Vous êtes ici

Equipe de France féminine - Prépa Euroféminin

Hartley renverse la Russie

Bellenger / is / FFBB
Fabrice Canet / FFBB sur place à Rennes - 15/06/2019
Dans un match passionnant et dans une ambiance de folie à la Glaz Arena de Cesson-Sevigné (35), la France, emmenée par une Bria Hartley des grands soirs, l’emporte face à la Russie, après prolongation, sur le score de 74-67. Les Françaises joueront demain, dimanche, à 18h30 face à la Serbie le dernier match de ce tournoi breton.

Face à la France et dans une Glaz Arena remplie (4 182 spectateurs), la Russie effectue une meilleure entame de match. La défense « aléatoire » des Tricolores oblige Valérie Garnier à prendre rapidement un premier temps mort après 3 minutes de jeu (4-10). L’entrée sur le parquet d’Alexia Chartereau fait du bien au secteur intérieur, mais la maladresse ne permet pas de recoller au score : -7 : 15-22 à la fin du 1er quart temps.

En seconde période, Sara Chevaugeon et Alexia Chartereau permettent un premier rapprochement 23-27 (13e). Du côté Russe, Vadeeva réalise un chantier offensif incroyable (12 pts à 100%, 4 rebonds et 16 d'évaluation à la mi-temps). Mais avec trop de balles perdues (11 en première mi-temps) et une certaine fébrilité dans les tirs (37% de réussite aux tirs en première mi-temps), la France rejoint le vestiaire avec 10 points de retard : 29-39.

Au retour des vestiaires, les joueuses de Valérie Garnier, sous l’impulsion d’Olivia Epoupa, produisent une défense plus consistante, et recollent un peu au score : 36-41 (24e). C’est alors que Bria Hartley sort de sa réserve. A elle seule (ou presque), elle ramène les Bleues à 2 pts : 42-44, 44-46 (17e) puis permet enfin de passer devant, après une bonne défense et un panier plus faute (47-46) dans une Glaz Arena qui explose. Le Show Hartley continue. Elle termine en marquant 15 pts dans la période. Les Tricolores prennent alors 6 pts d’avance à la fin du 3e QT : 53-47, en infligeant un 24-8 à la Russie.

Le 4e quart-temps est un chassé-croisé entre les deux formations. La Russie rattrape rapidement son léger débours et les deux défenses prennent le dessus sur les attaques. Olivier Epoupa égalise à une minute du terme à 61-61 sur un lay-up. Après une violation de marcher des Russes, Hartley récupère la balle, mais son tir manque la cible et les deux équipes filent en prolongation.

Dans les 5 minutes supplémentaires, alors que la Russie a pris 4 pts d’avance en 2’30’’, c’est encore Bria Hartley qui score à 3 pts et ramène la France à 1 point : 64-65. Deux lancers-francs précieux d’Endy Miyem (66-65) permettent de passer devant. La défense de Chartereau sur Vadeeva offre la possibilité de prendre un écart de 3 pts à 1’09’’ de la fin grâce encore à « Super Hartley » : 68-65. Les Bleues maîtrisent la fin de rencontre et l’emportent : 74-67.

Bria Hartley est élue MVP Pierre Lannier de la rencontre et termine la partie avec 22 pts à 6/14 aux tirs, 3 rebonds et 3 passes en 24 minutes.

France – Russie : 74-67 - Glaz Aréna de Cesson Sévigné : 4 182 spectateurs

Bria Hartley : "Nous avons très bien joué. Nous démarrons le match doucement mais nous faisons un superbe run dans le troisième quart-temps. Je viens d’arriver et je ne suis pas encore à 100% mais cela va venir petit à petit. J’avais seulement envie d’être agressive en troisième quart-temps et cela m’a plutôt réussi."

Valérie Garnier (entraîneur de l'Equipe de France féminine) : "L’état d’esprit qui a régné sur le terrain et sur le banc a été formidable ce soir. Je pense qu’on avait besoin de trouver notre rythme et on l’a fait plutôt brillamment. Aller chercher 17 rebonds offensifs aux Russes est une superbe performance. C’était important après le match pas très positif d’hier que l’on trouve des satisfactions. On tire 24 fois de plus qu’elles et on aurait pu faire un écart plus rapidement. On a encore raté des tirs sous le cercle que l’on a l’habitude de mettre."

 

Turquie – Serbie : 70-80
Après un début de rencontre canon à la faveur d’un 10-0 infligé en 2 minutes, les joueuses Turques ont peu à peu perdu le fil du match et se sont complètement effondrées en deuxième quart-temps. De son côté, la Serbie montrait un tout autre visage et rentrait au vestiaire avec 18 points d’avance (31-49, 20’). Le scénario reste identique en début de deuxième période où les Serbes continuent de dominer dans la raquette et marquent bon nombre de paniers faciles en contre-attaque. Menée par le quatuor Crvendakic, Stankovic, Butulija et Milic, la Serbie semble intouchable mais la Turquie ne cède pas et tente le tout pour le tout. Un 3 points de Butulija à 1’15 du buzzer vient cependant réduire à néant les derniers espoirs Turcs et la Serbie remporte son premier match du tournoi 80-70.

Dimanche les Bleues joueront leur dernier match à Rennes à la Glaz Arena face à la Serbie à 18h30. A 16h00 la Russie sera opposée à la Turquie.

Billetterie cliquez ici

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'