Pôle France Basket

Le PFBB a renoué avec la compétition

Corps: 

NF1 / Pôle France - Le Havre : 32-68

Six mois après l'arrêt brutal des compétitions partout en France, un match officiel s'est déroulé le week-end dernier au complexe Nelson Paillou du Pôle France BasketBall. Dans les structures du Bois de Vincennes, ce sont les jeunes U16 féminines coachées par Arnaud Guppillotte qui ont ouvert la saison 2020-2021 avec le championnat de NF1. Les pensionnaires du PFBB, qui ont fait leur rentrée il y a tout juste un mois, se sont frottées au Havre, un des cadors de la division (5e de la poule A la saison dernière). "Le premier match de championnat est toujours un moment difficile pour nos joueuses tant elles doivent mesurer la différence entre le basket de jeune et celui d'adulte", analyse Arnaud Guppillotte. Accrocheuse la première partie de la rencontre, les joueuses du Pôle Frannce ont craqué au fur et à mesure des minutes et concèdent une large défaite (32-68). L'Alsacienne Marine Dursus termine meilleure marqueuse du PFBB pour cette première rencontre (9 points), insuffisant face aux 16 points de Mai-Loni Henson, débarquée cet été de NCAA. "Autant la première mi-temps a été assez sérieuse et appliquée avec de la créativité et de la discipline, mais la deuxième mi-temps a été révélatrice de notre manque de maturité et d'exigence face à la montée de l'intensité adverse" , analyse Arnaud Guppillotte, qui se déplacera à Sainte-Savine dans une semaine.

U18 Elite / Saint-Quentin - Pôle France : 54-93

Dimanche après-midi, c'était au tour des U16 masculins de retrouver les parquets de la compétition. En déplacement à Saint Quentin, les jeunes de Bernard Faure ont mené au score toute la durée du match et se sont tranquillement imposés (+39). Dans le sillage des 15 points de Mael Hamon-Crespin et des 13 unités d'Adama Bal et Aurèle Brena-Chemille, les joueurs du PFBB n'ont jamais été inquiétés pour leur première sortie cette saison. Ce trio de joueurs de deuxième année a encadré un cinq majeur intégralement composé de 2005 dont Théo Pichard (11 pts)."C'est une bonne entrée en matière face à un adversaire plutôt tendre" , remarque Bernard Faure. "On a vu des imperfections, mais aussi un bon état d’esprit ce qui nous a permis de faire la course en tête. Une deuxième mi-temps plus aboutie nous a permis de creuser un écart conséquent." La semaine prochaine, le PFBB accueillera Lille, défait par les Metropolitans 92 lors de la première journée.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Auteur: 
par Kevin Bosi
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
A l’image de l’ensemble des clubs stoppés dans leur élan en mars dernier en raison de la situation sanitaire, le Pôle France a retrouvé le chemin de la compétition ce week-end en NF1 et U18 Elite.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

Le Pôle France a aussi fait son retour à la compétition

Corps: 

Six mois après l'arrêt brutal des compétitions partout en France, un match officiel s'est déroulé le week-end dernier au complexe Nelson Paillou du Pôle France BasketBall. Dans les structures du Bois de Vincennes, ce sont les jeunes U16 féminines coachées par Arnaud Guppillotte qui ont ouvert la saison 2020-2021 avec le championnat de NF1. Les pensionnaires du PFBB, qui ont fait leur rentrée il y a tout juste un mois, se sont frottées au Havre, un des cadors de la division (5ème de la poule A la saison dernière). "Le premier match de championnat est toujours un moment difficile pour nos joueuses tant elles doivent mesurer la différence entre le basket de jeune et celui d'adulte" analyse Arnaud Guppillotte. Accrocheuse la première partie de la rencontre, les joueuses du Pôle Frannce ont craqué au fur et à mesure des minutes et concèdent une large défaite (32-68). L'Alsacienne Marine Dursus termine meilleure marqueuse du PFBB pour cette première rencontre (9 points), insuffisant face aux 16 points de Mai-Loni Henson, débarquée cet été de NCAA. "Autant la première mi-temps a été assez sérieuse et appliquée avec de la créativité et de la discipline, mais la 2ème mi temps a été révélatrice de notre manque de maturité et d'exigence face à la montée de l'intensité adverse" raconte Arnaud Guppillotte, qui se déplacera à Sainte-Savine dans une semaine.
NF1 / Pôle France - Le Havre : 32-68

