Coupe de France

Un tour préliminaire à forts enjeux

Corps: 

Ce tour préliminaire aura lieu le 17 septembre 2019 opposera les huit premiers de la saison 2018/2019 de Jeep Elite. Les vainqueurs de ce tour seront directement qualifiés pour le Top 8 (plateau quarts et demi-finale) organisé à Trélazé le samedi 21 et le dimanche 22 mars 2020.

Le programme du tour préliminaire

Mardi 17 septembre 2019

Strasbourg IG (Jeep® Élite) – LDLC ASVEL (Jeep® Élite)

Limoges CSP (Jeep® Élite) – EB Pau-Lacq-Orthez (Jeep® Élite)

JDA Dijon (Jeep® Élite) – Nanterre 92 (Jeep® Élite)

Le Mans SB (Jeep® Élite) – AS Monaco (Jeep® Élite)

 

Dates des tours de la Coupe de France

Date

Tour

Équipes concernées

17/09/2019

Tour préliminaire

8 équipes de Jeep® Élite

64e de finale

4 équipes de Jeep® Élite

18 équipes de Pro B

27 équipes de NM1 (hors PFBB)

3 équipes du TCSM n-1

16/10/2019

32e de finale

6 équipes de Jeep® Élite

26 équipes qualifiées du tour précédent

06/11/2019

16e de finale

16 équipes qualifiées du tour précédent

22/01/2020

8e de finale

8 équipes qualifiées du tour précédent

21/03/2020

Top 8 – Quarts de finale

4 équipes qualifiées du tour précédent

4 équipes qualifiées du tour préliminaire

22/03/2020

Top 8 – Demi-finales

4 équipes qualifiées du tour précédent

25/04/2020

Finale

2 équipes qualifiées du tour précédent

 

Suivez la Coupe de France sur les Réseaux Sociaux avec #CDFBasket et retrouvez toute l’actualité sur la page Facebook Fédération Française de BasketBall

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupe de France 2020
Date d’écriture: 
Vendredi, 21. Juin 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Alain Salmon, Président de la Commission Compétitions et vice-président de la FFBB, et Gérald Nivelon, membre du Bureau Fédéral ont procédé ce matin au tirage sort du tour préliminaire de la Coupe de France, Trophée Robert Busnel, 2020.

Les dockers retrouvent la Coupe

Corps: 

Les finales de la Coupe de France Entreprise se sont déroulées du 30 mai au 1er juin dernier à la Baule (44). Durant tout le week-end les 7 équipes engagés ont vendu chèrement leur peau et partagé de bons moments de convivialité. L'oragnisation assurée par l'ASC Escoublac a été des plus réussie.

L'histoire retiendra qu'en finale, Le RC Port du Havre a largement dominé la Gendarmerie Nationale 77 à 47. C'est l'équipe Europcar qui termine troisième.

Les autres équipes engagées lors de cette finale étaient : ASN des Douanes, Compagnie des Transports Strasbourgeois, le département du Val de Marne et le club EuroNantes.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales Coupe de France Basket entreprise
Date d’écriture: 
Jeudi, 13. Juin 2019
Vignette: 
Chapeau: 
10 ans après leur dernier titre, les Dockers du Havre ont remporté la Coupe de France basket entreprise. Le 10e titre des Havrais met fin à l'hégémonie de l'Eurométropole de Strasbourg, vainqueur des 7 précédentes éditions.

L'ASVEL en costaud

Corps: 

Une ASVEL en quête d’un trophée pour valider sa domination en saison régulière. Un MSB désireux de remporter la Coupe un an après la conquête du titre de champion. La confrontation s’annonçait explosive. Elle l’a été dès les premières minutes avec des échanges d’une remarquable intensité. L’ASVEL cherche bien souvent à imposer sa puissance physique mais Richard Hendrix et Will Yeguete ont rapidement relevé le défi, poussés par plusieurs milliers de supporters oranges. Tenant le choc dessous, Le Mans trouvait en Valentin Bigote un scoreur providentiel. Le Nordiste a livré un petit récital lors du premier quart-temps (11 pts), attaquant le cercle avec agressivité et efficacité. Les rotations se mettaient au diapason et sur un tir primé de Jonathan Tabu, le MSB creusait un premier écart significatif (14-21, 9’).

Au complet depuis peu, Le Mans a les ressources pour rivaliser sur la longueur. D’autant plus que Richard Hendrix, gros CV européen pas toujours à son aise cette saison, a tenu la raquette en première période, malgré ses difficultés à sortir sur l’ancien NBAer Adreian Payne. En dépit de sa réussite et de la bonne entrée de Théo Maledon, l’ASVEL ne parvenait pas à combler son retard, Zvezdan Mitrovic montant peu à peu dans les tours pour finalement récolter une faute technique qui enflammait un peu plus les tribunes de l’AccorHotels Arena. Sans adresse (26,7%), dominée au rebond (18-26), l’ASVEL tanguait face à une équipe à la détermination et à l’engagement remarquables.

