Vous êtes ici

TQO 2020 – Les adversaires des bleues (2/3)

Les plus déterminées : le Brésil

FIBA
Christina Ly/FFBB - 22/01/2020
Pour défendre les couleurs de la France aux côtés de l’équipe masculine cet été aux Jeux de Tokyo, les joueuses de Valérie Garnier devront affronter l’Australie, le Brésil et Porto Rico lors du TQO qui se déroulera à Bourges du 6 au 9 février prochain. Tour d’horizon sur leurs adversaires. Après l’équipe féminine d’Australie, zoom sur celle du Brésil.

Le 8 février prochain à 16h30, les bleues disputeront leur deuxième match du TQO face aux Brésiliennes, actuellement 15e au classement FIBA (pour rappel, la France est 5e). Depuis 2011, où elle avait combiné l’or à l’AmeriCup et le bronze aux Jeux Panaméricains, l’équipe brésilienne a un peu perdu de sa superbe, connaissant une longue période de retrait sur les compétitions internationales : elle n’avait pas atteint les quarts de finale du TQO en 2016, éliminée par la France, et elle n’avait pas non plus participé à la dernière Coupe du Monde en 2018.

Mais, en 2019, elle s’est relevée en brillant sur ses dernières compétitions : elle s’est emparée du bronze à la dernière AmeriCup, en battant notamment l’équipe portoricaine qu’elle retrouvera au prochain TQO, et elle a remporté l’or aux Jeux Panaméricains. Deux belles performances qui sont venues garnir le palmarès suivant :
• 7 participations aux Jeux Olympiques dont 1 médaille d’argent et 1 médaille de bronze
• 16 participations en Coupe du Monde dont 1 médaille d’or et 1 médaille de bronze
• 14 participations à l’AmeriCup dont 5 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 3 médailles de bronze
• 16 participations aux Jeux Panaméricains dont 4 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 4 médailles de bronze

Ces dernières réussites, la Confédération Brésilienne de Basketball les doit à l’arrivée du nouvel entraineur, José Neto, en juin 2019. "Nous avons entamé un processus pour que le basketball féminin puisse rejouer dans une compétition de niveau mondial. Nous avons atteint ce but, mais nous suivons maintenant un objectif encore plus grand. Nous allons continuer notre préparation pour aller chercher une place aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ce sera une compétition difficile, mais nous sommes très motivés et prêts à affronter ces difficultés lors de cette étape" a-t-il exprimé.

Pour atteindre ce nouvel objectif, José Neto a rassemblé 16 joueuses :
• Alana da Silva – Santo André / Apaba
• Débora Costa – SESI Araraquara
• Lays da Silva – Vera Cruz Campinas
• Isabela Ramona – Uninassau
• Patricia Teixeira – Vera Cruz Campinas
• Taina Paixao – Sampaio Basquete
• Raphaella Monteiro – Ituano
• Tatiane Pacheco – Ituano
• Jeanne Flausino – Vera Cruz Campinas
• Damiris Dantas – Busan BNK Sum KOR
• Mariana Dias – Vera Cruz Campinas
• Vitoria Domingos – Sampaio Basquete
• Erika de Souza – San Sebastian
• Jennifer Calixto – Pro Esporte Sorocaba
• Juliana Souza – Vera Cruz Campinas
• Maria Carolina Oliveira – Pro Esporté Sorocaba

Prévue initialement dans la composition, la pivot du LDLC ASVEL Féminin, Clarissa dos Santos, celle qui devait représenter l'atout de cette équipe brésilienne avec Erika de Souza et Damiris Dantas, se blesse quelques semaines après l'annonce de l'entraineur, l'empêchant de participer à ce TQO. Malgré tout, José Neto et ses joueuses sont déterminés à prendre l’une des trois premières places qui leur permettra de participer aux Jeux de Tokyo.

"Nous savons que ce seront des matchs très difficiles et nous espérons bien faire, non seulement dans le match contre Porto Rico qui sera compliqué, mais aussi contre la France et l’Australie" a indiqué la joueuse Taina da Paixao. Sa coéquipière Patricia Ribeiro a tenu le même discours : "Le Pré-Olympique est très fort, avec les meilleures équipes, mais nous sommes déterminés à poursuivre notre objectif à la recherche d’une place. Nous ferons de notre mieux, nous mettrons en pratique ce que nous avons mis en place lors du dernier championnat."

Avec 37 séances d’entraînement prévues avant de s’envoler pour l’Europe le 27 janvier prochain, la seleçao brésilienne est bien déterminée à battre la France et ses autres adversaires pour décrocher sa place pour les JO de cet été.