Vous êtes ici

LFB - Saison 2018-2019

Sur le plot de départ

Arnaud Dunikowski (LFB) - 11/10/2018
Avec une demi-douzaine d'équipes taillées pour le dernier carré, la saison 2018-2019 de Ligue Féminine s'annonce comme la plus relevée de toutes. Le coup d'envoi sera donné officiellement samedi avec le MAIF Open LFB 2018. Retrouvez la présentation des 12 formations qui seront sur la ligne de départ.

Bourges
Champion en titre et détenteur du nombre de sacres nationaux au plus haut niveau (14), le club du Cher sera favori à sa propre succession. Les départs de Valériane Ayayi (Prague) et Diandra Tchatchouang (Lattes Montpellier) ont été compensés par Iliana Rupert (CFBB) et Nayo Raincock-Ekunwe (MVP la saison dernière avec Nantes Rezé). Un effectif relativement stable qui va faire gagner du temps aux Tango.

Charleville-Mézières
Les Flammes vont découvrir l'Euroligue et Romuald Yernaux a donc ajusté son équipe en fonction. Le recrutement est solide (Casas, Diawara, Peters, Hruscakova) et les anciennes de la maison sont restées (Bouderra, Filip, Mosqueda-Lewis). Deuxièmes de la saison régulière depuis deux ans, les Carolo espèrent passer le cap en playoffs après des éliminations en demi-finales en 2017 et 2018.

Landerneau
20 ans après Rennes, le LBB hisse le Gwenn ha du en Ligue Féminine et compte bien l'y laisser. Une salle bouillante (La Cimenterie), un club structuré et un entraîneur, Stéphane Leite, jeune (30 ans) et ambitieux. Les expérimentées Kamila Stepanova et Joyce Cousseins-Smith ont posé leurs valises dans le Finistère et la pistolera Maggie Lucas pourrait faire des étincelles.

Lattes Montpellier
Dans le creux de la vague la saison dernière (7è), le BLMA a recruté XXL : Miyem et Ciak reviennent en LFB, Tchatchouang, Amant, Whitcomb (Championne WNBA 2018)... Rachid Meziane devra faire cohabiter tout ces talents. De retour de blessure, Ornella Bankolé pourrait surprendre. Avec 8 internationales dans son effectif, Lattes Montpellier sera l'épouvantail de la division.

Lyon
Demi-finaliste la saison passée, l'ASVEL continue sa progression puisque les Lionnes vont jouer l'Eurocoupe pour la première fois. Allen, Peters et Robert sont parties. Des valeurs sûres comme M. Plouffe, Clark (Championne WNBA 2018), Dos Santos ou encore Sacko sont arrivées. A la mène, Ingrid Tanqueray retrouvera les parquets après sa grave blessure.

Mondeville
Pour encadrer les jeunes (Tadic, Guennoc, Salgues, Koné), Romain Lhermitte comptera sur des monuments du championnat : Shona Thorburn arrivée de Nantes, Kim Gaucher et Kristen Mann. Il faudra également gérer le départ de Lisa Berkani qui occupait un rôle majeur la saison dernière.

Basket Landes
Toujours placé, Basket Landes souhaite maitenant passer un cap en LFB. Si les départs sont importants (Casas, Bravard), les recrues (Hejdova, Touré, Gatling) devraient rapidement se fondre dans le collectif. Cathy Melain a décidé de décaler Céline Dumerc sur le poste 2 où elle pourrait trouver une deuxième jeunesse. Miranda Ayim (4è saison au club) sera l'atout numéro 1 des Landaises.

Nantes Rezé
Classé entre la 6è et la 8è place depuis huit saisons, Nantes Rezé devrait encore naviguer dans ces eaux. La vraie nouveauté côté Déferlantes concerne l'infrastructure puisque le NRB a quitté Mangin-Beaulieu pour intégrer la salle métropolitaine de la Trocardière (4125 places). Un nouvel outil de travail qui ravira les supporters et un effectif chamboulé (7 départs, 6 arrivées).

Roche Vendée
Promu la saison dernière, le RVBC change lui aussi de maison. Les Vendéennes ont emménagé dans la salle des Oudairies (2300 places). L'objectif sera d'éviter les playdowns et le Pré-Open de Nouvelle-Aquitaine a prouvé que l'équipe était compétitive à l'image de l'Américaine Jasmine Bailey. Dia, Heriaud et Ngoyisa seront les gardiennes du temple.

Saint-Amand
Fabrice Fernandes a conservé une bonne partie de ses joueuses (Marizy, Fouasseau, Garcia, Bruner) et rapatrié la bondissante Pauline Akonga, passée dans le Hainaut entre 2013 et 2017. Internationale U20 tricolore, Hortense Limouzin a quitté son cocon du Sud Ouest pour faire décoller sa carrière. L'environnement nordiste pourrait y contribuer.

Tarbes
Finaliste des playoffs 2018, Tarbes repart au combat après avoir perdu plusieurs soldats : M. Plouffe, Suarez, Bjorklund, Diallo. François Gomez a engagé Cierra Bravard et Jodie Cornelie à l'intérieur, Alexis Prince et Nathalie Fontaine sur les ailes. Après une saison en Allemagne, Margaux Galliou-Loko est de retour en France. A suivre, les premiers pas de Marine Fauthoux en LFB.

Villeneuve d'Ascq
Champion en 2017, l'ESBVA-LM rentre dans le rang mais reste une valeur sûre du championnat. Le club tente de se qualifier pour l'Euroligue et pourra compter sur des guerrières : Diallo et Bjorklund venues de Tarbes, Romy Bär de Lattes Montpellier. Brémont, Gomis et Sy Diop sont restées fidèles. La bonne surprise pourrait venir de Magali Mendy qui découvrira la LFB à 28 ans.

close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'