Vous êtes ici

Equipe de France Féminine

"L’Australie, une équipe offensive et physique."

(Crédit : Bacot/FFBB)
À Bourges, Justin Burgevin (FFBB) - 06/02/2020
Alors qu’elle évolue en club à Canberra, Olivia Epoupa nous présente l’équipe australienne avant de l'affronter ce soir en ouverture du TQO à Bourges. La rencontre est à suivre en direct sur Canal+ Sport à 20h30.

Avant que l’on parle de basket, est ce que vous êtes bien remise du décalage horaire après ce voyage depuis l’Australie ?
Oui je m’en remets progressivement en optimisant la récupération et le sommeil. Par rapport à mon retour au mois de novembre, j’appréhende déjà mieux ce décalage. Aujourd’hui je me sens déjà mieux par rapport au mois de novembre. Après il faut se focaliser pour la compétition.

Est-ce que cela montre qu’il est important de rejoindre le groupe même lorsque vous êtes à l’autre bout du monde ?
Une sélection en Equipe de France est un honneur. Je le savais bien évidemment qu’en étant en Australie, la distance allait être importante. Je ne suis pas toute seule dans ce cas pour ce TQO. C’est pareil pour nos adversaires de l’équipe d’Australie, il faut s’adapter à la situation.

Vous évoluez dans le championnat australien. Comment caractérisez-vous le jeu des australiennes ?
L’Australie est une équipe basée sur un jeu très offensif avec une forte densité physique qui fait notamment la différence sur les transitions défense-attaque. Elles jouent beaucoup en première intention avec beaucoup de tirs à trois points et elles s’appuient également sur leurs très bonnes capacités d’exécution sur demi-terrain. Il va falloir se méfier du jeu australien.

On se focalise beaucoup sur Liz Cambage mais est-ce que c’est le seul danger dans l’équipe australienne ?
Non pas du tout, elles ont des très bonnes joueuses à tous les postes. Il va falloir se méfier de toutes ces joueuses. C’est sûr que Liz Cambage est une joueuse avec une très bonne réputation planétaire mais je peux vous garantir que sur tous les postes de jeu, elles ont des doublures de très haut-niveau.

Quel est le degré d’envie de cette Equipe de France d’aller chercher sa qualification pour les Jeux Olympiques ?
Après quelques jours d’entrainement, on a tous hâte de débuter ce TQO. On parle beaucoup des matches entre nous et on est un peu dans cet état d’excitation avant le début d’une grande compétition internationale.

Qu’est-ce que ça change dans votre esprit de jouer ce TQO à domicile ?
On a déjà senti la ferveur ici à Bourges. On a vu que les supporters étaient déjà prêts pour les matches qui vont arriver. Ça peut être un avantage étant donné qu’on dit souvent que le 6ème homme joue son rôle, j’espère qu’il le jouera. Et nous, on a juste à cœur de se préparer et d’offrir la meilleure performance possible à nos supporters.