Vous êtes ici

LF2 - Final Four (Demi-finales)

Nice premier finaliste

A Lyon, Arnaud Dunikowski (FFBB) - 21/05/2011
Plus adroites et plus agressives, les Niçoises se sont qualifiées pour la finale du Final Four de LF2 en battant Roche Vendée (65-54). Les joueuses d'Olga Tarensenko ont pris un départ canon puis ont contrôlé les tentatives de retour vendéennes pour se qualifier en finale. Nice y affrontera le vainqueur du match Lyon - Reims (20h).

Roche Vendée - Nice 54-65

Ce sont les Azuréennes qui prennent le meilleur départ sur les ailes de Jeanne Senghor et Stéphanie Dubois. Nice creuse doucement l'écart (4-11, 5') en s'appuyant sur une défense agressive. Peu en réussite, Roche Vendée ne peut rien faire (8-21, 10'). Le second quart-temps est l'inverse du premier, Viktoria Mircheva provoque sous le cercle et les efforts des filles de Mathieu Chauvet sont récompensés. Les nombreuses balles perdues niçoises (14 en 20') permettent à Roche Vendée de refaire son retard à la pause (25-31).

De retour sur le parquet, Roche Vendée continue sa remontée grâce à l'activité de Christelle Morel (36-39, 25'). Les Niçoises sont à la peine en attaque. Mais sur un dernier coup de rein, les partenaires de Fabienne Constant parviennent à conserver un léger avantage (39-45, 30'). Miné par les fautes, le Cavigal tient bon et reprend même une bouffée d'oxygène sur une série de lancers-francs (43-53, 35'). Jeanne Senghor se charge de finir le travail pour envoyer Nice en finale (54-65) alors que Roche Vendée échoue à ce stade de la compétition pour la seconde année consécutive.

Les déclarations d'après-match

Mattieu Chauvet (entraîneur de Roche Vendée) : "C'est la déception qui prime car on échoue une deuxième fois en demi-finale, c'est dur à encaisser. Il y avait beaucoup de pression. Nice a été dominateur, on a couru après le score et on a été un peu courts. Les filles avaient vraiment à coeur de finir cette aventure sur une bonne note."

Christelle Morel (joueuse de Roche Vendée) : "On a bien réagi en seconde mi-temps. On savait que ça allait être dur physiquement. On a trop couru après le score. On s'est battues jusqu'au bout car on était venues pour gagner."

Olga Tarasenko (entraîneur de Nice) : "L'objectif c'est la montée mais le titre nous est cher aussi. La pression était grande, les joueuses l'ont bien gérée. On savait que ça serait dur car Roche Vendée a bien analysé notre jeu. On a su garder de l'agressivité, parfois trop, et la prise de risque a payé."

Stéphanie Dubois (joueuse de Nice) : "Le travail de toute une saison est récompensé. On a montré nos valeurs ce soir. Le début de match était hyper important. On a démarré fort, on s'est un peu relâchées mais tout en restant unies."
 

Tags: 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'