Equipe de France féminine

Description equipe de france feminine

À 40 minutes de Tokyo

Corps: 

Abattues, en pleurs dans les couloirs du Prado, les joueuses brésiliennes étaient au fond du trou jeudi après leur revers surprise contre Porto Rico (91-89 a.p.). Mais deux jours plus tard, les coéquipières de Damiris Dantas ont fait le deuil de cette défaite, et veulent croire en leurs chances - même infimes - de qualification pour Tokyo 2020. Privé de l'intérieure de l'ASVEL Clarissa Dos Santos, veritable energizer de la sélection auriverde, le Brésil veut se relancer face aux Tricolores et pourra compter sur ses forces intérieures, que sont Damiris Dantas (26 points, 15 rebonds face à Porto Rico) et Erika De Souza (15 points, 8 rebonds). "On sait que le Brésil va jouer sa vie contre nous, étant donné qu’elles ont perdu un match difficilement jeudi. On s’attend à un combat, peut-être encore plus dur que celui de jeudi contre l'Australie"  prévient Diandra Tchatchouang, l'ailière tricolore qui rêve de disputer ses premiers Jeux Olympiques.

Un avis que partage Valérie Garnier, l'entraîneur des Bleues concentrée en conférence de presse hier avant d'affronter les Brésiliennes. "C'est une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir" analyse le coach tricolore.

Au terme de ces 40 minutes, on saura. La France a son destin en main : en cas de succès, les Bleues valideraient leur billet pour les J.O. de Tokyo 2020. Sinon, elles devront affronter Porto Rico demain pour un match couperet.