Comme un symbole, Yeguete, monumental, arrachait un rebond offensif dès le retour des vestiaires et Juice Thompson décochait deux flèches longue distance (28-41). Le moment choisi par les Rhodaniens pour hausser le ton défensivement. Un 0-7 les relançait et le MSB payait un lourd tribut aux fautes, voyant son avance fondre sur la ligne des lancers-francs. La dimension physique montait encore d’un cran, les 14.204 spectateurs de la finale se préparant à un money-time étouffant (49-49, 30’).

Les esthètes pouvaient passer leur tour samedi à Paris. La sueur, la hargne et les muscles ont régné sur la finale. Il faudra ainsi patienter plus de quatre interminables minutes pour enfin voir un panier lors du quatrième quart-temps. Un shoot improbable, avec la planche, de Théo Maledon, suivi quelques secondes plus tard d’un autre tir lointain, de David Lighty. Deux uppercuts déterminants dans un combat de tous les instants et dont Le Mans ne se relèvera pas (58-52, 35’). Totalement aphones les Manceaux n’ont alimenté la marque qu’avec quelques maigres lancers-francs (2 paniers en 10 minutes !), l’ASVEL, en costaud, allant, elle, chercher les points près du cercle. Sous les yeux ravis de Tony Parker les Villeurbannais remportent leur première Coupe de France depuis 2008.

Catégorie: 
Surtitre: 
FINALE COUPE DE FRANCE ROBERT BUSNEL
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
L'ASVEL, malmenée, a finalement étouffé Le Mans lors de la deuxième mi-temps de la finale de la Coupe de France pour remporter le trophée, 70-61.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F2196426813756053%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F363948494479115%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157338074172996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157338059737996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">14 204 spectateurs ont assisté aujourd&#39;hui aux finales de la <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> à l&#39;<a href="https://twitter.com/AccorH_Arena?ref_src=twsrc%5Etfw">@AccorH_Arena</a> ... <a href="https://t.co/jiD893dSXU">pic.twitter.com/jiD893dSXU</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127279369754435585?ref_src=twsrc%5Etfw">May 11, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Jamais deux sans trois pour Bourges

Corps: 

Comme en 2017 et 2018, la finale de la Coupe de France féminine met aux prises Bourges et Charleville-Mézières. Avec des blessées de chaque côté (Godin et Michel pour les Tango, Diawara et Hruscakova chez les Flammes), ce match est la dernière chance pour l'une des deux équipes de sauver sa saison - onze jours après une élimination simultanée en demi-finales des playoffs LFB - grâce au ticket en Euroligue promis au vainqueur.

Les joueuses prennent doucement leurs marques. Si les intentions sont là, la réussite fuit les deux équipes à l'image de Marine Johannes (0/3 dans le quart-temps). Une première banderille posée par Sara Chevaugeon permet aux Flammes de se détacher (6-10, 6'). Dans le rythme en défense, Bourges retrouve des couleurs de l'autre côté du terrain grâce à Nayo Raincock (6pts) et parvient à prendre les commandes (13-12, 10').

Maladroites de loin, les Ardennaises persistent derrière les 6m75. Mais comme les Berruyères n'en profitent pas en raison de transmissions hasardeuses (11 balles perdues en première mi-temps), le score reste équilibré (15-15, 13'). Si le duel entre Marine Johannes et Sara Chevaugeon fait rage, la finale peine, elle, à vraiment décoller. L'arrière des Flammes est omniprésente dans ce quart-temps (11pts à la pause) et malgré un pourcentage suspect à 3-pts (1/11), Charleville-Mézières rentre au vestiaire en tête (25-27).

Le repos n'a pas coupé l'élan de Chevaugeon qui porte les Flammes à bout de bras. De son côté, Bourges semble aller mieux avec un duo Raincock - Plouffe qui a remis de l'ordre dans la maison Tango (37-34, 25'). Iliana Rupert confirme l'embellie berruyère mais la réponse ardennaise ne se fait pas attendre via Ana Filip et l'inévitable Chevaugeon (24pts au final). Le bon passage de la jeune intérieure permet néanmoins aux filles du Cher de respirer un peu avant le dernier quart-temps (47-40,30').

Sur leur lancée, les Berruyères passent pour la première fois du match au-dessus de la barre symbolique des 10 points (53-42, 34'). Un écart abyssal vue la physionomie du match et qu'Iliana Rupert, 17 ans, s'applique à maintenir à mi-distance. Mais les Flammes n'ont pas dit leur dernier mot, Kaleena Lewis entretient le suspense alors que l'on entre dans le money time. Les Tango, bien que bousculées dans les deux dernières minutes, parviennent à garder leurs distances pour remporter une nouvelle Coupe de France, la troisième consécutive face aux Flammes Carolo.

