Preview NM1 [8/10] : Mulhouse espère poursuivre sur sa dynamique, Kaysersberg et Besançon en quête des play-offs | FFBB

Vous êtes ici

NATIONALE MASCULINE 1

Preview NM1 [8/10] : Mulhouse espère poursuivre sur sa dynamique, Kaysersberg et Besançon en quête des play-offs

Hervé Kielwasser/L'Alsace
Guillaume Mansire - 22/09/2022
La saison 2022-2023 du troisième échelon français masculin reprend très bientôt, l’occasion de faire un tour des 28 équipes qui composeront la division avant la reprise de la compétition le 26 septembre prochain. Aujourd’hui, la poule B et l’Est du territoire avec Kaysersberg ABCA, Mulhouse BA et Besançon AC.

En difficulté la saison précédente et contraint de passer par la case des play-downs, Kaysersberg n’est plus vraiment ce qu’il était il y a encore quelques mois. D’abord, au coaching, Fabien Drago et le KABCA se sont séparés, ce qui a permis aux Alsaciens de signer Laurent Buffard, une pointure passée par Cholet et double-vainqueur de l’EuroLeague féminine avec Valenciennes au début des années 2000. Côté joueurs, certaines arrivées sont à noter. Melvyn Da Silva a débarqué au club après s’être formé en France et être parti plus récemment en Angola disputer notamment la Basketball Africa League (BAL). Boukhary Cissoko a posé ses valises à KB après un court voyage depuis Gries et la Pro B où il évoluait pour l’AS Alsace. En provenance de NM1, d’autres arrivées ont été enregistrées comme Christnel Jean-François (ex-Lorient), Grégory Bengaber (ex-Orchies) et Yohan Solle (ex-Toulouse). À noter les signatures du bien connu Aaron Anderson, passé par le club il y a deux ans, et de Sidney Umude, éloigné des parquets depuis plus d’un an. Kévin Walter sera toujours l’ancrage local du club tandis que le jeune Arthur Simon (20 ans) pourrait surprendre du monde après une saison réussie en Espoirs ELITE (15,8 pts) et quelques miettes obtenues en première division professionnelle sous le maillot de la JDA Dijon.

Un renouvellement d’effectif qui sera à double-tranchant mais qui semblait nécessaire. « C’est sûr que ça fait un peu bizarre, on part un peu dans l’inconnu après ce gros chamboulement. Mais c’est aussi excitant », déclarait il y a un mois Walter (Dernières Nouvelles d'Alsace). Après cinq victoires et une défaite en présaison, le Kaysersberg ABCA a fait le plein de confiance. Et même si certaines blessures ont tronqué les dernières semaines, tout laisse à penser que KB pourra cette fois-ci au moins lutter pour une place en play-offs.

Le Mulhouse BA a bien failli monter en Pro B et créer un semi-miracle la saison passée. Pourtant tête de série numéro 8, les Alsaciens ont échoué en finale d’accession contre La Rochelle. Depuis, seulement deux éléments sont restés au club : Victor Serrano et Quentin Diehl. Le roster a été rebâti et des habitués de la division sont arrivés comme Antoine Dudit (ex-La Rochelle), Hugo Bourblanc (ex-Kaysersberg), Frédéric Loubaki (ex-Caen), Yannis Mendy (ex-Vitré) et Benjamin Mondesir (ex-Lorient). Des coups ont été tentés comme la signature du baroudeur américain Aaron Falzon, déjà passé par la NM1 mais surtout par l’Ukraine et l’Autriche, l’espoir Hugo Minning tout droit venu de la SIG Strasbourg, et l’Alsacien Yannis Mendy de retour dans sa région.

Durant les matches amicaux, Mulhouse a fait bonne impression, même par exemple dans une défaite contre le voisin de l’AS Alsace. Sans démériter, le MBA s’est incliné face à une formation évoluant à l’échelon supérieur (74-88). Lauriane Dolt, la coach, estimait ainsi après la rencontre que ses protégés avaient vu qu’ils pouvaient résister lorsqu’ils revenaient à leurs basiques. « On sait ce qu’on doit faire pour ne pas subir et on va s’appuyer sur ce match pour voir ce que l’on peut travailler », complétait-elle (L’Alsace). Si tous les ingrédients sont réunis, il faudra à nouveau compter sur Mulhouse pour les échéances de fin de saison.

Quant au Besançon AC, il tentera de faire mieux que la saison passée, dernier du groupe B en deuxième phase et donc pas qualifié pour les playoffs. Pour ce faire, le meneur Siriman Kanouté (ex-Kaysersberg) a posé ses valises dans le Doubs, tout comme le pivot américain Anthony Elechi qui arrive de deuxième division espagnole (Oviedo). Si d’autres noms de la division ont rejoint le mouvement, à l’image de Jonathan Boucaud (ex-Pont-de-Cheruy) et Sydney Hawmmond (ex-Angers), c’est bien la signature de l’ancienne star de Pro A Mykal Riley qui a marqué les esprits à l’intersaison. Toujours en forme, l’ailier américain a montré la saison passée sous les couleurs des Sables Vendée Basket qu’il était encore un joueur dominant. Ils rejoindront Guillaume Valayer, Nikola Knezevic et Ferdinand Prénom, tous trois restés au club et capitaux dans l’équilibre de la formation bisontine.

Le BesAC a donc solidifié ses rangs durant l’été, reste à savoir si l’ensemble va prendre. Les amicaux ont donné certains signes d’encouragement même si les résultats n’étaient pas toujours à la hauteur. Les hommes de Joseph Kalambani entament leur saison le 27 septembre contre Hyères-Toulon. Un bon premier test pour se plonger d’entrée dans les joutes de la NM1.

Rendez-vous demain pour une nouvelle preview de la poule B de Nationale Masculine 1 dédiée cette fois-ci à LyonSO et Pont-de-Cheruy.

Tags: