉENNES :

EuroLeague

35 ans qu’un club français n’avait pas gagné à la Fernando Buesa Arena. Jeudi soir, LDLC ASVEL a conjuré le sort grâce à un match référence leur permettant d’ouvrir leur compteur. Impressionnant, l’axe 1-5 Antoine Diot (15 points, 7 passes, 23 d’évaluation) - Moustapha Fall (19 points, 5 rebonds, 28 d’évaluation) a fait des dégâts. Toujours aussi impactant des deux côtés du terrain, Charles Kahudi a lui aussi été précieux (15 points, 6 rebonds).

Alors qu’il n’a pas encore honoré sa première sélection avec les Bleus à 32 ans, Rodrigue Beaubois continue de porter l’Anadolu Efes en l’absence du maître à jouer Shane Larkin. Face au Maccabi Tel Aviv, il a enchaîné les actions de grandes classes (23 points, 7 passes, 36 d’évaluation), se permettant même de contrer Wilbekin au buzzer. Adrien Moerman a bien suppléé son homologue par séquences (17 points).

EuroCup

Cette semaine, seuls quelques Bleus étaient aux fourneaux et tous se sont retrouvés dans la rencontre opposant les Metropolitans 92 et l’Unicaja Malaga. Le club des Hauts-de-Seine a signé une quatrième victoire consécutive dans la compétition, prenant par la même occasion la tête du groupe B. Lahaou Konaté a réalisé son meilleur match de la saison (7 points, 12 d’évaluation) alors que David Michineau alterne lui encore entre le chaud et le froid (-2 d’évaluation). En face, Axel Bouteille a fait du Axel Bouteille (13 points, 16 d’évaluation).

BasketBall Champions League

Seul les Dijonnais étaient sur le pont cette semaine en BCL. Auteurs d’un début de saison canon, les protégés de Laurent Legname ont une nouvelle fois gagné dans les grandes largeurs face à Nymburk. Comme à l’ASVEL, la relation meneur-intérieur entre Axel Julien (11 points, 7 passes) et Alexandre Chassang (22 points, 13 rebonds, 5 passes, 36 d’évaluation) a été un régal. L’intérieur auteur d’un match de mammouth continue de progresser, de très bon augure pour les prochains matchs du Team France Basket.

FRANCE

2 sur 2 pour les favoris

Alors que la LNB a pris la décision de laisser le choix à ses équipes de poursuivre, ou non, le championnat à huis clos, seuls l’ASVEL et les Metropolitans 92 étaient de la partie ce week-end. Les favoris ont assuré en battant respectivement Orléans et l’EBPLO, non sans mal. Côté ASVEL, William Howard a rassuré tout le monde après un début de saison en dents de scie (19 points), prouvant qu’il n’avait rien perdu de son adresse longue distance. Chez les Mets, Lahaou Konaté a étalé son profil all-around (6 points, 5 rebonds, 4 passes).

ESPAGNE

Albicy le maestro

Dans la courte victoire de Gran Canaria face à Murcie, Andrew Albicy (11 points, 8 passes) a éclaboussé de son talent la rencontre. Véritable maître à jouer de sa formation espagnole, il a distillé nombre de caviars de très haut niveau, dont un magnifique entre les jambes de son défenseur. Ce succès, d’autant plus important après un début de saison collectif chaotique, permet à l’équipe basée aux Iles Canaries de ne pas prendre trop de retard. Nouveau succès pour le FC Barcelone de Thomas Heurtel (3 points,  6 passes), toujours 3e au classement. Louis Labeyrie a fait le job (13 points, 6 rebonds), même si Valence s’est incliné.

TURQUIE

Jaiteh, encore et toujours

Peut-on trouver assez d’adjectifs résumant le début de saison de Mam Jaiteh avec Gaziantep ? Très dominant dans la peinture, il semble avoir trouvé sa vitesse de croisière et s’éclate en Turquie. Auteur d’un nouveau double-double (19 points, 12 rebonds), rien ne semble pouvoir l’arrêter. Son retour, très attendu en Équipe de France sera a scruté de très près. En haut du classement, Fenerbahçe et l’Anadolu Efes ont tous deux gagnés et sont toujours invaincus. Pour le Fener, Léo Westermann a apporté sa contribution (8 points, 2 rebonds, 2 passes). Même chose pour Adrien Moerman, tout proche du double-double (8 points, 10 rebonds) pour le club rival.