Vous êtes ici

Pôle France

Le PFBB a renoué avec la compétition

par Kevin Bosi - 21/09/2020
Bellenger/IS/FFBB
A l’image de l’ensemble des clubs stoppés dans leur élan en mars dernier en raison de la situation sanitaire, le Pôle France a retrouvé le chemin de la compétition ce week-end en NF1 et U18 Elite.

NF1 / Pôle France - Le Havre : 32-68

Six mois après l'arrêt brutal des compétitions partout en France, un match officiel s'est déroulé le week-end dernier au complexe Nelson Paillou du Pôle France BasketBall. Dans les structures du Bois de Vincennes, ce sont les jeunes U16 féminines coachées par Arnaud Guppillotte qui ont ouvert la saison 2020-2021 avec le championnat de NF1. Les pensionnaires du PFBB, qui ont fait leur rentrée il y a tout juste un mois, se sont frottées au Havre, un des cadors de la division (5e de la poule A la saison dernière). "Le premier match de championnat est toujours un moment difficile pour nos joueuses tant elles doivent mesurer la différence entre le basket de jeune et celui d'adulte", analyse Arnaud Guppillotte. Accrocheuse la première partie de la rencontre, les joueuses du Pôle Frannce ont craqué au fur et à mesure des minutes et concèdent une large défaite (32-68). L'Alsacienne Marine Dursus termine meilleure marqueuse du PFBB pour cette première rencontre (9 points), insuffisant face aux 16 points de Mai-Loni Henson, débarquée cet été de NCAA. "Autant la première mi-temps a été assez sérieuse et appliquée avec de la créativité et de la discipline, mais la deuxième mi-temps a été révélatrice de notre manque de maturité et d'exigence face à la montée de l'intensité adverse" , analyse Arnaud Guppillotte, qui se déplacera à Sainte-Savine dans une semaine.

U18 Elite / Saint-Quentin - Pôle France : 54-93

Dimanche après-midi, c'était au tour des U16 masculins de retrouver les parquets de la compétition. En déplacement à Saint Quentin, les jeunes de Bernard Faure ont mené au score toute la durée du match et se sont tranquillement imposés (+39). Dans le sillage des 15 points de Mael Hamon-Crespin et des 13 unités d'Adama Bal et Aurèle Brena-Chemille, les joueurs du PFBB n'ont jamais été inquiétés pour leur première sortie cette saison. Ce trio de joueurs de deuxième année a encadré un cinq majeur intégralement composé de 2005 dont Théo Pichard (11 pts)."C'est une bonne entrée en matière face à un adversaire plutôt tendre" , remarque Bernard Faure. "On a vu des imperfections, mais aussi un bon état d’esprit ce qui nous a permis de faire la course en tête. Une deuxième mi-temps plus aboutie nous a permis de creuser un écart conséquent." La semaine prochaine, le PFBB accueillera Lille, défait par les Metropolitans 92 lors de la première journée.