Vous êtes ici

LF2 - J5

« Nous sommes capables de faire de bonnes choses »

23/10/2020
©Michel de Smedt
Arrivée de Toulouse cet été, Maud Stervinou découvre un nouveau rôle au sein de l'effectif du COB Calais. Après un début de championnat compliqué, les nordistes sont prêtes à relever la tête dès ce week-end.

Comment s’est passée ton arrivée dans le club avec un nouveau groupe ?
Ça c’est super bien passé, j’étais très heureuse de m’engager dans un nouveau projet avec un nouveau rôle. Mon intégration s’est faite facilement car je connaissais déjà certaines joueuses, en termes de basket j’étais arrivée préparée donc ça a été aussi de ce côté-là. Je me suis vite acclimatée au Nord que ce soit au club ou dans la ville.

Ce nouveau rôle justement, tu vas avoir plus de responsabilités ? Notamment au niveau offensif ?
Exactement j’ai beaucoup plus de responsabilités et c’est ce que je suis venue chercher ici. J’essaye de m’y retrouver, ce n’est pas forcément évident de passer de simple « rôle player » à avoir la balle en fin de possession et à jouer beaucoup plus de situation. J’essaye de gagner en efficacité, je sais que ça va prendre un peu de temps mais j’essaye de rendre au maximum au coach la confiance qu’il me donne.

Les résultats ne sont pas encore au rdv.. comment va le groupe ? Vous ne passez pas loin face à Chartres et Aulnoye.
Oui il y a un côté super frustrant car Chartres ce n’est pas passé loin, Aulnoye aussi, Reims on est devant à la mi-temps. Et ce sont des matchs où l’on explose complètement sur la fin. Donc il va falloir que l’on trouve des solutions, que l’on prenne vraiment l’avantage quand on en a l’opportunité. Après on essaye de passer vite à autre chose, on savait que l’on avait un début de championnat costaud contre des équipes qui visent la montée, mais ce week-end on rencontre le Pôle France on a pas le droit à l’erreur. Le club est à la lutte depuis 2 saisons pour le maintien donc le coach sait faire face à cette situation. Le groupe on reste calme, c’est le début de saison on relativise et on sait que l’on est capables de faire de bonnes choses. On reste vraiment positives.

Quelles sont les choses sur lesquelles il va falloir insister pour retrouver la victoire ?
On essaye de trouver un équilibre en attaque. On est 4 joueuses qui peuvent apporter de bonnes choses : Imène Et Grati, Pauline Akonga, Fleur DeVillers et moi, et il faut que l’on arrive à trouver l’équilibre entre jouer à l’intérieur, à l’extérieur, de bien servir tout le monde au bon moment. Il va falloir continuer à jouer dur surtout face au Pôle France qui est une équipe plus jeune que nous avec moins d’expérience.

Vous rencontrez le Pôle France ce week-end, c’est le bon moyen de se relancer ? Mais c'est toujours un match piège.
C’est un match très important, elles peuvent créer la surprise même si il y a une hiérarchie qui doit s’installer et ce sera à nous de la faire respecter. Ce ne sera pas un match facile, d’autant plus que l’on sort de 4 défaites mais il faut aborder le match avec sérénité  car sinon c’est le meilleur moyen de paniquer. Il va falloir se concentrer sur nos forces et penser à la victoire du début à la fin.