Vous êtes ici

NM1 - Phase 2 - Groupe A

Preview 2ème phase : la course au titre

06/03/2020
©Flou2Rallye
La crème de la crème, les 10 meilleures équipes du championnat se retrouvent dès la semaine prochaine avec un objectif en tête : le titre, mais également l’organisation des plateaux de Playoffs pour les équipes qui seraient un peu justes pour la première place.

Tous le monde le sait, il y a deux manières de monter en Pro B : être sacré champion en finissant premier du Groupe A à l’issue de la deuxième phase ou en remportant les playoffs d’accession par la suite. Le titre sera bien sûr l’objectif principal des 10 équipes engagées dans ce Groupe A, pour le moment Chartres (15pts) et Boulogne-sur-Mer (14pts) mènent la danse mais un groupe de 6 équipes (Pont de Cheruy, Angers, Tours, Le Havre, Rueil et Saint-Vallier) n’est pas loin et peut revenir très vite sur les clubs de tête. Ce sera plus dur pour Caen (10pts) et Avignon (9pts) qui n’ont pas fait le plein de victoires face à leurs adversaires directs. La place de leader ne sera pas la seule place courtisée ! Les places de 2 à 5 sont synonymes d’organisation de plateaux 1/8ème et ¼ de finale en playoffs et donc un vrai avantage pour les équipes concernées.

Chartres (1er, 15 points)
Tout simplement la meilleure équipe de cette première phase. Un bilan quasi parfait de 23 victoires et 3 défaites dont seulement une face à une équipe du Top 5, qui permet au CCMB d’être seul en tête du Groupe A. Avec un groupe expérimenté, les ambitions sont claires du côté de la Halle Cochet : on vise le titre de champion.
Le joueur à suivre :  Du’Vaughn Maxwell
La division a vu débarquer un véritable ovni cette année ! Phénomène physique, le poste 4 américain peut tout faire sur un terrain et est aussi efficace en attaque qu’en défense. 15, 6 points de moyenne, il profite tous les week-ends des caviars d’Olivier Romain ou de Yann Siegwarth. Attendez-vous à le retrouver souvent dans le Top 10 Court Cuts…

Boulogne-sur-Mer (2ème, 14 points)
Peu de coaches de NM1 peuvent prétendre avoir un effectif aussi large que celui de Thibault Wolicki. Le coach du SOMB a le choix cette année et l’a prouvé en première phase. 17 victoires, la 4ème meilleure attaque et la 3ème défense de la poule A, les boulonnais ont été solides face aux autres équipes du top 5 du début à la fin. Stoppés en demi-finale l’an dernier, les supporters de Danrémont aimeraient fêter un titre cette saison !
Le joueur à suivre : Ralph Temgoua
Le capitaine et le joueur le plus utilisé par son coach à chaque rencontre. 30 minutes de temps de jeu pour le combo guard qui s’occupe de beaucoup de choses sur le terrain : 12,4 points, 2,5 rebonds et 3 passes décisives de moyenne. A lui de montrer la voie à ses coéquipiers lors des matchs les plus importants de la saison.

Pont de Cheruy (3ème, 12 points)
A ce stade de la saison, on ne peut plus considérer le SOPCC comme une surprise. Match après match, les promus ont prouvé qu’ils faisaient bien partie des toutes meilleures équipes de ce championnat. Intenses de la première à la dernière minute, les joueurs de Moatassim Rhennam ne laissent pas respirer leurs adversaires bien longtemps, et s’ils sentent l’odeur du sang… bon courage à vous.
Le joueur à suivre : Marc-Antoine Pellin
Le métronome de cette équipe. C’est bien lui qui donne le ton en attaque et en défense. Ancien champion de France Pro A avec Roanne, il a l’expérience du haut niveau et des grands rendez-vous, un avantage certain face aux autres meneurs de la division. Avec 8,2 passes décisives par match, il régale ses coéquipiers tous les soirs.

Angers (4ème, 12 points)
Rageant pour Angers ! 1er presque tout au long de la première phase dans sa poule, l’EAB n’a pas pris d’avantages pour cette deuxième partie en raison de ses défaites face au Havre, Tours, Boulogne-sur-Mer. Il faudra malgré tout compter sur eux pour la lutte finale car avec 20 victoires en première phase, les angevins arrivent avec le plein de confiance.
Le joueur à suivre : Jérémy Bichard
Référencé comme un meneur scoreur ces dernières saisons, le poste 1 s’est mué en facilitateur cette année. 6,6 passes décisives de moyenne et moins de 3 balles perdues par match, il sera intéressant de le voir défier les meneurs de la poule B (Pellin, Racine, ou encore Olivier Romain).

