LF2

Angers répond présent

Corps: 

Angers, reçu 5/5 ! Cinquième victoire en autant de matchs pour les joueuses de l’UFAB qui sont venues à bout de Chartres, équipe elle aussi invaincue avant cette journée. Appliquées en attaque (48% aux tirs), les angevines creusent un petit écart avant la pause : 32-42 au moment de regagner les vestiaires. Une deuxième mi-temps accrochée ne changera pas la donne, le duo Kankou Coulibaly (18pts, 9reb) Touty Gandega (18pts) propulsent l’UFAB vers le sommet du classement. Le CCBM, pourtant très sûr depuis le début de la saison est passé au travers : 5/23 à trois points, 26 balles perdues.

Strasbourg réalise la bonne opération de la semaine, après sa victoire en match en retard face à La Tronche Meylan, la SIG s’est imposé samedi face à Toulouse et à la dernière seconde ! Dans un match défensif qu’elles ont mené de bout en bout, les strasbourgeoises peuvent remercier Louise Dambach qui inscrit le lay-up de la gagne à 4 secondes du terme de la rencontre. Pour Toulouse, candidat à la montée, c’est déjà la 3e défaite en 5 matchs.

Rezé relève un peu la tête après un début de championnat compliqué ! Sur son parquet, le BCSP a dominé Montbrison avec une très bonne performance de la jeune Mariama Daramy : 18 points et 4 rebonds pour l’ancienne pensionnaire du Pôle France. C’est la première victoire de Rezé cette saison. Premier succès également pour La Tronche Meylan qui se paye le luxe de s’imposer face à Aulnoye à domicile. Une marque bien répartie et un apport du banc non négligeable (34 points) permettent aux joueuses de Clément Sanchez de débloquer leur compteur cette année.
Dans le dernier match de ce week-end, Reims remporte son duel face au Pôle France grâce notamment aux 18 points et 11 rebonds de Ginette Mfutila.

Catégorie: 
Date d’écriture: 
Lundi, 23. Novembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Après quelques semaines d’inactivité liées à la Covid-19 mais aussi aux fenêtres internationales, les équipes de LF2 se sont retrouvées le week-end dernier sur le terrain.
crédit: 
©Franck Anderson
Pour Newsletter: 

« Nous sommes capables de faire de bonnes choses »

Corps: 

Comment s’est passée ton arrivée dans le club avec un nouveau groupe ?
Ça c’est super bien passé, j’étais très heureuse de m’engager dans un nouveau projet avec un nouveau rôle. Mon intégration s’est faite facilement car je connaissais déjà certaines joueuses, en termes de basket j’étais arrivée préparée donc ça a été aussi de ce côté-là. Je me suis vite acclimatée au Nord que ce soit au club ou dans la ville.

Ce nouveau rôle justement, tu vas avoir plus de responsabilités ? Notamment au niveau offensif ?
Exactement j’ai beaucoup plus de responsabilités et c’est ce que je suis venue chercher ici. J’essaye de m’y retrouver, ce n’est pas forcément évident de passer de simple « rôle player » à avoir la balle en fin de possession et à jouer beaucoup plus de situation. J’essaye de gagner en efficacité, je sais que ça va prendre un peu de temps mais j’essaye de rendre au maximum au coach la confiance qu’il me donne.

Les résultats ne sont pas encore au rdv.. comment va le groupe ? Vous ne passez pas loin face à Chartres et Aulnoye.
Oui il y a un côté super frustrant car Chartres ce n’est pas passé loin, Aulnoye aussi, Reims on est devant à la mi-temps. Et ce sont des matchs où l’on explose complètement sur la fin. Donc il va falloir que l’on trouve des solutions, que l’on prenne vraiment l’avantage quand on en a l’opportunité. Après on essaye de passer vite à autre chose, on savait que l’on avait un début de championnat costaud contre des équipes qui visent la montée, mais ce week-end on rencontre le Pôle France on a pas le droit à l’erreur. Le club est à la lutte depuis 2 saisons pour le maintien donc le coach sait faire face à cette situation. Le groupe on reste calme, c’est le début de saison on relativise et on sait que l’on est capables de faire de bonnes choses. On reste vraiment positives.