France-Brésil à 20h30, en direct sur W9 et Canal + Sport

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de l'Australie il y a deux jours (72-63), l'Equipe de France féminine a l'occasion ce samedi soir au Prado (20h30, en direct sur W9 et Canal+ Sport) de valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en cas de succès face au Brésil.
Social_posts: 
<blockquote class="instagram-media" data-instgrm-captioned data-instgrm-permalink="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" data-instgrm-version="12" style=" background:#FFF; border:0; border-radius:3px; box-shadow:0 0 1px 0 rgba(0,0,0,0.5),0 1px 10px 0 rgba(0,0,0,0.15); margin: 1px; max-width:540px; min-width:326px; padding:0; width:99.375%; width:-webkit-calc(100% - 2px); width:calc(100% - 2px);"><div style="padding:16px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" background:#FFFFFF; line-height:0; padding:0 0; text-align:center; text-decoration:none; width:100%;" target="_blank"> <div style=" display: flex; flex-direction: row; align-items: center;"> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 40px; margin-right: 14px; width: 40px;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: column; flex-grow: 1; justify-content: center;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; margin-bottom: 6px; width: 100px;"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 4px; flex-grow: 0; height: 14px; width: 60px;"></div></div></div><div style="padding: 19% 0;"></div> <div style="display:block; height:50px; margin:0 auto 12px; width:50px;"><svg width="50px" height="50px" viewBox="0 0 60 60" version="1.1" xmlns="https://www.w3.org/2000/svg" xmlns:xlink="https://www.w3.org/1999/xlink"><g stroke="none" stroke-width="1" fill="none" fill-rule="evenodd"><g transform="translate(-511.000000, -20.000000)" fill="#000000"><g><path d="M556.869,30.41 C554.814,30.41 553.148,32.076 553.148,34.131 C553.148,36.186 554.814,37.852 556.869,37.852 C558.924,37.852 560.59,36.186 560.59,34.131 C560.59,32.076 558.924,30.41 556.869,30.41 M541,60.657 C535.114,60.657 530.342,55.887 530.342,50 C530.342,44.114 535.114,39.342 541,39.342 C546.887,39.342 551.658,44.114 551.658,50 C551.658,55.887 546.887,60.657 541,60.657 M541,33.886 C532.1,33.886 524.886,41.1 524.886,50 C524.886,58.899 532.1,66.113 541,66.113 C549.9,66.113 557.115,58.899 557.115,50 C557.115,41.1 549.9,33.886 541,33.886 M565.378,62.101 C565.244,65.022 564.756,66.606 564.346,67.663 C563.803,69.06 563.154,70.057 562.106,71.106 C561.058,72.155 560.06,72.803 558.662,73.347 C557.607,73.757 556.021,74.244 553.102,74.378 C549.944,74.521 548.997,74.552 541,74.552 C533.003,74.552 532.056,74.521 528.898,74.378 C525.979,74.244 524.393,73.757 523.338,73.347 C521.94,72.803 520.942,72.155 519.894,71.106 C518.846,70.057 518.197,69.06 517.654,67.663 C517.244,66.606 516.755,65.022 516.623,62.101 C516.479,58.943 516.448,57.996 516.448,50 C516.448,42.003 516.479,41.056 516.623,37.899 C516.755,34.978 517.244,33.391 517.654,32.338 C518.197,30.938 518.846,29.942 519.894,28.894 C520.942,27.846 521.94,27.196 523.338,26.654 C524.393,26.244 525.979,25.756 528.898,25.623 C532.057,25.479 533.004,25.448 541,25.448 C548.997,25.448 549.943,25.479 553.102,25.623 C556.021,25.756 557.607,26.244 558.662,26.654 C560.06,27.196 561.058,27.846 562.106,28.894 C563.154,29.942 563.803,30.938 564.346,32.338 C564.756,33.391 565.244,34.978 565.378,37.899 C565.522,41.056 565.552,42.003 565.552,50 C565.552,57.996 565.522,58.943 565.378,62.101 M570.82,37.631 C570.674,34.438 570.167,32.258 569.425,30.349 C568.659,28.377 567.633,26.702 565.965,25.035 C564.297,23.368 562.623,22.342 560.652,21.575 C558.743,20.834 556.562,20.326 553.369,20.18 C550.169,20.033 549.148,20 541,20 C532.853,20 531.831,20.033 528.631,20.18 C525.438,20.326 523.257,20.834 521.349,21.575 C519.376,22.342 517.703,23.368 516.035,25.035 C514.368,26.702 513.342,28.377 512.574,30.349 C511.834,32.258 511.326,34.438 511.181,37.631 C511.035,40.831 511,41.851 511,50 C511,58.147 511.035,59.17 511.181,62.369 C511.326,65.562 511.834,67.743 512.574,69.651 C513.342,71.625 514.368,73.296 516.035,74.965 C517.703,76.634 519.376,77.658 521.349,78.425 C523.257,79.167 525.438,79.673 528.631,79.82 C531.831,79.965 532.853,80.001 541,80.001 C549.148,80.001 550.169,79.965 553.369,79.82 C556.562,79.673 558.743,79.167 560.652,78.425 C562.623,77.658 564.297,76.634 565.965,74.965 C567.633,73.296 568.659,71.625 569.425,69.651 C570.167,67.743 570.674,65.562 570.82,62.369 C570.966,59.17 571,58.147 571,50 C571,41.851 570.966,40.831 570.82,37.631"></path></g></g></g></svg></div><div style="padding-top: 8px;"> <div style=" color:#3897f0; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:550; line-height:18px;"> Voir cette publication sur Instagram</div></div><div style="padding: 12.5% 0;"></div> <div style="display: flex; flex-direction: row; margin-bottom: 14px; align-items: center;"><div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(0px) translateY(7px);"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; height: 12.5px; transform: rotate(-45deg) translateX(3px) translateY(1px); width: 12.5px; flex-grow: 0; margin-right: 14px; margin-left: 2px;"></div> <div style="background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; height: 12.5px; width: 12.5px; transform: translateX(9px) translateY(-18px);"></div></div><div style="margin-left: 8px;"> <div style=" background-color: #F4F4F4; border-radius: 50%; flex-grow: 0; height: 20px; width: 20px;"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 2px solid transparent; border-left: 6px solid #f4f4f4; border-bottom: 2px solid transparent; transform: translateX(16px) translateY(-4px) rotate(30deg)"></div></div><div style="margin-left: auto;"> <div style=" width: 0px; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-right: 8px solid transparent; transform: translateY(16px);"></div> <div style=" background-color: #F4F4F4; flex-grow: 0; height: 12px; width: 16px; transform: translateY(-4px);"></div> <div style=" width: 0; height: 0; border-top: 8px solid #F4F4F4; border-left: 8px solid transparent; transform: translateY(-4px) translateX(8px);"></div></div></div></a> <p style=" margin:8px 0 0 0; padding:0 4px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/B8TshhwiGko/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#000; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px; text-decoration:none; word-wrap:break-word;" target="_blank">Game day vs Brazil #roadtotokyo #fibaoqt #allezlesbleues #unpour</a></p> <p style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px; margin-bottom:0; margin-top:8px; overflow:hidden; padding:8px 0 7px; text-align:center; text-overflow:ellipsis; white-space:nowrap;">Une publication partagée par <a href="https://www.instagram.com/endidi711/?utm_source=ig_embed&amp;utm_campaign=loading" style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px;" target="_blank"> Endy Miyem</a> (@endidi711) le <time style=" font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px;" datetime="2020-02-08T13:34:31+00:00">8 Févr. 2020 à 5 :34 PST</time></p></div></blockquote> <script async src="//www.instagram.com/embed.js"></script>