Bourges - Charleville-Mézières 67-58

Catégorie: 
Surtitre: 
Finales de la Coupe de France 2019
Auteur: 
Arnaud DUNIKOWSKI
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Au terme d'une finale qui a mis longtemps à décoller, Bourges s'est adjugé la Coupe de France féminine - Trophée Joë Jaunay. Pour la troisième année consécutive, les Tango ont battu Charleville-Mézières à l'AccorHotels Arena (67-58).
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F2412514205652460%2F&show_text=0&width=267" width="267" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> Superbe deuxième mi-temps de <a href="https://twitter.com/BourgesBasket?ref_src=twsrc%5Etfw">@BourgesBasket</a> qui s&#39;impose pour la troisième fois d&#39;affilée en Finale du Trophée Joë Jaunay contre les <a href="https://twitter.com/FlammesCarolo?ref_src=twsrc%5Etfw">@FlammesCarolo</a> sur le score de 67 à 58 ! <a href="https://t.co/DVYs4Wzabz">pic.twitter.com/DVYs4Wzabz</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127245001103216646?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337751162996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">[Finales de la Coupe de France] Revivez les meilleurs moments de la finale de la Coupe de France féminine : <a href="https://twitter.com/BourgesBasket?ref_src=twsrc%5Etfw">@BourgesBasket</a> <a href="https://twitter.com/FlammesCarolo?ref_src=twsrc%5Etfw">@FlammesCarolo</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFbasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFbasket</a> <a href="https://t.co/6Mrh1dz1vI">pic.twitter.com/6Mrh1dz1vI</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127256581081579521?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

La SIG autoritaire

Corps: 

Si Cholet Basket est le club le plus titré de la Coupe de France U17 (6 victoires), Strasbourg fait désormais figure d’invité régulier du rendez-vous parisien avec deux sacres récents en 2015 et 2016. Une affaire de spécialistes donc, spectaculairement lancée par l’aérien pivot choletais Rodney Rolle. Dominateur près du cercle, il permet à son équipe de prendre le meilleur départ (12-16). Mais la SIG dispose dans son effectif d’une triplette d’internationaux qui ont rapidement pris les choses en main. Clément Frisch, Jayson Tchicamboud, Lucas Beaufort étaient de l’Euro U16 l’été dernier et avaient atteint le dernier carré de la compétition. A l’AccorHotels Arena ils ont signé des 31 des 43 points strasbourgeois lors de la première mi-temps, faisant apprécier la variété de leur panoplie offensive.

L’écart est de 13 points à la pause et va se stabiliser lors d’un troisième acte où les paniers se font rares. Les Choletais ne peuvent pleinement exploiter l’impact de leurs intérieurs, trahis par une réussite famélique aux tirs primés : 1/17 après 30 minutes. Rolle poursuit malgré tout son œuvre de destruction massive, bien aidé par Kevin Marsillon Noleo. Mais la SIG trouve, elle, d’autres options, avec de bons passages de Luka Bogavac et Valentin Tschamber. Matheo Leray finira bien par mettre un terme à l’incroyable mauvaise série de son équipe de loin mais Strasbourg a fermement le match en main et Abdel Loucif peut commencer à ouvrir son banc, conscient de la supériorité de ses troupes. La SIG n'a jamais tremblé et s'installe un peu plus dans le gratin de la formation française.

Catégorie: 
Surtitre: 
COUPE DE FRANCE U17 MASCULINE
Date d’écriture: 
Samedi, 11. Mai 2019
Vignette: 
Chapeau: 
Strasbourg a remporté sa troisième Coupe de France U17 lors des cinq dernières éditions en dominant Cholet 79-67.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F849796348713011%2F&show_text=0&width=560" width="560" height="315" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337417722996&width=500" width="500" height="521" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fvideos%2F396720590922941%2F&show_text=0&width=266" width="266" height="476" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allowFullScreen="true"></iframe> <iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fffbasketball%2Fposts%2F10157337391312996&width=500" width="500" height="540" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" allow="encrypted-media"></iframe> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Quand la <a href="https://twitter.com/sigstrasbourg?ref_src=twsrc%5Etfw">@sigstrasbourg</a> gagne la finale <a href="https://twitter.com/hashtag/CDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#CDFBasket</a> en U17, il y a de la casse Félicitations ! <a href="https://t.co/gYJHNj8uQa">pic.twitter.com/gYJHNj8uQa</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1127207893441425408?ref_src=twsrc%5Etfw">11 mai 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Coupe de France
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'