Vous êtes ici

Le Basket envahit Paris - Challenge National de l'Administration Pénitentiaire

Le point d'orgue d'un travail de fond

Crédits : Bellenger/IS/FFBB
Guillaume Karli / FFBB - 29/04/2016
En amont des finales de la Coupe de France 2016, la Fédération Française de BasketBall (FFBB), en partenariat avec l’Administration Pénitentiaire, a organisé la 7e édition du Challenge National de l’Administration Pénitentiaire ce jeudi 28 avril au stade Pierre de Coubertin à Paris.

Cette année, ce sont 19 équipes issues de tout le territoire qui se sont présentées à Paris pour disputer le Challenge. « Hormis deux délégations, quasiment toutes les délégations régionales du service pénitentiaire étaient représentées, précise Jackie Blanc-Gonnet, responsable des nouvelles pratiques à la FFBB. Avec l’environnement qui est devenu plus complexe, ce n’était pas une année facile parce qu’il y a eu beaucoup de changement au niveau de l’administration pénitentiaire. Au final, on a un peu moins d’équipes que l’année dernière, mais avec 19 équipes cela reste une bonne édition. »

Le Challenge National Pénitentiaire à Paris est le point d’orgue d’un travail de fond effectué toute l’année dans les établissements, dont l’objectif est de travailler sur l’apprentissage de la règle par le jeu à travers la pratique du 3X3 en auto-arbitrage. « Travailler par le sport dans le cadre pénitentiaire est un vrai atout pour nous, explique l’un moniteur de sport qui accompagnait les détenus. Aujourd’hui j’essaie d’insuffler auprès des jeunes une dynamique notamment à travers le basket. On a créé des séances pédagogiques pour faire passer des valeurs à travers le basket. » « L’idée c’est de montrer que le tissu associatif peut aussi être une voie par laquelle on peut reprendre pied quand on ressort de prison. Les gens qui participent au challenge sont généralement en fin de peine ou sur des peines légères. On travaille donc sur la préparation des détenus à la sortie », ajoute Jackie Blanc-Gonnet.

L’autre particularité de cet événement est la mixité des équipes. « Le règlement de la compétition stipule qu’il faut un personnel de justice par équipe, détaille un autre moniteur. C’est important pour créer un lien différent entre le personnel pénitentiaire et les détenus, ça permet d’échanger et de crédibiliser l’activité. » « Ca fait plusieurs mois qu’on en parle entre nous, raconte l’un des détenus participant au Challenge. Il y a eu une sélection parmi ceux qui voulaient vraiment participer à l’événement. Pour former les équipes, le moniteur de basket a organisé des tests basiques, shoot et double-pas, et il a sélectionné les meilleurs. Au final c’est la direction qui a choisi qui pourrait venir ici en fonction des comportements en détention de chacun.»

Cette mixité est importante dans l’esprit du Challenge car elle permet à des gens qui ont l’habitude au quotidien d’être chacun d’un côté des barreaux de jouer ensemble et d’œuvrer ensemble à la réalisation d’un même projet, insiste Jackie Blanc-Gonnet. Même si ça ne dure qu’une journée, c’est important parce qu’humainement ça a de la valeur. »

Côté basket, l’histoire retiendra qu’Annoeullin a détrôné Nantes, qui avait remporté les deux précédentes éditions du Challenge.

Résultats :

Finale :
Annoeullin – Nantes : 11-7

Demi-finales :
Annoeullin 1 / Nantes : 6 – 11
Argentan / Annoeullin : 3 – 5

Quarts de finales :
Salon / Argentan : 9 – 12
Annoeullin / La Santé : 10 – 1
Nantes / Fleury 1 : 14 – 3
Annouellin 1 / Laon 1 : 9 - 4