Vous êtes ici

EQUIPE DE FRANCE FÉMININE - PRÉPA EURO FÉMININ

Retrouver nos valeurs

Clément Daniou (FFBB) / sur place à Rennes - 15/06/2019
La France a subi le premier revers de sa préparation à l’Euro 2019 hier soir à la Glaz Arena de Cesson-Sévigné. Face à la Turquie, les Bleues ont semblé en deçà de leur niveau réel et se sont inclinées 65-74. Face à la Russie ce soir, elles devront afficher un meilleur visage.

"Un premier avertissement." Les mots de l’entraîneur de l’Équipe de France féminine Valérie Garnier en conférence de presse d’après-match sont tranchants. Nécessaires peut être pour piquer au vif son équipe, que l’on a vu timorée la veille contre la Turquie.

Opposée à la Russie qui a disposé de la Serbie vendredi, l’Équipe de France sait que la tâche s’annonce encore difficile. Actuellement 10e nation au ranking FIBA, la Russie reste toujours une équipe difficile à manoeuvrer. Les jeunes Serbes en ont fait les frais hier et se sont logiquement écroulées en fin de rencontre.

Il est nécessaire pour les Bleues de retrouver des ressources défensives, notamment dans la bataille du rebond où elles ont été dominées par la pivot du Fenerbahçe Kiah Stokes. Face aux grands gabarits Russes, sécuriser le rebond sera primordial pour permettre à la France de développer du jeu rapide. Les Françaises auront besoin ce soir de retrouver un peu de fraîcheur et de l’adresse, les 4000 spectateurs attendus à la Glaz Arena ne demandant que ça pour exulter.

Actuellement dans la deuxième phase de sa préparation, l’Équipe de France sait qu’aucun cadeau ne lui sera fait dans sa quête de médaille à l’Euro 2019 et il faut qu’elle se prépare à cela. Avec un groupe talentueux et remobilisé, la rencontre de ce soir sonne comme un vrai test.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'