Vous êtes ici

Open LFB 2017

Montpellier a du caractère

Sylvain Bourdois Chupin - 30/09/2017
Le choc de cet Open LFB entre Lattes-Montpellier, finaliste du championnat, et Charleville-Mézières, deuxième de la saison régulière, a tenu toutes ses promesses. Dans le sillage d'une Giorgia Sottana décisive et MVP de la rencontre, ce sont les Héraultaises qui l'ont emporté 83 à 73.

Pas de round d’observation, les Flammes sont les premières à se mettre en ordre de marche sous l’impulsion de Kalis Loyd (13 points, 3 rebonds) et leur capitaine Amel Bouderra (19 points et 8 passes). Montpellier ne reste pas sans réagir, l’arrière italienne Giorgia Sottana (25 points et 4 passes) ne tarde pas à se montrer. Le match est équilibré, sur un lancer de Romy Bär (18 points, 7 passes, 5 rebonds), les Héraultaises ne sont plus qu’à un point (18-19, 8’).

Un mano à mano s’engage et les solistes s’en donnent à cœur joie. Romy Bär et Courtney Hurt (17 points et 8 rebonds) derrière l’arc pour Montpellier, et la vitesse et la persécution du duo Bouderra-Chevaugeon pour les Flammes. Ornella Bankole (5 points, 3 rebonds) signe un passage remarqué qui permet au BLMA de prendre l’avantage et oblige Romuald Yernaux a stoppé l’hémorragie. La défense de zone perturbe les plans de Rachid Meziane et ses joueuses et en attaque Amel Bouderra s’occupe de tout (19 points à la mi-temps). Au moment de rejoindre les vestiaires, il n’y a que trois points d’écart en faveur des Flammes carolo.

Dès le retour sur le parquet, Montpellier parvient à trouver les failles dans la défense ardennaise. Courtney Hurt à trois-points ou près du cercle, Giorgia Sottana à la distribution ou au tir, Charleville est dans les cordes (56-48) même Amel Bouderra ne trouve pas la solution. Malgré quelques actions bien inspirées et un trois-points au buzzer de Valeriya Berezhynska (8 points et 4 rebonds), Montpellier est toujours devant (63-61, 30’).

Les deux équipes se répondent coup pour coup et profitent de la moindre erreur pour sanctionner son adversaire. Panier plus la faute pour Romy Bär (+7, 71-64), et Montpellier pense avoir pris l'ascendant mais Berezynska à trois-points ramène encore une fois les Flammes. La fin de match est indécise, deux flèches à trois-points de Giorgia Sottana font définitivement pencher la balance pour Montpellier, victoire 83 à 73

Lattes-Montpellier bat Charleville Mézières : 83-73

Romuald Yernaux (Charleville-Mézières) : "Il y a de la déception d'avoir perdu, même si on savait que ce serait dur. Quand l'adversaire fait des choix, on recule en attaque et en défense. On a manqué de coéhésion, il y a eu trop d'entreprises individuelles là où il faut davantage s'appuyer sur le collectif."

Amel Bouderra (Charleville-Mézières) : "On sait que la clé de ce genre de match est défensive. On est à 41 points encaissés à la pause, c'est beaucoup trop. On a essayé de se rassurer plus offensivement que défensivement, alors qu'on aurait dû faire l'inverse."

Romane Bernies (Lattes-Montpellier) : "C'était très important pour nous. On a eu déjà un gros match mardi, on savait que ce face-à-face contre Charleville allait être très important aussi. On est sur une bonne lancée, on doit maintenant gagner à la maison mardi contre l'équipe hongroise pour valider notre ticket pour l'Euroligue."

Rachid Meziane (Lattes-Montpellier) : "Giorgia Sottana a répondu là où on l'attendait. On a des joueuses de talent, capables de créer. On a su durcir en 2e mi-temps et limiter l'apport offensif d'Amel Bouderra en seconde période. Avec ce qu'on a proposé ce soir, on a emmagasiné de la confiance dans l'optique du match de mardi."

Retrouvez toutes les infos et les coulisses de l'Open LFB sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat...)

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'