Vous êtes ici

Retraite internationale

Moussard et Savasta se retirent

28/05/2003
Loëtitia Moussard et Laure Savasta ont décidé de se retirer de la scène internationale. L'ex-joueuse de Mirande ici au côté d’Alain Jardel, et la meneuse Bigourdane ont fait savoir qu’elles ne porteraient plus le maillot Tricolore. Après Souvré, ce sont deux autres Championnes d’Europe qui tirent leur révérence.

Aujourd’hui se tenait au siège de la Fédération Française de BasketBall la conférence de presse d’annonce des groupes France pour les prochains championnats d’Europe. Après la déclaration de la présélection féminine (voir l’article « On lève un premier voile ») effectuée par le sélectionneur Alain Jardel en vue de la préparation à la défense du titre européen lors du championnat d’Europe en Grèce (19-28 septembre 2003), Loëtitia Moussard, la pivot de Montpellier (Ligue Féminine) a pris la parole pour annoncer son retrait de la scène internationale :

« Après 12 ans en équipe de France, j’estime qu’il est temps pour moi de tirer ma révérence. Avec mon problème de genou, j’ai choisi de passer à autre chose : ma reconversion. Justement, par souci de reconversion, j’ai décidé de passer mon professorat de sport. Bien que j’ai décidé de quitter la scène internationale, soyez sûrs que je resterai une fidèle supportrice des Bleues que je regarderai désormais devant mon écran de télévision ».

Par ailleurs, Laure Savasta, la valeureuse capitaine du Tarbes Gespe Bigorre, finaliste 2003 de la Ligue Féminine, n’a pas pu être présente à cette conférence de presse. Elle a tout de même indiquer son retrait des compétitions internationales sous les couleurs tricolores.

Après Yannick Souvré, ce sont donc deux autres des « 12 Filles en Or » Championnes d’Europe en 2001 au Mans qui quittent les rangs de l’Equipe de France féminine.


FLASH BACK

Loëtitia MOUSSARD

Taille : 1.91m
Poste : Intérieure
Date de naissance : 02/07/1971
Lieu de naissance : Toulouse (Haute-Garonne)
Club 2002-03 : Lattes Montpellier Agglomération Basket
Sélections : 198
Points : 995
Record : 21 – le 18 mai 1991 contre l’Allemagne (76-69) à Fribourg
Première Sélection : le 27 décembre 1989 contre Israël (68-88) à Tel-Aviv.
Dernière sélection : le 25 septembre 2002 contre le Brésil à Nanjing (Chine)

Titres : Championne d’Europe en 2001, 2 fois finaliste (1993 et 1999), 5ème des Jeux Olympiques en 2000, Vainqueur de l'Euroligue en 2001, Finaliste de l’Euroligue 2000, 5 fois Championne de France (1988, 1989, 1990, 1999, et 2000), 4 fois vice-championne de France (1991, 1996, 1997 et 2001), Vainqueur de la Coupe de France en 1998, 3 fois vainqueur du Tournoi de la Fédération (1997, 1999 et 2000), Championne de France Cadette en 1988.
Clubs successifs : Toulouse Cheminot Marengo Sport (1981-86), BAC Mirande (1986-95), US Valenciennes Orchies (1995-97), Tarbes GB (1997-98), CJM Bourges (1998-2001), Montpellier Lattes (2001-…).

Dans le milieu du rugby depuis toute petite, Loëtitia s’était risquée à la danse et la gymnastique, mais sa morphologie et son tempérament faisait d’elle une joueuse de basket avec un bel avenir.
Repérée par le Centre de Formation du BAC Mirande, elle découvre le basket de haut-niveau avec les seniors, et remporte trois titres de Championnes de France. Les entraînements d’Alain Jardel sont très difficiles et Loëtitia progresse constamment. En 1995, les résultats de Mirande s’essoufflent et la capitaine prend la décision de partir pour Valenciennes afin de regoûter aux compétitions européennes. Ne réussissant pas à s’adapter au jeu de l’USVO, elle décide donc de signer au Tarbes Gespe Bigorre et de retourner ainsi dans sa région natale. Au terme d’une saison où elle remporte la Coupe de France, Bourges s’intéresse à elle. Dans le Cher, elle enrichit considérablement son palmarès et rejoint en 2001 Montpellier pour assumer de nouvelles responsabilités au sein du club de Ligue féminine.


Laure SAVASTA
Taille : 1.73m
Poste : Meneuse
Date de naissance : 18/03/1974
Lieu de naissance : Marseille
Club 2002-03: Tarbes Gespe Bigorre
Sélections : 90
Première Sélection : le 10 mai 1994 à Strasbourg contre la Pologne.

Titres : Championne d’Europe des nations en 2001. 3 fois vice championne de France (1999-00, 98-99 et 2002-03), Finaliste de la Coupe de France (97-98), Finaliste de la Coupe d’Europe Ronchetti 1998 et 2002. MVP espoir du championnat en 1994.
Clubs successifs : US Crest (Benjamines), Mercunol (Cadettes), INSEP (1990-93), Cavigal Nice (1993-94), Université de Washington à Seattle (NCAA - USA, 1994-97), Sacramento Monarchs (WNBA – USA, 1997), ASPTT Aix-en-Provence (1997-98), US Valenciennes (1998-2000), Tarbes GB (2000 - ?).

Laure est capable de jouer meneuse et arrière, même si elle est un peu limité par sa taille. Seulement, elle possède d’excellentes capacités physiques (notamment son tir en suspension) et c’est une excellente coéquipière. A 26 ans, elle a connu plusieurs clubs importants, et a même vécu une expérience en WNBA. Elle s’apprête à rejoindre le club ambitieux de Tarbes pour la saison 2000-01.
Laure a commencé au club de l’US Crest dans la Drôme. Elle évolue ensuite au club de Mercurol, et dans le même temps, elle bosse ses cours et son basket au Centre Régional de Haut Niveau (CERHN) de Voiron pendant trois ans. Laure continue son chemin à l’INSEP. Elle rejoint le Sud de la France et son premier club de l’élite en signant au Cavigal Nice. Mais Laure a envie de vivre l’expérience d’une université américaine et c’est à celle de Washington, -mais- à Seattle, qu’elle réalise ce rêve.
Elle effectue un cursus complet de trois ans au bout desquels elle est diplômée de Psychologie du Sport et de Management du sport, mais surtout elle est choisie par l’équipe des Sacramento Monarchs. Elle dispute donc 14 matches de WNBA durant l’été 1997.
C’est à Aix-en-Provence qu’elle fait son retour dans l’hexagone, où elle échoue en finale de la Coupe de France et de la Ronchetti. Elle rejoint l’USVO pendant l’été 1998 où elle échoue à deux reprises dans la quête du titre de champion de France. Elle signe ensuite en faveur du club du Tarbes GB avec lequel elle atteint la finale de la coupe Ronchetti, participe à l’Euroligue et arrive en finale de la Ligue Féminine en 2003.


Yann KAPPES.