Vous êtes ici

Championnat d’Europe U18 masculin

Les Bleuets impressionnent

Adam Mokoka - crédits : FIBA
Guillaume Karli / FFBB - 20/12/2016
Malgré quelques trous d’air, la France, supérieure dans tous les compartiments du jeu, remporte logiquement son quart de finale face à la Bosnie-Herzégovine, 75-61. Les Bleuets rencontreront l’Italie en demi-finale demain à 18h45.

Les Bleuets, qui jouent en blanc pour l’occasion, annoncent la couleur dès l’entame du match avec une claquette dunk autoritaire de Mokoka, après une pénétration de Sékou Doumbouya. Le jeune intérieur du PB86, omniprésent dans les premiers instants de la rencontre, met en difficulté la défense bosnienne par son agressivité et sa puissance. Tchouaffé prend rapidement la relève, puis c’est au tour de Ntilikina d’enfoncer le clou à 3 points. Les cadres sont au rendez-vous dans ce début de rencontre. En défense les Français, plus athlétiques, verrouillent l’accès au cercle. Après 6’30’’ de jeu et un nouveau tir primé de Ntilikina, les Bleus ont déjà fait un écart conséquent, 18-7, qui oblige le coach Bosnien à prendre son premier temps-mort. A leur retour sur le parquet les joueurs de Tahar Assed-Liégeon sont plus brouillons en attaque et commettent des erreurs en défense qui donnent des lancers francs à leurs adversaires. A la fin du premier quart-temps, l’écart s’est réduit à 19-14.

Les français attaquent le deuxième quart pied au plancher et Diawara envoie un message en signant l’action du match (et de l’Euro ?) avec un énorme poster sur défense bosnienne. La défense des Bleus est à nouveau intraitable et Doumbouya s’offre un dunk en contre-attaque. L’affaire semble pliée, mais comme au premier quart-temps, après un temps-mort Bosnien, les français traversent un trou d’air qui permet aux coéquipiers du meilleur scoreur de la compétition, Musa, de revenir au contact, 28-27 à 2’50’’ de la mi-temps. Diawara et Doumbouya mettent deux blocks très importants, puis c’est Ivan Février de l’autre côté du terrain et l’inévitable Sékou Doumbouya à 3 points cette fois, qui redonnent un peu d’air à la France. Les Bleus rentrent au vestiaire avec 4 points d’avance, 33-29.

La Bosnie-Herzégovine revient sur le parquet avec de nouvelles intentions et les Bleus n’arrivent plus à marquer. Dzanan Musa sonne la charge et les bosniens égalisent, 33-33 après 1’20’’ de jeu dans la deuxième période. Dans ce moment délicat, Ivan Février tient la baraque avec 6 points dans le 3e quart temps. Les Bleus font ensuite exploser la défense de zone proposée par les Bosniens avec des flèches tirées à longue distance par Mokoka et Ntilikina. Les Français reprennent leur distance, 50-45 à la fin du quart-temps. 

Mokoka, qui aime décidément les débuts de quart-temps, plante 3 points d’entrée. La supériorité athlétique des Français commencent à marquer leurs adversaires qui ne trouvent plus de solutions en attaque et souffrent de plus en plus en défense. L’écart se creuse rapidement pour passer la barre des 10 points après deux nouveaux points de Doumbouya, 58-47 après 2’20’’ de jeu dans le dernier quart. Malgré une tentative désespérée de pressing tout terrain dans les dernières minutes du match, la Bosnie-Herzégovine ne parvient pas à faire son retard. Les Bleus déroulent, les lancers-francs s’enchainent et la France se qualifie finalement pour les demi-finales en s’imposant 75-61.

Les statistiques complètes de la rencontre.

 

Quarts de finale – 20 décembre :
Allemagne – Espagne : 78-74
Lituanie – Russie : 82-81
Italie – Finlande : 61-56
France – Bosnie-Herzégovine : 75-61

Demi-finales – 21 décembre :
Allemagne – Lituanie
Italie - France

Finale – 22 décembre.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'