Vous êtes ici

NM1 - Saison 2019-2020

« Les Landes ça respire le basket »

15/05/2020
Photo : Nguyen Tuan
Au club de Dax depuis 4 saisons, Tanguy Ramassamy nous parle de la première belle saison du DGB en NM1, mais aussi de la magie de la Coupe des Landes et de son projet de reconversion.

L’équipe a mis un peu de temps à trouver son rythme en première phase mais a ensuite enchainé beaucoup de victoires à partir de Novembre, il fallait prendre le rythme de la NM1 ?
Oui, déjà on était promu, certains joueurs ne connaissaient pas le championnat, mais le gros souci c’est que l’on a commencé la prépa avec très peu de joueurs. On était 5 joueurs valides, il y avait des blessés, Xane D’almeida était en sélection avec le Sénégal. C’était compliqué car on n’a pas pu travaillé notre collectif avant début Septembre.
On commence la saison avec 3 défaites, mais on ne perd pas de beaucoup donc on n’était pas loin. Quand le rythme est arrivé et que le collectif s’est mis en place, on était mieux. Personnellement je savais que quand tout le monde serait revenu on allait commencer à gagner.
On a retrouvé du jeu à l’entrainement et les résultats ont suivi. La mission maintien a commencé grâce à quelques belles victoires face à des équipes du Top 3, cela a fait du bien au mental et on a surfé sur cette bonne dynamique.

L’objectif de cette saison était le maintien, chose qui a été réalisé après la première phase, une dynamique qui permet d’augmenter les attentes la saison prochaine ?
Cette saison oui l’objectif était le maintien et l’obtenir après la première phase était super. Pour la saison prochaine, on sera sur le même objectif, le club vient de monter, la NM1 c’est nouveau et on doit se structurer pour l’avenir. Je ne veux pas parler de Top 5 ou Top 10, l’objectif sera le maintien. Après on reste des compétiteurs, si on arrive à faire la même saison que cette année et accéder au groupe B, je signe. C’est dommage que cette saison n’ait pas pu aller à son terme, en 2ème phase on aurait pu continuer à faire des coups et aller chercher les playoffs.

Tu as vécu ta 4ème saison avec Dax, qu’est ce qui fait que ce club est particulier ?
Je suis arrivé directement de la Guadeloupe dans le Sud-Ouest au centre de formation à Pau, j’ai fais mes premières classes en professionnel là bas. Après comme tout sportif pro j’ai fait un peu le tour des clubs mais je voulais revenir dans le Sud Ouest. Pour moi cette région c’est chez moi tout simplement.
J’ai eu cette opportunité à Dax car je connaissais le coach et quelques joueurs. Je voulais trouver un club des Landes pour avoir la chance de participer à la Coupe des Landes. Quand tu vois l’ambiance, la ferveur, tu te dis que en tant que compétiteur il faut aller voir cela de plus près. Je suis revenu à Dax pour cette raison mais aussi car j’avais mon projet de reconversion et je voulais trouver le juste milieu avec un club pas trop haut mais pas trop bas pour pouvoir combiner les 2. Dax c’est le meilleur club des Landes, j’ai découvert la ville et les environs. C’est un club familial qui grandit au fur et à mesure des années. Il y a des supporters qui sont vraiment avec nous. Certains posent leur journée au travail pour nous suivre en déplacement. Il y a une grinta sur et en dehors du terrain.
On dit souvent que le Sud Ouest c’est une terre de rugby mais les Landes ça respire le basket, il y a beaucoup de licenciés. Tous les villages ont leur club de basket, il y a beaucoup de derby. Beaucoup de joueurs qui sont partis pour aller chercher un niveau plus haut reviennent en fin de carrière pour aller décrocher le Graal qui est la Coupe des Landes.

Tu peux nous en parler de cette Coupe des Landes qui est si spéciale pour le département.
En tant que professionnel j’ai joué une coupe d’Europe avec Pau, j’ai fait un championnat d’Europe avec l’Equipe de France en jeune, des gros tournois comme le Quai 54, mais quand tu arrives ici et que tu entends parler de la Coupe des Landes c’est quelque chose. J’ai l’impression de vivre des ambiances comme on peut voir en Euroleague avec des supporters qui sont prêts à bruler la salle (rires). La Coupe c’est ça, tu es transcendé par ton public pour eux c’est la Coupe du Monde des Landes alors que c’est une coupe départementale. On a l’impression de jouer une coupe nationale.
Quand une NM2 rencontre une équipe de plus bas niveau tu commences avec des points de retard, si tu ne te mets pas en mode guerrier de suite, tu peux te faire avoir. On est en mode tranchée, tout le monde joue pour le maillot et la fierté de son village. Je suis guadeloupéen et j’ai eu la chance de soulever la coupe plusieurs fois, mais quand tu es landais c’est un rêve.
C’est vraiment quelque chose à venir voir. L’année dernière on a joué la finale dans les arènes de Dax avec plus de 8000 personnes, l’écran géant au dessus du terrain, pour une coupe départementale… Avoir vécu ça c’est énorme, je n’avais jamais vu ça.

À côté du basket tu es coach sportif, tu peux nous en dire un peu plus là dessus ?
Oui je suis revenu dans le Sud Ouest car j’ai un projet de reconversion. J’ai passé mon diplôme d’état de préparateur sportif. A côté du basket je travaille en tant que coach sportif. Une carrière de basketteur n’est pas éternelle, donc je prévois déjà mon après.
Je suis toujours en formation, j’apprends beaucoup de nouvelles choses. Le projet est de travailler sur la préparation sportive et la ré-athlétisation, c’est quelque chose qui me touche ayant subi déjà quelques blessures.
Depuis 3 ans je travaille avec les U15 du club de jeunes de Dax, j’accompagne les joueurs d’un point de vue mental et physique tout au long de la saison.

L’arrêt des compétitions et le confinement étaient des moyens pour toi de bien développer cette autre carrière ?
Oui c’est un bon moyen car le basket prend tu temps, avec les entrainements et les déplacements. L’arrêt m’a permis d’accélérer mes projets côté coaching sportif. J’ai fais beaucoup de cours par visio-conférence sur mes réseaux. J’avais prévu de lancer ces choses là cet été après la saison mais le fait de ne plus jouer a accéléré les choses c’est certain.

Retrouvez les programmes de Tanguy Ramassamy sur facebook : TanguyRamassamyPersonnalTrainer ou sur instagram : TanguyRamassamy