Vous êtes ici

Equipe de France masculine

La France vient à bout de surprenants Philippins

Bellenger/IS/FFBB
Guillaume Karli / FFBB - 15/08/2014
Surpris par une équipe philippine atypique, les Bleus ont su trouver les ressources dans les derniers instants du match pour décrocher une quatrième victoire en préparation de la Coupe du Monde 2014 (Espagne du 30 août au 14 septembre).

Petit événement à l’Azur Arena d’Antibes avec la présence dans le 5 majeur français de Boris Diaw (1 point, 10 rebonds, 4 passes), finalement autorisé par sa franchise à jouer. Dans les premières minutes de la rencontre, les deux équipes s’observent, la France travaille ses systèmes mais c’est les Philippins qui ouvrent les hostilités en premier avec un dunk monstrueux d’Aguilar sur Ian Mahinmi. Il n’en fallait pas moins pour piquer au vif les Bleus qui répliquent par l’intermédiaire de Mikaël Gelable en alley-oop, superbement servi par Antoine Diot. 11-6 pour la France après cinq minutes de jeu. Les philippins multiplient les shoots ( 6/17 à la fin du 1er quart) dans un jeu rapide et décousu qui leurs permet de rester au contact de la France. 22-20.

La difficulté pour la France est de ne pas tomber dans le piège du « run and gun » philippin. Fournier puis Gobert, d’un énorme dunk montre la voie. Mais les vice-champions d’Asie, poussés par une importante colonie de supporters, répliquent par deux trois points assassins et égalisent à 26-26 après quatre minutes dans le deuxième quart. Si l’intérieur des Brooklyn Nets, Andray Blatche (10 pts en première mi-temps), récemment naturalisé, est le pilier du jeu Philippin, De Ocampo (5 pts), Norwood (5 pts) et Chan (6 pts) apportent leur écho. Dans un jeu qui ressemble par moment plus à du streetball qu’à du basket FIBA, quelques éclairs à 3 points donnent l’avantage aux Philippines dans les dernières secondes de la première période, 35-39. Joffrey Lauvergne, combattant acharné comme à son habitude, est le meilleur marqueur français avec 6 points mais termine mal la période en signant une troisième faute handicapante pour la fin du match. La France joue sur sa taille, les Bleus ont marqué 22 pts dans la raquette, à l’inverse des Philippins qui vivent grâce à leurs shoots extérieurs, 29 pts en périphérie.

La pause n’aura pas eu l’effet escompté sur les hommes de Vincent Collet : Ian Mahinmi prend un contre d’entrée par Jeff Chan sous le cercle, qui transforme ensuite l’essai à 3 points. 42-35 pour les Philippines après trois minutes de jeu. L’Equipe de France est empêtrée dans le jeu peu conventionnel proposé par des joueurs philippins très athlétiques.  Il faut attendre les deux dernières minutes du quart pour voir Nicolas Batum sortir de sa boite et marque 6 points d’affilée pour donner l’avantage aux Bleus, 50-48. L’ailier de Portland est malheureusement bien esseulé et les français sont à nouveau repris après un tir primé au buzzer de Ranidel De Ocampo. 55-52 pour les Philippines.

Les hommes de Chot Reyes restent sur leur nuage et continuent d’artiller à longue distance, ils sont sept à avoir marqué au moins un 3 pts pendant le match. Les Français ont du mal à trouver les positions dans la raquette et s’en remettent aux tirs extérieurs. Sans succès : à cinq minutes de la fin les coéquipier de Boris Diaw n’ont toujours pas marqué à 3 points. Le retour de Joffrey Lauvergne sur le parquet, associé à Florent Pietrus,  redonne de l’impact au secteur intérieur tricolore. Les français insistent dans la peinture. L’entrée de Joffrey Lauvergne aura été décisive. Antoine Diot finit le travail derrière l’arc. 75-68 pour une Equipe de France qui aura souffert pendant tout le match. Nicolas Batum, auteur d’un double-double (16 points et 11 rebonds) a permis de rester au contact dans les temps faibles de la rencontre. Lauvergne (12 points, 8 rebonds, 3 passes décisives), puis Antoine Diot (8 points, 6 passes décisives, 5 rebonds) ont porté l’estocade finale dans le money time.

La France bat les Philippines 75-68 | Livestats

L’Australie bat l’Ukraine 74-65 | Livestats

 


Nando De Colo analyse cette rencontre difficile... par FFBB


Vincent Collet a apprécié le retour de Boris Diaw. par FFBB

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'