Quelles sont les choses sur lesquelles il va falloir insister pour retrouver la victoire ?
On essaye de trouver un équilibre en attaque. On est 4 joueuses qui peuvent apporter de bonnes choses : Imène Et Grati, Pauline Akonga, Fleur DeVillers et moi, et il faut que l’on arrive à trouver l’équilibre entre jouer à l’intérieur, à l’extérieur, de bien servir tout le monde au bon moment. Il va falloir continuer à jouer dur surtout face au Pôle France qui est une équipe plus jeune que nous avec moins d’expérience.

Vous rencontrez le Pôle France ce week-end, c’est le bon moyen de se relancer ? Mais c'est toujours un match piège.
C’est un match très important, elles peuvent créer la surprise même si il y a une hiérarchie qui doit s’installer et ce sera à nous de la faire respecter. Ce ne sera pas un match facile, d’autant plus que l’on sort de 4 défaites mais il faut aborder le match avec sérénité  car sinon c’est le meilleur moyen de paniquer. Il va falloir se concentrer sur nos forces et penser à la victoire du début à la fin.

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J5
Date d’écriture: 
Vendredi, 23. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Arrivée de Toulouse cet été, Maud Stervinou découvre un nouveau rôle au sein de l'effectif du COB Calais. Après un début de championnat compliqué, les nordistes sont prêtes à relever la tête dès ce week-end.
crédit: 
©Michel de Smedt
Pour Newsletter: 

« On a une cible dans le dos »

Corps: 

Vous êtes à 3 victoires en 3 matchs, c’est un début de championnat idéal, quelles sont les raisons de ce succès ?
Oui 3/3 beaucoup d’équipes rêvent de cela pour s’assurer des victoires rapidement. De notre côté c’était obligatoire après avoir affiché l’ambition de monter. Comme pas mal d’autres équipes on est pas tout à fait prêtes encore, après des mois sans jouer, le confinement etc, mais on a repris l’entrainement plus tôt et pour moi la clé de ce 3/3 c’est le travail et l’excitation de rejouer, après 7 mois sans match, on avait des fourmis dans les jambes donc forcément beaucoup d’énergie à donner.

Le club a un nouveau nom, un nouveau logo, des nouvelles couleurs, tu ressens de vrais changements dans la dynamique du club par rapport à la saison dernière?
Oui il y a un réel changement, déjà je trouve ça hyper positif de pouvoir  relier les deux « clubs phares » de la ville, s’allier avec les garçons nous donne beaucoup plus de visibilité, ça nous permet également de connaître et comprendre un peu mieux le monde de la Jeep Elite. On sent une dynamique nouvelle oui, en réunion on s’est dit qu’on aimerait bien être « les pétillantes 2.0 » et faire un point à la mi saison pour pourquoi pas devenir les « pétillantes 3.0 ». On sent que le club veut aller de l’avant, les bénévoles, les partenaires, le staff sportif, tout évolue de jour en jour autour de nous et c’est vraiment super.

Toi qui était de la montée avec Charnay il y  a 2 ans, tu penses que Reims peut réaliser le même parcours ?
Clairement j’en rêve, j’ai envie de vivre ça avec Reims, j’ai signé ici pour être plus près de chez moi et si je peux vivre une montée ici ça serait royal. Maintenant ça va être difficile, ça va être la guerre à chaque match, les gens commencent à parler de nous, on a une cible dans le dos car on affiche des ambitions et que mine de rien on est une belle équipe. Même si on a envie de monter, il va falloir qu’on s’en donne les moyens. Tous les matins quand je bois mon café j’y pense, personnellement je donnerai tout et je sais que le reste de l’équipe suivra.

Ce week-end vous jouez à Strasbourg, c’est important pour un club qui est prétendant à la montée de gagner les matchs à l’extérieur ?
Oui, l’objectif premier est de remporter tous les matchs à la maison, on doit être intraitable chez nous. On a eu un match compliqué face à Toulouse mais on a fini par gagner quand même, il va falloir confirmer ce succès à Strasbourg. Si on ne gagne pas demain on n’aura fait cela pour rien. A Strasbourg je n’ai jamais eu un match facile, c’est toujours une guerre de tranchées… Mais mes troupes sont prêtes pour cela. Ça fait partie des matchs qui ne faut pas qu’on laisse passer.

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - Interview
Date d’écriture: 
Vendredi, 16. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Pour sa 2ème saison au club, Mélanie Devaux ne vise que la montée avec son équipe du Champagne Basket. Avec 3 victoires en 3 matchs, les pétillantes sont attendues à chaque rencontre.. et ça continue demain avec un déplacement à Strasbourg.
crédit: 
©Elodie Sainte
Pour Newsletter: 

« Être constante toute la saison »

Corps: 

L’équipe de l’UFAB a peu changé par rapport à la saison dernière. C’était important d’avoir de la stabilité ? Surtout dans le contexte actuel.
Dans cette période compliquée je pense que l’on a eu de la chance de conserver ce noyau dur. D’autant plus que la préparation a été mouvementée, on n’a pas fait beaucoup de matchs amicaux donc c’était un plus de déjà se connaitre. Il n’y a qu’une nouvelle joueuse, Kankou (Coulibaly), mais qui connaissait déjà Touty (Gandega) de par l’équipe nationale du Mali. Il y aussi 3 jeunes qui ont intégré le groupe pro qui s’entrainaient déjà régulièrement avec nous la saison dernière donc oui l’intégration a été plus rapide et la mise en route a été plus facile à faire que les autres années.

Quelles vont être les clés pour que l’équipe joue les premiers rôles ?
Comme d’habitude, il va falloir être constante tout au long de la saison, on sait que c’est long, c’est compliqué et ce n’est que le vainqueur des playoffs qui monte donc c’est à ce moment-là qu’il faudra être le mieux classé possible. On va tout donner pour avoir l’avantage du terrain le plus longtemps possible et arriver en rythme, en confiance pour les playoffs. Ce n’est pas une mince affaire mais on va tout donner pour aller chercher une montée oui.

Vous avez battu Mondeville il y a deux semaine, vous n’avez pas joué le week-end dernier, vous rejouez ce week-end. C’est un rythme compliqué et auquel il va falloir s’habituer ?
Oui c’est particulier. On reste concentrées sur ce que l’on peut maitriser, donc rester dans le rythme et après on joue match après match, on ne sait pas de quoi demain sera fait. On prend ce qu’il y a à prendre en étant contente déjà de jouer un match de basket. On se concentre sur Calais, chaque match est important, chaque match peut être décisif.

Le club a-t-il mis des choses en place qui sont différentes des années précédentes ?
Mis à part les protocoles sanitaires, pour le moment n’ayant fait aucun déplacement, on ne remarque pas la différence. Je sais que le club aimerait mettre en place des déplacements en car plutôt qu’en minibus, pour favoriser la récupération et peut être rester dormir sur place après les matchs plutôt que de repartir dans la foulée. Tout ça dans une optique de récupération si jamais on a des semaines où l’on enchaine des matchs pour rattraper le retard.

Vous jouez un équipe de Calais qui est à 0-2 mais qui a montré de belles choses malgré tout sur les 2 premiers matchs… il ne faudra pas prendre ce match à la légère.
C’est sûr. Je trouve qu’elles ont une très bonne équipe, Calais est connu pour ne rien lâcher et pour batailler jusqu’à la fin. La semaine dernière elles font une très bonne première mi-temps, et elles craquent sur la fin. Chaque match sera difficile et important donc il ne faut prendre personne à la légère vu les ambitions que l’on a.

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Octobre 2020
Vignette: 
Pour Newsletter: 

Mondeville sort les griffes

Corps: 

Le choc : Mondeville 81 – 72 Aulnoye
Invaincues pendant quelques mois la saison dernière, les joueuses de l’ASA ont cette fois-ci laissé filer un match dès la 2e journée. Après un premier quart temps accroché (19-19, 10’), Mondeville accélère et réalise le premier écart de ce match. + 10 à la mi-temps, l’USOM contrôle la rencontre au retour des vestiaires grâce à un collectif retrouvé : 15 points pour Ewl Guennoc, 15 pour Dinga Mbomi, 22 passes décisives pour l’ensemble de l’effectif et un très beau 102 d’évaluation collective.
En face, Shanavia Dowdell a encore fait des misères à son vis-à-vis :  29 points à 12/17 aux tirs et 12 rebonds. Mais l’intérieure était peut-être un peu trop seule.

La joueuse de la semaine : Mélanie Devaux
C’est ce qui s’appelle bien lancer sa saison ! Privée de parquet la semaine dernière à cause d’un report dû au COVID, Mélanie Devaux a répondu présente pour le premier match de la saison des pétillantes. 25 points dont 5 tirs à trois points, 6 rebonds, 3 passes décisives pour 29 d’évaluation. Reims s’impose de belle manière sur le terrain de Calais (66-87), malgré une Pauline Akonga en feu (28 points).

Les autres résultats :
Rezé - Chartres : 57-65
Montbrison - Pôle France : 86-46
 

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J2
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Une semaine après leur défaite à Angers, les joueuses de Mondeville se sont imposées à domicile face à Aulnoye, un message fort envoyé à la division. Chartres enchaîne à Rezé et Reims impressionne à l’extérieur.
crédit: 
©USOM
Pour Newsletter: 

« Un bon mélange entre jeunesse et expérience »

Corps: 

Qu’est-ce que tu peux nous dire sur l’équipe de Chartres de cette saison ?
Déjà on est une équipe 100% française, on est une équipe jeune mais avec tout de même quelques joueuses d’expérience donc il y a un bon mélange. On a beaucoup d’envie et de détermination et je pense que c’est ce qui caractérise notre équipe principalement.

Quels vont être les objectifs du groupe cette saison ?
On ne s’est pas donné des objectifs en termes de classement mais plus en termes de performance collective.  On a des objectifs de points marqués, de points encaissés, de rebonds par match, si on arrive à réaliser les chiffres que l’on s’est fixé on va pouvoir atteindre une certaine place au classement. Après oui, on vise les play-offs ça c’est sûr et certain, on vise aussi le haut de tableau, mais nos objectifs n’ont pas été déterminés comme cela.

La semaine dernière vous avez été solide à domicile, il va falloir aller chercher des victoires à l’extérieur pour se détacher ?
Oui c’est essentiel. L’objectif il est le même pour toutes les équipes c’est de ne pas perdre à domicile et aller chercher le plus de victoires possibles à l’extérieur.

Du point de vue d’une joueuse, comment vis-tu la situation avec les risques d’annulation de match ?
C’est assez stressant dans le sens où on ne sait jamais si on va pouvoir jouer le week-end qui arrive. Moi personnellement je me dis que je jouerai ce week-end quand l’arbitre aura lancé la balle pour l’entre-deux. Tant que le coup de sifflet n’a pas été donné, je ne suis pas sûre de jouer. On prend chaque match comme si c’était le dernier. L’année dernière le championnat s’est arrêté subitement, et aujourd’hui on sait très bien que la situation sanitaire reste compliquée surtout pour nous les sportives des sports collectifs en général. Disons que je prends les matchs un à un et je joue chaque rencontre comme si c’était la dernière de la saison.

Vous jouez ce week-end contre Rezé, qui n’a pas joué la première journée. C’est un avantage ?
Pour moi ça reste un avantage car ça fait 2 semaines qu’elles n’ont pas joué. Nous on arrive avec deux matchs dans les jambes (ndlr : Coupe de France + J1) donc avec plus de rythme. Après elles seront peut-être plus fraiches physiquement que nous. Dans tous les cas de notre côté on prépare le match comme si elles avaient joué la semaine dernière. On va tout donner d’autant plus que c’est chez elles et gagner à Nantes c’est très compliqué.

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - Interview
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Principale artisane de la victoire du CCBF la semaine dernière, Kékelly Elanga nous parle de l’équipe de Chartres, des objectifs du groupe et de son état d’esprit face à la situation sanitaire.
crédit: 
©Marc Franz
Pour Newsletter: 

Aulnoye démarre fort

Corps: 

Impressionnantes la saison dernière, les joueuses de l’ASA sont reparties une nouvelle fois sur des bases très élevées : 92 points marqués, 11 paniers à trois points et 116 d’évaluation collective. Shanavia Dowdell confirme qu’il faudra compter à nouveau sur elle : 24 points et 17 rebonds pour l’américaine de l’ASA. En face, Montbrison a fait mieux que tenir. Le BCMF était même devant presque toute la première mi-temps, avant de craquer au retour des vestiaires. Tina Trebec (22 points, 5 rebonds) réalise une première prestation très aboutie avec sa nouvelle équipe.

A domicile, Chartres a eu chaud ! Au coude à coude pendant 40 minutes, le CCBM s’impose de 3 petits points face à une équipe de Calais pleine de promesses. 4 joueuses affichent 17 points ou plus pour le COB : Stervinou (17), Akonga (21), Devillers (17) et Saint Juste (19).  En face, c’est le duo Elenga (20pts, 9rbds) / Belleka (17pts, 5pds) qui a tenu la baraque, bien aidé par Binta Drame, 16 points en 20 minutes en sortie de banc.

Vendredi soir, l’UFAB a pris son temps mais est finalement venu à bout de Mondeville. Bousculées pendant 25 minutes, Touty Gandega (19 points) et ses coéquipières réagissent de la meilleure des façons et infligent un 17-9 et 19-7 dans les deux derniers quarts. 65-54 score final, la saison des angevines est lancée. L’USOM pourra regretter ses 21 balles perdues et son 6/14 aux lancers francs.

Dans le dernier match de la journée, la SIG a dû s’employer pour battre la jeune garde du Pôle France. Ce n’est qu’au dernier quart temps que les strasbourgeoises parviennent à creuser l’écart (11-21 dans les 10 dernière minutes). A l’intérieur, Stephany Skrba a dominé avec 19 points et 12 rebonds, Victoria Majekodunmi a elle ajouté 16 points. Meilleure performance au scoring pour Sara Roumy côté PFBB avec 11 points.
Pour rappel, les rencontres La Tronche Meylan – Rezé et Reims – Toulouse ont été reportées au 24 octobre prochain.

Angers - Mondeville : 65-54
Pôle France - Strasbourg : 52-63
Chartres - Calais : 87-84
Aulnoye - Montbrison : 92-78

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J1
Date d’écriture: 
Lundi, 28. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Leader incontesté en 2019-2020, l’ASA entame cette nouvelle saison sur de bons rails. Victoire également pour Chartres, Strasbourg et Angers.
crédit: 
©Morpheus Communication
Pour Newsletter: 

Retour aux affaires

Corps: 

Une belle affiche pour lancer cette saison : Angers reçoit Mondeville, deux équipes qui viseront haut encore cette année. L’UFAB jouait les premiers rôles avant l’arrêt des compétitions et pourra toujours compter sur son axe 1-5 de très haut niveau : Isis Arrondo, Sheniqua Green. En face, Mondeville aura pour objectif de mieux démarrer son « opération montée » qu’en 2019-2020, où les filles de Romain L’Hermitte s’étaient laissées piéger dans le milieu de tableau.

Trois autres rencontres demain. Le Pôle France débute sa saison à domicile face à la SIG. On suivra avec attention les premiers pas de Serena Manala, 2m02 avec le PFBB, mais aussi la flashy Victoria Majekodunmi, arrière de Strasbourg, qui terrorise les tournois 3x3 l’été et qui devrait sûrement ramener un peu de folie sur le parquet.
Leader incontesté la saison dernière, Aulnoye ne pourra plus se cacher cette année. L’ASA repart en plus avec un effectif quasi inchangé. Pièce maitresse du système de Michael Petipa, Shanavia Dowdell est toujours là. Meilleure à l’évaluation l’an dernier, l’intérieure américaine lancera sa campagne pour être MVP de la saison face à Montbrison samedi soir. Le BCMF qui devra faire sans Olga Maznichenko, meilleure marqueuse de l’équipe lors des deux dernières saisons. Corrine Bennintendi pourra compter néanmoins sur une recrue XXL, Tina Trebec, ancienne joueuse de Montpellier en LFB.
Dans le dernier match programmé ce week-end, Chartres accueille Calais. Le COB voudra vivre une saison moins compliquée que l’an dernier, l’ajout de Maud Stervinou à la ligne arrière fera peut-être la différence. Côté CCBF, Joelly Belleka sera encore la tête d’affiche en attaque pour Benoit Marty.

Les deux matchs reportés La Tronche Meylan – Rezé et Reims – Toulouse, seront joués ultérieurement.

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J1
Date d’écriture: 
Vendredi, 25. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
C’est le retour du haut niveau ce week-end sur les parquets. La Ligue Féminine 2 reprend ses droits dans un contexte difficile. 4 rencontres seront bien programmées entre vendredi et samedi soir, les 2 autres seront reportées.
crédit: 
©Franck Anderson
Pour Newsletter: 

Reims et Chartres au bout du suspense

Corps: 

Reims s’est fait peur mais a finalement assuré l’essentiel en venant à bout de Mondeville dans une bataille défensive. 66-64, difficile de croire que le match est allé jusqu’en prolongation ! Les pétillantes pensent être à l’abri après un excellent 3ème quart temps remporté 23-5 (50-33, 30’), mais l’USOM répond dans les 10 dernières minutes et force une prolongation. Margaux Okou-Zouzouo (18pts, 9rbds) et le RBF trouvent les ressources pour se relancer et valident leur 14ème succès de la saison. Une prolongation et une victoire de deux points ? et oui, le même scénario s’est produit à Toulouse samedi soir. Le TMB accueillait Chartres et dans un match plus offensif qu’à Reims (75-77 score final), c’est le CCBF de Kekelly Elanga (20pts, 9rbds) qui l’emporte. En difficultés depuis quelques semaines, cette victoire est un très bon résultat pour les joueuses de Benoit Marty face à l’une des équipes favorites pour la montée.
Grosse performance pour La Tronche Meylan qui enchaine une 4ème victoire et qui pointe donc désormais à la 4ème place du classement. Succès solide ce week-end face à une équipe de Calais en difficulté cette saison. 19 points pour Rayte’a Long, 15 pour Ana Niksic, tout va pour le mieux au BCTM.
La surprise du week-end a été réalisée par le Pôle France qui a remporté sa deuxième victoire de la saison ! Contre Rezé, les jeunes françaises réalisent un bon début de match et prennent vite l’avantage (15-11, 10’). Le PFBB s’appuie sur sa défense et gêne énormément les rezéennes, limitées à 30% de réussite aux tirs. Une seconde période bien contrôlée permet à Oumou Diarisso (10pts, 10rbds) de valider leur belle progression et de ramener un deuxième succès.
Victoires plus larges pour Aulnoye et Angers. L’ASA s’est bien repris après un 1er QT compliqué à Strasbourg pour finalement s’imposer de plus de 20 points. Shanavia Dowdell, plus discrète depuis quelques matchs a tapé du poing sur la table : 29 points et 12 rebonds. Angers enchaine une 10ème victoire de rang sur le terrain de Montbrison !

PFBB - Rezé : 56-49
La Tronche Meylan - Calais : 75-59
Reims - Mondeville : 66-64
Montbrison - Angers : 60-72
Strasbourg - Aulnoye : 51-72
Toulouse - Chartres : 75-77

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J17
Date d’écriture: 
Lundi, 9. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Des prolongations à Reims et Toulouse, le Pôle France qui gagne son deuxième match de la saison ou Shanavia Dowdell qui retrouve son niveau de MVP, cette 17ème journée était bien mouvementée.
crédit: 
©Elodie Sainte

Un Top 8 encore incertain

Corps: 

Trois équipes présentent aujourd’hui un bilan de 8 victoires et 8 défaites. La SIG, la Tronche Meylan et Montbrison ne se lâchent pas depuis le début de la saison et espèrent chacun avoir la meilleure place pour les playoffs. Ce week-end, ça sera compliqué pour Strasbourg qui reçoit le leader Aulnoye, mais pourquoi pas créer un exploit pour envoyer un vrai message à l’ensemble de la division.
Face à Calais, La Tronche Meylan sera favori mais attention car le COB abattra ses dernières cartes pour ne pas se faire encore plus distancer dans la course au maintien. Enfin, Montbrison tentera de mettre fin à la folle série de l’UFAB et ses 9 victoires de rang. Le BCMF, 8è, est toujours sous la menace de Chartres, 9è avec 1 point de retard. Le CCBF qui aura fort à faire encore ce week-end, les filles de Benoit Marty se déplacent à Toulouse pour y défier des toulousaines en quête de rachat après 2 revers de rang.
Le choc de la semaine opposera Reims à Mondeville. Les pétillantes veulent garder le rythme en tête du classement et pourquoi pas profiter d’un faux-pas d’Aulnoye pour récupérer la première place. De l’autre côté, l’USOM, actuellement 5ème vise plus haut et aimerait s’inviter à la course au podium avant les playoffs.
Le dernier match de la journée oppose Rezé au Pôle France.

Samedi 7 Mars
La Tronche Meylan - Calais (18h)
PFBB - Rezé (19h)
Montbrison - Angers (20h)
Strasbourg - Aulnoye (20h)
Toulouse - Chartres (20h)
Dimanche 8 Mars 
Reims - Mondeville (15h45)

Catégorie: 
Surtitre: 
LF2 - J17
Date d’écriture: 
Vendredi, 6. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Il reste 6 journées avant la fin de la saison régulière et rien n’est fait au niveau du ranking en vue des Playoffs. Si Aulnoye et Reims se tirent la bourre au top du classement, c’est très serré entre la 5è et 9è place.
crédit: 
©Facebook USO Mondeville

Pages

S'abonner à RSS - LF2