Vous êtes ici

Championnat du Monde féminin 2014

Les Bleues y étaient presque

A Ankara, Arnaud Dunikowski - 27/09/2014
Dans une ambiance entièrement acquise à la cause turque, l'Équipe de France féminine a perdu son premier match du Mondial (48-50) . Auteures d'une première mi-temps solide, les Bleues ont craqué au retour des vestiaires sous la pression des partenaires d'Isil Alben. Elles ont tout de même eu l'opportunité de l'emporter mais ont manqué la balle de match. La France jouera contre le Mozambique demain à 13h.
France - Turquie 48-50
 
C'est Céline Dumerc qui lance les Bleues dans ce Mondial par un 3 points. Isil Alben lui répond (3-3, 2'). Bien en place défensivement, la France mène la danse (10-6, 5'). Sur deux actions éclair, la Turquie recolle (12-12, 8'). A la fin du 1er quart-temps, l'Equipe de France est devant d'une courte tête (15-14).
 
La Turquie ne trouve des solutions qu'au-delà des 6m75 pendant que la France insiste sous le cercle avec Tchatchouang (19-17, 14'). L'accès au panier tricolore est verrouillé à double tour, Sandrine Gruda domine de l'autre côté du terrain. Très active, l'intérieure bleue met son équipe à +10 à la pause (27-17).
 
La défense turque est montée d'un ton et son attaque tourne bien mieux à l'image de Sanders qui fait des dégâts dans la peinture (29-25, 23'). Portées par leur bouillant public, les Turques retrouvent leur jeu. La France est complètement étouffée sous la pression des partenaires de Yilmaz (37-38, 30').
 
Les difficultés tricolores en attaque perdurent, Sandrine Gruda est prise par deux voire trois adversaires. La France retrouve un peu de couleur en défense, Ingrid Tanqueray score de loin (43-42, 34'). La Turquie garde la main à 3 minutes du terme (43-46). Emilie Gomis relance la partie sur un 2+1 (48-47, 38').  Isil Alben enflamme la salle avec un triple à 47 secondes de la fin. Les Bleues ont bien la balle de match en main mais laissent passer leur chance. Victoire de la Turquie 50-48
 
 
Réactions d'après-match :
 
Sandrine Gruda : "C'était un match difficile. Nous avons pris un bon départ mais notre deuxième mi-temps n'a pas été du même niveau."
 
Valérie Garnier : "Tout d'abord bravo à la Turquie. Nous avons perdu trop de ballons sur la fin, on leur a laissé trop de rebonds offensifs. On a eu de la difficulté à cause de la pression. On doit jouer plus dur en attaque."
 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'