Dimanche après-midi, c'était au tour des U16 masculins de retrouver les parquets de la compétition. En déplacement à Saint Quentin, les jeunes de Bernard Faure ont mené au score toute la durée du match et se sont tranquillement imposés (54-93). Dans le sillage des 15 points de Mael Hamon-Crespin et des 13 unités d'Adama Bal et Aurèle Brena-Chemille, les joueurs du PFBB n'ont jamais été inquiétés pour leur première sortie cette saison. "C'est une bonne entrée en matière face à un adversaire plutôt tendre" raconte Bernard Faure. "On a vu des imperfections, mais aussi un bon état d’esprit ce qui nous a permis de faire la course en tête. Une deuxième mi-temps plus aboutie nous a permis de creuser un écart conséquent". La semaine prochaine, le PFBB accueillera Lille, défait par les Metropolitans 92 lors de la 1ère journée.
U18 Elite / Saint-Quentin - Pôle France : 54-93

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
À l'image de l'ensemble des clubs stoppés dans leur élan en mars dernier en raison de la situation sanitaire, le Pôle France BasketBall a renoué avec la compétition ce week-end.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le Pôle sur la ligne de départ

Corps: 

Près d’un mois après leur entrée à l’INSEP les nouveaux pensionnaires du Pôle France vont avoir l’occasion de débuter leur saison ce week-end.

Nationale 1 Féminine
Arnaud Guppillotte et Vincent Bourdeau ont rendez-vous à 17h samedi, à l’INSEP pour recevoir Aplemont Le Havre. La saison passée, les Normandes présentaient un bilan de 11 victoires et 7 défaites au moment de l’arrêt du championnat. Une solide équipe de la division donc pour les rookies du Pôle. 10 joueuses ont fait leur entrée en août dernier et devraient être renforcées par trois éléments déjà présentes dans la structure : Maëlle Blein, Dominique Malonga et Amina Traore. Blein avait participé à 17 rencontres de NF1 avec un véritable impact (6,9 pts) tandis que Traore (5,7 pts) et Malonga (4,1) faisaient partie de la rotation lorsqu’elles avaient pu être alignées. Avec trois éléments à 1,90 m ou plus, le potentiel intérieur du Pôle est intéressant. Assez pour faire mieux que les deux victoires obtenues en 2019/20 ?

U18 Elite
Jamais dans son histoire le Pôle France n’avait présenté un bilan aussi positif qu’en 2019/20. Les troupes de Bernard Faure et Nicolas Absalon avaient ainsi remporté 14 de leurs 15 rencontres disputées et rêvaient d’un Final Four, terre inexplorée depuis 2014. La Covid est passée par là et c’est bien évidemment avec un effectif 100% de renouvelé que le Pôle se présente sur la ligne de départ. 10 entrants, nés en 2005 (exception faite du 2006 Anton Mendy) vont découvrir le niveau face à des joueurs souvent deux ans plus âgés. Wilson Jacques, entré l’an passé avec un an d’avance et qui dépasse désormais les 2,10 m, sera un atout de taille pour son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Date d’écriture: 
Vendredi, 18. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La saison 2020/21 débute ce week-end pour le Pôle France. A domicile, samedi à 17h pour la NF1 face au Havre. A Saint-Quentin, dimanche à 15h30, pour les U18 Elite.
Pour Newsletter: 

Victor Wembanyama évoluera aussi au Pôle France

Corps: 

Médaillé d’argent à l’Euro U16 en 2019 et élu dans le meilleur cinq de la compétition, Victor Wembanyama (2,19 m, 16 ans) va pouvoir poursuivre sa progression et son évolution au sein du Pôle France BasketBall – Yvan Mainini, lors de la saison 2020/2021. Grâce à une licence ASP (voir plus bas), et à l’instar d’autres joueurs ayant déjà bénéficié de ce dispositif comme Sekou Doumbouya ou Vincent Poirier, il continuera de faire partie du groupe professionnel de Nanterre 92 en Jeep®Elite, tout en évoluant en NM1 avec le PFBB.

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Nous nous réjouissons d’accueillir Victor au Pôle France pour une programmation, en lien avec Nanterre 92, de plusieurs matches à effectuer avec l’équipe NM1 coachée par Jean-Aimé Toupane. Victor, bien qu’il soit très jeune, fait partie intégrante du projet de performance Paris 2024. Pour son intérêt et pour nous tous, nous souhaitons qu’il puisse disposer de plusieurs niveaux de compétitions dans sa progression. La Nationale 1 apparait, avec l’antériorité des expériences positives de joueurs ayant pu s’exprimer avec le Pôle France dans le cadre de cette double licence, un championnat d’un très bon niveau qui permet sans nul doute à nos jeunes joueurs à fort potentiel d’élever leur niveau de jeu ».