"Maintenir ce niveau d'intensité"

Corps: 

Qu’est-ce que vous allez dire à votre équipe avant ce match face au Brésil, un adversaire à priori moins fort ?
Comme je vous l’avais dit avant, il faut aborder les matches un par un. Mes mots après la victoire face à l’Australie étaient qu’elles apprécient la copie rendue car elle était vraiment très belle. Et après je leur ai dit qu’elles ne devaient pas se relâcher car il faut qu’on reste concentrées, on sait que ce TQO, c’est trois matches dont deux consécutifs. Et effectivement pour le moment, on a juste un pied à Tokyo.

Est-ce que le niveau d’intensité observé face à l’Australie va pouvoir être conservé sur les deux autres rencontres de ce TQO ?
C’est ce qu’on va essayer de faire. L’inconnu vient du moment dans la saison où se déroule le TQO qui est après six mois de saison régulière en club. Il faut gérer les organismes de chacune, enchainer le Brésil et Porto Rico en moins de 24 heures. Pour les joueuses et le staff, le désir va être de maintenir ce niveau d’intensité.

Dans le prolongement de l’EuroBasket 2019, est-ce qu’il y a vraiment une unité autour d’un projet collectif au sein de cette équipe de France ?
C’est une équipe qui grandi mais il ne faut pas oublier qu’à l’EuroBasket, on était l’équipe la plus jeune encore. L’équipe grandit, elle va prendre de la maturité. Les plus jeunes cadres prennent de l’ampleur et les plus jeunes vont apprendre. L’adhésion au projet d’intensité défensive a été une sorte de déclic en novembre. Nos principes n’ont pas changé mais la façon de les faire a changé.

Que redoutez-vous chez l’équipe du Brésil ?
Les Brésiliennes ont toujours de l’adresse. Même si j’ai trouvé hier qu’il y avait moins d’énergie que par le passé, notamment quand je regardais ça depuis le banc. L’absence de Clarissa Dos Santos, présente dans les tribunes, est dommageable pour elles. Mais ça reste une nation, une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce soir et demain, les Bleues vont enchainer les deux derniers matches du TQO à Bourges. Face au Brésil à 20h35 (en direct sur W9 et Canal+ Sport), les Bleues devront conserver le niveau d’intensité observé face à l’Australie. Valérie Garnier livre ses impressions avant le sprint final vers Tokyo.
crédit: 
Crédit : FIBA

"L’engouement est bien présent"

Corps: 

Après avoir gagné contre l’Australie qui était un gros match, comment on aborde la rencontre face au Brésil ?
On est très satisfaites de cette victoire contre l’Australie. La victoire était un objectif pour bien rentrer dans la compétition. On a savouré le temps qu’il fallait, c’est-à-dire très rapidement parce que très vite il fallait se concentrer sur la récupération et préparer le Brésil. Cette victoire ne doit pas se transformer en satisfaction car on est chez nous, l’objectif est de se qualifier et de faire le meilleur tournoi possible. Le focus est de ne pas se relâcher et on sait que le Brésil va jouer sa vie contre nous vue qu’elles ont perdu un match difficilement hier. Demain, on s’attend à un combat, peut-être encore plus dur que celui d’hier.

Comment as-tu vécu ce premier match dans un Prado aux couleurs de la France alors que tu l’as connu plusieurs saisons sous les couleurs du club local ?
On sent que c’est un public qui connait le basket. C’est super que ça passe ici, à Bourges. Je pense que les gens sont contents de nous accueillir, ils ont répondu présents. Quand tu vois le monde qu’il y avait au match entre le Brésil et Porto Rico, tu sens que l’engouement est bien présent. Le public nous pousse vraiment et ça fait plaisir d’entendre la Marseillaise chantée par les supporters pendant le match. Et pour moi c’est un plaisir de revenir au Prado où j’ai joué pendant cinq ans, on n’est jamais déçu par l’ambiance, c’est génial.

Quelle importance aurait pour toi une participation aux Jeux Olympiques 2020 ?
Personnellement à 28 ans, ça pourrait être mes premiers JO. Mais l’objectif est d’abord collectif et sur ce TQO. Je ne me projette pas encore trop loin et la priorité est d’abord le match du Brésil. Mais dans un petit coin de ma tête, j’ai cette envie et hâte qu’on se qualifie pour pouvoir y être.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
À Bourges, Justin Burgevin (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Au lendemain du succès face à l’Australie, Diandra Tchatchouang revient sur la ferveur de ce TQO à Bourges, terre de basket féminin. Au repos ce vendredi, l’ailière du BLMA se projette sur la rencontre de demain face au Brésil, une rencontre à suivre en direct à 20h30 sur W9 et Canal+ Sport.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Dans le vestiaire tricolore après le match

Surtitre: 
Equipe de France féminine - La Minute Inside
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 7. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Conquérante, séduisante, l'Equipe de France a brillamment dominé l'Australie en ouverture de son Tournoi de Qualification Olympique. Plongez dans les coulisses du Prado dans le vestiaire tricolore après la rencontre.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/CXhcTXA6DiY" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Un grand pas vers Tokyo

Corps: 

Ce soir, les françaises ont débuté leur TQO en affrontant le deuxième du ranking FIBA, l’Australie. Face à cette équipe réputée pour son jeu offensif et physique, les joueuses de Valérie Garnier ont eu fort à faire. Mais le soutien inconditionnel du public connaisseur du Palais des Sports du Prado et un engagement total ont permis aux Françaises de parfaitement débuter ce TQO par un succès.

Au cours du premier quart-temps, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. La bataille était déjà intense dans le secteur intérieur avec le duel entre Sandrine Gruda et Liz Cambage avec quatre points pour la française et sept pour l’australienne. Les Françaises menaient de trois longueurs à l’issue de ce premier quart-temps (14-11). Dès le début du deuxième quart-temps, les bleues ont fait la différence à longue distance par Marine Johannes puis Diandra Tchatchouang et de nouveau l’arrière de l’ASVEL pour créer un premier écart (23-11 12’). Mais les Australiennes ont réagi immédiatement pour recoller au score grâce à Liz Cambage dans la peinture et Leilani Mitchell à trois points (27-27 16‘). Puis Bria Hartley a pris le relais dans le camp bleu en inscrivant six points de rang pour permettre à l’Equipe de France de reprendre les devants. A la pause, les Françaises sont en avance et mènent 36-30.

Au retour des vestiaires, les Tricolores sont reparties sur les chapeaux de roues dans le sillage de Sandrine Gruda et Endy Miyem pour compter jusqu’à treize longueurs d’avance (43-30). Mais comme lors du quart-temps précédent, les joueuses de Sandy Brondello ont répliqué immédiatement pour ne pas voir les Bleues s’échapper. Grâce à une série offensive de 9-0, Bec Allen et ses coéquipières ont recollé au score qui est de 54-49 avant l’entame du dernier acte. Puis la domination tricolore a fait la différence dans le dernier quart-temps. L’engagement physique, la défense et la détermination de Sandrine Gruda, qui a cumulé 16 points et 11 rebonds, ont été déterminantes.