Tours (5ème, 12 points)
Après un début de saison en dents de scie, l’UTBM a enchaîné 11 victoires de suite ce qui a replacé les hommes de Pierre Tavano aux avants postes. Toujours solides en défense, les tourangeaux peuvent compter sur Will Felder ou Ahmed Doumbia pour briller en attaque. Le club a de grosses ambition cette saison, une place dans les 5 premiers serait déjà un beau pas en avant pour la montée.
Le joueur à suivre : Ahmed Doumbia
La plaque tournante de cette équipe de Tours. Poste 2/3 capable de mener si besoin, il affiche cette saison des stats impressionnantes : 16 points, 5 rebonds et 5 passes décisive de moyenne. Capable de prendre feu en attaque, il sera un facteur déterminant pour le succès de l’UTBM en 2ème phase.

Le Havre (6ème, 12 points)
Finaliste malheureux des playoffs l’an dernier, le STB a commencé cette saison pied au plancher : 10 victoires lors des 12 premières journées. Toujours ambitieux, le club normand s’est bien renforcé l’été dernier et les arrivées de Jerrell Wright, Rokas Uzas et Hugo Suhard ont été une vraie plus-value. Ajoutez à cela le recrutement de Romain Duport et vous obtenez un groupe qui visera à nouveau les sommets.
Le joueur à suivre : Hugo Suhard
Encore un fort meneur de l’ancienne Poule A. De nature plutôt offensive, l’ancien pensionnaire de Pro B s’éclate en NM1 ! 13 points et 5,5 passes de moyenne et une entente avec Jerrell Wright qui fait des merveilles aux Docks Océane !

Rueil (7ème, 12 points)
Dans le haut du classement depuis quelques saisons maintenant, le RAC a encore une fois assumé son statut cette saison. Meilleure attaque de la Poule B, les franciliens disposent à nouveau d’un groupe de qualité : Steven Ricard, Gregory Thondique ou encore Nemanja Kovanusic assurent chaque week-end en attaque. L’éclosion du jeune Armand Mensah sera peut-être un facteur X en 2ème phase.
Le joueur à suivre : Warren Racine
Dans un effectif avec de nombreux noms référencés, il est bel et bien le joueur le plus utilisé par Julien Hervy (32 minutes de moyenne). Souvent utilisé au poste 2 les années précédente il évolue à plein temps à la mène cette saison et drive son équipe de main de maître (6 passes décisives). Très rapide et avec un shoot en constante amélioration, il est une véritable menace pour les défenses adverses.

Saint-Vallier (8ème, 12 points)
Comme le RAC, Saint Vallier est présent chaque saison aux avants postes. L’arrivée de Demond Watt a dynamisé la raquette du SVBD et les cadres comme Karim Gourari, Ludo Chelle ou Rida El Amrani sont toujours aussi précieux. Si elle visera le titre, l’équipe de la Drôme aimerait au moins organiser un plateau de Playoffs comme la saison dernière.
Le joueur à suivre : Demond Watt
Il est sans doute le MVP de cette première partie de saison. 22,5 d’évaluation de moyenne, dominant des deux côtés du terrain, l’intérieur fait sa loi dans les raquettes de la division. Bien accompagné par Desmond Quincy Jones, le SVBD peut viser haut si son leader ne baisse pas de régime.

Caen (9ème, 10 points)
Souvent cité dans les favoris pour la montée en début de saison, le CBC ne s’est pas forcément rassuré en première phase. 5ème de la poule A avec 15 succès et 11 défaites, les dirigeants caennais ont dû faire avec les blessures et un gros turnover de joueurs. Une équipe qui cherche encore son identité mais qui pourrait être redoutable si la mayonnaise prend rapidement.
Le joueur à suivre : Gide Noël
Arrivé en décembre en Normandie, il a de suite brillé par sa polyvalence. Joueur atypique au physique impressionnant mais avec une technique au-dessus de la moyenne, il a très vite trouvé sa place dans le groupe et réalisé de belles perfs (17 points face à Tarbes, 21 contre Dax).

Avignon (10ème, 9 points)
La belle histoire de la saison ! Constant tout au long de la première phase, les promus ont fini avec un très beau bilan de 16 victoires pour 10 défaites et ont assuré leur place dans le Top 5 à deux journées de la fin. L’objectif maintien en poche, la suite n’est que du bonus pour l’équipe de François Sence, et il n’est jamais bon de jouer une équipe qui est libérée de toute pression.
Le joueur à suivre : Zarko Rakocevic
Une force brute dans la raquette de l’USAP. Sans être très « flashy » en attaque, le poste 5 est avant tout ultra efficace avec 79% aux tirs. Une assurance tout risques pour François Sence qui l’a parfaitement adapté dans son système de jeu depuis la saison dernière.