Vous êtes ici

Équipe de France féminine - Préparation au Mondial

Mission accomplie face au Japon

A Boulazac, Arnaud Dunikowski - 11/09/2014
Sur la retenue en première mi-temps, les Bleues sont passées à la vitesse supérieure au retour des vestiaires pour battre largement le Japon à Boulazac (78-48). Pour son premier match avec l'Équipe de France cette année, Céline Dumerc s'est illustrée en distribuant des passes lumineuses à ses partenaires. Demain, c'est la Serbie qui se dresse sur le chemin des Tricolores.
France bat Japon  78-48
 
Les Bleues trouvent le rythme d'entrée avec les deux "Américaines" Dumerc et Gruda, les Japonaises tiennent la cadence (8-8, 3'). Les deux équipes se rendent coup pour coup et les spectateurs du Palio assistent à un début de match plaisant (13-10, 5'). Valérie Garnier ouvre son banc pour amener de la fraîcheur. A la fin du premier quart-temps, l'avance tricolore n'est que d'un point (19-18).
 
Le Japon tient toujours tête à l'Équipe de France grâce à Ramu Tokashiki (21-21, 12'). Le retour aux affaires de Céline Dumerc relance la machine. La meneuse voit tout et délivre les caviars pour ses partenaires (31-25, 16'). Ce n'est cependant pas suffisant pour creuser l'écart. Combatives sous le cercle, les Asiatiques sont au contact à la pause (35-31).
 
La pause a remis les Bleues dans le bon sens, Marielle Amant fait la loi sous les paniers. Et comme la défense tourne bien, la France creuse l'écart (43-33, 35'). Moins virevoltantes qu'en début de rencontre, la formation nippone rentre dans le rang sous le pression tricolore. Après 30 minutes de jeu, les partenaires d'Anaël Lardy ont la main mise sur la partie (55-37).
 
Etouffées par la pression française, les filles de coach Tomohide n'y sont plus. Les Bleues se régalent sur jeu rapide avec l'inépuisable Paoline Salagnac à la finition (62-37, 32'). Un triple de Kudeken vient éclaircir la deuxième mi-temps japonaise. L'Équipe de France accentue même son avance dans les dernières minutes et s'impose finalement 78-48.
 
 
Réactions d'après-match :
 
Sandrine Gruda : "Ca fait plaisir d'être avec les filles. L'Equipe de France me manquait. On n'a pas fait le jeu parfait mais battre le Japon de 30 points c'est respecter cette équipe. Au débutn on n'a pas joué notre jeu. Je ne pense pas que le Japon nous aient mis en difficulté, c'est nous qui n'étions pas en place."
 
Valérie Garnier (entraîneur) : "Nos qualités physiques sont notre atout. On ne demarre pas de la bonne manière. Le chemin que nous avons pris ensuite était le bon avec cette intensité, nos courses, notre défense. L'objectif était d'impacter en dessous avec nos qualités physiques."
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'