La licence ASP
La licence Autorisation Secondaire Performance (ASP) est délivrée à tout joueur 5x5 et/ou 3x3 à fort potentiel pour lui permettre de gagner du temps de jeu, en jouant pour deux clubs différents, afin de se perfectionner dans le cadre de la compétition. Elle concerne les joueurs évoluant ou ayant évolué au moins une saison sportive dans les structures définies dans le Projet de Performance Fédéral (PPF).
Les structures concernées sont les suivantes :
-Les camps et tournois du PPF
-Les centres de formation agréés ou en cours de demande d’agrément
-Le Pôle France BasketBall - Yvan Mainini

Les joueurs ayant évolué au Pôle France BasketBall grâce à une licence ASP :

Saison Joueur
2015-2016 Vincent Poirier
2016-2017 Sékou Doumbouya
2017-2018 Ivan Février et Jean-Marc Pansa
2019-2020 Ismaël Kamagate
2020-2021 Victor Wembanyama

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 10. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Le jeune intérieur de Nanterre 92, Victor Wembanyama (2,19 m, 16 ans), évoluera également avec le Pôle France BasketBall en Nationale Masculine 1 lors de la saison 2020/2021. Joueur à très fort potentiel, il bénéficie d’une licence ASP (Autorisation Secondaire Performance) lui permettant de jouer à la fois sous les couleurs de Nanterre 92 en Jeep®Élite, et en même temps de s’aguerrir en Nationale Masculine 1 avec le PFBB.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Rentrée des classes

Corps: 

Cinq mois après le confinement qui a mis la France à l’arrêt pendant de longues semaines, les basketteuses et les basketteurs ont repris possession de leurs quartiers, à l’INSEP. Le Pôle France a organisé sa rentrée en deux temps. Dimanche pour les nouveaux entrants, lundi pour ceux déjà présents les années précédentes. Une organisation lourde d’autant plus que les mesures sanitaires sont pointues dans le temple de la formation du sport français. Pour certains, c’était un simple retour. Wilson Jacques, rentré avec un an d’avance en 2019, affichait ainsi quelques centimètres de plus sous la toise mais également une décontraction à toute épreuve. Pour d’autres, le moment est plus chargé en émotion.

Anton Mendy (2,02 m) est cette année le benjamin du Pôle. Il n’aura 14 ans qu’en octobre prochain. Accompagné de ses parents et de sa jeune sœur, il revient à l’INSEP pour la deuxième fois après les tests d’entrée de février dernier. "Je suis un peu stressé", confesse le jeune garçon qui n’a que trois années de basket derrière lui à l’ALM Evreux puis au SPO Rouen. Pensionnaire du pôle espoirs de Haute Normandie, Mendy rentrera en classe dans quelques jours en 3e, pendant que ses camarades de promotion débuteront en 1ère ou en 2nde. Habitué de l’internat, la perspective de s’éloigner encore un peu plus des siens a cependant pesé dans les discussions familiales. "Mes parents ont hésité quand on a su que j’étais retenu pour intégrer le Pôle. Mais finalement on s’est dit que c’était une vraie chance."



Anton a donc enchaîné sa signature de convention avec le service juridique de la FFBB, une discussion avec Tahar Assed, le directeur du Pôle, un entretien avec ses futurs entraîneurs, Bernard Faure et Nicolas Absalon, avant d’aller prendre possession de sa chambre. Le début de semaine était ensuite dédié aux tests médicaux afin de pouvoir retrouver le terrain. "Je n’ai pas fait de 5x5 depuis le mois de mars et le confinement", souffle le prospect. "Je me suis entretenu avec mon père physiquement, en jouant sur le playground et j’ai ensuite pu rejouer au Pôle espoirs, mais uniquement sur du travail individuel." La reprise sera donc progressive avec différentes dates en tête. Les NF1 lanceront la saison le 19 septembre à domicile contre Le Havre. Le 20, les U18 Elite feront le voyage jusqu’à Saint-Quentin. Le 23 septembre l’équipe de NM1 se déplacera à Mulhouse pour participer à la Coupe de France. Enfin, le 26, la LF2 accueillera la SIG.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Date d’écriture: 
Mardi, 18. Août 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La rentrée du Pôle France a eu lieu dimanche et lundi à l’INSEP. Pendant toute la semaine les 50 pensionnaires ont repris possession des lieux pour lancer la saison 2020/21.
Pour Newsletter: 

Serena Manala intègre le Pôle France

Corps: 

Internationale U20 en 2019 sous la coupe de Jérôme Fournier, Serena Manala va rejoindre le Pôle France BasketBall à la rentrée 2020. Très grand gabarit (2,03m) et représentant une potentialité pour l’avenir, la FFBB a effectué des démarches administratives auprès de l’INSEP afin que cette joueuse majeure (19 ans) puisse intégrer le PFBB, réservé normalement aux athlètes mineurs.

Elle pourra ainsi s’entraîner au quotidien au sein du Pôle France et évoluera avec les U18 féminines en Ligue Féminine 2 (LF2) entraînées par Grégory Halin. Elle suivra des cours par correspondance afin de poursuivre ses études et sa licence Sciences de l’Éducation.

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Le Pôle France BasketBall Yvan Mainini se réjouit d’accueillir pour la saison 2020/2021 Serena Manala, qui aurait dû participer cet été au Championnat d’Europe U20 au sein de notre sélection nationale dirigée par Jérôme Fournier.  Elle avait participé en 2019 au Championnat d’Europe U20 à Klatovy contribuant largement à la médaille de bronze obtenue en République Tchèque.
Elle intègrera le Pôle France Basketball dans un projet de performance mixant la poursuite de son développement individuel et une participation au championnat de Ligue Féminine 2 »


 SERENA MANALA
Née le 31 octobre 2000 à Paris
Intérieure – 2,03m

Parcours
2009-2013 : Asnières (92)
2013-2015 : Rueil (92)
2015-2018 : Rezé Basket (44)
2018-2020 : Lattes-Montpellier (34)

Palmarès
Médaille de bronze à l’Euro U20 2019 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 24. Juillet 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Joueuse à fort potentiel, Serena Manala (2,03m, 19 ans) intègre le Pôle France BasketBall pour la saison 2020/2021.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

Rudy Demahis-Ballou à Monaco

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :
- Rudy Demahis-Ballou, né le 26 février 2002 (1,88m) rejoindra l’AS Monaco en Jeep® Elite la saison prochaine.

Les statistiques de Rudy Demahis-Ballou avec le PFBB cette saison en NM1 :
11,9 points, 3,9 passes en 30 minutes de jeu en moyenne

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 30. Avril 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés Rudy Demahis-Ballou, joueur du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Seehia Sida Abega signe à Basket Landes

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :
- Seehia Sida Abega, née le 9 août 2002 (1,87m) rejoindra Basket Landes (Landes) en LFB la saison prochaine.

Les statistiques de Seehia Sida Abega avec le PFBB cette saison en LF2 :
6,2 points, 3,4 rebonds en 22 minutes de jeu en moyenne

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés à Seehia Sida Abega, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Serena Kessler à Tarbes

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :
- Serena Kessler, née le 25 octobre 2002 (1,81m) rejoindra le Tarbes Gespe Bigorre (Hautes-Pyrénées) en LFB la saison prochaine.

Les statistiques de Serena Kessler avec le PFBB cette saison en LF2 :
11,4 points, 5,4 rebonds et 2,0 passes en 27 minutes de jeu en moyenne

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés à Serena Kessler, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Binta Dramé signe à Villeneuve, et prêtée à Chartres

Corps: 

Après étude, la Direction Technique National (DTN) de la Fédération Française de BasketBall a donné son accord à l’engagement suivant :
- Binta Drame, née le 16 mai 2002 (1,71m) rejoindra le club de l’ESB Villeneuve d’Ascq-Lille Métropole (Nord) pour lequel elle s’est engagée trois saisons. Elle sera prêtée au C’Chartres Basket Féminin (Eure-et-Loir) en LF2 pour la saison 2020/2021.

Les statistiques de Binta Drame avec le PFBB cette saison en LF2 :
11,7 points, 2,9 rebonds et 1,8 passes en 23 minutes de jeu en moyenne

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 13. Avril 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Plusieurs projets ont été proposés à Binta Drame, joueuse du Pôle France Basketball Yvan Mainini (PFBB - INSEP).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Pages

S'abonner à RSS - Pôle France Basket