Cette entame de TQO est idéale pour les vice-championnes d’Europe 2019 qui seront de retour sur le parquet du Prado face au Brésil, samedi soir, et contre Porto Rico dimanche après-midi pour composter officiellement le billet pour le pays du soleil levant.

La France bat l’Australie 72-63

L’autre match : Porto Rico – Brésil

Cette journée inaugurale du TQO a débuté par une énorme sensation lors de la rencontre entre le Brésil et Porto Rico. Contre toute attente, Porto Rico, 23ème au classement FIBA, a pris le meilleur sur les Brésiliennes, 15ème de l’indice de référence du basketball mondial. En retard au score pendant de longues minutes, Jennifer O’Neill (30 pts) et les Portoricaines ont arraché une prolongation, qu’elles ont parfaitement négociée. Avec ce succès, Porto Rico a, comme la France, réalisé un grand pas vers la qualification pour les Jeux Olympiques dans ce TQO où les trois premiers verront Tokyo.

Porto Rico bat le Brésil 91-89

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
À Bourges, Justin Burgevin (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleues avaient rendez-vous avec leur public ce soir à Bourges pour le début du TQO. La tâche s’annonçait difficile face à une solide équipe d’Australie mais l’Equipe de France a délivré une magnifique prestation et a remporté le match sur le score de 72 à 63.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/FRAAUS?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAAUS</a> PERFORMANCE XXL DES BLEUES QUI BATTENT L&#39;AUSTRALIE ! LE <a href="https://twitter.com/hashtag/FIBAOQT?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FIBAOQT</a> DÉBUTE PARFAITEMENT <a href="https://t.co/0KQezNrFaU">pic.twitter.com/0KQezNrFaU</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1225528819911659522?ref_src=twsrc%5Etfw">February 6, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

L'Australie, un gros morceau pour commencer

Corps: 

"Obligatoirement, l’Australie est une équipe très dangereuse et à l’égal de nos rugbymen français, il va falloir les défier physiquement" lance Valérie Garnier, la coach des Bleues en conférence de presse. Le décor est planté : les Bleues comptent bien aller titiller la grande Australie. Emmenée par son phénomène, tout aussi exubérant que talentueux, Liz Cambage (2,03m), l'Australie se présente à Bourges en pleine confiance. Vice-championne du Monde en 2018 à Tenerife, les Opals sont au complet (ou presque, manque à l'appel Jenna O'Hea touchée au poignet) et comptent bien valider leur ticket pour Tokyo le plus rapidement possible dans le Berry.
 

En face, les Bleues de Valérie Garnier travaillent sans relâche depuis qu'elles ont posé leurs valises vendredi dernier au Prado. Les coéquipières d'Endy Miyem veulent aussi composter leur billet pour les J.O. de 2020 au terme de ce TQO (après 2000, 2012 et 2016), et pour y parvenir, elles peuvent se facilier grandement la tâche en venant à bout de l'Australie ce jeudi. "L’Australie est une équipe basée sur un jeu très offensif avec une forte densité physique qui fait notamment la différence sur les transitions défense-attaque. Elles jouent beaucoup en première intention avec beaucoup de tirs à trois points et elles s’appuient également sur leurs très bonnes capacités d’exécution sur demi-terrain. Il va falloir se méfier du jeu australien" prévient Olivia Epoupa, exilée en Australie à Canberra depuis le début de la saison, et qui connaît donc parfaitement les adversaires du soir.

Si le vaincu du soir aura encore toutes ses chances de qualification, le gagnant de ce duel de très haut-niveau aura un pied et demi sur le sol japonais pour les J.O. de Tokyo 2020.

France-Australie, ce vendredi à 20h30 (en direct sur Canal + Sport).

