Vous êtes ici

EQUIPE DE FRANCE MASCULINE - TQO DE MANILLE 2016

Tillie, l’ambition olympique

FIBA
par Julien Guérineau, à Manille - 05/07/2016
Joueur majeur en Euroleague, Kim Tillie (2,08 m, 27 ans) ne l’est pas encore en Equipe de France. Mais sa première sortie au TQO laisse à penser qu’un changement de statut est proche.
Si ses 10 points et 5 rebonds ne sont pas sa meilleure production statistique en Equipe de France, le match de Kim Tillie mardi en ouverture du TQO est sans aucun doute le plus abouti de sa courte carrière internationale. Entré en jeu alors qu’Andray Blatche venait de tailler en pièces la défense française, l’intérieur de Vitoria s’est attaché à limiter l’impact de l’ancien NBAer : "Quand je rentre il en est déjà à 14 points. Il est vraiment bizarre comme joueur et il a fallu du temps pour s’ajuster. Dans ses mouvements il arrive à provoquer beaucoup de fautes. J’étais en mission et si au début j’ai eu des difficultés par la suite cela s’est mieux passé. C’est pour ça que j’ai beaucoup joué." 15 minutes au total et un apport qui ne s’est pas limité au secteur défensif, Tillie signant 10 points en deuxième mi-temps, dont 4 en toute fin de rencontre alors que les Philippines menaçaient encore de revenir. "En attaque Blatche fait tout mais en défense il n’aide pas trop. On a donc mis en place pas mal de pick n’roll avec le joueur sur lequel il défendait, c’est-à-dire Boris ou moi. Nando et Tony étaient souvent seuls et ont su en profiter pour marquer ou offrir des paniers faciles."
Aperçu pour la première fois dans le groupe France en 2012 à l’occasion de la préparation pour les Jeux de Londres, Kim Tillie n’a depuis disputé qu’une compétition, la Coupe du Monde 2014, en remplaçant de dernière minute de Ian Mahinmi, blessé. Cet été sa place en sélection n’était pas garantie mais le fils de Laurent et le frère de Kevin, déjà qualifiés pour Rio avec les Bleus du volley, a su se rendre indispensable. Utilisé à toutes les sauces par Vincent Collet en début de préparation, sa capacité à tenir des postes 3, 4 et 5 lui a permis de valider son billet pour Manille. "Je ne sais plus quel est mon poste", sourit-il d’ailleurs. "Aujourd’hui j’ai joué 5. Je pense que ma polyvalence défensivement m’a permis d’être sélectionné. Toute la saison j’ai joué contre les meilleures équipes européennes et plusieurs fois. Le Panathinaikos, Olympiakos, Fenerbahçe et le CSKA. Cela te forge le caractère et te donne de l’expérience." Titulaire avec Vitoria jusqu’au Final Four, Tillie a incontestablement franchi un cap cette saison. Sa prestation pour lancer le TQO ne fait que le confirmer.
 
Tags: 
close
Envoyer à un ami

Ce contenu a attiré votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque

'