Vous êtes ici

NM1 - Playoffs

Le Havre s'offre une belle

14/06/2019
Battus la semaine dernière à Saint-Quentin, les joueurs du STB Le Havre se sont imposés sur leur parquet (84-73). Il y aura bien une belle dans cette finale : Vivement Dimanche !

Comme au match aller, les deux équipes rentrent dans la rencontre pied au plancher. Watt en puissance puis Dardaine et Uriz derrière l’arc lancent parfaitement le STB pendant que Rhoomes, Kanté et Yao Delon répondent de l’autre côté pour Saint-Quentin (10-8, 4’). Poussés par un public havrais qui donne de la voix, les locaux ne ralentissent pas la cadence et obligent Jérôme Navier à prendre le premier temps mort de la partie (19-13, 7’). Mais la fin de quart-temps tourne à l’avantage du STB, porté par un Romain Dardaine en feu (onze points, dont les trois-quarts à trois points) : 30-19 après dix minutes.

Un deuxième quart qui ressemble beaucoup à la fin du premier. Le Havre domine à l’intérieur et resserre encore un peu plus sa défense. Le SQBB peine à trouver des solutions et voit son adversaire créer le premier écart : 37-21 à quatre minutes de la mi-temps. Demond Watt continue son travail de sape dans la peinture et son équipe ne baisse pas d’intensité pour rentrer au vestiaire avec un avantage de quinze points : 43-28, 20’.

Avec toute son expérience, c’est Lamine Kante qui relance le SQBB avec deux tirs longue distance en tout début de deuxième mi-temps. Les bleus et blancs sont revenus le couteau entre les dents et réduisent l’écart (45-37, 23’). Difficile à croire, mais l’intensité est encore montée d’un cran dans ce troisième quart-temps. Uriz répond à Gillet puis Fabien Paschal ajoute un panier plus la faute qui fait exploser les Docks Océane (54-47, 28’). Saint-Thomas finit fort et reprend un peu d’air avant les dix dernières minutes qui s’annonce brûlantes (58-51, 30’)

Parole à la défense dans les deux premières minutes du dernier quart-temps ! Pas de paniers, et trois violations des vingt-quatre secondes de jeu, les deux équipes se heurtent à des murs. C’est Elias Kherzane qui débloque la situation d’un beau drive dans la raquette (60-51, 32’). Jamais abattus, les saint-quentinois s’accrochent en étant agressif vers le cercle et en grattant des points sur la ligne des lancers-francs (62-56, 34’). La fin de match est hachée mais Le Havre s’en sort et s’offre un match à la vie à la mort, dimanche !

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'