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi et Justin Burgevin (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pas de round d'observation dans ce TQO de Bourges pour les Bleues, qui commencent très fort dans le Tournoi de Qualification avec l'Australie au menu de leur 1er match ce jeudi (20h30 en direct sur Canal + Sport), vice-championne du Monde en titre.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">C’est parti pour la première rencontre du TQO ce soir contre l’Australie ! Réunis tous ensemble pour le même objectif : valider notre ticket pour les JO de Tokyo. <a href="https://twitter.com/hashtag/TQO?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#TQO</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/RoadToTokyo?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#RoadToTokyo</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Bourges?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Bourges</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/BasketBallF%C3%A9minin?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#BasketBallFéminin</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Bleues?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Bleues</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRAAUS?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRAAUS</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Spiritepoupa?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Spiritepoupa</a> <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FRABasketball</a> <a href="https://t.co/38bUQy4m0q">pic.twitter.com/38bUQy4m0q</a></p>&mdash; (@OliviaEpoupa) <a href="https://twitter.com/OliviaEpoupa/status/1225403881976451083?ref_src=twsrc%5Etfw">February 6, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

"L’Australie, une équipe offensive et physique."

Corps: 

Avant que l’on parle de basket, est ce que vous êtes bien remise du décalage horaire après ce voyage depuis l’Australie ?
Oui je m’en remets progressivement en optimisant la récupération et le sommeil. Par rapport à mon retour au mois de novembre, j’appréhende déjà mieux ce décalage. Aujourd’hui je me sens déjà mieux par rapport au mois de novembre. Après il faut se focaliser pour la compétition.

Est-ce que cela montre qu’il est important de rejoindre le groupe même lorsque vous êtes à l’autre bout du monde ?
Une sélection en Equipe de France est un honneur. Je le savais bien évidemment qu’en étant en Australie, la distance allait être importante. Je ne suis pas toute seule dans ce cas pour ce TQO. C’est pareil pour nos adversaires de l’équipe d’Australie, il faut s’adapter à la situation.

Vous évoluez dans le championnat australien. Comment caractérisez-vous le jeu des australiennes ?
L’Australie est une équipe basée sur un jeu très offensif avec une forte densité physique qui fait notamment la différence sur les transitions défense-attaque. Elles jouent beaucoup en première intention avec beaucoup de tirs à trois points et elles s’appuient également sur leurs très bonnes capacités d’exécution sur demi-terrain. Il va falloir se méfier du jeu australien.

On se focalise beaucoup sur Liz Cambage mais est-ce que c’est le seul danger dans l’équipe australienne ?
Non pas du tout, elles ont des très bonnes joueuses à tous les postes. Il va falloir se méfier de toutes ces joueuses. C’est sûr que Liz Cambage est une joueuse avec une très bonne réputation planétaire mais je peux vous garantir que sur tous les postes de jeu, elles ont des doublures de très haut-niveau.

Quel est le degré d’envie de cette Equipe de France d’aller chercher sa qualification pour les Jeux Olympiques ?
Après quelques jours d’entrainement, on a tous hâte de débuter ce TQO. On parle beaucoup des matches entre nous et on est un peu dans cet état d’excitation avant le début d’une grande compétition internationale.

Qu’est-ce que ça change dans votre esprit de jouer ce TQO à domicile ?
On a déjà senti la ferveur ici à Bourges. On a vu que les supporters étaient déjà prêts pour les matches qui vont arriver. Ça peut être un avantage étant donné qu’on dit souvent que le 6ème homme joue son rôle, j’espère qu’il le jouera. Et nous, on a juste à cœur de se préparer et d’offrir la meilleure performance possible à nos supporters.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
À Bourges, Justin Burgevin (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Alors qu’elle évolue en club à Canberra, Olivia Epoupa nous présente l’équipe australienne avant de l'affronter ce soir en ouverture du TQO à Bourges. La rencontre est à suivre en direct sur Canal+ Sport à 20h30.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Veille de TQO

Dans les coulisses de la journée des Bleues hier, à la veille du lancement du Tournoi de Qualification Olympique de Bourges : entraînement & shooting photo au programme notamment.

 

 

Bientôt les hostilités...

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Bourges, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans les coulisses de la journée des Bleues hier, à la veille du lancement du Tournoi de Qualification Olympique de Bourges : entraînement & shooting photo au programme notamment.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/LFXHLzTAJLI" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine