Vous êtes ici

Championnat du Monde féminin 2014

Les Bleues en démonstration

A Ankara, Arnaud Dunikowski - 28/09/2014
Sur les ailes d'une Sandrine Gruda virevoltante, la France n'a pas tremblé face au Mozambique qui n'a pu tenir qu'un quart-temps. Que ce soit sur jeu rapide ou en insistant à l'intérieur, les Bleues se sont assurées une victoire facile (89-45). Les Tricolores affronteront le Canada mardi pour le dernier match du groupe B.
France - Mozambique 89-45
 
3 paniers de Gaëlle Skrela puis un tir extérieur de Sandrine Gruda donnent le ton (8-0, 3'). Le Mozambique répond par un 5-0. Leia Dongue marque avec la planche et oblige Valérie Garnier à rappeler ses joueuses (10-9, 6'). Les petits gabarits africains trouvent trop facilement la faille dans la défense bleue. Grâce à du jeu rapide, la France reprend des couleurs (20-13, 10').
 
Paoline Salagnac marque 5 points de rang, les Bleues passent à +10 (25-15, 12'). La France prend la mesure de son adversaire sous les encouragements des supporters venus à Ankara (30-15, 14'). Puis c'est au tour Sandrine Gruda et Héléna Ciak de s'illustrer sous le cercle. Un quart-temps à sens unique qui permet aux partenaires de Céline Dumerc de mener à la pause (47-21).
 
Le jeu reprend alors que les fans mozambicains donnent de la voix. Il faut bien ça pour animer une Ankara Arena qui sonne creux. L'agressivité des joueuses africaines monte d'un cran, Céline Dumerc écope même d'une faute technique (53-26, 24'). Mais la France trace sa route dans un troisième quart-temps à nouveau dominé par des Bleues appliquées (71-31, 30').
 
Les 10 dernières minutes ne sont qu'une formalité. Valérie Garnier en profite pour reposer les cadres et investir la totalité de son effectif dans ce match plié depuis bien longtemps. Après la cruelle défaite de la veille face à la Turquie, les Bleues sont vite passées à autre chose. L'adversité devrait être tout autre mardi contre le Canada. Côté tableau d'affichage, victoire tricolore 89-45.
 
 
Réactions d'après-match :
 
Héléna Ciak : "Nous avons joué une équipe très agressive. On a subit par moment. Le score est large mais physiquement c'était intense. On a bien réagi suite à la défaite d'hier."
 
Valérie Garnier : "On aviat besoin de la victoire pour retrouver de l'énergie positive. C'est toujours difficile de jouer contre ce genre d'équipe. Il faut être dur, ne pas se laisser pousser. C'est ce qui nous a manqué un peu hier contre la Turquie. Le Mozambique a été courageux. Le positif, ce sont les 30 passes décisives, le jeu collectif et puis tout le monde a pu jouer."
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'